AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 0:15

Arrow Enlèvement de De Guise

Ils arrivèrent au QG après se qui parut une éternité à Julianne. Elle essayait tant bien que mal de se caler pas trop mal contre la paroi du van mais c’était loin d’être évident et elle n’avait pas grand-chose à quoi se tenir, de plu sa position était loin d’être confortable. Elle avait tout de même réussit à fermer un peu les yeux histoire de faire le point et se reposer mentalement. Sa tête et tout le bordel qu’il y avait dedans en avaient bien besoin. Elle n’avait pas dit à ses gars de ne pas pointé De Guise comme sa de leur arme, a vrai dire elle était trop claquée pour y voir une objection et puis si ça pouvait les rassurer.

Il finir tout de même par arriver. Le van se stoppa doucement et lorsque le moteur fut coupé les portes furent ouvertes de l’extérieur par deux nouvelles personnes, cagoulées également. Elles avaient probablement été prévenues de ce qu’il leur arrivait et il avait prit leur précaution. D’ailleurs, à la tête qu’ils faisaient on voyait bien qu’ils n’avaient pas apprécié l’acte de leur chef, mais ils n’allaient pas contredire.

Il sortir tout d’abord la blessée sur son espèce de brancard, Boyan ouvra la marche suivit de l’autre résistant. Julianne retint quelques instants le ministre :


-Pas de vague, ici personne n’hésitera à vous descendre, avec où sans mon aval...
fit-elle d’un air entendu.

Bon elle savait parfaitement qu’il n’était pas stupide à ce point, mais valait mieux prévenir que guérir comme on dit.  

Elle retira ensuite sa veste de la tendit à Luc :


-Moins vous en verrez mieux ça vaudra... *pour nous* mais elle ne précisa pas ses derniers mots.

Elle le guida alors hors du van et ils remontèrent les étages du vieil immeuble/entrepôt par un ascenseur monte-charge pour le moins vétuste. Lorsqu’ils arrivèrent dans la pièce qui servait de pièce principale, qui soit dit en passant était vide de monde, sauf évidement les ‘porteurs’ et la blessée ainsi que les deux guets, Ju’ retira sa veste du visage de De Guise. Elle le laissa en plan pour aller chercher ce dont ils avaient besoin pour aidée la pauvre femme.


Dernière édition par Julianne Cherring le Dim 26 Juin - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 0:27

Arrow Ca pourrait pas arriver aux autres!?

Luc n'avait pas quitté des yeux Shela, les autres pouvaient bien le maintenir en joue pour lui faire peur, il n'en avait que faire. En fait, il discutait presque tranquillement avec la blessée, à demi-mot, pour que ce qu'ils avaient bien à se dire reste un peu entre eux, elle tentait de s'excuser auprès de lui, il lui faisait comprendre que ce n'était assurément pas le moment. Et puis d'un côté, il en était à penser qu'à cet instant, c'était lui le fautif et qu'il avait été con de se laisser aveugler ainsi, pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il était peut-être dans le juste, mais l'état de la jeune femme le lui faisait aussitôt oublier, ce n'était pas le moment de faire part de ce genre de pensée et il détournait à chaque fois la conversation sur des choses plus légères.

Après un temps qu'il n'avait pas calculé, le van' s'arrêta doucement et les portes s'ouvrirent bien rapidement, pour laisser voir deux autres personnes cagoulées, le contraire aurait été étonnant quand même, qui le fusillait presque du regard. Il allait faire quelque chose pour suivre le brancard, que la patronne l'arrêta pour lui mettre sa veste sur la tête, afin de protéger encore un peu leur QG, de toute façon, il n'avait rien eu le temps de voir et se laissa donc guider. Posant une main sur son épaule blessée il marcha péniblement jusqu'à leur destination finale.

Hey oui, il avait aussi méchamment morflé mine de rien et il le ressentait, plus toute l'accumulation d'émotion ces dernières heures, allaient finir par avoir raison de lui. Il retrouva alors de nouveau la vue et jeta un regard aux alentours, notant mentalement ce qu'il voyait, avant de se diriger à nouveau vers la blessée mais d'un coup, il ne semblait plus être le bienvenue et 2 nouveaux canons lui firent comprendre qu'il avait intérêt à rester sagement où il se trouvait. Levant la seul main valide au-dessus de lui pour montrer qu'il n'était pas armé, il fit une légère moue, fatigué de tout ça.

_________________


Dernière édition par Luc De Guise le Lun 13 Juil - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 0:56

Lorsque Julianne revint dans la pièce les bras chargés de bandage, alcool, et matériel de suture elle trouva là le ministre qui n’avait pas bougé d’un pouce pour cause, les deux armes pointés sur lui. Bon deux s’était peut être un peu beaucoup, mais elle connaissait les gus et déjà qu’ils ne devaient pas être ravis, ils n’allaient pas non plus baisser leur garde.

La jeune femme leur demanda alors d’au moins laisser aller De Guise près de Shela, ce qu’ils firent à contre cœur, d’ailleurs l’un amena lui-même le ministre auprès de sa belle. Elle les rejoint bien rapidement, posant tout son petit barda sur une table à proximité. Et puis, ne sachant trop pourquoi elle s’attarda sur Luc. Elle fronça les sourcils alors qu’elle le regardait. Outre les blessures infligées par ses sbires il semblait vraiment avoir un bras... hors service.


-Vous êtes blessé ? Demanda-t-elle en désignant le bras du ministre. Elle s’attendait un peu à une réponse sarcastique qui serait tout à fait son genre, mais tant pis. Et puis son bras l’inquiétait un peu tout de même.

En même temps qu’elle posa sa question elle entreprit de découper le haut de Shela pour pouvoir attendre plus facilement la plaie. Quand se fut fait elle prit la bouteille d’alcool qu’elle avait ramené, s’entend une bouteille de bibine bon marché, on fait avec les moyens du bord.

Elle murmura à la jeune femme de serrer les dents, ça n’allait pas être spécialement très agréable. Elle versa donc sans soucis d’économie (Evan étant un buveur invétéré ils avaient de la réserve *est dehors*) le liquide sur la plaie dans l’optique de désinfecter un peu tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 21:32

La chef revenue, on le laissa aller près de Shela. Il se passa une main dans les cheveux, tout en oubliant qu'elle était recouverte de sang, ce qui donnait l'effet d'un magnifique gel de couleur rouge, dans ses cheveux quelque peu grisonnant. Il pouvait s'approcher de sa chère et tendre certes, mais toujours sous bonne garde d'ailleurs, puisque l'un des types de ne manqua pas de zèle en l'accompagnant jusqu'à la blessée. Il avait peur de quoi? Il n'avait pas remarqué l'état du ministre pour être aussi inquiet, ce n'était pas dans l'intérêt de De Guise que de chercher des ennuis maintenant, on ne parlait pas de plus tard, mais juste de l'instant présent, certes, mais là, à l'instant, il avait bien autre chose en tête. La jeune femme lui posa alors une question qui le fit cligner des yeux 2 ou 3 fois, avant de donner une réponse dont il avait le cru.

- Pas du tout, je me prépare à danser la gigue avec votre meilleur danseur.

Cassant à souhait d'ailleurs, mais elle lui avait tendu une perche monstrueuse là. Sa réponse ne sembla pourtant pas plaire à l'un des cagoulés qui lui balança un coup à l'arrière de la tête pour le lui faire comprendre. Accusant le coup comme il put, puisqu'il fut donné par surprise et en traitre, Luc fusilla le type du regard en se retournant.


- Soyez pas jaloux, y en aura pour le monde, je ne fais pas de favoritisme.

Il cherchait sérieusement là! L'homme lui ordonna alors de la fermer, c'était une porte ouverte pour continuer à titiller le bourru.


- Sinon quoi? Une balle entre les deux yeux? A voir, vous savez plus tirer sur les vôtres que...

Vlam! Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase, de comprendre quoi que ce soit en fait, il n'avait même rien vu venir que le type l'avait chopé par le col et plaqué violement contre le mur le plus proche. Il poussa alors un cri de douleur alors qu'un "crac" venait de se faire entendre, mais après ça, le ministre se rendit compte que son épaule semblait ne plus le faire souffrir, à croire qu'elle venait d'être remise en place, il devrait voir à remercier la brute, quand son souffle serait revenu.

- La force est le seul moyen qu'on les limités pour se défendre, je suis déçu de ne rencontrer que cela en ce moment... ah bah au final, non, il préférait le chercher encore un peu plus.

Ce n’était pas Julianne qui lui avait de se modérer un peu? Trop difficile à voir, il était en territoire plus qu'hostile et n'arrivait donc pas à mettre son côté emmerdeur et tête brûlée en veille. Après tout, s'il arrivait à tenir tête à l'Impératrice elle-même, il n'allait pas la boucler devant ces gens. Pas de suite en tous les cas.

Le résistant quand à lui, perdait patience à vitesse grand V et resserra un peu plus fort sa prise sur le col de cet enfoiré de représentant du gouvernement, qui semblait prendre un malin plaisir à le chercher, il continuait pourtant à lui gueuler de se taire avant qu'il ne s'occupe sérieusement de son cas. Ce qui ne manqua pas de faire sourire le ministre, ces paroles prouvait bien sa réflexion de quelques secondes auparavant.


- Qu'est-ce que je disais?

Shela avait bien tentée de lui dire d'arrêter, mais sans succès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 21:54

Julianne avait les mains dans le sang de la blessé lorsque De Guise lui répondit du ton qui lui allait si bien. Elle l’ignora, après tout c’était son problème si elle lui offrait de le soulager et qu’il refusait. Bon elle s’avouait que s’était un peu paradoxale quand on pensait à ce qu’elle avait ordonné quelques minutes auparavant, mais maintenant la donne avait changé.

Mais voilà que le coéquipier de Julianne, qui n’avait pas apprécié qu’on parler ainsi à la patronne, surtout lorsqu’on était une pourriture du gouvernement prise en otage, et en avait collé une au ministre. Celui-ci n’avait pas cherché à se taire bien au contraire, il jouait au jeu de la provocation qui ne faisait qu’empirer les choses. Voilà que les deux hommes étaient au prise l’un de l’autre, l’un avec la force l’autre avec le mot.

Shela avait tant bien que mal essayé de supplier Luc d’arrêter, que ça ne servait à rien, mais elle était trop faible pour pouvoir le faire assez fort et le ministre était trop sourd pour entendre. La jeune femme avait tenté de bouger pour attirer l’attention de son amant mais s’était fait mal plus qu’autre chose et avait laissé s’échapper un râle de douleur. Julianne avait préféré s’occuper de la blessée que des deux hommes, elle n’allait pas dire à ses hommes de se laisser insulter après tout.

Seulement le mouvement qu’avait fait Shela avait été loin d’être positif bien au contraire, la plaie qui commençait doucement à coaguler pour saigner de moins en moins s’était brusquement mis à laisser couler abondamment le sang et la résistante tentait tant bien que mal d’arrêter ça.

Pas évident quand deux gus se prenne la tête à côté et qu’une miss avec une balle dans le corps se débat pour intervenir. Julianne ne tint pas plus longtemps et cria d’une voix forte et glaciale un brin menaçante même et sans appel :


-La ferme tous ! Elle changea de tissu et reprit alors que le silence s’était fait soudainement. Pet’ laisse le tranquille, De Guise, venez par là j’ai besoin de votre aide la plaie saigne de nouveau à flot, Shela essaie de te calmer...

Bon fallait bien réussir à canaliser tout le monde, l’avantage lorsque Julianne ordonnait quelque chose c’est que les siens s’exécutait... bon elle se doutait que Luc ça serait une autre histoire.
En tout cas Shela arrêta de gigotté et le dénommé Pet’ qui avait bien envie de régler ses comptes avec l’homme politique lui balança un dernier regard assassin avant le pousser nonchalamment vers Julianne. Il n’avait pas spécialement envie d’abandonner la partie mais il n’était pas près à contredire la chef, il réglerait donc le compte de se connard en puissance plus tard, il savait qu’il aurait de nouveau l’occasion de s’occuper de son cas.

Julianne pour sa part s’inquiétait vraiment de l’état de l’amante de leur otage, elle avait bien peur de devoir encore jouer aux infirmières comme la veille si personne ne venait le faire, et elle avait horreur de ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 22:13

La situation risquait bien de s'envenimer entre eux, si personne ne les stoppait pas rapidement et Luc ayant les mains libres, ne manqueraient pas de cogner lui aussi pour se défendre, s'il le fallait. Mais Julianne finit par se faire entendre, d'une façon des plus autoritaires, qui ne manqua pas de surprendre le ministre, qui s'arrêta dans ses réflexions et la suite de ses remarques acerbes. Non mais c'était tellement tentant de chercher ce pauvre résistant qui courrait à tout ce qu'il disait... celui-ci d'ailleurs lui lança un regard noir pas piqué des verts et De Guise lui répondit par un sourire narquois, presque mauvais, ô oui, il savait parfaitement à quoi pensait l'homme à cet instant, mais dommage, ça serait pas pour tout de suite.

Quand il le poussa en direction de la blessée, car au final, ce que venait de dire la jeune femme l'avait un tantinet alarmé, il fit un mouvement du bras pour qu'il arrête de le toucher, montrant de se fait qu'il savait parfaitement se déplacer tout seul, tout en lui lançant lui aussi un regard noir, sous les yeux quelques peu atterrés de tous les autres, qui semblaient-ils, avaient les mains crispées sur leurs armes... les phalanges plutôt blanches de certains avait permis cette déduction au ministre, il alla s'installer sans plus attendre près de Shela et attrapa une compresse qu'il posa directement sur la plaie et appuya sans demander son reste.

L'homme fit une légère moue à sa compagne qui lui lançait, elle aussi un regard noir malgré sa douleur, pour s'excuser de son comportement, mais elle devait le connaître assez bien pour savoir que ça faisait parti de son caractère. Il lui avait assez souvent raconté ses échanges avec Joane pour qu'elle sache que ce n'était pas dans ses habitudes de plier l'échine sans se faire entendre. Luc leva alors son regard sur Julianne qui était affairée et le détourna bien rapidement sur le jeune de la bande.


- Et le médecin? Il est où?! Il c'est arrêté pour boire un café ou quoi? Vociféra-t-il sans aucun ménagement pour le pauvre résistant. Hum... mais non, ça ne lui avait pas donné un coup de sang toute cette histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 22:35

Luc s’était ramené et s’était tout ce qui comptait aux yeux de Julianne dans l’instant, le reste avait été relégué au second plan et elle n’était plus obnubiler que par l’enjeu de sauver une vie. Elle avait laissé l’homme s’occuper des compresses tandis qu’elle allait se désinfecter les mains à grand renfort d’alcool. Celui-ci, égal à lui-même, demanda ce que foutait le médecin et Julianne lui répondit d’un ton on ne peu plus mauvais :

-Si les gens qui essayent de nous aider n’étaient pas traqués par les gens comme vous peut-être qu’il serait déjà là !

Pas qu’elle était énervée mais un peu quand même pour le coup, elle était stressée à cause de Shela entre la vie et la mort et De Guise en rajoutait une couche. Ils étaient suffisamment empêtrés dans les problèmes pour que le ministre foute son caractère de merde de côté non ? Elle en avait mare de ménager tout le monde là, la chèvre et le chou et ses propres sentiments, de plus elle devait se concentré si elle devait suturer. Au moins ils avaient de la chance, la balle était ressortie.
Elle leva les yeux vers De Guise avec un petit air qui voulait dire *excusez moi, mais vous êtes chiant aussi*. Avant de sortir le matériel de suture.


-On ne va pas pouvoir l’attendre plus longtemps en tout cas... elle réfléchit à comment elle allait s’y prendre avant de demander à Luc : Tenez-la bien, et fermement... j’ai pas d’anesthésiant où d’antidouleur à lui donner...

En gros la jeune femme allait passer les dix plus longues minutes de sa vie, elle essaya de se débattre refusant qu’on lui perse la peau avec une aiguille (qui avait la chance d’être stérile). Et puis une pensée vint traverser l’esprit de Ju’, comme ça sans rien demander. Si la balle était ressortie, où s’était-elle foutue ? Vrai que la rebelle était soulagée de n’avoir que des points à faire mais elle n’avait trouvé la balle nulle part et...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 22:59

Luc qui continuait de maintenir au mieux la compresse reçu sa réponse, mais pas de la personne qu'il l'attendait, son attention se reporta alors sur Julianne qui lui fit une remarque des plus pertinentes, mais qui ne manqua pas d'énerver un peu plus le ministre, qui comme celle qui lui faisait face était tout aussi stressé qu'elle au final... son inquiétude le rendait encore plus mauvais que d'habitude.

- Et si vous arrêtiez d'emmerder le gouvernement avec vos idéaux à la con, on n'en serait sûrement pas là!

Bon... ça c'était dit et ça venait du coeur, vu l'énergie qu'il venait de mettre dans ses quelques paroles. Il avait eu un ton tout aussi mauvais que celui de son interlocutrice, à croire qu'ils faisaient un concours pour voir qui gagnerait la manche, mais ce n'était franchement pas le moment et Shela le fit comprendre à son homme, en murmurant son prénom pour qu'il se calme deux minutes. Mais c'était ainsi, enfin, ce murmure eu au moins la bonne attention de calmer les ardeurs du ministre qui sans se radoucir réellement, se tut et lança à peu près le même regard à Julianne quand ils se croisèrent à nouveau.

Il y avait bien plus important pour l'instant et ce qui allait suivre risquait bien de ne pas plaire à la jeune femme installée sur cette table d'opération de fortune, elle l'avait d'ailleurs compris aux paroles de leur leader et tentait déjà de se débattre, c'était bien sûr sans compter sur la force de l'homme d'état qui sans attendre avait laisser la compresse à un autre résistant qui avait tout intérêt à comprendre très vite que c'était son tour de faire pression sur la plaie, pour attraper les deux poignets de sa belle et se pencha légèrement vers son visage pour tenter de la calmer en lui parlant avec le plus de douceur possible, lui murmurant qu'il ne la laisserait pas, qu'elle devait penser à autre chose, lui racontant tout et n'importe quoi, il lui frôlait le visage le sien et ce contact permettrait de l'apaiser un peu plus, enfin fallait l'espérer.

Vu comment était installée la jeune femme, il se trouvait en fait dans son dos et l'avait calée contre ses cuisses, pour mieux la tenir, fallait juste qu'un autre gus vienne lui tenir les jambes pour ne pas qu'elle se débatte, De Guise étant trop concentré à la calmer tant bien que mal, tout en sachant que ça n'allait pas être une partie de plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 23:32

La rebelle n’imagina pas un instant que Luc allait répondre quoi que se soit, elle pensait qu’ils allaient finir par se concentrer sur leur blessée et mettre leur différent de côté. Grave erreur. Et qu’elle fut le choc, la claque, lorsqu’il rouvrit la bouche. La résistante en resta bouche bée, incapable de rétorquer quoi que ça soit. Comment pouvait-il dire une chose pareille ?! Elle avait simplement envie de lui en coller une, et pas seulement une d’ailleurs ! De le traiter de tous les noms aussi elle était juste furax qu’on lui lance ça à la tronche, comme ça sans prévenir, alors qu’elle faisait tout pour sauver quelqu’un, pour les sauver tous d’ailleurs du despotisme...

Shela avait une nouvelle fois essayé de calmer son homme mais c’est fois c’est Julianne qui lui répondit un peu sèchement d’arrêter de bouger si elle ne voulait pas qu’elle se foire. Si Luc lui lança à son tour un regard d’excuse la chef des rebelles avait du mal à oublier ses paroles plus cinglantes qu’un coup de fouet.

Un silence de plomb retomba dans la pièce, Luc s’installa pour pouvoir tenir du mieux qu’il pouvait sa compagne tandis qu’un résistant avait réagit sans qu’on le demande pour tenir les jambes de la jeune femme qui paniquait plus que jamais. Ils étaient à quatre sur elle, c’était un peu beaucoup mais nécessaire.

Cherring commença alors son travail et palissait au fur et à mesure quelle piquait et repiquait pour recoudre, elle était prise d’une violente nausée et elle suait des goûtes glacées, sa vue se troublait légèrement et elle devait faire appeler à tout ce qui lui restait de force pour ne pas tomber dans les pommes, pas qu’elle n’aimait pas le sang, mais c’était psychologie, elle se projetait à la place de la jeune femme qui devait probablement pas mal morfler et ça lui était insupportable, elle détestait faire ça.

Lorsque le dernier nœud fut fait, un peu à l’arrache il fallait avouer, Julianne recula et n’eu même pas le temps de se relever qu’elle s’affala contre le mur derrière elle, glissant légèrement et pâle comme un cachet d’aspirine, elle ne voyait plus grand-chose et elle aurait bien eu besoin de manger un truc.
Pourtant il fallait encore nettoyer et faire un bandage correct. Mais la pour l’instant elle reprenait ses esprits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Lun 13 Juil - 23:50

Luc avait bien vu qu'il avait fait mouche avec ses paroles, c'était rare qu'il n'y arrive pas d'ailleurs, mais il n'avait pas apprécié le fait qu'elle le traite comme tout ceux qui bossaient dans ce gouvernement, il ne cautionnait en rien ce qu'il se passait dans cet empire, certes, il n'agissait pas comme ces rebelles, mais il agissait à sa façon, c'était moins visible et ça prenait plus de temps, mais chacun avait sa façon de faire. Bon ok, Julianne n'était assurément pas au courant, quoi que... maintenant qu'il connaissait les affiliations de Shela, il en doutait un peu.

Mais ce genre de considérations étaient mises de côté pour la suite des événements et il fut difficile aux deux hommes de tenir correctement la blessée pour qu'elle bouge le moins possible, des larmes coulaient de ses joues à cause de la douleur et de la peur assurément que tout cela avait amené et Luc la serrait toujours un peu plus contre lui, continuant sans relâche de lui parler doucement, pour tenter de la calmer, déposant parfois un baiser sur sa joue, qu'importe les regards assassins des autres, s'ils étaient jaloux, c'était loin d'être son problème.

La leader sembla en avoir fini et De Guise remarqua son teint pâle, tout aussi pâle que celui de sa compagne en fait, il relâcha doucement les poignets de celle-ci pour attraper sans autre la bouteille de désinfectant, ainsi que les bandages, Julianne pouvait se reposer, il prenait la suite des opérations tout en faisant remarquer qu'il faudrait soit lui donner quelque chose de fort à boire, soit qu'elle croque dans quelque chose, comme du chocolat ou un truc du style. Il s'occupa alors avec application de finir de nettoyer la plaie et de la bander avant que son amante puisse enfin se coucher sur le dos, elle semblait reprendre quelques couleurs et le ministre revint vers elle, enlevant son veston, puisque son manteau recouvrait les jambes de la jeune femme, pour le glisser sous sa tête, qu'elle soit plus confortable pour l'instant. Une chose qu'il ne remarqua pas de suite, fût ce petit trou dans sa chemise recouverte de sang qui se trouvait à hauteur des dernières côtes...

Fallait bien avouer qu'il était plus occupé à s'assurer de savoir comment se sentait la blessée, tout en lui disant qu'au final, ça c'était pas si mal passé et qu'elle pouvait, maintenant, fermer les yeux un moment, pour se reposer et récupérer, un petit sourire aux lèvres des plus rassurant, tout en lui caressant doucement les cheveux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 0:04

En prenant le relais Luc permit à la jeune femme de reprendre contenance quelques instants, il s’était occuper du reste et Shela semblait déjà mieux maintenant. Julianne, toujours contre son mur avait fermé les yeux jusqu’à ce qu’on lui apport un truc de fort à boire. Tout le monde s’était un peu décrispé mais l’un des résistants était toujours arme à la main gardant le ministre à l’œil au cas.

La résistante était restée adossée contre le mur quelque temps encore et la phrase de Luc ne cessait de tourner dans son cerveau, pas à dire, ça lui était resté en travers de la gorge. Elle lui en voulait pour ces paroles et sa lâcheté, elle leur en voulait à tous, à Livingstone surtout mais au peuple aussi de pas bouger son cul et de préférer crever de peur plutôt que de bouger le petit doigt.
Entre deux gorgées de boisson qui lui brulait la gorge elle s’adressa un peu rudement à De Guise, lui balançant au visage se qu’elle n’avait pas pu dire pendant sa petit opération.


-Nos idéaux sont peut-être con mais ils valent mieux qu’une bande de dégénéré au pouvoir suivit par une bande de lâche qui disent amen sans oser rien faire...

Ca s’était dit et ça lui était directement destiné. Il allait la trouver s’il continuait à la chercher et vu dans l’état d’esprit dans lequel elle était sur le moment, elle n’était pas prête de s’arrêter, sauf si elle obtenait des excuses du ministre, ce qui était strictement impossible. Ca risquait bien de clacher donc...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 0:26

Luc qui reprenait son calme, en tous les cas, apparent, resta quelques secondes à contempler la jeune femme, maintenant qu'il la savait presque hors de danger, il se demandait s'il allait continuer avec elle. Certes, il l'aimait, mais elle l'avait quand même trahi et quand bien même elle tenterait de lui dire que c'était faux, elle lui avait menti et c'était assurément servi de ce qu'il avait pu lui dire pour alimenter la résistance... pas qu'en soit ça lui posait un problème que ses paroles soient utilisées, quoi qu'en y réfléchissant bien, légèrement quand même, ça aurait pu foutre en l'air certaines choses et Joane aurait su que la fuite venait automatiquement de son département et là, il aurait eu des emmerdes plus que sérieuses... mais là n'était pas le problème en soit, non, il était juste blessé de voir qu'elle ne lui avait pas fait assez confiance pour tout lui dire... elle lui avait caché cette partie de sa vie, par peur sûrement, ou pour le protéger mais de quoi? Elle savait pourtant qu'il savait être discret sur beaucoup de chose... bref, tout ça tournait en boucle dans sa tête, avant que la voix de Julianne ne le ramène à d'autres considérations.

Lui avait déjà oublié ce qu'il avait dit quelques instants plus tôt, sous le coup de la colère et du stress, mais elle n'avait pas l'air d'avoir oublié et semblait même l'avoir plus que mauvaise pour la peine. Il porta un regard des plus neutres sur sa personne, comme si ce à quoi il venait de penser lui avait bouffé un peu de sa volonté, en tous les cas, il semblait plus pâle qu'avant.


- C'est facile de parler, quand on n'est pas dans la gueule du loup. Moi aussi je pourrais faire sauter des immeubles et commettre des actes tout aussi barbares que Livingstone pour tenter de faire bouger les choses. Mais quand la lame de la guillotine pèse sur votre nuque à chaque respiration, à chaque mot prononcé, ce n'est pas si aisé de crier à la rébellion, que croyez-vous? Que c'est les vacances au Club Med tous les jours pour nous? Vous avez peut-être perdu des gens qui vous était proche, mais d'autres on encore les leurs, bien vivant et ce n'est pas toujours facile d'être près à les perdre. Traitez-les de lâches si ça vous chante, mais vous, vous n'avez rien à perdre.

Il avait parlé d'un ton plutôt posé, c'était bien une première depuis qu'il était ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 0:44

L’homme politique n’avait pas mit longtemps à répondre à la provocation de la rebelle. Par contre il semblait étrangement posé alors qu’il débitait ses paroles. Evidement c’était compliqué pour l’un comme l’autre de comprendre leur point de vue respectif et au final aucun des deux n’avait tord même s’ils étaient chacun persuadés du contraire.

De plus elle n’aimait pas spécialement ses insinuations et la façon dont il exposait les choses, la jeune femme n’y voyait que de belles paroles théoriques, du blabla qui n’avait que pour optique de le déculpabiliser un peu. Mais ce qui probablement toucha le plus fut sa dernière phrase, lorsqu’il lui rappela qu’elle n’avait plus rien à perdre.

Non en effet, elle n’avait plus rien ni personne à perdre. Elle avait perdu ses parents et beaucoup des ses amis, elle avait perdu des hommes et des femmes qui avaient servit sous ses ordres pour leur causes et elle se sentait responsable de toutes ses morts. Le pire était probablement qu’elle s’était perdue elle-même. Elle était morte pour revivre lâchement dans le secret de son passer, elle avait trompé tout le monde et on ne lui avait que trop bien rappeler aujourd’hui.

Julianne se trouvait au bord de la rupture entre le craquage morale et la folie. Sa pouvait ne pas paraître mais peut de personne aurait pu avoir alors force de supporter et d’endurer ce qu’elle avait vécu. Elle tuait littéralement Luc du regard, elle avait soudainement envie de le faire taire, lui écraser son point dans la figure, c’était dingue être aussi égoïste et borné.


-Non, en effet... j’ai... plus rien... à perdre...

Et comme si tout ce bordel n’était pas suffisant, des images et tout un tas de souvenir remontèrent à la surface. Elle voyait des visages de gens qu’elle avait aimé et qu’elle ne reverrait plus jamais... elle haïssait comme elle n’avait jamais détesté le pouvoir, le tyran qui était à sa tête et tout le reste...
Sa déroute était visible même si elle faisait tout pour ne rien laisser paraître. C’était vraiment une très mauvaise journée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 0:58

Le problème surtout, c'est qu'ils avaient au final chacun les mêmes idées, vu sous un autre angle, vécue différemment. Julianne se battait à visage découvert contre le pouvoir, Luc en faisait parti et ne pouvait pas tellement se montrer sous son vrai jour, beaucoup trop d'enjeux politiques étaient de mise... mais ça, il se verrait très mal l'expliquer à la bande qui l'entourait, ils ne comprendraient pas.

Oulha il avait carrément touché droit au coeur là, vu comment elle le tuait du regard et comment elle se semblait être au plus mal, pas besoin de plus pour faire réagir sa clique, sans attendre un des gus attrapa à nouveau le ministre par le col pour l'obliger à se relever, lui collant son canon sur la tempe, tout en disant à sa patronne qu'elle n'avait qu'un mot à dire pour qu'il l'envoie rejoindre ses ancêtres, après tout, ça le démangeait fortement et il ne s'en priverait pas.

De Guise soupira doucement, tout ça l'agaçait plus qu'autre chose, les engueulades avec Joane lui manquait presque pour la peine.


- Ca devient lassant votre affaire... fit-il d'un ton presque las.

Heureusement que Shela était endormie et sereine, il s'en serait voulu qu'elle assiste encore à cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 1:17

Il n’avait pas fut longtemps pour qu’un des gars de Julianne reprenne du poile de la bête et colle à nouveau un flingue contre la tempe du ministre. Après tout, tous les résistants dans la pièce, excepté la leader évidement, ne voyait aucun problème à liquider de sang froid un membre du gouvernement. La jeune femme savait que si elle le voulait le doigt de l’homme n’hésiterait pas et la cervelle du ministre irait reprendre les murs. Mais ce n’était dans l’intérêt de personne de faire ça.

L’homme politique en tout cas ne se décontenançait pas, ce qui emmerdait encore un peu plus le rebelle qui le menaçait. Ses paroles eurent au moins effets de remmener Julianne sur terre. Elle passa une main sur son visage, elle rêvait de dormir, oui, se reposer et plonger dans un sommeil de plomb, sans rêve et réparateur.


-Laissez-nous, demanda-t-elle après un silence qui semblait avoir duré une éternité. Ses gars la regardèrent, interloqués, pas vraiment sur d’avoir compris.

Lorsque l’ordre ne fit plus de doute ils quittèrent silencieusement la pièce, celui qui braquait Luc retira son arme de la tempe du ministre à très grand regret mais non sans le malmenant d’un coup de flingue dans les côtes.

L’un d’eux proposa à la patronne son arme avant de sortir, qu’elle refusa d’un signe de tête, au pire elle avait récupéré la sienne. Bientôt elle se retrouva seule avec De Guise et la blessée, bien gentiment endormie.

Julianne finit par quitter son mur pour rejoindre la table et une chaise qui se trouvaient au centre de la pièce. Elle s’assit lourdement et proposa d’un geste au ministre d’en faire de même, bien que connaissant son caractère à la con il préfèrerait rester là où il était. Et puis il en avait peut-être mare des chaises ! XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 1:31

Ah... et bien non, ça ne serait pas aujourd'hui qu'il rejoindrait le Saint Père, enfin, s'il existait et vu le bordel sur Terre, il en doutait très sincèrement, de toute façon, il n'avait que très peu cru à toutes ces choses, même si la religion parfois pouvait être un très bon secours, surtout à certains. Les résistants se virent demander de quitter les lieux au plus vite, le plus récalcitrant était bien entendu celui qui le tenait en joue, le contraire aurait été étonnant et tandis que Luc sentait que l'étreinte se défaisait enfin de son col, il n'eut que quelques secondes de répit avant de se manger un coup de cross dans les côtés qui le fit s eplier quelque peu en deux, se tenant à la table ou reposait Shela pour tenter de reprendre son souffle, enfoiré!

La leader alla s'asseoir, De Guise la regarda faire en reprenant finalement ses esprits et contre toute attente, accepta l'invitation, de toute façon, il se sentait pas mal vidé par tout ce qu'ils venaient de vivre et avait besoin de poser ses fesses cinq minutes, une main sur ses côtes douloureuses, il vint donc prendre place sur la chaise que lui avait présentée Julianne. Sa pâleur ne semblait pas vouloir partir, il devait être un peu plus mal que ce qu'il laissait paraître ou il avait perdu une belle quantité de sang, aller savoir. Mais si lui avait une sale gueule, on pouvait dire que son interlocutrice n'était pas en meilleure forme, les cernes sous ses yeux n'aidaient en rien.

Posant ses deux mains sur la table, il observait la femme assise en face de lui, se demandant bien ce qu'elle voulait à présent.


- Vous me semblez... fatiguée. Un peu de repos ne vous ferez certainement pas de mal, je serais encore là tout à l'heure...

Parce qu'il voyait mal comment sortir de ce pétrin pour l'instant.


- A moins que vous ayez envie de passer vos nerfs maintenant que nous sommes seuls? Je sens que vous rêvez, vous aussi, de me refaire le portrait.

Autant faire la conversation comme il pouvait, hein?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 1:50

Julianne le dévisagea longuement lorsqu’il alla se poser sur la chaise face à elle, de l’autre côté de la table. C’est qu’il pouvait être imprévisible parfois ! Difficile à dire à quoi pensait la rebelle pour le moment, si ce n’est qu’elle se perdait dans la contemplation du ministre. Il avait vraiment l’air de deux épaves (pardonnez l’expression). De Guise était joliment amoché, pâle et faible. Physiquement en tout cas, car à croire que sa langue et son esprit ne perdait pas de tonus. Julianne eu encre le droit à une petite pique bien sentie.

Evidement qu’elle aurait eut envie de dormir, là sur sa chaise, et laisser Luc la regarder. Elle doutait fortement qu’il tente quoi que ce soit. Mais non, c’était son job de veiller au grain. Et non, elle n’avait pas non plus l’intention de le tabasser maintenant, surtout pas elle-même...
La fatigue faisant beaucoup elle ne se fatigua pas à lui envoyer une réponse bien aiguisée, oh non, elle n’avait pas le courage le l’envoyer sur les roses.

C’est d’une voix blanche qui laissait trahir la fatigue de l’interlocutrice qu’elle lui donna une toute autre réponse :


-Mais bon dieu vous ne savez pas vous arrêtez cinq minutes ? Constamment sur la défensif, à provoquer tout les gens que vous côtoyez ? A quoi vous jouez ? Vous n’avez rien à me prouver là ! Aux autres peut-être, parce qu’ils sont zélés et qu’ils veulent votre peau... Mais j’en ais rien à foutre de vous, de vos états d’âme, de vous trouver coriace où quoi. Je fais juste ce qui me semble bon de faire, et pas pour moi vous le savez, mais pour ce que je défends. Croyez-vous que je le fais de gaité de cœur ? Que je n’attends qu’un mot de travers de votre part pour vous coller une balle entre les deux yeux ? Vous pouvez me pousser à bout ce n’est pas ce que vous obtiendrez de moi en tout cas...

Elle aurait bien continué son petit discours mais elle s’arrêta trop bien consciente de s’adresser à un mur. Elle se contenta de soupirer, sachant qu’elle parlait probablement dans le vide. Ouai, peut-être au final elle devrait agir comme les gars qu’elle était obligée de canaliser tous les jours, n’avoir aucun scrupule et se foutre qu’il y est un mort de plus où de moins dans n’importe lequel des camps... mais non... elle n’était plus comme ça... depuis bien longtemps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 20:46

Ils se regardèrent donc en silence quelques instants en chien de faillances, mais non Luc ne pouvait pas se taire, d'ailleurs, il fit à nouveau mouche avec ses paroles, Julianne sembla excédée, il ne la quittait pourtant pas du regard, tapotant légèrement sur la tablette de la table. Elle avait raison sur un point, il n'arrêtait jamais d'être sur la défensive, même Shela avait eu du mal avec lui, mais tout lui avait fait penser un temps, que c'était Livingstone qui l'avait mise dans ses pattes pour pouvoir le surveiller de près, jusqu'à ce que ses défenses ne lâchent et qu'il la croit... il n'avait juste pas misé sur le bon cheval, ce n'était pas pour l'Impératrice que sa maîtresse travaillait, mais pour la Résistance.

- Vous poussez à bout... je crois que je l'ai déjà fait. Il marqua un petit temps, sans qu'aucune réaction ne se fasse sur son visage, il était totalement neutre. Pour bien montrer qu'il ne prenait pas cela comme une victoire, c'était juste une constatation. C'est comme ça que je vis depuis plus de 15 ans, je suis habitué à être sur la défensive... on dit que les mauvaises habitudes ne se perdent pas et c'est le cas. Mais je pense que vous me comprenez... au moins un peu.

Il posa alors une main sur ses côtes et grimaça légèrement, sa respiration était difficile et il se sentait quelque peu oppressé à être assis ainsi, il se releva alors sans attendre, c'était déjà un peu mieux. Il fit quelques pas pour tenter de mieux respirer mais décidément, ses côtes avaient décidées de se rappeler à son bon souvenir, il fit une légère moue et s'approcha doucement de la table où se trouvait Shela pour la regarder dormir, il l'enviait parfois de pouvoir dormir comme ça, lui ça faisait bien longtemps que son sommeil était troublé. Il lui remonta alors doucement sa veste pour qu'elle soit mieux protégée du froid.

- Et vous comptez faire quoi..., pour elle? Parce que pour lui, il pouvait presque le parier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 21:25

Julianne ne baissa pas le regard et continua de dévisager l’homme en face d’elle, qui en faisant autant. Elle était strictement immobile, mise à part un clignement des yeux à intervalles réguliers. A croire que d’avoir dit ce qu’elle avait à dire lui avait mis une bonne claque. Elle avait reprit le dessus sur sa fatigue et son harassement, elle de nouveau plaqué sur son visage les traits d’une femme sûre d’elle et forte. Elle regrettait intérieurement sa faiblesse, c’était bien la seule chose qui ne fallait jamais montrer...

Luc avait alors répondu à la rebelle d’un ton parfaitement détaché. Pour une fois il semblait vraiment sincère et n’exposait là que les constats qu’il avait pu faire. Julianne n’esquissait aucun mouvement mais restait pensive aux phrases de l’homme. Et puis celui-ci se leva, il semblait avoir mal, aux côtes probablement, rien qui n’étonnait Julianne.

Il s’était dirigé vers sa belle pour la couvrir un peu plus correctement et la résistante n’avait fait que regarder toujours assise sur sa chaise. Elle trouvait assez hallucinante la relation entre ces deux-là mais gardait ses réflexions pour elle. Mais voilà que De Guise reprenait la parole. Il lui demanda ce que la résistance comptait faire de Shela maintenant.

A vrai dire la question s’était posée depuis bien longtemps dans l’esprit de Julianne. Au moment même où elle avait projeté le kidnapping, lorsqu’elle avait du réfléchir à l’aboutissement du plan et encore plus lorsqu’elle avait appris que Shela n’était plus qu’une simple infiltrée.
Elle exposa d’une voix calme son idée :


-Lorsque j’ai appris que Shela entretenait une relation avec vous cela à bouleverser tous nos plans... nous avons alors prit la décision de la faire fuir vers la Suisse pour sa sécurité, là-bas nous avons suffisamment de contacts et elle pourrait quitter le continent pour les Etats-Unis...ou le Canada par exemple... nous comptions également vous faire partir avec elle, vous seriez entièrement pris en charge, vous ne seriez pas séparés... et vous pourriez retourner chez nous...pendant ce temps, ici on s’occuperait de faire croire à votre double assassina avec une mise en scène sordide...

Julianne pouvait imaginer que l’homme ne serait pas tout à fait d’accord avec l’idée mais elle ajouta :

- Je vous ais promis que vous serez libres et vivant, c’est le seul moyen... et ne me dites pas que lorsque Livingstone apprendra votre ’mort’ elle sera furieuse et que la répression sera plus terrible que jamais. Je le sais, nous le savons tous. Mais on prend le risque...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 22:25

Son regard quitta le visage de sa belle endormie, pour revenir sur porter sur Julianne, tandis qu'elle répondait à sa question. Il l'écouta d'ailleurs bien sagement, se rendant un peu plus compte que cette affaire était pensée de longue date et que d'un côté, il ne se trompait pas pour le rôle qu'avait eu Shela dans toute cette affaire, de quoi le rendre un peu plus malade au final. Ses sourcils se froncèrent automatiquement à cette pensée, il n'aimait décidément pas être le jouet de ces gens, ni celui de Livingstone, oui il aspirait à sa liberté mais ce n'était pas aussi simple, les enjeux étaient plus grand que cela et la leader de la Cible ne semblait pas les voir...

Et puis de toute façon, Luc n'aimait pas cette idée de fuite. Julianne l'avait traité de lâche quelques instants plus tôt, pourtant il n'était pas du genre à partir ainsi, c'était ça qui était lâche au final. Et il ne le pouvait tout simplement pas, à cause de ses propres idéaux, de la mission qu'on lui avait donnée, comment cette femme pouvait-elle croire un seul instant qu'il dirait amen à cette possibilité? Il allait l'ouvrir, mais elle le coupa avant, ce n'était pas à cela qu'il venait de penser en premier lieu.


- Qui vous a dit que je serais prêt à suivre votre plan? Mis à part le fait que vous ne me laisserez sûrement pas le choix? Je n'ai jamais fait entendre que je voulais rentrer chez moi par un moyen tel que celui-ci. Vous ne le savez peut-être pas, mais je me vois mal revenir dans mon pays, alors que ma place est ici. C'est noble de votre part de vouloir me rendre ma liberté, mais je ne vous la demande pas, je ne la veux pas. On m'a confié une mission, je la mènerais jusqu'au bout, quitte à crever ici, comme un rat. Ca m'importe peu au final. Je ne rentrerais pas comme un lâche au Canada, la queue entre les jambes, jamais.


Il croisa alors les bras, c'était peut-être de la fierté mal placée, mais ce n'était pas n'importe qui, qui lui avait demandé de venir ici, ils en avaient longuement parlé et au final, ça avait été la décision de Luc lui-même, il avait accepté de se foutre dans un guêpier pareil, il en payait de lourdes conséquences, mais il les avait acceptées. Il ne pouvait pas revenir sur sa parole et décevoir son ami.


- Dites-moi en quoi cela va vous aider que le peuple soit encore plus mal traité par Livingstone? Vous le haïssez pour jouer bêtement au mouton, mais vu ce qu'il prend grâce à vos actions, je comprends que le peuple n'ait aucune envie de vous soutenir, par peur de représailles. Parce qu'il n'y a pas que vous qui subirez les conséquences de cette mise en scène, dois-je vous le rappeler?

Il tenait juste à lui faire ouvrir les yeux sur ce point, après elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait. Ok, lui ne semblait pas faire grand chose pour l'aider ce pauvre peuple, mais comme déjà dit, ses actions étaient moins voyantes et tonitruantes que celles de la Cible. L'homme c'était un peu appuyé contre la table où se reposait sa maîtresse, il fallait juste espérer qu'elle ne s'éveille pas maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 22:40

Bon, au moins l’avantage, c’est que Julianne n’eut pas longtemps à attendre pour avoir la réponse et le point de vue du ministre. A vrai dire elle avait su qu’il ne serait pas pour et il ne fit que confirmer ses pressentiments. Au final, même si elle avait pu lui reprocher sa lâcheté elle devait bien avouer qu’il avait surement eu l’occasion de pouvoir repartir chez lui, la preuve elle la lui offrait sur un plateau, et qu’il ne l’avait pas fait. Il était resté, et ça Ju’ n’y avait pas spécialement pensé.

Elle du également reconnaître qu’il était loyale vis-à-vis de son pays et de la tâche qu’on lui avait confiée. C’était noble de sa part, mais à dire vrai ça n’arrangeait pas du tout les affaires de la Cible.
Et voilà qui se mettait de nouveau à critiquer leurs actions et critiquant la répercutions de leur actes. Elle leva les yeux au ciel. C’était le gouvernement lui-même qui avait trouvé un terme très approprié pour ça : dommage collatéraux, et bien voilà, on ne faisait pas d’omelette sans casser d’œuf, on ne changeait pas le monde, ni ne reversait une dictature avec des belles paroles et des fleurs, le pacifisme n’avait jamais amené à rien ça s’était certain.

Donc voilà, pas besoin de signifier à Julianne ce qui allait ce passait, elle le savait, elle était au cœur de tout ça, elle donnait les ordres, elle jouait tous les jours la vie de nombreuses personnes, la culpabilité pesait déjà suffisamment assez fort sur ses épaules et hantait suffisamment ses rêves pour qu’on arrête de lui rappeler toutes les cinq minutes !

Son air se durcit un peu plus et elle finit simplement par dire d’une voix qui n’appelait pas à la contestation :


-Vous n’avez pas le choix... c’est ça où vous y passerez... Livingstone ne vous fera pas de cadeau, et nous c’est le seul qu’on peu vous faire...

Elle se doutait bien que ça non plus n’allait pas plaire au ministre. Mais là il n’avait plus le choix...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel


Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 14 Juil - 22:52

Peut-être que Julianne devrait revoir ses cours d'histoire, certaines actions pacifiques avaient pourtant portées leurs fruits. Certes, elles étaient plutôt rares, mais elles avaient existées. Pas que De Guise prônait ce genre de pratique non plus, mais il n'avait jamais compris les extrémismes des deux partis et au final, ceux qui en prenaient toujours plein la gueule, c'était les gens du peuple, au milieu du charnier, qui n'avaient jamais rien demandé au final. C'était pour ces gens qu'il avait toujours travaillé et qu'il continuait d'une certaine façon, qu'il essayait en tous les cas. Mais ce n'était pas le poste qu'il occupait qui pouvait lui permettre de faire grand chose, frustrant.

La leader lui fit bien comprendre qu'il n'avait pas d'autre choix que de se plier à leur volonté... on croirait entendre parler celle qu'ils combattaient depuis si longtemps. Un léger sourire triste traversa ses lèvres à l'ironie de cette pensée... comme on le disait souvent, les extrêmes au final, finissaient pas se rejoindre, d'une manière ou d'une autre, elles en étaient bien la preuve vivante.


- Certes elle ne me fera pas de cadeau, mais je ne mettrais pas ma main à couper que ma tête y passera. Je sais comment... la prendre.
Oh quel magnifique phrase à double-sens il venait de sortir, bien que son interlocutrice ne puisse peut-être pas voir l'image aussi nettement que lui, il en frissonna de dégout d'ailleurs. Secouant légèrement la tête pour faire disparaître celle-ci, il reprit bien rapidement. Vous pourriez aussi me laisser partir... nous n'avons rien à gagner à discuter ainsi et bien que c'est des plus... mal élevé, je refuse encore poliment votre cadeau.

Ca... c'était dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 30

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mer 15 Juil - 1:02

Arrow Pour s'assurer que tout va bien

Evan avait réussi à traverser les quartiers mal-famés sans la moindre anicroche et était rapidement arrivé au QG. Mais ce qu'il vit et entendit ne le rassura guère. A peine avait-il monté les quelques étages en saluant au passage les divers membres qu'il avait pu croiser et qui chuchotaient fébrilement, qu'il sentit que quelque chose ne tournait pas rond. En effet, il y avait beaucoup trop de mouvement et les gens semblaient en alerte maximale. S'approchant de la porte derrière laquelle se trouvait Julianne et le Ministre, il se fit retenir par l'un des hommes qui venaient de passer la nuit à remplir leur mission. Tout ça ne sentait pas bon du tout. Pourquoi l'empêchait-on d'entrer? Interloqué, l'artiste le fut encore plus lorsque, alors qu'il allait protester, le collègue en question mit un doigt devant sa bouche pour lui faire signe de se taire et l'amena à l'écart à l'étage du dessous. Décidément, il n'y comprenait rien!

Après avoir refermé la porte sur eux, Evan demanda des explications qui ne se firent pas attendre. L'homme lui raconta en détails la nuit qu'ils venaient de passer, avant de faire une pause, histoire de laisser l'artiste digérer tout ça. Et en effet, il y en avait des choses à digérer! Ils étaient dans la merde jusqu'au cou et cela en parti à cause de Ju. Car même s'il pouvait comprendre ce qui l'avait poussée à faire ça, jamais elle n'aurait dû amener le Ministre dans leur QG! Elle avait signé leur arrêt de mort.

Tandis qu'il accusait le coup, Evan pu voir que son collègue semblait en proie à une intense réflexion, se mordillant la lèvre inférieure en signe d'hésitation. Bon dieu, qu'est-ce qui c'était encore passé?! Ward était-il aussi là?! A en juger par l'expression de l'homme qui lui faisait face, le journaliste su qu'il s'agissait pour le coup de tout autre chose.


- Qu'est-ce qui se passe encore, hein? Allez, on n'est plus à ça prêt.

Déjà qu'il était parti pour enguirlander Ju sévère, ça ne pouvait pas être pire... enfin, c'était ce qu'il pensait. Après un instant d'hésitation son collègue se décida enfin à cracher le morceau, le fixant du coin de l'oeil, comme s'il avait eu peur qu'Evan explose.

- Et bien... euh... voilà. Y a des rumeurs qui courent... à propose de Julianne. J'ai pas tous les détails. Je sais juste que c'est quelque chose qui circule depuis qu'elle est revenue de chez Ward. Apparemment, Ju serait en vérité Abigail Foster.

Voilà, il l'avait lâché et ce qui était sûr c'est que le journaliste venait de se prendre une bombe en pleine face. Ce n'était pas possible. Ca ne pouvait pas être vrai. Après tout ce qu'ils avaient traversés, l'amitié et même plus qu'il y avait entre eux, elle ne pouvait pas lui avoir mentit depuis tout ce temps! Sentant la colère monter en lui, Evan se rua hors de la pièce, monta quatre à quatre les marches qui le séparaient du palier du dessus et s'arrêta juste à temps avant d'avoir ouvert la porte. De Guise était derrière et il avait failli lui dévoiler sa double identité! Jetant un coup d'oeil autour de lui, il demanda à l'un des rebelles qui faisaient le guet devant la porte d'aller chercher Julianne sans lui dire de quoi il retournait. L'homme s'exécuta tandis qu'Evan, tremblant de rage, les yeux lançant des éclairs, essayait de se contenir au mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mer 15 Juil - 1:51

Julianne soupira une nouvelle fois. Il avait bien le don de l’exaspérer en ce moment, tous autant qu’ils étaient. Le ministre refusait son offre et non elle n’avait toujours pas la moindre intention de le laisser repartir comme ça. Il irait passer quelques heures dans une cellule aménagée et bien gardée où là il pourrait cogiter. Pendant ce temps, la jeune femme pourrait trouver une solution à leur plutôt gros problème ou du moins essaierait, car elle avait la très mauvaise impression de se trouver dans une impasse. Elle avait besoin de repos pour y voir plus clair. En tout cas, pas à dire : journée de m*rde.

En tout cas la journée avait fini par prendre fin et un jour nouveau se levait sur la ville. La rebelle espérait franchement qu’il allait lui apporter de meilleures perspectives, ce qu’elle ne savait pas c’est que ça allait surement être loin d’être le cas. Elle avait l’espoir ténu... qui allait bientôt être réduit à néant. Elle allait exposer les projets qu’elle réservait au ministre à l’homme en question lorsque la porte s’ouvrit à la volée.

Pour le coup Julianne sursauta, elle ne s’attendait pas vraiment à ce qu’on vienne la déranger. Elle était généralement assez claire dans ses ordres non ? Elle se tourna vers l’individu à l’arrivée impromptue qu’elle fusilla d’ailleurs du regarde pour bien lui faire comprendre son état d’esprit.
Le gars ne se démonta pas pour autant et lui demanda de la suivre, en stipulant que c’était important... mais c’est tout. Elle n’eut le droit à aucune explication autre qui aurait pu lui donner la raison de cette interruption inopportune.

Elle se leva de sa chaise un peu à contre cœur mais cela semblait urgent. Vu qu’elle ne savait déjà elle-même pas grand-chose, elle ne décrocha pas un mot à Luc qu’elle laissa seul, du moins gardé bien sagement par l’homme qui était venue la chercher.

Elle sortit de la pièce d’un pas rapide et déterminé à engueuler celui ou celle qui l’avait demandé ainsi que de régler l’affaire au plus vite, elle avait un peu autre chose de plus important et de plus urgent à traiter ! Laissant l’homme politique à son guet, qui avait d’ailleurs immédiatement resserré sa prise sur son arme. Elle se retrouva rapidement hors de la pièce.

Un peu furax sa colère se transforma très rapidement en surprise puis en appréhension lorsqu’elle tomba nez à nez avec Evan... c’était donc lui qui l’avait appelé, elle comprenait pourquoi il n’était pas venu la chercher lui-même si De Guise était dans la pièce. Ce qu’elle ignorait c’était pourquoi il voulait lui parler, enfin si, elle pouvait avoir une petite idée. Du moins elle imaginait que ça serait à propos du ministre, et à voir sa tête, il n’avait pas l’air vraiment... heureux...

Evidement elle avait abandonné son idée première de passer un savon à l’inopportun qui avait besoin d’elle, d’une parce que c’était Evan et de deux parce que c’est lui qui avait apparemment l’intention de lui passer un savon. La jeune femme, égale à elle-même ne laissa rien paraitre de son appréhension et de ses doutes et demanda simplement à son ami :

-Qu’est-ce que tu fais là ? Tu devrais rester chez toi et te reposer !

Et s’était vrai ! Il avait été inconscient de venir aussi tôt et de traverser la ville dans l’état où il était ! Bon s’était également un moyen d’y aller en douceur... mais elle avait bien peur que l’artiste n’y aille pas par quatre chemin, ni avec le dos de la cuillère...

Après tout elle avait morflé toute la journée, un peu de plus un peu de moins, la seule chose qui l’ennuyait s’était que c’était son ami le plus proche qui allait la sermonner, et ça s’était loin de lui faire plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 30

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Mer 15 Juil - 2:24

A l'arrivée de son amie, Evan sentait bien qu'elle pensait engueuler comme il se devait la personne qui osait la déranger en un pareil moment. Mais son expression changea du tout au tout lorsqu'elle se retrouva face à lui. Et pour cause! Elle ne l'avait sûrement jamais vu dans un tel état de rage et son expression n'avait rien d'engageant. Il la dévisagea quelques secondes après qu'elle lui ait gentiment fait la leçon, tentant en vain de se contenir.

- Tais-toi!

Il avait réussi à ne pas crier en lui balançant ce qu'il ne lui avait jamais dit. Il avait serré les dents, sa mâchoire se contractant douloureusement tant il essayait de ne pas faire d'esclandre devant tout le monde et surtout à portée de voix du Ministre. Ce n'était pas le moment de se faire démasquer! Mais ceux qui les entouraient ne pouvaient que noter qu'il y avait de l'eau dans le gaz, surtout lorsque, d'un geste brusque, il l'attrapa par le bras et l'entraîna dans les étages inférieur. Arrivés devant une porte qu'il ouvrit à la volée, il la jeta à l'intérieur sans ménagement. Il flanqua un coup de pied dans la porte qui se ferma d'un coup sec et failli se briser sous le choc. Enervé? Non, à peine...

Il se tourna vers elle en lui lançant des regards assassins, arpentant la pièce de long en large. Il ne savait pas par où commencer, tout se bousculait dans sa tête. Il avait dû encaisser trop de choses ces dernières 24 heures. Que ce soit sa blessure, l'annonce de l'alliance de l'Empire avec l'Islande, ou encore le stress dû à sa visite au Palais Impérial. Mais là, c'était vraiment un coup de couteau dans le dos qu'il venait de prendre. Durant quelques instants, un silence de mort tomba dans la pièce, seulement dérangé par le bruit mat de ses pas sur le sol. Enfin, il prit la parole d'une voix tremblante de colère.


- Qu'est-ce que je fais là? Je devais venir pour informer certaines personnes de l'alliance avec l'Islande. Seulement je ne m'attendais pas à trouver un tel merdier! C'est plutôt à toi qu'il faut demander ce que tu fais!! Amener le Ministre de la Communication dans notre QG?! Mais putain, à quoi tu pensais Ju?!

Il marqua une petite pause avant de lui lancer d'un regard écoeuré.

- Ou plutôt Abigail?

Voilà, au moins il n'y allait pas par quatre chemins et elle comprenait tout de suite les deux raisons qui le mettaient dans cette rage folle. Il était trop dégoûté pour continuer à déverser tout ce qu'il avait envie de dire. Maintenant il était curieux de savoir comment elle allait s'en sortir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mouchard au QG [Mi Février 2100] - CLÔT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]
» Prochaine édition de Survilliers : 11 février 2012
» Paris News du Jeudi 3 Février 2011
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)
» La fin du monde pour 2100 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: QG des résistants-
Sauter vers: