AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 11 Juil - 16:08

Arrow

Richard était encore resté un long moment dans les sous-sols du palais avec Cassandra entre autre, pour continuer d'interroger leurs prisonniers, mais une information des plus mauvaises vint couper court à son travail. Il avait tout laissé en plan pour donner quelques ordres, avant de devoir aller prévenir l'Impératrice en personne que l'un de ses ministres venait de se faire enlever. Le tout était de faire vite, il ne fallait pas chercher bien loin le pourquoi de ce kidnapping, après tout, tout le monde était au courant que De Guise était un de ceux qui avait depuis bien longtemps échappé au pelletons d'exécution et que par conséquent il devait être une bonne source d'information! Car pas de doute non plus sur qui étaient les auteurs d'un acte pareil.

Ils étaient allés un peu trop loin cette fois-ci et Rick' n'avait pas manqué de demander à ses hommes d'y aller encore plus fort dans leurs interogatoires, des troupes étaient déjà partie en ville pour tenter de trouver quelque chose qui serait susceptible de les aider à retrouver leur disparu, plus vite ils agiraient et plus vite ils pourraient peut-être lui remettre la main dessus, avant qu'il ne lui arrive trop de bricole et qu'il ne commence à devenir bavard.

Le chef de la Milice se doutait qu'il risquait de se faire accueillir de la plus mauvaise des façons, mais il était bien obligé de prendre ce risque, après tout, c'était son devoir d'en informer Livingstone. C'est donc presque au pas de course qu'il était arrivé devant les portes du bureau impérial et qu'il avait secoué le majordome pour qu'il lui ouvre la porte, qu'importe que Sa Majesté soit occupée ou non, c'était une urgence!

En fait, il ne laissa quasiment pas l'homme l'introduire, qu'il était déjà dans le bureau, qu'il s'inclinait avec respect, avant d'ouvrir la parole sans réellement attendre qu'on la lui donne ou pas.

- Excusez-moi de cette intrusion précipitée, Majesté, mais j'ai une information des plus urgente à vous transmettre. Le ministre de la communication, Luc De Guise vient d'être enlevé par la Cible.

Voilà, l'info était transmise, il suffisait maintenant d'attendre la suite des événements et pas de doute que cette affaire risquait de ne pas plaire à la chef de l'empire.
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 11 Juil - 17:16

L’Impératrice n’était pas vraiment spécialement occupée pour une fois, elle avait évidement le nez dans un tas de dossier mais elle les feuilletait sans grand intérêt, tout un tas de chiffre pour les budgets, des nouveaux décrets pour les lois et diverse autres paperasse qu’elle jugeait inutile pour l’instant, mais bon elle était bien obligée. Preuve qu’elle ne travaillait pas comme une forcenée pour l’instant, elle avait un verre de cognac à la main et la carafe était posée sur son bureau.

Sans vraiment qu’on lui ait annoncé la venue de qui que se soit, le majordome entra, mais très rapidement dépassé par son chef de la milice qui la salua respectueusement. Un peu chamboulé par la surprise de cette arrivée impromptue elle ne savait pas si elle devait remercier cet homme de l’avoir tirer des dossiers les plus ennuyeux du monde où le faire pendre pour avoir pénétré dans son bureau sans son accord. Mais voilà qu’il se mettait à parler sans son ordre. La surprise sur le visage s’effaça rapidement pour laisser place à un air désabusé, où allait le monde si on ne respectait plus rien de ce palais !

Elle n’eut pas le temps de trouver une réponse à sa pseudo-question que les paroles en question de l’homme la frappèrent sans ménagement et monopolisèrent son attention. Elle resta coi quelques secondes pas certaine d’avoir tout compris tellement c’était absurde. De Guise enlevé par la Cible... les mots tournèrent dans sa tête encore deux où trois fois avant que ses yeux ne s’enflamment.


-Vous plaisantez j’espère ? Pure question rhétorique évidement... Le ton de sa voix était on ne peut plus mauvais, le pauvre Demierre avait vraiment intérêt à trouver quelque chose d’intelligent à dire qui pourrait la calmer sinon il risquait bien de tout se prendre dans les dents

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 11 Juil - 17:29

Le chef de la milice remarqua bien vite que l'Impératrice ne semblait pas des plus heureuses de le voir débarqué ainsi dans son bureau, sans permission et d'avoir ouvert la bouche sans autre, mais ses paroles firent mouche bien rapidement et il ne manqua pas non plus le changement d'attitude de la femme. Pas à dire, elle semblait en colère, encore contenue pour l'instant, mais ça n'attendait qu'un prétexte pour sauter. D'un côté, il pouvait bien comprendre, lui aussi enrageait qu'un mec comme De Guise se soit fait embarquer par ces saletés de rebelles!

Elle lui demandait s'il plaisantait, mais vu la tête de Richard, elle pouvait bien en déduire que c'était franchement loin d'être le cas. Il n'était quand même pas assez barge pour oser faire ce genre de blague. Bien que l'homme sentait parfaitement que la question était posée plus pour la forme que quoi que ce soit d'autre. Il se redressa alors légèrement pour bien lui faire face et fit une petite moue, embêté.


- Non. Bon voilà, net, concis, précis, ça ne servait à rien de tenter d'amadouer la dame, c'était déjà trop tard de toute façon. Mais j'ai déjà prit des dispositions pour qu'on le retrouve au plus vite.

Il ne flanchait pas, mais se disait que la suite des événements risquaient d'être sportif et qu'il allait très sérieusement en prendre pour son grade, chef de la milice, donc de la sécurité, qui se faisait siffler un ministre sous le nez, pas bon du tout pour le CV et ses projets... merde, le rattrapage d'une connerie pareille risquait bien d'être mission impossible!
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 11 Juil - 18:12

Tandis que Demierre lui confirmait qu’il ne s’agissait pas la d’une blague, qui lui aurait d’ailleurs surement coûté la guillotine où la fusillade, elle sa colère ne faisait qu’accroitre. Il ajouta le fait qu’il avait prit les dispositions pour faire retrouver son ministre de la communication... elle trouva là le prétexte parfait pour abattre sur lui toute la colère qui s’était emparé d’elle :

-« Pour qu’on le retrouver au plus vite ? » Répéta-t-elle sur un ton grinçant. Vous voulez dire... que vous ne l’avez toujours pas retrouvé !

Elle réfléchit cinq minutes. Elle avait devant elle son chef de la milice, censé s’occuper de la sécurité de sont gouvernement, la sienne aussi un peu au passage, et la sureté de la ville... et un ministre avait réussit à se faire enlever avant le couvre feu en pleine ville alors qu’il était accompagné de gardes du corps... Elle enrageait, comment pouvait-on osé être aussi incompétent, comment pouvait-on se permettre une telle bavure dans SON Empire !

Le tyran se leva de son fauteuil où elle était confortablement assise, elle contourna le bureau pour se rapprocher de sa future victime.

-Vous êtes un incapable... cracha-t-elle, un incompétent limité ! Qui vous à foutu à se poste ? Elle ? ah... Vous savez combien on vous paie pour maintenir l’ordre ? Oui ça il devait le savoir vu le cachet qu’il resservait tous les mois. Et vous croyez que vous pouvez vous permettre une telle bavure ?! Vos prédécesseur y sont passé pour moins que ça et se n’est pas ce que vous voulez non ? Elle criait presque, prise d’une furie incomparable.

Et alors qu’elle lui crachait à la figure tout un discours sur son Empire, son devoir et qu’elle en profitait pour le traiter de tous les noms d’oiseaux qui lui passaient par la tête, elle se rapprochait sensiblement de Richard. Fallait vraiment qu’il la calme là, s’il ne voulait pas finir en charpie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Dim 12 Juil - 12:05

Oups, il avait peut-être fait une connerie en disant qu'ils n'avaient pas encore mis la main sur le ministre, mais faire autrement et donc mentir à l'Impératrice n'était pas non plus la meilleure des idées, car si elle s'en rendait compte, là il était certains que sa tête ne tiendrait plus très longtemps sur ses épaules. Là, en étant le plus honnête possible, peut-être qu'il réussirait à remonter dans ses bonnes grâces, même si à l'instant même, il ne voyait pas trop comment s'en sortir. Le regard noir que lui lançait la femme face à lui, le fit déglutir quelque peu et Richard le savait, il allait passait un très mauvais quart d'heure. Ca se vit vite confirmé d'ailleurs.

Gardant l'échine légèrement baissée, c'était au moins une marque de soumissions, il laissa la possibilité à l'Impératrice de lui dire tout ce qu'elle avait à lui dire, un discours qu'il connaissait bien au final, mais personne n'était parfait et mine de rien, si le ministre c'était un peu mieux entouré, sur qu'il serait encore là à cette heure et Demierre loin de cette position ô combien désagréable! S'il le retrouvait, le chef de la Milice risquait bien aussi de lui dire ce qu'il pensait et ne manquerait pas de lui foutre un bataillon sur le dos, pour s'assurer cette fois-ci que plus rien ne puisse lui arriver.

Sentant que Joane s'approchait trop près, il reculait tout aussi lentement qu'elle, pour tenter d'éviter d'être trop vite à sa portée, mais c'était presque imperceptible. Il fallait qu'il trouve un moyen pour la calmer, mais il ne voyait pas encore ce qui pourrait permettre une telle chose, si ce n'est le fait que l'homme kidnappé fût retrouvé entre temps, mais il ne fallait pas rêver non plus.


- Majesté... nous faisons notre possible pour le retrouver rapidement, ce n'est qu'une question de temps, ils ne doivent pas être très loin. Et quand nous leur auront mis la main dessus... croyez-bien qu'aucun ne s'en sortira vivant.

Pas sur que ça calme, mais que pouvait-il bien dire d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Mer 15 Juil - 4:00

A vrai dire Joane en avait pas grand-chose à faire qu’il faisait tout son possible pour retrouver son ministre, après tout s’était son job ! Elle, ce qu’elle voulait entendre s’était qu’il avait été retrouvé et, de préférence, qu’il n’avait pas parlé, ainsi qu’il soit toujours en vie. Même s’ils se détestaient cordialement, elle aurait tout de même était un peu déçue d’un certain point de vue.

Bref, l’Impératrice n’était pas spécialement encline à féliciter son chef de la milice pour sa débrouillardise et sa prise d’initiative, c’était un minimum qui lui valait de ne pas passer à la guillotine.
Il lui assura alors qu’ils allaient retrouver la sale vermine qui avait osé leur faire un affront direct et qu’elle serait écrasée sans ménagement.

En même temps elle ne voyait pas spécialement d’autre issue pour les terroristes qui tentaient misérablement de l’attendre, ils ne méritaient que la mort, dans la souffrance qui plus est. Demierre ne lui apprenait donc absolument rien. Elle n’avait pas quitté son air pour le moins féroce. C’était tout ce qu’il avait à dire pour sa défense ? C’était un peu faible s’il voulait rester en vie d’ici les prochaines 24h...

Joane continua de se rapprocher du chef de la milice pour lui foutre un peu plus la pression, lorsqu’elle se trouva tout juste sous son nez elle lui demanda d’une voix à la fois glaciale et perfide :


-Croyez-vous que cette lamentable bavure sera réglée avant demain matin ? Il serait quand même vraiment... vraiment très triste de vous retrouver de l’autre côté de la table... d’interrogation... n’est-ce pas ?

Hum... ça s’était dit, un petit ultimatum, rien de mieux pour booster quelqu’un et faire naitre en lui des ressources insoupçonnées, l’instinct de survie faisait parfois des miracles. Et puis au pire, l’Impératrice avait tout un tas d’aspirants pour le poste...

_________________


Dernière édition par L'Impératrice le Sam 18 Juil - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Jones
Psychopathe à mi-temps
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 02/07/2008

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur: Excellente!

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Ven 17 Juil - 19:38

Arrow Interrogatoire musclé!

Cassandra s'arrêta dans un dérapage devant les portes des appartements de Livingstone. Elle prit quelques secondes pour se ressaisir, se recoiffer un peu et lisser son habit rouge, avant de demander au garde de l'introduire dans la pièce. Celui-ci avait regardé sa course d'un air effaré et se demandait bien ce qui pouvait se passer, entre Demierre et cette milicienne cinglée qui arrivaient pour déranger son Altesse! Il la dévisagea pendant un long moment avant d'accéder à sa requête. Le regard dément de la jeune femme qui se tenait devant lui lui montrait bien qu'elle n'était pas là pour plaisanter. Il soupira sans aucune retenue, frappa à la porte et entra, Cassy sur ses talons. Après une petite révérence, il prit la parole d'un ton un brin irrité.

- Cette jeune femme voulait un entretien avec vous Majesté.

Ce n'était pas réellement le but de sa visite, vu qu'elle voulait simplement avertir Demierre, mais elle n'avait pas pris le temps de l'expliquer au gardien qui, de toute façon, n'était pas concerné! Celui-ci s'effaça pour laisser place à Cassandra qui lui passa devant sans le moindre regard avant de s'arrêter devant Joane et de faire une profonde révérence. Elle avait de la peine à y croire, elle était face à son Impératrice! Bien que ce n'était pas la 1ère et qu'elle semblait en plus d'une humeur particulièrement massacrante, c'était toujours une joie pour la milicienne de se trouver en sa présence. Cependant, compte tenu des faits qu'elle devait relater, son visage était grave et son ton professionnel lorsqu'elle prit la parole.

- Excusez-moi de faire irruption ainsi dans vos appartements Impératrice Suprême. Si la situation ne le nécessitait pas, croyez bien que jamais je ne me le serais permis. Mais on m'a averti d'un événement qu'il fallait que je rapporte à M. Demierre...elle marqua une courte pause avant de poursuivre...et à vous aussi bien évidemment.

Elle les regardait à présent alternativement, en évitant bien de prendre trop de temps avant de lâcher sa bombe.

- Nous avons été informé que le présentateur télé Noah Ward s'est fait attaquer en début de soirée dans son appartement par des membres de la Cible.

Pas sûr que ça allait plaire à son Altesse Suprême, et encore moins à Demierre vu sa position. Mais le plus vite ils étaient au courant, mieux s'était. Ils devaient se dépêcher d'aller sur place pour tout régler. C'est ce que pensait Cassandra, mais elle n'était pas encore au courant du pire... le kidnapping du Ministre De Guise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 18 Juil - 14:46

Richard n'était franchement pas dans la meilleure des positions, il savait qu'un seul mauvais pas encore de sa part et il pouvait dire adieu à tout ce qu'il connaissait et notamment sa tête. Il n'était pas fou et connaissait suffisamment le caractère de l'Impératrice pour savoir que sa vie en ce moment, ne tenait qu'à un petit fil qui était franchement des plus fragiles. Saloperie de rebelles! Il allait leur en faire voir de toutes les couleurs et ça commencerait par ceux qui se trouvaient quelques étages plus bas.

Regardant la femme s'approcher de lui d'un pas dangereux, il avala sa salive alors qu'elle lui donnait un ultimatum. Ca y est, cette fois-ci, il était vraiment dans la merde, enfin, avec un peu de chance, le traceur qui avait été mis dans le corps du ministre lui permettrait de le localiser bien rapidement, fallait juste attendre qu'il soit activé, chose que ses hommes étaient en train de faire à l'instant ou il parlait avec Livingstone.


- Tout à fait Majesté. Quelques gouttes de sueurs perlaient sur ses tempes, alors qu'il montrait qu'il ne pouvait être qu'absolument d'accord avec ce qu'elle venait de dire, ça voulait aussi dire qu'il acceptait l'ultimatum, de toute façon, il n'avait pas réellement d'autre possibilité. Avec les moyens mis à notre disposition, nous devrions le retrouver bien vite. Et Joane devait parfaitement savoir de quoi il parlait.

Demierre allait d'ailleurs continuer sur sa lancée, mais il fut interrompu par un homme qui annonçait la visite de quelqu'un d'autre dans le bureau, aie aie... a ne pas attendre son tour, la femme risquait gros. Quelle ne fut pas la surprise du chef de la Milice de voir que c'était l'une de ses subordonnées qui les dérangeait à l'instant, pour ne pas donner la meilleure des nouvelles. L'homme pâlit légèrement, voilà que c'était le présentateur TV le plus en vue dans l'Empire qui c'était fait attaquer? Fallait espérer qu'il soit encore vivant.


- QUOI?! Est-ce qu'il s'en est sorti?


Oui parce que le point le plus important était de savoir s'il était encore en vie et surtout toujours chez lui, enfin pas aux mains de la Cible quoi. Roula.... pas à dire, l'Impératrice risquait de ne pas apprécier cette nouvelle à sa juste valeur. P*t*in mais c'était quoi ce b*rd*l!? D'abord un ministre qui disparaissait à la barbe de tous et maintenant un homme reconnu par le public attaqué? Ils c'étaient donné le mot pour le foutre dans la m*rde ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Sam 18 Juil - 15:45

Si Joane n’avait pas été si furieuse de l’incompétence attestée de son chef de la milice elle aurait probablement rit au nez de le voir essayer de sauver sa peau comme il pouvait. Pour l’instant, sauf un miracle tombé du ciel, c’était à dire qu’on vienne lui amener à l’instant les coupables devant elle, vivant de préférence pour qu’elle puisse elle-même s’occuper d’eux, l’homme était presque condamné. Il marchait sur un fil tenu et risquait vraiment de tomber à tout instant.

Mais le fait est qu’il lui assurait qu’il le retrouverait très rapidement grâce à des moyens qu’elle avait demandé elle-même... la preuve qu’il fallait vraiment à tout dans cet Empire et qu’on ne pouvait pas faire confiance au gens qui l’entourait... Elle ne doutait pas que le traceur ferait son effet, après tout il n’était pas l’Empire pour rien, il fallait bien que les sommes astronomiques (et l’exploitation intensive de ses chercheurs) qu’elle dépensait dans la recherche technologique serve à quelque chose.
Bref, le principal était que Demierre ‘acceptait’ l’ultimatum en courbant l’échine... mais en même temps ce n’était pas comme s’il avait vraiment le choix.

Joane laissa alors un peu d’air à l’homme en tournant les talons et faisant quelques pas dans la pièce. A peine avait-elle eut le temps de se faire à l’idée de la bavure lamentable qui avait eu lieu qu’on lui annonça l’arrivé d’une nouvelle personne qui voulait lui parler de toute urgence.
L’Impératrice resta stupéfaite. Quoi encore ?! A croire que son bureau privé était un vrai moulin où on venait quémander ce qu’on voulait ! Cette annonce mis le tyran dans des dispositions encore plus mauvaise, les gens dans ce palais ne tenaient décidément pas à leur tête...

C’est finalement une jeune femme qui fit son entrée. Joane n’eut aucun mal à la reconnaître, elle l’avait quitté un peu plus tôt dans sa journée, et l’avait même félicité pour son service exemplaire dans les rangs de la milice. Une femme dévouée à son pays et son Impératrice... un très bon sujet qui faisait très bien son job, mais à croire qu’elle n’était pas si bien que ça pour venir la déranger sans aucun scrupule.

Son Altesse remarqua que la milicienne paraissait pour le moins essoufflée et il lui tardait bien de savoir pourquoi elle prenait le risque de perdre son poste (et sa vie peut-être aussi) en cassant les codes et en se présentant au tyran maintenant.
N’ayant passablement rien à faire des excuses qu’elle pouvait lui présenter, l’Impératrice lui fit un petit signe agacé de la main pour lui faire signe dans venir au but.

Et puis voilà qu’elle finit par révéler le but de sa venue, et Joane resta quoi... Décidément... La femme ne savait si elle devait tous les faire fusiller sur le champ ou quoi. Elle n’était même plus animée d’une colère irrésistible, elle ressentait plus une affliction sans borne, elle semblait blasée de voir la bande d’incompétent qui défilaient sous ses yeux tous les jours, s’en était vraiment navrant à la longue.
Son air las était flagrant et Joane ne cherchait en aucun cas à le cacher. Elle soupira de dépit avant de retourner s’asseoir à son bureau et se masser les tempes de ses index. Elle décrocha tour à tour un regard aux personnes qu’elle avait devant, le genre de regard qui voulait dire : mais regardez moi cette bande d’incapable.

Bon, elle devait maintenant passer outre l’inaptitude de ses sujets et se concentrer sur le plus important. Noah Ward avait donc été agressé et son chef de la milice l’apprenait en même temps qu’elle, et bien, c’était drôlement sérieux... il demanda d’ailleurs s’il était encore en vie, vrai que c’était toujours bon à savoir.

Joane récapitula mentalement, en deux jours on avait tagger ses affiches de propagande, enlever son ministre le plus récalcitrant et le moins fidèle et on avait attaqué un personnage charismatique, que Joane appréciait il fallait l’avouer, emblème de sa nation et connu de tout son peuple...
La monarque se reprit bien vite, et une lueur glaciale passa dans ses yeux :


-Demierre, vous avez la journée pour me retrouver De Guise et les auteurs de l’enlèvement, morts ou vifs, (vifs pour De Guise va s’en dire), sans cela vous pouvez dire adieux à votre place, et comme ça elle avait un peu le temps de choisir la mort qu’elle lui réservait.

Bon une fois le problème ‘De Guise’ écarté, l’Impératrice se reconcentra sur Cassy, l’invitant à en dire plus et vite, parce que là Joane était doucement agacée et ça pouvait rapidement dégénérer. Elle verrait cependant à motiver son chef de la milice dans ses recherches... elle avait bien l’intention de lui faire regretter ses bavures et quelques gars risquaient bien de lui tomber dessus dès qu’il mettrait les pieds hors de ce bureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Jones
Psychopathe à mi-temps
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 02/07/2008

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur: Excellente!

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Dim 19 Juil - 0:07

Cassy avait pu remarquer la légère pâleur de son supérieur ainsi que l'air exaspéré qu'avait eu l'Impératrice Suprême, mais elle n'en tint pas vraiment compte. Ce n'était pas un manque de respect, simplement elle pensait que le plus urgent était de rapporter les nouvelles et d'agir au plus vite. Elle devait le reconnaître, la Cible avait frappé fort cette fois-ci et les avait bien mis dans le pétrin. Si la Milice s'en sortait sans trop de casse, ce serait déjà en soit un miracle! Et en ce qui concernait ses fichus rebelles, la jeune femme se ferait un plaisir de les traquer sans relâches jusqu'à ce que le dernier ait été exterminé. Ils polluaient l'air de l'Empire, empoisonnaient l'esprit de ses habitants avec leurs idées insensées, et par-dessus tout, ils énervaient l'Impératrice et lui faisaient perdre un temps précieux.

Plus que jamais son esprit sadique et loyal se manifestait et lorsque Livingstone eut fini de donner ses ordres et qu'elle se tourna vers la milicienne, celle-ci se redressa d'un coup, prenant une sorte de pose de soldat au garde à vous, prêt à servir. Cependant ses paroles lui avaient mises la puce à l'oreille. Ainsi donc le Ministre de la Communication avait été enlevé? Comment cela était-il possible?! Elle comprit alors le pourquoi du teint laiteux qu'avait pris son chef, ce n'était une bonne nouvelle pour personne, mais particulièrement pour lui. Afin de ne pas énerver encore plus Joane, elle se décida à clarifier la situation Ward.


- Il a été salement amoché, son appartement a été saccagé, mais il s'en sort pas trop mal. Il a lui-même appelé les secours. Une ambulance est sur place ainsi que des membres de la Milice. Il va être emmené à l'hôpital et est prêt à nous aider pour retrouver ses agresseurs, lorsqu'il aura été examiné et mis hors de danger.

Voilà, elle ne pouvait pas leur en dire plus, c'est tout ce qu'elle savait. Le présentateur avait eu de la chance, ou avait été assez intelligent pour ne pas se faire tuer, elle ne savait pas trop. En tout les cas, ils allaient devoir recueillir son témoignage très rapidement! Il y avait peut-être, même sûrement, un lien entre les deux affaires et maintenant qu'ils avaient un témoin, ils avanceraient très certainement plus vite dans leur enquête. Du moins c'est ce qu'elle espérait, sinon elle ne donnait pas cher de leur tête. De plus, la dernière chose qu'elle voulait était de décevoir l'Impératrice! Ils devaient tout faire pour la satisfaire en réglant ces problèmes dans les plus brefs délais. C'est pour cela qu'elle s'empressa de prendre congé de la plus respectueuse des manières auprès de l'Impératrice et de quitter la pièce d'un pas rapide. Elle fila à l'hôpital pour recueillir le témoignage de Ward au plus vite. Il était impératif pour elle que Sa Majesté ait au plus vite les meilleures informations possibles.


Arrow Entretien via hôpital


Dernière édition par Cassandra Jones le Mar 5 Jan - 19:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Dim 19 Juil - 1:01

L'Impératrice avait l'air des plus blasée... ce n'était pas bon du tout pour lui tout ça et il attendait avec impatience les réponses de sa subordonnée, pour savoir ce qu'il allait devoir faire. Mais Livingstone fût plus prompte à donner ses ordres et lui fit bien comprendre qu'il avait intérêt à retrouver De Guise TRES rapidement ou il pouvait dire adieu à son poste et à la vie, mais ça c'était juste sous-entendu. Pourtant, il n'était pas idiot et l'avait parfaitement compris. Il avala péniblement sa salive, saloperie de rebelles! Il s'inclina profondément.

- Bien, Majesté.


Bon là, 2 choix s'offraient à lui, soit il tentait de retrouver le Ministre, dont la réussite le faisait douter un peu, si par hasard la Cible était au courant de ces fameux GPS intégré dans le corps de leur otage ou alors, il foutait le camps le plus rapidement et le plus loin possible du pays, son pays d'origine pouvait l'accueillir assurément sans problème, puisqu'il en était encore citoyen, l'important était de toute façon qu'elle ne puisse pas lui mettre la main dessus, il faudrait donc changer totalement d'identité. Certes, c'était tout à fait lâche comme pensée, mais il n'était pas prêt à mourir maintenant.

Pendant que ces différentes pensées lui traversait l'esprit, Cassandra avait reprit son exposé et expliqua que Ward était juste blessé, c'était déjà cela de prit, au moins lui n'était pas aux mains de ces emmerdeurs de rebelles. S'il leur mettait la main dessus d'ailleurs, il risquait bien de leur faire passer à tous un sacré mauvais quart d'heure, qui durait plus 4 heures que seulement un quart. Enfin bon, ce n'était qu'une simple expression.

Le chef de la Milice resta alors silencieux tout en reportant son attention sur son Impératrice, pour savoir ce qu'elle comptait faire et si elle avait encore besoin de lui à l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Mer 22 Juil - 17:38

Joane écouta patiemment le court rapport que lui fit la milicienne à propos de l’état de la vedette du petit écran après que Demierre ait bien compris le message, et s’était, il semblait, le cas.

Ainsi Ward était encore parmi les vivants, et était juste salement amoché avec un appartement à refaire... rien de grave donc. Ceci aurait le don de rassurer tout le monde, mais l’Impératrice imaginait déjà la surprise de la population, voir même son indignation, quand elle apprendrait la nouvelle.
Tandis que le tyran réfléchissait rapidement à ce qu’elle allait faire et comment elle allait décider de faire passer la nouvelle, elle commença par congédier son chef de la milice :


-Bien, vous pouvez disposer je crois que je n’aurais plus besoin de vous... encore faut-il que j’ai pu compter sur vos capacité un instant dans votre carrière, ajouta-t-elle sur un ton entre le cynisme et l’amertume.

Si Richard avec quelque chose à dire c’était maintenant, où il risquait bien de pouvoir se taire à jamais, sinon il pouvait aller essayer de courir pour Luc et pour sa vie pour la même occasion. Peut-être qu’un coup d’éclat dans cette histoire lui permettrait de remonter dans l’estime de Son Altesse.
Celle-ci se focalisa alors de nouveau sur Cassy :


-Vous, vous irez en personne trouver Ward, vous prendrez son témoignage et vous me ferez un rapport sur sa déposition, vous viendrez me le faire directement ici, où si je suis occupée, par vidéo conférence, ensuite vous irez avec quelques autres miliciens que vous choisirez vous-même et vous irez sur les lieux de l’agression.

Livingstone réfléchit quelques secondes, elle espérait que donner autant de responsabilité à une simple milicienne, toute pleine de bonne volonté qu’elle soit, si son propre chef de la milice était un incompétent elle avait un peu peur des gens qui travaillait à sa solde... Enfin, si Cassy faisait bien son job elle se verrait surement gratifiée et récompensé, sinon, un milicien de plus où de moins parmi leur rang n’était pas une grosse perte, les engagés était plus nombreux chaque jour.

- Je veux savoir ce qui s’est passé exactement et trouver des preuves, je veux des inculpés et des coupables...


Ajouta-t-elle laissant sous entendre que peu importait de QUI il s’agissait mais il fallait des coupables, et qu’ils soient punis. Il fallait que la justice soit fait, et que la population s’en rende compte. Pour le coup, elle aurait l’opinion générale en sa faveur, surtout lorsqu’on s’en prenait à une vedette...
Pour finir elle ajouta :


-Pour ce qui est de la communication de l’évènement, trouvez des journalistes, je veux une interview radio et vidéo diffusée de Ward qui raconte ce qui c’est passé ainsi que la diffusion en streaming sur Internet. Il faut que ça fasse les premières pages. Encore un petit temps de réflexion. Vous ferez également une conférence de presse expliquant les mesures prises par le gouvernement pour arrêter les coupables, bien sûr pas un mot de l’enlèvement de De Guise...

Bon... tout était dit non ? Des questions ? Elle verrait également à faire passer quelques décrets supplémentaires pour la répression générale...

Arrow Lendemain

_________________


Dernière édition par L'Impératrice le Dim 16 Aoû - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Dim 16 Aoû - 20:26

L'Impératrice était vraiment en colère et Richard savait que même s'il tentait de dire quelque chose pour se rattraper, ça ne marcherait pas. Non, il fallait sérieusement qu'il retrouve ce satané ministre, ou qu'il foute sérieusement le camp, pour ne pas finir entre les mains du bourreau. Non, il ne tenait pas à passer déjà l'arme à gauche, il risquait bien de filer le plus rapidement possible, sans demander son reste. Autant leur fausser compagnie, plutôt que de s'esquinter à retrouver De Guise, sans penser y arriver. Un jour pour lui remettre la main dessus, alors que ces rebelles étaient comme des rats, qui savaient se faufiler un peu partout et dont le nid restait toujours aussi introuvable.

Il salua juste bien bas la femme et attendit que sa subordonnée reçoive elle aussi ses ordres, avant qu'ils ne sortent tout deux. Passé la porte, Demierre ne manqua pas de se passer une main dans les cheveux, sentant que quelques gouttes de sueurs avaient pris place sur ses tempes, pas cool, il se sentait vraiment dans les ennuis pour la peine.

C'était dans ce genre de moment qu'on pouvait se mettre à croire en Dieu, juste pour espérer qu'un miracle ne se produise, mais n'étant pas franchement croyant, il en doutait sérieusement. De Guise ne serait jamais retrouvé pour le soir même... à peine avait-il passé la porte de Livingstone, que déjà dans sa tête, se mettait en place un moyen de filer le plus rapidement et discrètement possible. Il donnerait ses ordres et disparaîtrait directement après. Le temps que Joane s'en rende compte, il aurait sûrement les pieds en Suisse ou ailleurs, tant que ça n'appartenait plus à l'Empire directement.

Ouais, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    Mer 19 Aoû - 0:30

* Later *


Un peu trop de temps, au goût de l’Impératrice s’était écoulée depuis l’enlèvement de son ministre de la communication sans que les recherches n’aboutissent à rien ; une journée sans le moindre indice c’était dire à quel point le résultat était lamentable. D’autre part son chef de la milice, avait cru bon de penser qu’il valait mieux qu’il sauve sa peau, ou tout du moins qu’il essaie avant qu’elle n’ait plus la moindre valeur aux yeux de Son Altesse, ce qui n’en était qu’à deux doigts.

Apprenant la lâcheté de Demierre, pas plus capable d’affronter sa mort que de mener sa milice, Joane avait faire rendre l’âme à la moitié des objets susceptibles de casser dans un grand fracas qui lui étaient alors passés sous la main. Une fois l’accès de colère passée, même si tout restait bien évidement relatif, la tyran avait bien eut l’intention d’avoir sa revanche. Elle comptait surtout sur le fait que Richard allait presque regretter de ne pas être resté à Hegemony pour accepter son échec et l’exécution, certes fatale mais néanmoins rapide et propre, qui l’y aurait attendu.

Sur cette décision, qui l’avait soudainement mise en joie, et avait fait passer un nuage de bonne humeur dans son ciel décidément noir, elle avait ordonné à quelques de ses sbires de retrouver ledit traitre et de lui faire payer l’affront qu’il avait fait à son Impératrice, et à la nation entière (bah tiens !).
Deux gus, pour le moins costaud, type armoire à glace, crâne rasé et air peu commode avaient été envoyés dans la plus grande discrétion permis (à cause de leur gabarit) aux trousses de l’ex-chef de la milice, bientôt feu Mr Demierre.

Ils avaient pour ordre de le laisser passer la frontière Suisse, histoire qu’il puisse revoir son pays natal une dernière fois. L’idée avait beaucoup plu à Joane, un sourire perfide s’était accroché à ses lèvres alors qu’elle donnait ses ordres.
Elle avait adoré la pensée de le laisser croire l’espace d’un instant à Richard qu’il avait réussit à s’en tirer et à échapper aux foudres de Livingstone ; parce que la déception serait forcément plus grande lorsqu’il se verrait mourir. Là aussi ça faisait parti des ordres : qu’il ait bien le temps de se voir partir, dans l’agonie de préférence, pour qu’il parte avec le regret incommensurable d’avoir tenté de déjouer le pouvoir de Joane.
Au final, Livingstone avait prit ça avec un très grande légèrement, surement à cause de sa bonne humeur... à moins que justement, ce ne soit ça qui la mettait de bonne humeur. Peu importait, un problème mineur avait été éliminé et tout ça ne lui avait fait perdre que trop de son temps si précieux. Lorsque ses hommes de main avait quitté son bureau son esprit était allé ailleurs et Demierre rayé définitivement de son esprit.


[Cassy : si tu veux poster tu peux encore, même à la suite c'est pas grave, j'pense que c'est déplaçable, et puis au pire tant pis]
[Richard : si tu veux poster plus en détail la fin de Demierre j'te laisse faire, si tu veux faire en rp c'est aussi possible, je pnjserais]

Arrow Là où on retrouve des ministres étrangers et d'autre en sale état...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvaise nouvelle... [Mi-Février 2100]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mauvaise nouvelle (pv Davros)
» Lettre et mauvaise nouvelle [PV]
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Tres Mauvaise Nouvelle pour Nigel McGuinness / Desmond Wolfe
» Mauvaise nouvelle (Etoile de fumée, flocon de cendre et moi même)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Palais Impérial :: Appartements privés de l'Impératrice :: Bureau privé-
Sauter vers: