AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Sam 4 Oct - 19:34

Arrow Gentil monsieur à moustaches

Lorsqu’Evan fut descendu du monospace et amener en sécurité à l’intérieur on le déposa dans une pièce à l’écart, sur un vieux matelas défoncé où il pourrait se reposer et reprendre toute ses forces. Julianne avait elle-même fait sa perfusion de morphine qu’elle avait maintenu en l’air un bon quart d’heure elle-même, regardant Evan, tellement désolée de se qu’elle avait fait... Personne n’était resté dans la pièce, et heureusement.

Elle avait fini par fixer la perf’ avec un portemanteau de fortune et avait laissé l’homme seul.
Elle n’avait pas perdue une seconde de plus et avait commencé à se renseigner autour d’elle sur les contacts d’Evan, c’était plus fort qu’elle, elle voulait tout « contrôler », comme avant... à vrai dire son statut de leader lui manquait parfois, mais elle savait que pour se maintenir en vie elle devait rester un peu en retrait parfois pour ne pas trop se faire remarquer et garder sa tête... Elle se retrouva donc dans la pièce principale du QG, assise à la table, perdue dans ses pensées.  

Jusqu’à ce qu’un portable vibrer dans sa poche. Elle haussa un sourcil... elle n’avait pas de portable sur elle. Elle sortit donc l’appareil et se rendit compte qu’il s’agissait du portable officiel d’Evan, celui qu’il avait pour le boulot. Julianne l’avait récupérer dans les affaires de l’artiste la veille avant de tout faire disparaître.

Ils avaient évidement prit soin de trafiquer la puce pour donner ne pas être traçable mais Julianne se demanda s’il fallait qu’elle réponde. Après plusieurs sonneries elle finit par décrocher
.

-Evan ? Demanda-t-on à l’autre bout du fil, on ne laissa pourtant pas le temps à Julianne de faire la rectification. C’est Peter, j’ai eu un appel de la rédaction ce matin, qui ont eux-mêmes eu une missive du gouvernement. On a besoin de toi pour un article, il faut que tu te bouge carrément au palais pour l’article, j’ai pas vraiment le temps de t’expliquer en détail, mais c’est pour toi une opportunité en or. Bon ça fait jaser les autres collègues mais il parait qu’a la rédac. tu étais le plus apte pour le job. Ce sait pas moi-même en quoi ca consiste mais il parait que c’est du lourd, les bruits court que l’article à été demander par Sa Majesté elle-même... blablablablablabla... Julianne écouta le moulin à parole déblatérer son discours et lorsque celui-ci, au bout d’une bonne dizaine de minute clôtura par l’essentiel : Il faudrait que tu passes au journal au plus vite, Julianne réussit à en caser une :

- Euh, en fait ce n’est pas Evan là mais une amie... il est plutôt occupé pour le moment mais je lui passe le message.

Et pof, elle raccrocha, histoire de ne plus entendre l’autre horrible personnage à l’autre bout du fil.  


Dernière édition par Julianne Cherring le Dim 26 Juin - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Dim 5 Oct - 19:39

Arrow Chez Papa Poirot

Lorsqu'il fut amené dans le quartier général, Evan ne fut pas mécontent de se retrouver dans une pièce qui n'était pas en plein dans l'agitation. Il n'avait ni la force, ni l'envie d'ailleurs, de répondre aux questions angoissées de ses collègues. Il avait juste envie... de dormir. Et de parler avec Julianne, parce que mine de rien, il avait remarqué qu'elle n'allait pas bien. Mais il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit avant que sa perfusion soit faite et que les bras de Morphée l'accueillent.

Il en fut toutefois sorti par les sonneries répétées qu'il connaissait si bien. Il les entendait dans un demi-sommeil, comme si elles étaient très lointaines. Il fallait qu'il décroche, ça devait sûrement être important... Et clac! Il se réveilla en sursaut lorsqu'il n'entendit plus rien. Et merde, il avait loupé l'appel! Si on tentait de le joindre sur ce numéro, généralement, c'est que c'était plutôt important. Il devait savoir de quoi il s'agissait.

Il se releva donc, avec difficulté, calmement pour ne pas se faire mal. Il décrocha la perfusion et sorti à pas lent de la chambre. Lorsqu'il arriva dans la pièce principale, il eut juste le temps d'entendre Julianne répondre avant que celle-ci ne raccroche. Aïe! Evan sentait qu'elle aurait dû y aller avec un peu plus de diplomatie. Parce qu'au bout du compte, celui qui allait se prendre des remarques, c'était lui. Enfin bref! Ce n'était pas son souci pour l'instant. Elle avait décroché, donc elle savait de quoi il s'agissait.

- Ce qui est sûr, c'est que je ne t'engagerai jamais comme secrétaire.

Il était appuyé contre le mur, tenant sa perfusion un minimum en l'air et regardant Julianne avec un petit sourire.

- Avant de lui raccrocher au nez, il t'a dit pourquoi il m'appelait?

A voir la tête que la jeune femme faisait, ce ne devait pas être de très, très bonnes nouvelles pour lui. Mais quels emmerdements allaient encore lui tomber dessus maintenant?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Dim 5 Oct - 20:37

[Papa Poirot ? !]

Julianne sursauta et se retourna violement lorsque la voix d’Evan s’éleva dans son dos. Elle se leva précipitamment de sa chaise, surprise de le voir sur pieds, même s’il s’aidait largement du mur. Elle ne releva pas sa boutade mais le regarda d’un air sévère pour masqué sa crainte :

-Qu’est-ce que tu fais debout ! Tu devrais te reposer ! Elle s’approcha de lui pour lui prendre la perfusion et la lui tenir. Evan... il faut vraiment que tu reprennes des forces... dit-elle plus doucement.

Elle se demanda comment elle allait lui annoncer la suite. C’est pour ça qu’elle ne répondit rien lorsqu’il lui demanda si l’homme qu’elle avait eu au téléphone avait dit pourquoi il avait appelé.

-J’ai tout un tas de questions à te poser... qui sont importantes, mais tu sais que je ne le ferais pas avant que tu ailles mieux. Alors va te reposer...s’il te plait...

Elle n’avait pas envie de lui mentir, mais le coup de fil qu’elle avait prit risquait d’être très mauvais pour Evan, surtout qu’on n’avait pas besoin d’être super intelligent pour faire un lien rapide. Elle refusait de le mettre en danger... tous ça... raaaaa non mais qu’est-ce qu’elle était stupide !
Le truc c’est qu’Evan n’avait pas l’air d’avoir envie de retourner se coucher. Tête de mule sur les bords celui-la...


-J’ai demandé à quelqu’un d’envoyer deux trois des notre là où on est passé hier discrètement pour qu’ils récupèrent ce qu’on y avait laissé. La milice n’a rien retrouvé... sauf peut-être ma bombe de peinture...

D’un côté Julianne lorsqu’on lui avait appris qu’il manquait une bombe avait prié pour que ca ne soit pas celle d’Evan qui aurait pour le coup eu des emmerdes, beaucoup plus qu’il risquait d’en avoir déjà. Le gouvernement allait juste avoir un choc lorsque leur banques de données allaient leur sortir les empreintes génétiques d’Abigail Foster, morte depuis de nombreuses années... Au moins Julianne était à l’abri, elle ajouta rapidement pour ne pas alerter l’homme :

-Mais on en est pas sûr hein, si ça trouve ils ne l’on pas recupéré... difficile d’expliquer que Julianne Cherring n’existait nulle part... elle ne dit donc rien de plus.

Le silence qui régna ensuite était tendu, tellement tendu que Julianne ne pu que murmurer un :

-Je suis désolée... elle n’aurait jamais fondu en larme devant quelqu’un mais un peu de plus et c’était la première.

Le truc c’est qu’elle tenait toujours la perf d’Evan et donc ne pouvait ni faire le tour de la pièce nerveusement. Elle devait rester face à Evan, à le regarder dans les yeux alors que ceux-ci commençait à piquer. Elle ne tint plus elle devait dire quelque chose pour ne pas se laisser à une faiblesse que beaucoup de gens considère d’humaine mais pas Julianne :

-C’était Peter... il à un job pour toi... important... demander par l’impératrice elle-même à ce qu’il parait... pour un article... il faut que tu passes à la rédaction le plus vite possible et après aller au palais...

Ca... c’était dit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 7 Oct - 0:30

(HRP Papa Poirot = surnom que se donne lui-même le fameux détective dans les livres d'Agathe Christie..)

Evan ne pu que lever les yeux au ciel alors que Julianne le sermonnait gentiment sur le fait qu'il était debout et non pas en train de se reposer. Oui, c'est ce qu'il aurait dû faire. Mais il n'arriverait pas à dormir tant qu'il ne saurait pas ce que lui voulait le JOP. Il attendit donc patiemment qu'elle en vienne au fait, la regardant avec malice lorsqu'elle aborda le sujet de la discussion qu'elle voulait avoir avec lui. Décidément, elle ne perdait pas le nord! Mais connaissant le bonhomme, elle devait bien se douter qu'il ne répondrait certainement pas à ces questions. Il aimait garder certains secrets, ce qui renforçait son côté mystérieux et parfois insaisissable.

- Ju, tu sais très bien que je ne vais rien te raconter à propos d'Ed. Si les circonstances ne l'avaient pas exigé, jamais tu n'aurais fait sa connaissance. Alors oublie que tu l'as vu et ne va pas l'embêter pour savoir ce qui se passe entre nous. Ca ne te regarde pas.

Il ne voulait pas être blessant avec sa dernière remarque, simplement lui signifier qu'elle n'avait pas besoin de tout savoir. Et puis question sécurité, moins il y avait de personnes au courant de ce petit "trafique", mieux ça serait pour Ed et Evan. Pas qu'il ne faisait pas confiance à Julianne. Qu'elle lui ait extrait une balle de l'épaule venait confirmer le sentiment de confiance qu'il avait envers elle. Mais il pensait à son ami qui, bien qu'étant toujours prêt à rendre service, n'aimait pas trop impliquer d'autres personnes dans ses transactions. Il ne voulait, ni ne pouvait, répondre aux questions que la plupart des gens auraient voulu lui poser.

Lorsqu'elle aborda la question des indices laissés derrière eux, il eut un léger tressaillement. Bien sûr, il n'y avait aucune chance que la bombe de peinture le démasque. Il n'avait fait que scotcher des affiches. Mais le fait que Julianne soit en danger le mis soudain mal à l'aise. Un silence s'installa, rompu par les excuses de la jeune femme qui paraissait au bord des larmes. Il allait lui répondre quelque chose quand elle lui annonça enfin ce qu'il voulais savoir. Merde! C'était vraiment pas le moment de lui demander un article en direct du palais impérial!

Mais il ne voulait pas que Julianne s'accable encore plus et qu'elle ne se sente plus mal. Il ne répondit donc rien, et, instinctivement, il se détacha du mur et l'entoura de l'un de ses bras en lui murmurant à l'oreille.


- Arrête ça Ju. Ce n'est pas de ta faute. En intégrant la Cible, on est tous conscient des risques qu'on prend. En sortant hier soir avec toi après le couvre-feu, je savais que ça pouvait mal tourner. Alors arrête de te blâmer, d'accord?

Il la serra un peu plus fort avant de reprendre.

- Tu n'es pas responsable de nos choix.

Et puis pour le JOP, il aviserait. Il devait d'abord gagner un maximum de temps avant de se jeter dans la gueule du loup. S'il refusait directement la proposition, les gens allaient tout de suite se douter de quelque chose. Il allait devoir la jouer finement sur ce coup-là.

Pour le moment en tout cas, il n'arrivait pas à penser à ça. Il tenait toujours Julianne dans ses bras, se sentant le devoir de lui faire comprendre ainsi qu'il ne lui en voulait pas. Et qu'elle ne devait pas s'en vouloir non plus!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 7 Oct - 19:11

[Ok ça y est ma réputation d’inculte est faite XD]

Julianne ne pu s’empêcher de se renfrogner légèrement lorsqu’Evan lui fit largement comprendre qu’elle ne devait justement ne pas chercher à comprendre quoi que ça soit.

Elle se retrouva finalement contre Evan, dans ses bras (/son bras XD). La position était d’ailleurs techniquement étrange puisque Julianne tenait la perf’ d’une main et qu’Evan n’enlaçait que d’un bras la femme. Tout ça avait quelque chose de bancale mais l’amitié sincère qui s’échangeait entre les deux membres elle n’avait rien de boiteux.

L’artiste assura ensuite à la rebelle que tout ce qui c’était n’avait pas été de sa faute, ce qui en un sens la rassura puisqu’elle eu la confirmation qu’Evan ne lui en voulait pas, bien qu’elle eu douté qu’il lui en veule mais sait-on jamais.

Sa dernière phrase laissa pourtant perplexe Julianne qui se plongea ensuite dans un mutisme étrange, lié à sa réflexion. Ils restèrent encore quelques minutes enlacée, probablement pas assez pour que Julianne ne s’en veuille plus, mais en même temps toutes les embrassades du monde n’aurait pu effacer sa conviction, mais suffisante pour la faire reprendre le dessus.

Elle se ré-écarta donc doucement d’Evan et en profita pour regarder au pansement qui se tenait plutôt bien, ce qui était indéniablement un bon signe, la plaie n’avait pas l’air de s’être infectée ni autre, c’était déjà pas mal.

Elle reprit ensuite un air parfaitement sérieux, voire même grave :


-Tu comptes faire comment ? Demanda-t-elle en désignant l’épaule de son compagnon d’un petit mouvement de menton.

Parce qu’il allait avoir du mal à reculer l’échéance sans prendre de risque, comme il allait du mal à faire comme s’il n’avait rien... Et ça c’était vraiment inquiétant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Mar 7 Oct - 20:02

Il garda la jeune femme dans ses bras durant un petit moment, histoire qu'elle se calme un peu et reprenne ses esprits. Ce qu'elle semblait avoir fait lorsqu'elle s'écarta de lui pour jeter un coup d'oeil à sa blessure, posant la question fatidique. Oui, qu'est-ce qu'il allait faire? Maintenant qu'il l'avait réconforté du mieux qu'il pouvait, il se retrouvait confronté à la réalité plutôt alarmante. Il fallait qu'il trouve une excuse en béton armé pour justifier son état. Ainsi que la conduite de Julianne au téléphone par la même occasion.

Il avait besoin de faire le vide dans sa tête. Il avait besoin de fumer. Il prit donc doucement sa perfusion des mains de sa collègue avant d'aller s'installer dans un des canapés de la pièce. Il s'y affala comme à son habitude et ne pu retenir un sourire en repensant à ce qui c'était passé à cet endroit même quelques heures auparavant. Allumant avec une certaine délectation sa cigarette, il resta silencieux un bon moment. En fait, jusqu'à ce qu'il l'ait fumé jusqu'au bout et allumé une autre.

Il avait tourné le problème dans tous les sens et le seul moyen qui s'offrait à lui, c'était de dire la vérité. Enfin... légèrement modifiée bien sûr. Fixant Julianne de son regard perçant il lui exposa son plan avec calme.


- Bon, on sait parfaitement tout les deux que je ne pourrai jamais retrouver la motricité de mon bras avant de retourner au JOP. Alors je vais simplement dire que je me suis fait agresser par l'un de ces immondes rebelles. Autant dire une partie de la vérité. Jamais je ne pourrai cacher que je suis blessé, ils ne sont pas totalement idiots.

Et sur ce, il se leva doucement pour récupérer son portable et composer le numéro du JOP. Plus vite il les contacterait, plus vite il saurait si le stratagème avait fonctionné ou non. Une sonnerie eut à peine le temps de retentir que son collègue décrochait déjà, visiblement très tendu, voir même affolé.

- Bon sang Evan! Qu'est-ce que tu as foutu?! Pourquoi tu n'es pas déjà au JOP, les yeux rivés sur ton écran et ton petit postérieur rivé à ta chaise?! Ramène tes fesses au bureau tout de suite, c'est un conseil d'ami! Parce que sinon, je ne sais pas ce que...

Comme à son habitude, Peter prouva qu'il descendait directement de la famille des moulins à parole. Mais l'artiste le connaissait bien et depuis le temps et il ne se privait pas pour le couper dans son élan.

- Pete! Stop! Ecoute, je sais que je dois me dépêcher d'arriver, mais j'ai eu un petit accident hier soir. Je t'expliquerai ça quand je serai là. Pour le moment, ce n'est pas le plus important. Ce qui compte, c'est de ne pas faire attendre son Altesse l'Impératrice. J'arrive d'ici 15 minutes.

- Okay, okay. Tu as raison. Evidemment, pour quelqu'un d'aussi patriotique et dévoué, les intérêts de Livingstone passaient avant toute autre chose. Mais fais vite s'il te plaît. Il allait lui dire au revoir et raccrocher quand il se ravisa. Une petite question lui trottait dans la tête. Au fait, c'est qui la folle qui a répondu à ta place avant? Elle avait pas l'air commode.

Evan dû étouffer un rire alors que Peter décrivait assez justement la jeune femme. D'ailleurs, tout en prenant ses distances, il lui jeta un regard qui lui annonçait bien que ce qui allait suivre n'allait pas lui plaire. Mais bon, c'était une histoire tout à fait plausible pour un homme comme son collègue, et puis il fallait bien détendre un peu l'atmosphère.

- T'inquiète. C'est une fille que j'avais ramené un soir il y a quelques semaines de ça. Je l'ai pas rappelé, mais elle a continué à espérer jusqu'à ce matin où elle est venu me demander des comptes. Elle m'a fait tout un cinéma, comme quoi elle est totalement accro, qu'elle ne peut pas vivre sans moi, qu'elle veut passer le reste de sa vie avec moi, qu'on fonde une famille, etc.. Enfin, tu vois le genre. Et puis quand tu as appelé, elle a cru que c'était une autre femme. J'ai rien eu le temps de faire qu'elle choppait mon téléphone. Si t'avais vu sa tête! Elle était furax de ne pas me prendre en flagrant délit. Et puis après je l'ai foutu dehors, j'en avais marre qu'elle me prenne la tête. Mais si ça se trouve, elle doit m'attendre en bas de mon immeuble pour me clamer son amour!

Oui bon d'accord, c'était pas vraiment gentil pour Julianne, mais l'artiste s'amusait beaucoup, jetant de temps à autre un coup d'oeil à la jeune femme, un grand sourire lui barrant le visage. Mais que cela lui plaise ou non, en tout les cas, ça avait marché! Peter rit un bon coup et paru plus détendu par l'anecdote. Il raccrocha après un "Sacré Evan! Allez, ne traîne pas!" et s'en fut raconter la petite histoire à tous ses collègues journalistes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Jeu 9 Oct - 21:14

Julianne approuva l’idée d’Evan qui n’était pas si stupide que ça (pour une fois... [vengeance !]). Elle acquiesça silencieusement alors qu’il allait rechercher son portable pour appeler son collègue du JOP. Elle essaya de tendre l’oreille pour entendre également l’homme à l’autre bout du fil mais elle ne pouvait que sentir que Peter était... tendu ? Mais aucune parole distincte ne lui parvenait clairement.

Julianne fut cependant ébahie de voir comment Evan ne se gêna pas pour lui couper la parole. Elle le regarda mi-amusée mi-surprise. Elle se cala contre le mur, les mains dans le dos, attendant que la conversation se déroule. Elle essayer de suivre mais au final il ne s’y dis rien de très intéressant ou vital...enfin si puisqu’il s’agissait quand même de la perspective pour Evan de voir le moi de Février, ce qui pour l’instant était loin d’être assuré.

Elle se balançait légèrement d’avant en arrière, se propulsant doucement vers l’avant grâce au mur avec ses mains, et retombant lentement contre celui-ci pour recommencer son petit manège pendant tout le temps qu’Evan parlait à son intérlocuteur.

Pourtant elle s’arrêta brusquement lorsque son compatriote déblatéra une histoire sur elle à dormir debout. Elle le regarda à la fois outrée et morte de rire... mais quel mécréant ! Comment osait-il ? ! « Totalement accro » ? Ah ouai ?

Le rebelle finit par raccrocher. Cette fois-ci Julianne avant les bras croisées sur la poitrine un petit sourire encore stupéfait, amusé et vexé, tout ça à la fois sur les lèvres, ce genre d’air qui cri « vengeance ! »

Elle ne répondit rien pourtant, se contentant de le fixer avec le même air. Elle ne décroisa pas les bras ni ne changea d’attitude. Après elle se dit qu’il avait des circonstances atténuante : une blessure conséquente et que de ce fait elle ne pouvais pas lui en coller une gentiment derrière la tête pour ce qu’il venait de dire.

Elle finit par réussir à dire quelque chose sur un ton faussement cassant :


-Je ne savais pas que t’as tête avait heurté quelque chose pendant notre fuite... elle lui sourit bien grand et se dirigea vers la sortie de la pièce d’un pas lent, sourire toujours sur les lèvres et bras toujours contre la poitrine.

Parce que mine de rien Evan devait être au JOP dans dix minutes, il lui fallait un pansement propre et des vêtements convenables ! Mais elle n’en dit rien elle son retrait se fait dans le plus grand des silences.

Lorsqu’elle fut dos à Evan elle reprit son air sérieux, parce que plaisanter cinq minutes c’était marrant, le truc c’est que là, la situation n’avait plus rien de drôle... et le cœur de Julianne se crispait dans sa poitrine car s’il arrivait la moindre chose, si un seul des membres de la milice osait toucher un des cheveux d’Evan, d’une elle s’en voudrait à mort et de l’autre elle prêterait probablement un câble.

Pourquoi ça elle ne pouvait le dire, probablement parce qu’ils avaient fini par ce lier, et que même si l’amitié n’était pas recommandé dans ses périodes difficiles c’était indéniablement ce qui avait fini par s’installer entre eux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Sam 11 Oct - 21:55

Evan jeta un coup d'oeil à Julianne qui avait l'air de prendre ça à la rigolade, même si elle arborait un air faussement vexé. Mais il savait pertinemment qu'elle n'allait pas se fâcher pour si peu. Après tout, il n'avait fait que rattraper le coup, non? Il avait dû trouver une histoire simple à raconter. Car pour lui, plus le mensonge était simple, et plus il marchait. Et là, c'était quand même de sa vie qu'il s'agissait. Cependant il sentit qu'il ne vallait mieux pas en rajouter une couche en faisant une remarque. La jeune femme aurait été capable de lui en coller une petite, même dans son état! Il resta donc également silencieux lorsqu'il eut raccroché, se contentant de lui décrocher son plus beau et son plus charmant sourire. Mais ceci n'empêcha pas qu'il se prenne une petite pique. Oh, pas bien méchante et tout en humour, cependant, il n'allait pas laisser passer.

- Non très chère, ma tête n'a souffert aucun dommage durant notre petite sortie éducative d'hier soir. Ceci dit, je vais devoir te rappeler que la morphine peut, parfois, faire perdre les pédales à certaines personnes. Imagines-toi que je suis complètement shooté!!

A dire vrai, quiconque l'aurait vu à cet instant et ne le connaissant pas, aurait très certainement pensé la même chose. Mais il avait toujours fait dans l'originalité et il aimait à penser que personne ne pouvait vraiment définir qui il était. Un illuminé sympathique ou un vrai barge psychopathe? Très certainement un savant mélange des deux.

Mais l'heure n'était pas aux réflexions sur la vraie nature de l'artiste! Il devait se dépécher de retourner au JOP avant qu'on ne le soupçonne de quoique ce soit. Il emboîta donc le pas à Julianne et retira son t-shirt afin qu'elle lui change son pansement. Ensuite il allait devoir rentrer chez lui (seul, évidemment, pour ne pas éveiller les soupçons) et prendre un taxi qui l'aménerait au centre ville. Impossible pour lui de conduire et encore plus invraisemblable de se faire escorter par des membres de La Cible! Hors de question de prendre le risque d'être découvert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Dim 12 Oct - 11:17

Julianne ne pu s’empêcher de répondre au tac au tac à la remarque d’Evan :

-Ah ? ...à vrai dire je te trouvais plutôt normal en fait...
Elle le regarda avec un petit sourire triomphal.

Lorsqu’ils furent dans la pièce adjacente Julianne s’occupa de la blessure d’Evan, qui était plutôt « belle », elle ne pouvait évidement faire abstraction du corps de l’artiste qui avait été entre ses mains la nuit d’avant... Mais elle essayait savamment de ne rien en montrer.
Lorsqu’elle eut fini elle détourna même la tête, et passa à autre chose :


-Soit prudent, dit-elle simplement, mais très sincèrement, à Evan. Elle ne voulait pas imaginer la suite au cas où ça se passait mal... il était inconcevable pour elle d’y penser. Donne moi juste des nouvelles rapidement... ce soir, après le couvre-feu je viendrais chez toi... si tu n’y es pas je...je réunirais une session spéciale au QG... qui disait session spéciale, disait grande décision à prendre, or, dans le cas « Evan » la décision serait : envoie-t-on un « commando » de récupération ? Et défonce-on tout le monde ?

Julianne serait largement capable de débarquer au palais et de faire un massacre pour récupérer Evan. Mais il s’avait tout les deux que si l’artiste était pris, il n’y aurait probablement que Julianne pour défendre une idée aussi stupide, qu’elle n’aurait d’ailleurs jamais défendu s’il ne s’agissait pas de son ami.

Elle jeta finalement un coup d’œil à sa montre :


-Tu devrais y aller... dit-elle doucement, sur un ton qui était plus un murmure qu’autre chose.

[hrp : sorry post écourté mais j'ai les parents qui font pression pour que je lâche le pc]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel


Messages : 1004
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Dim 12 Oct - 15:10

(HRP pas de problème ^^ vu la longueur de mon précédent post Laughing j'aime mon boulot!)

Evan ne répondit rien à la jeune femme. Après tout, il ne l'avait pas volée et c'était de bonne guerre. Il s'assit simplement sur le matelas défoncé qu'il venait de quitter quelques minutes plus tôt, attendant patiemment que Julianne en ait fini avec ses soins. Durant toute la durée de l'opération, il ne la quitta pas des yeux et pu remarquer ainsi une certaine... gêne? Ou bien était-ce difficile de regarder la blessure qui rappelait vivement des souvenirs encore frais? Il n'eut pas l'occasion de lui poser la question, car le pansement à peine terminé, elle passa directement aux dernières recommandations. Ouhla, pas sûr que l'artiste soit d'accord avec ce plan! Et les autres résistants, encore moins d'ailleurs.

Il se leva et repassa son t-shirt avec une vivacité qu'il aurait mieux fait d'éviter, vu la douleur fulgurante qu'elle provoqua. Il resta silencieux, mais serra les dents, attendant que cela passe. Puis il se dirigea vers Julianne et se planta devant elle, ses bras posés sur ses épaules.


- Ecoute moi bien Ju, parce que je ne vais pas m'amuser à le répéter. Ne t'avises pas de venir chez moi après le couvre-feu. Simplement parce que ça serait beaucoup trop dangereux! Et pour tout les deux! Hors de question que tu cours le risque de te faire prendre après ce qui c'est passé hier. Et je te rappelle que si les hauts fonctionnaires commencent à avoir des doutes sur moi, il vaudrait mieux qu'ils ne me choppent pas en train d'accueillir une personne qui désobéit aussi allégrement à la loi. Alors reste chez toi, ne m'appelle pas. Je repasserai demain pour te prouver que je suis bel et bien vivant.

Oui, c'était bien lui qui venait donner des conseils de prudence alors qu'habituellement, il s'en fichait pas mal. Mais Evan n'était pas assez fou ou idiot pour ne pas remarquer que la situation était grave pour lui et qu'il allait devoir assumer. Il savait pertinemment qu'en franchissant cette porte, il allait tout simplement se jeter dans la gueule du loup, mais cela ne l'effrayait pas plus que ça. Il aimait le danger et ce qui s'annonçait n'allait sûrement pas en être avare.

Sur ce, après qu'elle lui ait fait remarquer qu'il serait temps pour lui de mettre les voiles, il lui passa délicatement une main derrière la tête et lui déposa un baiser sur le front, avant de tourner les talons.


Arrow JOP, en faisant un crochet par l'appart'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance


Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   Dim 12 Oct - 22:09

Julianne n'avait pas bougé d'un centimètre, écoutant avec une attention apeurée "l'ordre" d'Evan... c'était beaucoup lui demander. Elle détourna d’ailleurs le regard pour ne pas croiser ses yeux. Elle soupira, mais ne répondit rien. Elle ferait comme il lui avait demandé... ou pas, elle verrait...

Il la baisa sur le front, se qui eu pour effet de la rassurer un peu, puis il tourna les talons... et si c’était la dernière fois qu’elle le voyait ? Son ventre se sera un peu plus, mais elle chassa rapidement cette pensée de son esprit lorsque son portable vibra.

Elle sortit de se torpeur, et fouilla ses poches pour trouver d’où venait les vibrations. Elle finit par trouver l’objet en question et décrocha d’un geste savant :


-Ju. Fit-elle simplement en portant le mobil à se oreille.

-Got. On a un petit prob’ dans le quartier...

-Quel genre ? Demanda-t-elle sans aucune intonation particulière.

-Crash d’avion dégommé par l’Empire... on cherche des survivants... on a un contact qui aurait vu un parachute... on s’est dit qu’il fallait te prévenir...

-J’arrive, préparer de quoi transporter un blesser, ca m’étonnerait que s’il y a un survivant il soit en bonne état. J’arrive.

Puis elle raccrocha. Les conversations au téléphone était toujours les plus courts possible, on ne devait pas pouvoir les localiser au cas où, malgré les précautions qu’ils prenaient pour sécuriser leurs appareils.

Julianne pris sa veste sur le dossier de la chaise où elle l’avait posée, vérifia son arme coincé dans le dos, dans son jean puis sortit une paire de lunette de soleil qu’elle cala sur son nez.

Elle quitta en toute discrétion le QG et rasa les murs, le col de sa veste relevé, la tête baissée. Elle ne mit pas longtemps à arriver sur le lieu du crash. Heureusement il y avait du monde, des badauds mais aussi des flics et des miliciens, la carcasse fumante n’avait rien d’intéressant, il ne pourrait rien en tirer, de plus elle serait bientôt récupérer par l’état qui la confinerait dans un hangar où il serait désossé, analysée pour en tirer le maximum d’informations.

Mais Julianne venait rejoindre son contact, seulement connu sous le pseudo de Got. Un grand, châtain, il se baladait avec un journal sous le bras et un grand et long manteau gris. Mine de rien il faisait froid et Julianne regretta rapidement de continuer à porter sa veste d’automne alors qu’on était largement en plein hiver.

Ils s’éloignèrent lentement et sans que personne ne les remarques ils s’engouffrèrent dans une voiture noire passe partout. Ils allaient sillonner le coin histoire de trouver le « rescapé au parachute »



Arrow Mission récupération

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lendemain d'une soirée mouvementé [Mi Février 2100] - CLÔT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée mouvementée / soir de la rentrée
» une soirée mouvementée (Callie, Josh et Freddie)
» #10 - Soirée Mouvementé [Caleb][HOT]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: QG des résistants-
Sauter vers: