AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Mar 26 Aoû - 23:59

Arrow Préparation de la virée nocturne

Julianne et Evan c'étaient retrouvés dans la rue étrangement silencieuse. La nuit était froide et claire, les étoiles brillaient et les températures allaient probablement pas tarder, si ce n’était pas déjà le cas, descendre en dessous de zéro.

Pas une personne dans les rues, le vent glacial, seul, se permettant de jouer à faire voler les flyers de propagande impériale. Mais dans le bruissement doux du papier sur le pavé, au loin, si on tendait bien l'oreille, retentissait la cadence rythmée les tours de garde militaire qui parcouraient les rues la nuit pour veiller au bon respect du couvre feu. Sans compter les miliciens qui eux avaient le droit de se promener en toute impunité où bon leur semblait.

Julianne avait frissonné, allez savoir si c’était de froid où autre, lorsqu’Evan vint lui poser sa question dans le creux de l’oreille. Elle jeta un coup d’œil à droite puis à gauche. Rien. Elle constatait que les lampadaires jouaient leur faveur ce soir et elle ne répondit pas mais se dirigea simplement vers la gauche.

Elle sortit une bombe de peinture verte, couleur de leur rébellion, et un ‘caps’ de sa poche elle le clipsa et secoua la bombe pour homogénéiser la peinture. C’était évidement pas du tout discret mais s’ils voulaient que la peinture sorte de la bombe elle était bien obligée de faire tout ce boucan, surtout par le froid qu’il faisait.
Alors qu’elle agitait toujours sa bouteille elle se dirigeait un peu plus loin sur un vieux mur de briques rouge ou avait été collé à l’arrache quelques affiches impériales. Livingstone la regardait dans le blanc des yeux de son air froid et déterminé mais Julianne n’avait nullement l’intention de se laissé impressionner par cette Impératrice en cotillon...

Net, précis, rapide. Le sigle de la résistance avait été appliqué sans aucun état d’âme sur l’affiche plastifiée.


Dernière édition par Julianne Cherring le Dim 26 Juin - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Ven 29 Aoû - 0:19

Arrow Préparation de sortie au QG

Un petit sourire barra le visage d'Evan alors qu'il sentit Julianne frissonner. Bon, il faisait froid, c'est vrai, mais il avait comme l'impression que les basses températures n'étaient pas les seules responsables de ce phénomène... Allez savoir! En tout les cas, il lui emboîta le pas lorsqu'elle parti sur sa gauche sans un mot et la regarda tagger le symbole de La Cible, limite avec tendresse. Un tel spectacle ne pouvait que le ravir. Mais rester spectateur n'était pas dans ses habitudes, il la rejoignit donc et colla quelques affiches de la résistance sur celles de la propagande impériale.

Il se déplaça ensuite un peu plus loin vers un autre mur, silencieusement, mais s'arrêta net alors qu'il n'avait fait que quelques pas. D'un geste rapide, il tira Julianne par la manche et la plaqua contre un mur proche avec plus ou moins de douceur, pour se cacher dans un coin d'ombre. Une fenêtre venait de s'ouvrir dans un immeuble proche, et il n'était jamais bon de se faire voir par quelqu'un dans les rues si tard, surtout lorsque un couvre-feu était instauré. Il passa discrètement la tête à l'angle du mur, prenant bien soin de rester caché. Il attendit quelques secondes, fixant son regard sur l'immeuble proche. La personne ne semblait pas avoir remarqué leur présence et ne tarda pas à refermer sa fenêtre.

Avec un soupir de soulagement, Evan se tourna vers Ju, un petit air désolé sur le visage. Parce que mine de rien, elle avait un peu dû morfler au niveau du dos.


- Chacun son tour...

Evidemment, il la taquinait, car il n'avait pas oublié qu'il était tombé d'un canapé quelques heures auparavant!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Ven 29 Aoû - 0:53

Sans qu'elle y soit strictement préparé et alors qu'elle taguait soigneusement son mur tout en regardant Evan du coin de l'œil, elle se retrouva en deux temps trois mouvement plaquée contre le mur et la respiration brusquement coupé à cause du choc.

Sans vraiment comprendre se qui se passait, elle étouffa un râle alors qu'elle se rendit compte que c'était Evan qui l'avait tirée ainsi. Elle ne moufta cependant pas, malgré la surprise et -aoutch- la douleur. Il était parfois un peu cinglé, mais il devait avoir une bonne raison.

En effet, une fenêtre avait été ouverte et les deux jeunes gens avaient pendant ce temps arrêté de respirer, cachés dans un coin d’ombre. Il n’était jamais très bon de ce faire remarquer...
Lorsque la fenêtre fut refermé et quelques secondes écoulées, Evan ne pu s'empêcher de la taquinait en lui rappelant sa chute passée. La mine désolée de l’artiste n’empêcha pas Julianne de lui tirer la langue, tout en faisant jouer ses épaules pour masser indirectement son dos douloureux.

Elle ne s’attarda pas dans le coin, supposant qu’Evan la suivrait, ou pas d’ailleurs (XD)... fou comme il était il pouvait très bien s’amuser à également aller dans son coin, voir presque sous le nez des miliciens. Mais Julianne n’était pas sa mère et n’avais pas d’ordre à lui donner.

Alors qu’elle allait faire sa fête à un mur de propagande, elle se retourna pour voir ce qu’avait décidé de faire Evan, mais à peine avait-elle eu le temps de tourner la tête que les phares d’une voiture qui tournait au coin de la rue éclairèrent l’homme.

Sans réfléchir, ni une ni deux Julianne fit demi-tour, d’une main sortit son arme et de l’autre pris Evan par la main. Ils avaient être intérêt à être en forme parce que sous le couvre feu, a part les voitures de miliciens ça circulait plutôt rarement, et puis là très peu de chance qu’ils n’aient pas été remarqués...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Ven 5 Sep - 23:19

Evan répondit à la grimace de Julianne par un sourire rempli d'innocence. Ce n'était pas non plus comme s'il l'avait fait exprès. Il ne voulait juste pas qu'elle se fasse attraper par les gardes de la Cinglée, c'est tout. Il resta planté où il était, la regardant se remettre à ses activités "criminelles", lorsqu'une voiture tourna le coin de la rue et l'éblouit complètement avec ses phares. Il eut juste le temps de penser *Et merde!*, que la jeune femme l'avait attrapé et l'entraînait dans une course qui promettait de ne pas être une réelle partie de plaisir!

Ils entendirent derrière eux des portes claquer alors qu'ils tournaient dans une petite ruelle. C'était au moins ça de se faire courser par la Milice dans les bas-fonds. Les rues étaient tellement petites ou encombrées qu'une voiture ne pouvait passer que sur les grosses artères. Et manque de bol pour les hommes en rouge, Evan connaissait ses rues comme sa poche... Mais rien n'était gagné, loin de là! Il entendait les hommes qui leur courraient après gagner du terrain. Il risqua un coup d'oeil en arrière et pu constater qu'ils étaient trois. En tournant la tête pour regarder à nouveau devant lui, il remarqua l'arme que Julianne tenait dans sa main.


- Ma grande, c'est l'heure de me montrer ce que tu sais faire avec ça...

Oui parce que là, ils se faisaient gentiment rattraper, et s'ils ne trouvaient pas vite fait une solution pour les semer, ils étaient bon pour les salles d'interrogatoire et les séances de torture!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Sam 6 Sep - 23:05

La course avait commencé. Les miliciens étaient descendu de leur véhicule et étaient à leur trousse. Julianne maîtrisait également les environs et heureusement à vrai dire, mais pas autant que son congénère.

Contrairement à Evan, Julianne ne prit pas la peine de voir combien étaient leur poursuivants, pour le coup elle courait pour leur peau. Evan fit un remarque plutôt… perspicace. Lui montrer de quoi elle était capable ? Mais avec plaisir, elle aimait toujours l’épater !

Julianne, tout en continuant de courir, se tourna de trois quart vers les trois hommes qui les pourchassaient, leva son arme et appuya aussi froidement qu’avec détermination sur la détente de l’arme.

Elle avait tiré plusieurs fois mais ne s’étais pas attardé pour voir le résultat de ses tires. Elle espérait qu’elle en avait au moins touché un. Elle continua de courir pour rattraper le retard qu’elle avait pris. Elle risqua ensuite un coup d’œil en arrière pour voir ce qu’il en était et vu qu’un des trois hommes avait été touché et était hors course.

Elle pu rapidement constaté, plus précisément au moment ou elle entendit qu’ils se faisaient tirer dessus, que leurs assaillants avait également sorti leurs armes. Elle bifurqua dans une ruelle, le souffle court. Mine de rien elle commençait à fatiguer contrairement aux miliciens.


-Pars devant ! Cria-t-elle à Evan, hors d’haleine, même si elle savait qu’il ne l’écouterait probablement pas. Je m’occupe de leur cas !

Elle s’arrêta subitement et fit volte face alors que les balles fusaient encore. Elle pu d’ailleurs avoir le plaisir de se sentir frôler par une balle. Elle leva de nouveau son arme, visa, ajusta le tire et tira une nouvelle rafale.

Son cœur battait, et le sang résonnait dans ses tempes.


[Bon aller j’te laisse décidé de la suite un peu !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Dim 7 Sep - 23:21

Evan courait toujours comme un dératé, Julianne à ses côté, lorsque celle-ci se tourna pour tirer sur les hommes en rouge. Il avait pu constater que l'un d'eux était tombé à terre et était hors course. S'il était mort et qu'ils se faisaient attrapper, l'artiste ne donnait pas cher de leur peau! Mais pour le moment, ils n'en étaient pas encore là, ils couraient toujours, mais les Miliciens gagnaient du terrain petit à petit. Il fut donc plus qu'étonné de voir Julianne s'arrêter net au lieu de continuer à courir, mais il comprit très vite son intention. Elle était folle ou quoi? Bon, lui n'avait pas vraiment de leçons à donner au niveau de la sécurité, mais tant que leurs poursuivants ne les avaient pas rattrappé, jamais il n'aurait pensé à stopper, surtout qu'ils leur tiraient dessus à présent...

Là, il fallait prendre une décision très vite. Evan ne pouvait pas se permettre de se faire reconnaître, mais il était un mec bien, et jamais il n'aurait laissé Ju se battre toute seule contre deux hommes armés. En attendant de résoudre ce dilemme, il entraîna la jeune femme un peu plus loin et la força à courir avec lui. Il savait exactement où aller. Si elle voulait les affronter, très bien, il était partant, mais pas dans un endroit éclairé.


- Arrête ça et fais-moi confiance!

Il l'entraîna à sa suite et ils arrivèrent bientôt à une intersection. Les routes de gauche et de droite étaient bien éclairées pour un quartier pauvre, mais la route qu'ils empruntaient, et qui s'étendait devant eux, était plongée dans l'obscurité quasi-totale. Il le connaissait par coeur ce quartier, il y avait vécu pendant de nombreuses années et savait où trouver de l'aide. Mais pour le moment, tout ce qu'ils avaient à faire, c'était de continuer leurs efforts un peu plus pour arriver dans la rue sombre. Et ce n'était pas facile, vu la fatigue qui commençait à pointer le bout de son nez et les Milicients qui étaient sur leur talons. Tellement qu'il pouvait entendre leur souffle saccadé... Bon, au moins étaient-ils crevés comme eux!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Dim 7 Sep - 23:50

Evan ne sembla finalement pas d’avis de laisser la jeune femme faire fasse aux miliciens seule. La pensée, qui pouvait paraître déplacé dans un tel contexte, qui traversa l’esprit de Julianne fut :*c’est décidément un mec bien* alors qu’il l’entraina avec lui.

Etrangement elle se laissa faire et ils reprirent leur interminable course. Ju n’avouerais jamais qu’elle avait un point de côté qui lui déchirai la hanche mais c’était bien le cas. Evan la guidait dans un coin sombre (mdr heureusement qu’il y a des miliciens on pourrait penser à autre chose sinon avec ces deux énergumènes). Ils étaient presque à bout de force et l’ennemi gagnait du terrain.

Ils finirent par arriver dans la ruelle tant espérée, le truc c’est que ni Julianne ni Evan n’avait prévu que par la rue éclairée qu’ils avaient du traversé débarquerait des renforts... Julianne jura alors qu’une nouvelle patrouille de miliciens s’annonçait au bout de la rue.

La patrouille s’organisa ainsi : les deux hommes restant plus trois nouveaux gus, et deux autre miliciens allant rechercher leur compagnon blessé (qui s’avérait gravement amoché avec une balle dans le bras et l’une dans le ventre).

Le truc c’est qu’un des miliciens, apparemment moins con que les autres, avait sortit une lampe torche à feux puissant... autant dire que la ruelle sombre allait perdre de son atout.


-On fait quoi maintenant ? Cria Julianne à son comparse alors qu’un feu nourris la força à pousser Evan derrière une vieille poubelle métallique, qui servirait de refuge pendant un temps.

Ju osa sortir le bout du nez pour viser un milicien qu’elle atteignit à la jambe. Son juron de douleur n’échappa à personne. Elle eu le temps de ranger sa tête avant qu’une balle de ricoche à quelques centimètre.


-Bon... une idée ? J’peux te couvrir... Mais le connaissant elle se doutait qu’il refuserait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Jeu 25 Sep - 16:21

A peine avaient-ils atteint la rue sombre que des renforts arrivèrent de tout côté. Ca, ça allait drôlement compliquer les choses, surtout qu'un Milicien eu la brillante idée d'allumer une lampe qui annula l'effet protecteur qu'Evan était venu chercher là. Ils allaient devoir prendre une décision, et vite! Leurs poursuivants n'étaient plus que quatre à présent, mais ils étaient toujours armés et l'artiste ne doutait pas qu'ils allaient appeler d'autres collègues à la rescousse. Ils devaient se sortir de là sans se faire démasquer, et vite!

Tandis que toutes ces pensées lui traversaient la tête, Evan fut projeté derrière une poubelle par Julianne alors que celle-ci réussissait à atteindre l'un des hommes en rouge. Parfait, plus que trois maintenant. Mais apparemment, la jeune femme était prête à affronter ceux qui restaient toute seule. Même pas en rêve! Ce n'était pas maintenant qu'il allait l'abandonner. Si la Milice la prenait, ça serait avec lui, ou pas du tout, et il fallait avouer qu'il n'était pas très chaud pour visiter les salles d'interrogatoire de la Cinglée de sitôt. Il la regarda donc d'un air sévère avant de crier pour se faire entendre.


- Arrête de jouer les héroïnes tu veux?!

Ce n'était vraiment pas le moment! Les coups de feu ricochaient toujours tout autour de leur frèle abris qui ne tiendrait plus très longtemps. Il resta sagement caché pendant qu'il réfléchissait à toute vitesse. Il connaissait ce quartier comme sa poche, mais les deux résistants étaient fatigués et ils allaient devoir puiser dans leurs dernières ressources s'ils voulaient en réchapper. Il jeta un rapide coup d'oeil aux alentours, puis à Julianne avant de fixer un point sur le sol à quelques mètres d'eux. Un petit sourire vint se fixer sur son visage tandis qu'il répondait à sa collègue.

- J'espère que tu n'as pas peur de te salir!

Et sur ce, il jeta un rapide coup d'oeil derrière la poubelle pour voir au loin d'autres hommes arriver. Il profita de ce petit instant de diversion pour attrapper Julianne et l'entraîner 10 mètres plus loin. Et là, sans aucune cérémonie, il la jeta quasiment dans un trou. Une bouche d'égoût salvatrice qui allaient les mener en lieux sûrs.

L'artiste s'engouffra à la suite de la jeune femme, mais alors qu'il refermait l'accès, une balle l'atteignit en pleine épaule gauche, lui arrachant un cri de douleur. Il entendait le son des bottes accourir vers lui et eu la lucidité de refermer l'entrée des égoûts avant de se laisser tomber à terre. Il resta bloti sur le sol quelques instants, mais malgré la douleur, ne se laissa pas aller. Il ne fallait pas qu'ils s'éternisent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Jeu 25 Sep - 20:51

Julianne ne répondit pas à la mis provocation d’Evan ; non elle ne jouait pas les héroïnes et voulait simplement essayer de sauver un maximum leur peau, qui ne vaudrait pas bien cher dans quelque sous sol du palais... Son cœur, lui, battait à tout rompre, et le sang affluait à ses tempes.

Elle ne perdait pourtant pas son sang froid, cependant elle se trouvait incapable de trouver une solution adéquate alors qu’elle aurait dû pouvoir les sortir d’une telle situation. Evan fut donc le premier à agir, ce qui ne manqua pas de blesser Julianne qui se reprochait de les avoir mis dans une telle situation.

Mais l’heure n’étant pas à se faire la morale ou se reprocher trop de choses qui aurait pu, par une distraction telle, leur couter la vie, elle chassa ces pensée inopportune de sa tête et à peine entendu la remarque du jeune homme qu’elle se retrouva un peu violement entrainer vers un point de la rue. Mais qu’elle idée Evan avait-il encore eu ? La question trouva rapidement réponse lorsqu’elle se retrouva jeter sans grand ménagement dans un trou. Elle étouffa un cri de surprise et glissa mollement dans les conduits d’égouts, sans grand mal heureusement.

Evan sembla à son grand soulagement, suivre, soulagement qui s’arrêta net lorsqu’un coup de feu rudement proche et qu’un cri de douleur résonna. Elle se retourna vivement pour voir, comme elle l’avait imaginé qu’il s’agissait malheureusement de son compagnon qui avait été touché.

Il avait pris la peine de refermé mais était resté un instant recroquevillé et immobile sur le sol. Julianne c’était précipité sur lui pour voir ou il avait été blessé et si, même si c’était malheureux à dire et à penser, elle avait devoir le laisser là ou s’il allait être possible de le déplacé. Elle compatissait à sa douleur, même si elle ne pouvait le montrer : ils étaient en sécurité pour quelques instants mais ils ne devaient pas s’éterniser.

Elle pu constater rapidement que c’était l’épaule de son camarade qui avait été touché, douloureux à n’en pas douter, mais pas vital s’ils se dépêchaient... on pouvait même espérer qu’il garde sont bras s’il trouvait refuge rapidement. (mode mj sadique on : ça serait marrant de devoir l’amputer !)
Elle se pencha doucement vers lui pour l’aider à se redresser :


-Aller, debout soldat...murmura-t-elle en guise d’encouragement, petit trait qu’elle aurait voulu humoristique
en se moment de détresse mais là elle avait du mal à rire avec ce qui leur tombait dessus.
Une fois à peu près remis sur pieds, Julianne resta à proximité d’Evan pour lui servir d’appui au cas où, tout en se lançant dans l’arpentement des égouts... Domaine qu’elle connaissait relativement mal d’ailleurs :


-J’espère que tu as été une tortue ninja dans une autre vie...-J’espère que tu connais l’endroit mieux que moi...

Elle aurait voulu finir sa phrase en toute tranquillité mais il truc lui frôla les jambes, et même si elle se retint tout commentaire, elle n’aimait pas les bêtes qu’ils allaient probablement croiser. Ils bifurquèrent pendant quelques minutes qui semblaient à Julianne des heures. Elle essayait de se représenter à peut près où ils se situaient par rapport à la surface, mais elle avait du perdre le fil à un moment.

La deuxième hantise qu’elle avait : se retrouver nez à nez avec des hommes en rouge qui auraient eu la bonne idée de les suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Ven 26 Sep - 19:26

Evan se remit sur pieds avec l'aide de Julianne, jetant un regard au passage à la bouche d'égoût au-dessus de leur tête. Il entendait les Miliciens s'activer à la surface, à la recherche d'un objet quelconque qui puisse leur ouvrir le passage. Il ne fallait pas traîner. Il chancela un peu avant de fixer son regard droit devant lui, posant une main ensanglantée sur sa blessure. Il y jeta un rapide coup d'oeil avant de regarder tout autour de lui. Oui, il connaissait les égoûts sûrement un peu mieux que la jeune femme, il lui indiqua donc d'un signe de tête la route à suivre. Ils déguerpirent le plus rapidement possible, tendant l'oreille à chaque intersection, histoire de vérifier qu'aucun homme en rouge n'était dans les parages.

Ils déambulèrent ainsi durant un long moment qui semblait s'éterniser. Ils étaient sales, trempés par l'humidité ambiante et l'eau stagnant à leurs pieds, et fatigués. Les rats, et autres bestioles sympathiques vivant dans les égoûts, leur faisaient parfois une petite frayeur en se faufilant entre leurs jambes, mais tant qu'ils étaient les seuls êtres vivant qu'ils croisaient, tout allait bien. Evan ne parlait pas, se contentant de faire signe de temps à autre à Julianne pour qu'ils restent sur la bonne voie. Il était livide et tremblait comme une feuille. Une douleur vive se faisait sentir dans son épaule à chaque mouvement et il attendait avec impatience de sortir de cet enfer.

Tout à coup, au détour d'un virage, il vit enfin ce qu'il espérait. Une plaque, vieille, usée, rouillée, indiquant le nom d'une rue. Il s'arrêta devant elle et écouta sans bruit en levant la tête. La bouche d'égoût était ouverte et rien n'indiquait qu'une horde de Miliciens les attendaient au-dehors. L'artiste entreprit donc de grimper à l'échelle pour en être sûr. Lentement, douloureusement, il parvint à jeter un coup d'oeil hors du trou. Il n'y avait pas âme qui vive aux alentours, rien que le silence de la nuit profonde. Plus qu'à sortir des égoûts, parcourir quelques mètres et ils seraient sauvés.

Evan s'extirpa donc avec lenteur, grimaçant de douleur, attendit que sa collègue en fasse autant, puis il l'entraîna dans un escalier situé un peu plus loin et qui descendait sous un porche. Il toqua 3 coups brefs et attendit à peine quelques secondes avant que l'on ne vienne leur ouvrir. Un homme entre deux âges avec un léger embonpoint, chauve mais arborant une moustache digne d'Hercule Poirot, les laissa passer en poussant un juron.


- Bon Dieu Evan! Qu'est-ce qui c'est passé?!

L'artiste ne répondit rien, mais alla s'affaler sur un vieux fauteuil défoncé. Il retira lentement sa veste puis son t-shirt, fixant sa blessure et la touchant du bout des doigts. La balle n'était pas ressortie... Il allait morfler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Sam 27 Sep - 14:18

Evan était décidément en piteuse état, malgré la quasi obscurité, sa pâleur était plutôt effrayante. Julianne fut plutôt surprise de le voir s’arrêter au détour d’une bifurcation, elle fut encore plus stupéfaite de le voir grimper à l’échelle. Elle avait esquissé un mouvement pour l’aider mais l’homme y allait doucement, avec toutes les précautions nécessaires pour ne pas le faire souffrir inutilement. Elle le laissa donc observer les alentours pour s’assurer que l’on n’allait pas les cueillir trop rapidement, après cette certitude acquise, Evan sortit des égouts. Julianne s’empressa de l’imiter.

Elle ne connaissait pas l’endroit ou il avait débarqué. Du moins elle aurait sur le situer sur un plan mais n’était jamais vraiment venu auparavant, car il ne s’agissait pas vraiment d’un quartier sur lequel son rayon d’action s’étendait. L’artiste l’entraina à sa suite et ils se retrouvèrent après quelques coups frappés à une porte, nez à nez avec un homme à l’aspect plutôt singulier. Apparemment une connaissance d’Evan, il les laissa rentrer rapidement sans autre commentaire qu’une insulte plutôt appropriée dans le contexte.

Alors qu’il s’informait de ce qui s’était passé et qu’Evan, toujours silencieux alla s’intalé dans un fauteuil pour s’occuper le lui, c’est Julianne, avec une assurance, qui pour quelqu’un qui la connaissait bien, trahissait en réalité ses appréhensions, totalement déroutante, conta rapidement l’histoire. Elle se tenait droite, crispée. Elle ne resta cependant pas plus de quelques secondes inactive.
Elle n’avait quitté Evan des yeux et elle cru comprendre que celui-ci avait constaté que la balle était toujours dans son épaule.


-Allez me chercher de l’eau bouillie, des serviettes et de quoi faire des bandages, demanda-t-elle d’un ton ferme qui n’invitait pas à la contradiction. ...Et quelque chose pour retirer le projectil... ajouta-t-elle finalement, n’ayant pas trouver ce qui serait le plus approprié.
Le plus approprié aurait évidement quelques outils chirurgicaux, mais là en revanche, ils n’en disposaient nullement... il faudrait faire avec... ou plutôt sans... Comme si Julianne avait lu dans les pensées d’Evan... Il allait morfler...


Une petite minute plus tard, l’homme, qui n’avait toujours pas été présenté à Julianne, mais bon l’heure n’étant pas non plus aux présentations Julianne s’en passait, revint avec ce que la jeune femme avait demandé.
Pendant son absence elle en avait profité pour retirer sa veste, poser son arme sur une table à proximité. Elle se rendit compte qu’ils s’étaient délestés dans leur course de leur matériel de taggage, et Julianne espéra un instant que les miliciens n’avait pas eu la bonne idée de les récupérer, ou quelques têtes allaient probablement tomber ainsi que leur empreintes génétiques...

Elle s’était ensuite rapproché d’Evan, lui avait doucement pris la main qui tâtonnait la blessure pour la posé plus loin, histoire qu’il ne mette pas trop de saloperie dans la plaie et qu’elle ne s’infecte pas.
L’homme réapparu, elle pu se laver les mains avant de faire de même avec la blessure. C’était plutôt moche, il fallait l’avouer, de plus elle n’avait pas la certitude que l’articulation n’avait pas été touchée ni qu’aucun nerfs ne serait malencontreusement sectionné lors que l’extraction de fortune de la balle. Elle avait beau en avoir vu d’autre et soigner d’autre encore, elle n’en menait jamais très large.

Le silence qui pesait était stressant et la lourdeur qui régnait dans la pièce se fit encore un peu plus intense aux yeux de Julianne lorsqu’elle contempla le matériel dont elle disposait... si elle n’avait pas eu le choix entre un bulldozer et une tronçonneuse c’était presque pareil... elle se décida finalement pour une petite pince bizarroïde dont elle ne voulait même pas connaître l’utilisation première, mais qui lui semblait la plus appropriée.

Julianne allait commencer sa petite opération lorsqu’elle s’arrêta net.


-Tu veux pas boire un coup ? demanda-elle à Evan sur un sérieux qui contrastait avec sa voix tremblante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Sam 27 Sep - 15:38

Evan était resté immobile et toujours silencieux sur le fauteuil, laissant le soin à Julianne de raconter les faits à son ami. Celui-ci, le regarda d'un air exaspéré, mais l'inquiétude qu'il ressentait à ce moment l'empêcha de faire une quelconque remarque. Il sermonnerait l'artiste quand il serait un tant soit peu remis sur pieds. Ce dernier était épuisé et ne voulait qu'une seule chose, qu'on lui enlève la balle logée dans son épaule, et le plus vite serait le mieux. Il était toujours aussi pâle et des gouttes de sueur perlaient à ses tempes tandis qu'il regardait la jeune femme prendre les choses en main. Il savait qu'il pouvait lui faire confiance et que le fait de débarquer dans un hôpital maintenant serait du suicide, mais il espérait tout de même qu'elle savait ce qu'elle faisait. Elle avait l'air tout aussi angoissée que lui ne l'était et elle n'en menait pas large, mais tant qu'elle restait concentrée, tout se passerait au mieux. Enfin, au mieux possible dans une telle situation.

L'homme alla chercher des instruments et tout ce que Julianne avait demandé. Il revint quelques instants plus tard alors que la jeune femme était penchée sur Evan et lui déplaçait doucement la main, posa le tout sur une petite table proche puis disparu à nouveau. Comme s'il avait lu dans les pensées de Julianne, il revint avec une bouteille de whisky (oui, du vrai! était-il le contact de l'artiste...?), la déboucha et la tendit à Evan. Celui-ci en bu une longue gorgée, puis en aspergea sa blessure. Quitte à désinfecter, au moins que ce soit avec de l'alcool non? Sa mâchoire se crispa sous l'effet de la douleur, mais aucune plainte ne sortit de sa bouche. Il ferma les yeux durant quelques secondes, puis pris la pince des mains de Julianne pour l'inonder également de whisky avant d'en boire à nouveau.

Il regarda son ami et lui désigna d'un signe de tête la bouteille avec un léger sourire.


- Ca me fait de la peine de gâcher un si bon whisky. J'espère que t'en as encore en réserve Ed.

- T'en fais pas Evan, c'est pas ça qui manque... Bois encore un coup.

Il afficha un sourire bienveillant et encourageant tandis que l'artiste buvait à nouveau une longue gorgée. Après cela, ce dernier se redressa dans son fauteuil, planta son regard bleu dans celui de Julianne, l'air grave, et posa doucement sa main sur son bras.

- Vas-y ma belle. Aie pas peur de me faire mal okay? Tout ce que je veux, c'est que tu enlèves ce truc, peu importe si je morfle. Et... il inspira profondément ... ne me regarde surtout pas.

Ca, ce n'était pas une recommandation, mais plutôt un ordre. Il savait que son visage allait exprimer toute sa douleur, et il ne voulait surtout pas que ça la déconcentre. C'était déjà assez difficile, ils n'avaient pas besoin de ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Sam 27 Sep - 16:22

Julianne était un peu trop préoccuper pour enquêter sur se trafique d’alcool qui s’effectuait sans qu’elle n’en sache rien, mais dès que tout serait arrangé elle s’arrangerait rapidement pour savoir de quoi il en retourne... Loin était l’époque où elle contrôlait tout et était une figure emblématique de la résistance où tout passait par elle, Abigail était loin mais Julianne avait gardé ce trait singulier de caractère... avoir le contrôle... bref, ses affaires à l’instant était autre : retirer cette vilaine balle, et avec le moins de dégâts possible.

Elle hocha la tête, n’appréciant qu’à moitié ce que venait de lui dire Evan... Elle lui donna d’ailleurs un linge pour s’il voulait morde dedans puis elle inspira longuement et approcha la pince de la blessure. Plissant les yeux, l’air concentré, le bout de métal s’approchait dangereusement de la plaie, mais comme bloqué Julianne du s’y reprendre à plusieurs fois avait d’une bonne fois pour toute la faire pénétrer dans l’orifice sanglant. Elle n’avait pas l’habitude de faire tant de sentiment, mais étrangement là c’était différent. Quoi qu’il lui fallu peu de temps pour perdre ses états d’âmes.

Evan ne devait pas être le seul à suer à grosses gouttes, tout ça tournait un peu à la tête de Julianne. Elle ne le regardait pas et se concentrait de fixer cette satanée plaie. Elle ne trouva pas tout de suite le projectile, elle pesta pour elle-même et haie la balle qui avait dû être dévié par un os... d’ailleurs cela fut très rapidement confirmée lorsqu’elle tomba sur la magnifique vision d’un éclat d’os... Elle dut d’abords le retirer pour pouvoir atteindre la balle, qui quand elle fut enfin à sa portée, fut extirpé d’un coup sec.

Lorsque ce fut fait, elle tomba à la renverse, lâcha la pince ainsi que la balle qui ressemblait à beaucoup de chose sauf à une balle. Elle était pâle et avait la nausée, mais pas le temps de se relâcher. La plaie saignait de plus belle à cause de l’extraction et il fallait arrêter rapidement l’hémorragie. Elle revint donc vers Evan pour compresser la plaie avec des compresses, avant de lui faire un magnifique bandage.

Elle était restée silencieuse tout du long. Elle n’osa même pas dire qu’il aurait du mal à rebouger son bras correctement, elle avait encore d’avantage peur qu’il ne le sente même plus... Elle ne regarda même pas son compagnon une fois la chose fini elle alla dans un coin de la pièce, face au mur pour évacuer cinq minutes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Mar 30 Sep - 15:48

Evan accepta le bout de tissu que lui tendait la jeune femme, mais ne le mit pas dans sa bouche, se contentant de le serrer dans son poing. Pensait-il qu'il allait pouvoir supporter la douleur? Pas vraiment, mais si un jour il était pris par la Milice, ce qu'il subirait à ce moment-là serait bien plus terrible, alors autant s'habituer à la douleur tout de suite. Juste au cas où... Mais pour l'instant, il avait d'autres chats à fouetter. Il chassa ces pensées de son esprit et se concentra sur sa respiration, tentant en vain de se relaxer. Le fait qu'elle du s'y reprendre à plusieurs fois avant de pénétrer la blessure ne fit qu'accroître son angoisse, ainsi que le silence de plomb qui planait dans la pièce.

Lorsqu'enfin elle commença la délicate opération, Evan ne pu qu'étouffer un cri. Serrant les dents à s'en briser la mâchoire, il regardait fixement le mur devant lui, respirant avec bruit, des gouttes de sueurs perlant à ses tempes. Il ne jeta pas un seul regard à ce que faisait Julianne et ne vit donc pas le bout d'os qu'elle lui avait retiré, mais se douta de quelque chose quand, pensant que s'en était terminé, elle replongea la pince dans sa blessure avant de la retirer d'un coup sec. A ce moment là, l'artiste ferma les yeux et poussa un cri avant de s'affaler sur le fauteuil. Le sang coulait à présent avec abondance et Julianne s'empressa de lui faire un pansement. L'artiste lui lança un regard qui exprimait toute sa gratitude et lui sourit faiblement avant de la suivre des ses yeux rougis tandis qu'elle allait souffler 5 minutes.

Pendant ce temps-là, Ed se précipita vers son ami, toujours aussi pâle et le força à s'allonger sur un canapé, lui tendant à nouveau la bouteille de whisky. Evan en bu une goutte avant de laisser retomber sa tête sur un coussin. Toujours incapable de parler, il montra Julianne du doigt, puis la bouteille. Le sosie d'Hercule Poirot compris et s'approcha de la jeune femme, posant délicatement une main sur son épaule.


- Tenez, buvez ça. Ca va vous requinquer.

Il jeta un rapide coup d'oeil à Evan, allongé, les yeux fermés, reprenant de très légères couleurs.

- Vous avez fait du bon boulot Madame, mais va falloir qu'il se lave et se repose. Et vous aussi d'ailleurs. Puis, sans aucun avertissement, il lui tourna le dos et se dirigea vers une porte située dans le fond de la pièce. Je vais vous chercher quelque chose à manger.

Et il sorti rapidement, sans un bruit, laissant les deux compagnons seuls.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Sam 4 Oct - 19:02

Julianne, n’en revenait toujours pas d’avoir merdée autant. Pour le coup elle s’en voulait d’avoir entrainé Evan avec elle, et plus encore de s’être fait repérer comme des débutants. Elle pestait de leur avoir fait prendre autant de risques inutiles et elle se reprocha une demi douzaine de fois qu’elle avait été vraiment nulle de ne pas avoir eu les bonnes réactions et d’avoir agis comme elle l’aurait fait adolescente. Et se serait tuer d’avoir risqué leur vie, et en plus c’était Evan qui s’était prit la maudite balle, qui plus est dans l’épaule, en espérant qu’il n’aurait aucune séquelle.

Alors qu’elle se détestait et s’insultait intérieurement, l’homme à la moustache lui tendit la bouteille d’alcool. Julianne la prit par pure politesse mais ne la porta pas à ses lèvres. Elle avait déjà foirée quelques minutes plus tôt, elle n’allait pas non plus se mettre à boire, ce qu’elle se retint bien de répliquer un peu sèchement.

Elle hocha la tête comme dans un signe de remerciement lorsqu’il la « félicita » pour sa mini prouesse chirurgicale. Bien qu’ils auraient pu éviter tout ça si elle n’avait pas été aussi téméraire. Raaaaaaaaa elle s’en voulait bordel !

Julianne se retrouva ensuite seule avec l’artiste qui tentait de reprendre quelques forces alors qu’on allait leur chercher à manger. Elle se réactiva histoire de pas resté là comme une cruche et pris les vêtements d’Evan (tous ? XD) en retirant les siens tâchés de sang. Elle se retrouva donc en pantalon/sous-vêtement. Elle prit le tas de fringues maculées qu’elle posa dans un coin de la pièce. Il faudrait penser à les brûler...

Quand l’homme fut revenu avec du café au sucre blanc, du pain de blé, du vrai beurre, et autres aliment introuvable sur le marché Julianne se dit qu’il fallait décidément qu’elle se tienne un peu plus au courant de ce qui se faisait en dehors de ça propre zone d’influence, et qu’il fallait question Evan sur ce contact...

*


Ils prirent un repas tout ce qu’on fait de plus délicieux lorsqu’on à échapper à une probable séance de torture et qu’on est encore entier. Ils passèrent la nuit chez leur hôte à moustache.
Le lendemain matin Julianne avait pu joindre ses contacts pour ramener un Evan complètement dans le cirage au QG principale de la résistance en toute sécurité. Là-bas on pourait lui faire une perf’ de morphine.

On avait dépêché un vieux monospace des années 2030 encore à boitier manuel, qui rechignait lorsque l'on voulait passer la seconde, il fallait donc directement passer à 3eme. Evan avait été placé à l'arrière pour ne pas être trop remarquable et on avait fait vite pour rentrer. Personne sur le chemin n’avait posé de question et de toute façon Julianne n’y aurait pas répondu.


Arrow QG de la Cible

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   Dim 5 Oct - 19:19

Evan regarda Ed s'en aller avant de reporter son attention sur Julianne. Celle-ci entreprit de réunir les preuves de leur petite escapade, en l'occurence leurs vêtements, afin de les détruire. Il ne fallait laisser aucune trace de ce qui c'était passé ce soir. Enfin, avec une balle retirée d'un bras, ça allait être dur de faire comme s'il était juste tombé dans les escaliers! Mais il pensait déjà prendre quelques jours de congé, histoire de mettre au point une histoire crédible pour ses patrons. Et puis depuis le temps qu'on lui disait qu'il devait souffler et prendre des vacances, personne ne lui en voudrait de profiter.

Quelques minutes plus tard, Ed revint avec un plateau remplit de bonnes choses sous l'oeil intrigué de Julianne. Pour sûr, elle n'allait pas laisser passer ça! Curieuse comme elle l'était, elle allait très certainement remettre le sujet sur le tapis à grande vitesse dès qu'il serait en état de se chamailler avec elle. Mais pour le moment, elle ne dit rien. Evan lui non plus ne fut pas bavard. Il se contenta de manger son pain et de boire un peu de café (arrosé de whisky! oui, ça commençait à faire beaucoup, mais ce n'était pas tous les jours qu'on se prenait une balle!), avant de se plonger dans un bon bain chaud. Nourri, lavé et habillé par les soins de son ami, il se recoucha sur le canapé et s'endormit dès que sa tête eu touché l'oreiller.

C'est à moitié conscient qu'Evan dit au revoir à Ed le lendemain. Il lui semblait n'avoir dormi que 10 minutes, sa tête lui faisait un mal de chien et il n'arrivait pas à bouger le bras. Enfin, dès qu'il le faisait, il souffrait le martyre. Il préférait donc rester immobile, ce qu'il fit durant tout le trajet jusqu'au QG. Trajet qui, fort heureusement, se passa sans encombres. Il n'était pas sûr de résister à une nouvelle course poursuite avec la Milice, même si elle se faisait en voiture.


Arrow QG des résistants

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite sortie parfaitement interdite au clair de lune pour taggage de propagande en règle [Mi Février 2100]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: Zone résidentielle :: Rues-
Sauter vers: