AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Jeu 5 Nov - 3:47

Ju s'était réveillé en plein milieu de l'après midi sans vraiment trop savoir où elle était ni ce qui s'était exactement passé quelques heures auparavant. Néanmoins il ne fallut pas bien longtemps à son cerveau pour restituer la situation et lui envoyer une déferlante d'informations qui l'inondèrent littéralement, lui rappelant la dur réalité. Galère. Quand au lieu, pas difficile, elle était encore et toujours au QG, sa deuxième (si ce n'était sa première en fait) maison.

Elle avait prit quelques minutes pour elle, toujours allongée, à regarder le plafond et se poser tout un tas de questions sur Evan, et elle, et la Cible, et leur but... Pour finalement se relever d'un bon, il fallait vraiment qu'elle se prenne en main là, elle tergiversait de trop et c'était loin d'être dans ses habitudes. La rébellion n'avait pas besoin de chef qui réfléchissait au passé, mais qui voyait et agissait pour l'avenir.

C'était peut-être pour ça, ou pas, qu'elle avait décidé d'aller chez Evan pour voir le phénomène Pat'. Après tout il l'avait invité, c'était peut-être aussi un bon moyen de voir que tout était en quelque sorte revenu à la normale et si au passage elle pouvait sauver Evan et sa jeune collocatrice, personne n'y verrait surement d'inconvénient.

Elle n'avait pas mit longtemps pour attendre l'immeuble où créchait l'artiste et connaissant le code elle était montée dans les étages sans prévenir. Elle arriva bien rapidement au quatrième où elle frappa quelques coups à la porte attendant bien sagement qu'on vienne lui ouvrir. Oui, elle avait le souvenir d'une fois être rentrée chez le journaliste par 'effraction' et avoir manqué de se faire assommer par ledit ami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Infirmière à domicile   Jeu 5 Nov - 4:04

La jeune étudiante tournait un peu en rond dans l'appartement de son logeur, qui au final n'était vraiment pas bien grand, et s'était presque affligeant de voir qu'on en avait très rapidement fait le tour. Mais ce n'était pas pour autant que Pat' avait espérer qu'on vienne sonner à la porte, l'idée de devoir aller réveiller Evan ne lui plaisait guère, c'est pourquoi elle avait croiser les doigts pour que les opportuns les laisses tranquilles, du moins jusqu'au réveille d'Evan. Et pourtant...

L'adolescente sursauta lorsque l'on frappa plusieurs fois à la porte. Elle se retourna brusquement vers ladite porte qu'elle regarda de bas en haut presque avec effroi. Elle s'approcha doucement et sans faire de bruit pour aller voir par le judas. Son cœur battait à cent à l'heure et dans le silence de la pièce Pat avait l'impression qu'on ne pouvait entendre que ça. Tout ce qu'elle pu apercevoir fut une longue tignasse rousse appartenant, semblait-il à une jeune femme qui attendait patiemmet.

La jeune fille se tâtait. Certes, Evan lui avait explicité le fait qu'elle ne devait pas ouvrir la porte et qu'elle devait venir le réveiller, mais pour le coup, elle n'avait aucune envie de s'y coller. Peut-être qu'elle pouvait juste attendre que la personne se lasse et parte, et alors elle ferait croire qu'elle n'avait rien entendu. Mais c'était encore donner un prétexte à Evan pour la détester. Au moins, si elle s'en tenait à ses ordres, malgré tous les reproches, elle aurait la conscience tranquille.

Elle se dirigea alors doucement vers la chambre de l'homme et frappa à la porte plusieurs fois avant de l'ouvrir. Elle n'osa pas entrer dans la pièce, plongée dans la pénombre. Elle s'éclaircit la gorge avant de commencer :


-Aherm... Evan ?... Il y a quelqu'un à la porte... Oui, bon elle s'y prenait comme un manche et en plus, ça ne semblait pas s'agiter dans la pièce.

La demoiselle soupira avant d'entrer un peu plus dans la chambre. Ses yeux se firent doucement à la pénombre et elle pu enfin voir l'homme endormit profondément. Elle resta à le regarder silencieusement pendant plusieurs seconde, ne sachant pas vraiment ce qu'elle devait faire. Elle était on ne peut plus mal à l'aise, et heureusement qu'on ne pouvait rien y voir, car elle devait probablement être cramoisie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Jeu 5 Nov - 4:26

Arrow Baby-sitting

Evan était endormi profondément depuis quelques heures lorsqu'il entendit vaguement une voix l'appeler par son prénom. Il lui fallu quelques minutes encore pour commencer à réellement se réveiller et à sentir la présence de quelqu'un dans sa chambre. Il sursauta alors brutalement et alluma la lumière précipitamment pour voir plantée en face de lui une Pat qui semblait tout sauf à l'aise. Il avait totalement oublié sa présence durant son sommeil, mais maintenant, tout lui revenait en tête. Il était sur le point de la remettre à sa place pour l'avoir réveillé ainsi avant de se raviser. En effet, si elle le faisait, c'était qu'il devait y avoir quelqu'un à la porte ou au téléphone et vu qu'il avait invité Julianne à passer, elle devait très certainement être en train de s'impatienter devant la porte.

Il s'étira quelques secondes et se frotta les yeux avant de se lever et de sortir de la chambre en gratifiant Pat d'un "Merci." encore un peu endormi. Il ne prit pas la peine d'enfiler une chemise ou un t-shirt et c'est donc à torse nu et les cheveux en bataille qu'il alla ouvrir la porte après s'être assuré qu'il s'agissait bien de son amie. Lorsque ce fut fait, il l'invita à rentrer et l'embrassa machinalement avant de se rendre compte de sa boulette. Sa main valide était toujours posée autour du cou de la jeune femme lorsqu'il réalisa ce qu'il venait de faire. Ce n'était même pas une habitude chez eux, généralement, ils réservaient les baisers aux moments intimes qu'ils pouvaient passer entre copains. C'était peut-être la fatigue qui l'avait poussé à faire ça, ou le fait qu'il était encore un peu endormi, ou plus probablement, le fait qu'il était trop heureux qu'elle soit venue le voir et que les choses reprennent leur cours habituel. Ahum. Même si ce baiser n'avait rien d'habituel.

Il lui fit un petit sourire étonné avant de la lâcher et de refermer la porte derrière elle. Il lui fit signe d'aller au salon tandis qu'il apportait un peu de whisky et de soda pour prendre un petit apéritif improvisé. Il passa ensuite sa tête dans le couloir et fit signe à Pat de les rejoindre afin de faire les présentations.


- Pat, je te présente Julianne Cherring. Ju, je te présente Patricia Richardson qui vient de débarquer en ville.

Voilà, maintenant que c'était fait, il allait pouvoir boire un petit coup pour tenter de se remettre les idées en place! Il se servit donc un bon verre d'alcool qu'il goûta avec plaisir avant de s'installer dans son fauteuil et de se tourner vers la résistante.

- Dis-moi Ju, tu n'aurais pas pensé à m'amener des calmants par hasard? Je souffre le martyre et je n'ai eu ni le temps, ni le courage de passer à la pharmacie.


En effet, son emploi du temps avait été chargé et son bras ne lui laissait aucun répit, le lançant avec régularité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Jeu 5 Nov - 15:30

La lumière s'était allumée brusquement dans la chambre et Evan avait violemment sursauté, apparemment ayant déjà oublié sa toute nouvelle collocatrice. La jeune femme sentit alors le reproche venir... mais non, le journaliste semblait s'être retenu au dernier moment, ce qui décrocha à Pat' un petit soupir silencieux de soulagement. Elle ne bougea pas d'un centimètre, regardant toujours très mal à l'aise, l'homme se réveiller doucement avant de finalement se lever et sortir de la chambre sans même prendre le temps d'enfiler quoi que ce soit, ce qui laissait pour le moins l'adolescente perplexe.

Il lui passa alors devant, la remerciant, se qui ne laissait pas sans surprise la jeune femme. Et tandis que l'homme allait ouvrir la porte d'entrée, elle n'avait pas quitter la pièce. Après tout, c'était pas non plus le moment de croiser des gens qu'Evan n'aurait pas voulu qu'elle croise et qu'il ait ensuite un prétexte pour la rabrouer et blablabla. De plus, le fait qu'il n'avait pas prit le soin de s'habiller outre mesure devant surement dire qu'il attendait la personne, ou alors il avait vraiment des habitudes très bizarre. Bref si le premier jour annonçait la suite, Pat' priait pour ne pas devoir rester trop longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Jeu 5 Nov - 15:32

Ce n'était pas que Julianne commençait gentiment à s'impatienter derrière la porte, elle avait l'habitude (XD), mais elle en vint presque à se demander si Evan était bien rentré et si Pat' n'était pas enfermée dans l'appartement toute seule ayant ordre de n'ouvrir à personne, et elle ne devait pas être loin de la vérité. Après tout, c'est lui qui avait fait la proposition de passer plus tard dans la soirée, c'est qu'il comptait bien être chez lui. La question qui se posait alors était : où diantre était Evan ? Une série de scénario avait rapidement eu le temps de germer dans son esprit et elle venait même de sortir un portable de sa poche pour le sonner et lui demander se qu'il foutait et s'il avait l'intention de venir lui ouvrir la porte.

Dans une synchronisation presque parfaite, la porte s'ouvrit au même moment où la jeune femme allait composer le numéro. Face à elle l'artiste, qu'elle remarqua rapidement torse nu, ce qui lui décrocha un petit sourire. Petit sourire qu'elle ne garda pas bien longtemps lorsque l'homme l'invita à entrer et l'embrassa en guise de salutation.
Elle resta pétrifiée de surprise, ne s'attendant pas vraiment à se genre d'agissement de sa part, surtout là, sur le pas de la porte. C'est probablement pour ça qu'elle ne lui rendit pas vraiment son baiser, totalement prise au dépourvue, elle avait même failli reculer d'un pas.

La main se l'homme s'attardait d'ailleurs sur sa nuque alors qu'il semblait se rendre compte de son geste qu'il justifiait avec un petit sourire hébété. Julianne le regarda un peu involontairement de travers, ne sachant pas vraiment comment elle devait prendre la chose et s'il y avait un message derrière tout ça, quel était-il ? C'était loin d'être dans les habitudes des deux de se laisser aller à se genre de chose aussi spontanément dans un cadre presque 'public', mais après tout, si elle devait bien définir le rebelle par un mot ç'aurait été : imprévisible. Elle n'avait juste jamais imaginé dans se sens là.

L'homme finit par rentrer invitant Julianne à aller dans le salon, après tout elle connaissait pas mal et n'avait plus besoin qu'on lui montre le chemin, et puis s'était un peu le prétexte de s'éloigner un peu. Elle ne voulait pas que l'homme pense qu'elle n'avait pas apprécié, au contraire, ce genre de chose était toujours très agréable, surtout de la part d'Evan, mais pour le coup elle était déstabilisée et elle ne voulait en aucun cas le montrer, c'était sa façon à elle de réagir comme ils le faisaient tout le temps sur ce qu'ils appelaient « passer du bon temps entre ami » en fait, avec l'air de s'en foutre, complètement détaché.

Evan était parti, comme s'en était douté la rebelle, chercher à boire et en avait profité pour aller chercher la jeune femme qui partageait maintenant les lieux, et pour un temps indéterminée. Il avait fait les présentations et Julianne salua d'un signe de temps mais avec un regard chaleureux l'adolescente, qui elle semblait beaucoup moins à l'aise. Elle lui avait simplement répondu d'une petite voix un « bonjour » presque inaudible.

La résistante dévisagea alors de la tête au pied l'énergumène qui semblait donner temps de mal à son ami et qui au final n'avait pas l'air bien méchant ! Juste un peu candide tout au plus, et très bariolé, oui, certes il faudrait voir à lui faire porter des trucs un peu moins... flash ! Pour le coup Ju' était presque compatissante ; il fallait bien avouer qu'Evan ne devait pas être des plus charmant, surtout présentement.

En tout cas, il semblait bien qu'une nouvelle présence féminine dans la pièce aide l'adolescente à se sentir un peu plus à l'aise. Elle retrouvait au moins un petit sourire timide.
Pendant ce temps, le journaliste s'était servi à boire avant de s'installer confortablement dans un fauteuil. Il tira alors Julianne de ses pensées qui détourna son attention de Pat pour se concentrer sur son ami. Il lui demandait si elle avait pensé à prendre des calmants, ce qu'elle avait, évidement, pensé à faire. Le seul petit hic, c'est qu'elle n'avait trouver que des choses qui, assurément le soulagement, mais risquait aussi de le mettre hors-services pour quelques heures tellement les produits étaient forts.

Elle lui sourit d'un air malicieux avant de sortir une boite d'une de ses poches qu'elle lui lança sur les genoux :


-Ne me remercie surtout pas. Et ne les prend pas maintenant, tu risquerais de plus tenir debout pour le reste de la soirée... ce qui cela dit en passant, serait, pour Ju' relativement ennuyeux.

Enfin, elle comprenait que l'homme n'avait pas vraiment eut le courage ni un instant pour passer prendre des médocs dans une pharmacie, qui plus ai s'était toujours la misère pour essayer de tirer quoi que ce soit dans ses foutus magasin à médicament où ils semblaient toujours méfiants et pas vraiment enclin à vous filer ce dont vous avez besoin.

Sans se gêner Julianne se dirigea dans la chambre d'Evan pour elle lui trouver un t-shirt qu'elle lui lança également mais sur la tête cette fois :


-Et puis un peu de décence voyons, il y a des enfants ici,
fit-elle en riant, jetant un coup d'œil à Pat' qui s'était soudainement renfrognée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Jeu 5 Nov - 19:35

Evan fut soulagé de constater que son amie lui avait apporté de quoi tenir contre cette douleur, même si c'était un peu fort. Surtout si c'était un peu fort en réalité. Ca ne lui ferait pas de mal de se détendre un peu et d'oublier toutes les merdes qui lui étaient tombées dessus en un temps record! Il prit donc une bonne rasade de whisky en attendant le moment béni où il pourrait avaler ses cachets, tout en lançant un regard malicieux à Julianne. Non, l'alcool et les médicaments, ça ne fait pas bon ménage, mais il était toujours épuisé et il le fit bien comprendre par une petite pique qui répondait à sa remarque.

- Comme ça serait dommage effectivement.

Il la regarda ensuite se lever et sortir de la pièce sans plus d'étonnement que cela. Elle était comme chez elle ici, d'ailleurs ça aurait très bien pu être chez elle si... Non mais qu'est-ce qui lui passait par la tête?! Il fallait vraiment qu'il se secoue un peu! Ou qu'il boive plus, au choix. En tout cas, il était tellement horrifié par ses propres pensées qu'il ne s'attendit pas à recevoir un bout de tissu sur la tête. Quoi y avait des enfants? Oui, Pat était une gamine, mais elle était tout de même assez grande pour en avoir vu d'autre non? Il n'allait pas arrêter d'être à l'aise chez lui à cause de sa venue tout de même! Apparemment si, il allait devoir faire un petit effort de ce côté-là, mais pas sans une autre petite pique à l'intention de son amie.


- T'inquiètes pas Ju, Pat ne va pas me sauter dessus, t'as pas à être jalouse voyons!


Tout cela dit sur un ton des plus naturels! Mais il savait très bien que les conséquences de ses paroles n'allaient pas tarder à tomber et il s'empressa donc de sortir de la pièce, son t-shirt à la main, pour aller se faire un petit brin de toilette avant de revenir au salon. C'est donc un Evan plus frais et habillé "convenablement", mais toujours aussi échevelé, qui vint se rasseoir sur son fauteuil. La venue de son amie le mettait d'excellente humeur, bien qu'elle le perturbait aussi un peu. En tout cas, Pat ne le verrait jamais agir comme il le faisait avec quelqu'un d'autre que Ju, c'était certain. A part Adam peut-être et encore... Oui il vannait son frère et ne laissait rien passer, mais avec Julianne, c'était différent. Il y avait toujours eu un jeu du chat et de la souris entre eux, jeu qui allait être quelque peu perturbé par l'arrivée de la gamine. Hors de questions de faire des folies chez lui maintenant! Elle allait sûrement poser des milliers de questions, à commencer par la plus gênante : c'est ta petite amie? Comment allait-il répondre à ça, surtout si elle avait vu la manière dont il avait accueilli Ju?

Pour le moment, elle ne disait pas grand chose et semblait être un peu trop impressionnée pour parler. L'artiste aurait bien laissé son amie faire les frais de la conversation, mais il fit tout de même un effort pour parler avec la fraîchement débarquée en ville.


- Alors Pat, c'est des études de quoi que tu vas faire à Hegemony?

Oui parce qu'il ne savait toujours pas et même s'il avait pu royalement s'en foutre sous le coup de la colère, là il était un peu curieux. En tout cas, ça entretenait la conversation et la faisait y participer. En attendant la réponse, il bu une nouvelle gorgée d'alcool et s'alluma une cigarette en lançant un regard noir à Ju qui disait bien : pas de remarques maintenant! C'était pas le moment de venir l'emmerder avec ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Ven 6 Nov - 1:02

Julianne dévisagea Evan avec un petit air à la fois désabusé et amusé, tandis qu'il semblait lui même s'amuser à la narguer un peu. Il ne manqua pas de lui faire une remarque sur le fait qu'elle n'avait aucun soucis à se faire et que sa toute nouvelle colloc' n'allait pas devenir folle à la vue de se corps, au combien musclé d'ailleurs. Julianne ne put réprimer un petit rire intérieur, Evan était en effet loin de pouvoir prétendre à un prix de gonflette, elle se demandait même s'il ne serait pas recaler pour intégrer les poids plumes de n'importe quel sport. L'artiste avait du sentir venir la contre-attaque et s'était lâchement replié vers la salle de bain.

-Jalouse ? Arrête de prendre tes rêves pour des réalités.
Lui lança-t-elle narquoisement alors qu'il était déjà loin. Elle lâcha alors un petit soupire alors qu'un grand sourire barrait ses lèvres. Julianne, jalouse ? Et de quoi d'abord ? Elle leva les yeux aux ciels dans une fausse exaspération.

Pat' elle ne semblait pas temps dans son élément et Julianne lui lança alors un petit sourire rassurant, histoire qu'elle se décontracte un peu, avec elle dans les parage, Evan ne la mangerait pas, qu'elle se rassure.
Elle s'était alors servit un verre d'alcool avant dans proposer un à la miss, qui la regarda étrangement avant de jeter un coup œil tout autour d'elle et d'accepter.
L'homme ne mit pas bien longtemps avant de réapparaitre, habillée, frais, mais toujours aussi bien coiffé. Depuis le temps que Julianne le connaissait elle se demandait si elle l'avait déjà vu avec des cheveux bien dompté. Il retourna s'assoir et la rebelle était presque rassuré de le voir de si bonne humeur, pour le coup elle l'aurait d'avantage imaginé d'humeur massacrante, mais non.

Il finit par demander à Patricia ce qu'elle venait exactement faire comme étude sur la capital, information qu'il, apparemment, n'avait pas prit auparavant. L'adolescente le regarda à deux fois avec un air à la fois surpris et désemparé, elle ne s'était pas vraiment attendu à ce qu'il lui adresse la parole et elle était d'ailleurs plus ou moins perdue dans des pensées toutes autres :


-Euh, je... euh... et bien... une école de stylisme...


Voilà qui était une belle phrase, mais il devrait s'en contenter. Elle fixa un point quelque part dans le mur à sa gauche comme pour éviter toute autre question.
Julianne se demanda alors si c'était dans la vraie personnalité de la môme de parler aussi peu et avec aussi peu de facilité, ou si Evan lui avait foutu une telle frousse qu'elle n'osait plus rien faire. Après tout, d'extérieur, elle n'avait rien d'une jeune fille réservée, bien au contraire.

Ju' ne pu s'empêcher de froncer les sourcils lorsque le journaliste s'alluma un cigarette, le combat était perdu d'avance, mais Julianne avait l'habitude au fond, après tout, elle faisait ça toute la journée... et encore le combat contre l'Empire devait probablement être moins difficile... Enfin, ce qui importait surtout c'était le résultat.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Ven 6 Nov - 1:44

Evan du se contenter de la timide réponse de la jeune fille et il ne chercha pas plus loin pour le moment. Il avait fait un effort après tout, non? Fallait pas abuser non plus. Et puis s'il avait demandé à Julianne de passer, c'était bien sûr pour la voir un moment, mais également pour qu'elle fasse un peu diversion avec la gamine. Elle était plus douée que lui pour les relations humaines après tout. Pourtant, elle ne dit rien durant plusieurs minutes et un long silence gênant s'installa. L'artiste en profita pour remarquer que Pat n'avait pas de soda dans son verre, bien que celui-ci soit plein! Non mais elle allait pas non plus la bourrer pour couronner le tout non?! Manquerait plus que ça! Quoique ça la détendrait peut-être un peu qui sait. En tout cas, en attendant de voir les effets de l'alcool sur la nouvelle venue, il ne put s'empêcher une petite remarque bien sentie à son amie qui avait sûrement servi à boire.

- Et bien, je vois que tu as des principes d'éducations très étranges... Je ne suis très certainement pas doué avec les gens, mais je ne saoule pas les enfants moi...

Et vlan! Dans les dents! Autant pour Ju que pour Pat d'ailleurs. Il ne fit pourtant aucun geste pour lui prendre son verre et le remplacer par du soda. Au contraire, il lui tendit le sien pour trinquer et fit de même avec son amie, un petit clin d'oeil en plus, avant de se retourner vers la jeune fille.

- J'espère que tu tiens ton alcool, sinon, y a une bassine sous l'évier.

Bah quoi? Mieux valait prévenir que guérir non? Il n'avait aucune envie qu'elle lui salope son tapis, même si celui-ci était tout miteux... Il esquissa un sourire vers Julianne qui lui faisait bien comprendre que si elle voulait faire la causette, qu'elle ne se gêne pas. Parce que là, y avait urgence... Ce qui était compliqué, c'est qu'en temps normal, c'est deux-là ne se seraient pas ennuyés! Soit ils auraient discuté durant des heures de la meilleure des façons de faire tomber le régime et de leurs prochaines actions sur le terrain, soit... ils auraient fait tout le contraire, c'est-à-dire qu'ils auraient fait en sorte d'oublier le monde pourri dans lequel ils vivaient en se prenant un peu de bon temps. Mais là, ni l'une ni l'autre des ces possibilités n'étaient envisageables, malheureusement. [ HRP quoique si un plan à 3 vous branchent... *est déjà dehors!* Laughing ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Ven 6 Nov - 2:31

Le silence avait finit par tomber dans le salon et Julianne n'avait spécialement pas pensée qu'elle tiendrait implicitement le de baby-sitter à la place d'Evan, C'était son boulet, il se le gardait, elle n'allait pas tenir la conversation juste histoire de le soulager un peu et elle lui lança d'ailleurs un petit regard significatif à ce sujet. Evan sembla peu de temps après remarqué que le verre de la môme n'était pas remplis avec du soda et ne pu s'empêcher une petite réflexion bien sentie. Julianne prit un air faussement froissé et répondit, avant de trinquer pu de boire à son tour :

-C'est probablement pour ça que ce n'est pas à moi que l'on confit le rôle de baby-sitter.
Un grand sourire barrait de nouveau son visage. Elle observa ensuite son ami qui s'adressait à la miss, en lui précisant, au cas où, où elle pourrait trouver une bassine en cas de petit dérapage avec l'alcool.

Pat' foudroya alors le journaliste du regard. Décidément elle le détestait de plus en plus et elle ne comprenait vraiment pas pourquoi ses parents avaient cru bon de le sollicité pour une faveur, s'était tout simplement la poisse et elle avait vraiment l'impression que quoi qu'elle ferait, ça n'irait pas. Ce n'était pas vraiment dans les habitudes de l'adolescente de faire la tête, elle qui ne cessait jamais de sourire.

En tout cas, c'est sans prévenir qu'elle céda à une pulsion de colère. Elle fit un pas vers Evan, toujours le tuant du regard, avant de lui balancer le contenu de son verre à la figure.


-Avec les compliments de la gamine.

Et sans rien ajouter elle tourna les talons et se dirigea vers la sortie, qu'il essaie un peu de l'empêcher de sortir elle il verrait qu'il n'allaient vraiment pas être ami... bon elle prenait aussi le risque de se faire virer, mais on dit généralement que les personnes les plus gentilles pète généralement les plus gros câbles quand la coupe est pleine.
Julianne, pour sa part, ne pu retenir un éclat de rire de voir le journaliste copieusement arrosé de Whisky. Elle se mordit les lèvres pour ne pas partir en fou rire. Elle ne revenait pas, et l'artiste surement non plus, et elle n'aurait jamais penser que la gamine aurait eu autant de culot. Bon, elle allait peut-être le regretter par contre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Ven 6 Nov - 3:19

Tandis que les deux amis se foutaient légèrement de leur gueule respective ainsi qu'un peu de celle de Pat, cette dernière ne sembla pas du tout goûter à la dernière plaisanterie de l'artiste. Sans prévenir, elle lui balança son verre à la figure ce qui eut le don d'étonner et de mettre en colère l'homme. Il ne s'y attendait vraiment pas! D'un côté, elle ne se laissait pas faire et tant mieux. Il fallait lui forger le caractère. Mais d'un autre côté, il venait de passer de très mauvais moments ces temps-ci et il n'avait pas besoin de ça. Il mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits et de s'adresser à la jeune fille d'une voix contrariée, mais en fin de compte légèrement amusée. Il était resté affalé sur son fauteuil et comptait bien ne pas bouger un seul muscle. Qu'elle aille bouder dans la salle de bain, cela ne le dérangeait pas. Quand elle reviendrait il lui donnerait une serpillère pour qu'elle nettoie ses conneries ainsi que la cuisine qui était toujours aussi dégueulasse.

- Bordel! C'est du vrai whisky! Alors on ne gâche pas s'il vous plaît!

Mais son humeur moqueuse se transforma très vite en accès de rage lorsqu'il la vit filer vers la porte d'entrée. Qu'elle fasse la tête, il s'en foutait royalement, mais il ne fallait pas qu'elle dépasse les bornes et lui désobéisse! Elle venait déjà de franchir une limite avec le contenu du verre qu'elle venait de lui jeter à la figure, il avait juste préféré en rire pour cette fois. Mais là, si elle franchissait cette porte, elle saurait ce que c'est de subir un raz-de-marée de colère! D'ailleurs Ju avait eu le droit à son tsunami quelques heures plus tôt et si elle n'était pas bête, elle devinerait pertinemment ce que l'artiste s'apprêtait à faire lorsqu'il se leva d'un bond pour rattraper la jeune fille. Cette dernière avait déjà ouvert la porte et mis un pied dehors : grossière erreur et elle allait la payer. Peut-être pensait-elle faire le poids face au frêle et invalide journaliste, mais une fois de plus, si elle avait assisté à la dispute entre Julianne et lui, elle n'afficherait pas un air aussi assuré!

Son regard flamboyant croisa le sien et il l'attrapa de sa main valide en lui enserrant le bras peut-être un peu trop fort avant de la faire reculer jusqu'à ce qu'elle bute contre le mur. Ca sentait pas bon tout ça! Et si le regard fou d'Evan ne suffisait pas à l'en convaincre, la rage contrôlée qui transperçait dans sa voix lui ferait très vite comprendre qu'il ne plaisantait pas!


- Alors maintenant, fillette, tu vas m'écouter! Je ne suis pas quelqu'un de ta famille, un de tes amis ou une quelconque connaissance, tu ne me connais pas et je t'ai seulement recueillie parce qu'on ne m'a pas laissé le choix! Alors je ne suis pas obligé d'être accueillant ou aimable. Mais malgré tout, tes génies de parents t'ont confiée à moi et je dois donc te protéger un minimum et il me semble pourtant avoir été très clair lorsque j'ai imposé les règles tout à l'heure, non? Tu ne sors PAS sans moi et encore moins la NUIT! Il y a un couvre-feu je te rappelle!

D'accord, le couvre-feu n'était pas pour tout de suite, mais il suffisait qu'elle se perde et qu'elle mette trop de temps pour revenir pour la mettre en danger et lui aussi d'ailleurs. Il fallait qu'elle comprenne et d'ailleurs, il n'en avait toujours pas fini avec elle. Il serra son étreinte encore un peu plus et la secoua une fois sans aucune violence toutefois.

- Et pour finir... Tu te crois peut-être adulte, mais tu n'es qu'une enfant! A 19 ans on connaît sûrement beaucoup de choses de la vie en Province mais ici, tu en sais encore moins qu'un écolier de 10 ans! Ta réaction de tout à l'heure me montre bien à quel point tu es immature! Oui, tu n'es qu'une gamine! Et tu vas vite devoir apprendre à grandir sans quoi je ne pourrai plus rien faire pour t'aider. Alors maintenant, si tu veux vraiment bouder comme un gosse, la salle de bain t'es ouverte avec grand plaisir.

Il fit une petite pause avant de reprendre son discours dans un murmure qui faisait froid dans le dos. De plus, son intonnation n'avait toujours pas changée : elle était toujours aussi terrifiante!

- Mais je te préviens, tu me refais un coup pareil et c'est moi que tu pourras qualifier de tyran...


Il la fusillait toujours du regard mais ne la lâchait pas en dépit du fait qu'il lui avait dit tout ce qu'il avait à lui faire savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Ven 6 Nov - 3:52

Pat' en avait vraiment raz-le-bol. Ca ne devait même pas faire 24 heures qu'elle était dans cette foutu capitale et elle trouvait déjà sa horrible. Certes il y avait eu un côté positif à la chose, elle allait fréquenter une des meilleurs écoles de son genre du pays. Mais le fait que ses parents ai osé demander à Kane de l'accueillir était vraiment la pire des conneries qu'ils avaient fait quand même. Est-ce qu'ils s'en rendaient compte au moins ? C'était vraiment du délire d'ailleurs, depuis combien de temps ils ne s'étaient pas fréquenté ? Comment pouvait-il faire confiance à ce type !

Elle bouillonnait littéralement de rage et n'avait qu'une envie : rentrer chez elle, retrouver son confort, ses marques, et qu'on arrête de la traiter comme ça ! Elle avait alors ouvert la porte à la volée et commencé à sortir lorsque Evan la rattrapa, elle voulu se débattre en protestant furieusement mais la poigne avec laquelle le journaliste s'était emparée de son bras l'avait surpris, l'arrêtant dans son mouvement et elle se retrouva bien rapidement calé sans ménagement contre le mur sans possibilité de se dégager.. Elle avait alors dû faire face à l'artiste mais n'avait absolument pas l'intention de se laisser faire.

Pourtant, lorsque ses yeux croisèrent ceux de Evan, l'adolescente comprit qu'il n'était en aucun cas question de juste la rattraper avant qu'elle ne sorte. L'homme semblait animé d'une rage furieuse qui cloua Pat' d'effrois. Elle se calma directement, passant de l'énervement le plus totale à une peur panique, à presque se demander s'il allait lui faire mal vu comment c'était déjà parti.

Elle ne broncha, mais se ferma complètement sans écouter un seul mot de ce qu'il pouvait dire comme pour se protéger de l'agression extérieur. Elle ne pouvait même pas acquiescer tellement elle était paralysée. Elle aurait voulu disparaître à l'instant pour échapper à la fureur de l'homme qui ne se gênait jamais pour lui sortir les réflexions les plus désagréables. L'engueulade lui paru interminable mais le calme finit cependant par revenir. Et les dernière menace achevèrent la jeune fille qui ne savait pas bien comment elle pouvait encore tenir debout.

Elle aurait au moins voulu se dégager pour rentrer à l'intérieur et s'enfermer quelque part où il la laisserait tranquille, mais il s'obstinait à la tenir bien fermement :


-Vous me faites mal
, gémit-elle alors qu'elle essayait de se tortillé pour se dégager. Le vous, que généralement Pat' réservaient au gens qu'elle ne pouvait pas voir, était presque venu aussi naturellement que le tutoiement qu'elle utilise à tout bout de champs normalement.

Julianne de son côté avait aperçu du coin de l'œil que la demoiselle avait prit le chemin de la porte et n'avait pas eu le temps de réagir qu'Evan était déjà sur ses pieds. Il semblait furieux et la rebelle craint un instant qu'il ne fasse une bêtise. Après tout, il était à cran, elle en avait fait les frais à peine 24heures plus tôt. D'un autre côté, elle ne savait pas trop si elle devait intervenir, Evan avait probablement fixés des règles, importantes, pour leur sécurité et Pat' se devait de les respecter, tandis que le journaliste se devait de lui faire entrer dans le crâne.

Pourtant Ju avait un peu peur que ça ne dérape et après quelque seconde elle avait rejoint les deux autres sur le palier alors que Evan, toujours aussi remonté tenait fermement la miss. Elle lui posa alors une main sur l'épaule pour lui faire comprendre que c'était bon et qu'à voir la tête de l'adolescente, elle avait eu son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Sam 7 Nov - 3:47

Evan tenait toujours fermement la jeune fille et ne desserra légèrement son étreinte que lorsqu'il sentit la main de Julianne sur son épaule. Il n'en avait rien à foutre de lui faire mal, tant qu'elle comprenait le message qu'il voulait lui faire passer! Et afin d'être sûr et certain qu'elle ait percuté, il s'approcha un peu plus d'elle et colla littéralement son visage au sien avant de lui faire une dernière remarque, la mâchoire serrée.

- Compris?

Il la lâcha ensuite complètement et alla fermer la porte d'entrée à clefs (qu'il prit soin de fourrer dans sa poche) avant de retourner s'asseoir sur le fauteuil du salon sans un regard en arrière. Il tremblait de tout son corps sous l'effet de la colère et de la fatigue. Il s'assit avec brutalité en attrapant au passage la bouteille de whisky qui traînait encore sur la table. Il ne prit même pas la peine de remplir son verre et se contenta de boire directement à la bouteille une longue rasade et de fixer d'un regard noir la table basse. Il en avait marre d'accumuler les emmerdes depuis 48 heures. Et cette foutue gamine qui... le mettait tout simplement hors de lui avec ses remarques, son air enjoué, son inconscience totale. C'était trop pour lui. Elle était le genre de personne qu'il détestait et méprisait et il avait fallu qu'on la lui mette dans les pattes!

Il ressassa cela en silence durant quelques minutes, se concentrant le plus possible pour faire redescendre son rythme cardiaque et se calmer un coup. Lorsque ce fut fait, il se leva péniblement et alla chercher une serpillère qu'il balança aux pieds de Pat en passant devant elle.


- Je te laisse ranger. Je vais me coucher.

Il prit ensuite la direction de sa chambre en faisant un crochet par le salon et la cuisine pour prendre ses médicaments et un verre d'eau, puis il alla s'enfermer dans son antre et s'étaler sur son lit avec un gros soupir. Au passage, il avait passé sa main valide autour de la taille de Ju et l'avait entraîné avec lui, histoire de discuter un coup. Il en avait vraiment besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Sam 7 Nov - 5:25

Pat n'avait cessé de trembler jusqu'à ce que l'homme finisse par lui demander une réponse, de préférence positive, sur le fait qu'elle avait bien intégrer ce qu'il venait de dire. Sans réfléchir, la jeune femme acquiesça. C'est alors que le journaliste relâcha sa prise et Pat' pu reprendre sa respiration dans un long soupire. Elle s'était légèrement affaissée sur elle-même alors que la bonne dose de stress libérée par son cerveau se dissipait doucement. Elle avait regarder à la dérobée Evan qui avait fermé la porte à clé avant de retourner au salon.

L'adolescente ne bougea pas d'un cheveu pendant plusieurs minutes. Elle se sentait complètement paralysée, à la fois terrifié, furieuse et impuissante, s'était tellement frustrant ! Depuis le début, les réactions du journaliste lui paraissaient tellement injuste, elle n'avait rien fait, rien demandé, au contraire, elle avait immédiatement essayé d'être gentille mais l'artiste n'avait rien fait pour que ça se passe correctement entre eux, après il ne fallait pas s'étonner si la situation dégénérait ! Bon, et bien sûr s'était Pat' qui se prenait tout dans la tête...

Au final, l'homme s'était relevé pour revenir avec une serpillère qu'il lui lança, lui intimant de ranger le bordel qu'elle avait causé. Elle ne broncha pas tandis qu'il lui annonçait qu'il partait se coucher. Bon débarra. Il avait entrainé avec lui ladite Julianne, qui n'avait pas non plus bougé depuis qu'Evan l'avait engueulé. Elle se laissa faire, se qui réveilla chez la jeune fille des pensées qui l'avait déjà tarabusté lorsqu'elle était arrivée et qu'elle avait surpris Evan lui disant bonjour d'une façon des plus intime. Bref, au final elle se retrouva seule dans le salon à faire ce qu'on lui avait demander, priant pour trouver rapidement une solution et partir d'ici.

Julianne quand à elle s'était assise sur le lit de l'artiste sans un mot, à ses côtés, elle ne savait pas bien si elle pouvait se mêler de tout ça sans qu'Evan ne monte sur ses grands chevaux. En temps normal, elle n'aurait pas hésité, mais ils étaient loin d'être en temps normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Sam 7 Nov - 5:56

Evan avait fermé les yeux et tentait avec force de faire le vide dans sa tête. Il avait été odieux, il le savait, mais il ne regrettait absolument pas. Il était comme ça, un peu fou et surtout sur les nerfs en ce moment. Il se sentait désemparé face à tout ce qui lui arrivait. La Cinglée et son Empire, Pat, Ju..... C'était trop à avaler d'un coup et il sentait que les jours de congé qu'il avait pris au JOP ne seraient pas du superflus. Il aurait aimé les passer seul avec son amie, enfermé dans son appartement à refaire le monde et à s'amuser comme ils le faisaient au début de leur "relation". Qu'est-ce que ça pouvait lui manquer. Il avait la sensation qu'il n'arriverait plus jamais à retrouver ce genre d'instants et afin de chasser cette pensée de son esprit, il tâta le matelas à côté de lui pour trouver la main de la jeune femme. C'est son bras qu'il trouva et il l'attira doucement contre lui histoire qu'elle se retrouve allongée à ses côtés.

- J'ai besoin de toi Ju.

Il ne lui faisait pas une autre déclaration, c'était juste qu'il avait besoin de sa présence, d'une amie sur qui il pouvait compter alors qu'il commençait à désespérer. Ca ne lui était jamais arrivé avant et il ne voulait pas que ce sentiment s'installe en lui. Il voulait qu'elle le rebooste, qu'elle lui dise qu'ils allaient réussir à atteindre leur but et à renverser le régime et qu'alors Pat pourrait aller faire sa vie ailleurs sans que cela ne pose problème. Et qu'ils pourraient se permettre de s'attacher l'un à l'autre.... Il secoua la tête. Non mais vraiment! Qu'est-ce qui lui arrivait! Il fallait qu'il chasse ses pensées, parce qu'il ne pouvait pas se permettre ce genre de liens. La confiance (bien qu'ébranlée depuis quelques heures), l'amitié, le soutien, les parties de jambes en l'air sans engagement. Tout ça, il le contrôlait, plus ou moins, ou en tout cas le connaissait. Mais se lancer dans cette aventure amoureuse, bien que très certainement forte, ça serait du délire! Un pur suicide. Il ne s'était jamais permis de s'attacher et il avait toujours repoussé avec force les personnes qui l'approchaient de trop près, mais là... Il ouvrit ses yeux afin de pouvoir contempler le visage de la jeune femme, lorsqu'ils se furent habitués à la pénombre et lui caressa la joue. Elle... elle avait réussi à le toucher et il ne savait pas encore s'il en était heureux ou pas.

Il jeta un coup d'oeil à son réveil et prit la parole d'une voix douce.


- Il est encore temps pour toi de rentrer si tu veux, le couvre-feu commence dans 30 minutes.

Il la serra un peu plus contre lui avant de poursuivre.

- Reste s'il te plaît.

Il savait qu'elle aussi avait eu deux jours éreintants, physiquement et psychologiquement et malgré cela, il lui demandait de rester parce qu'il avait besoin d'elle. C'était sans doute un peu égoïste, mais il se disait que peut-être avait-elle elle aussi besoin d'un ami pour la réconforter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Sam 7 Nov - 21:11

La rebelle était restée plongée dans le silence, elle ne savait pas vraiment de que cherchait Evan et elle attendait qu'il le lui fasse comprendre. Elle comprenait clairement que son ami était exténué, pas forcément de fatigue, mais plus de tout ce qui lui arrivait en si peu de temps et Ju' aurait voulu l'aider mais elle ne savait pas vraiment comment s'y prendre, surtout quand on réfléchissait au fait, qu'elle aussi avait ajouter un peu d'eau dans le vase avec ses révélations.
Parfois elle regrettait de ne lui avoir rien dit plus tôt, d'autre elle savait que de toute façon ça aurait été pareil, plus tôt où pas, elle avait l'impression qu'il la voyait différemment maintenant qu'il connait sa véritable identité. Pourtant elle était bien toujours la même, elle n'avait pas changé d'un cheveu depuis qu'ils se connaissaient... alors elle ne voulait pas que quoi que ce soit change entre eux.

Julianne, perdue dans ses pensées fut rapidement ramené à la réalité par le journaliste qui avait posé sa main sur son bras et qui l'attirait doucement pour qu'elle s'allonge, elle-aussi, à ses côtés. Sans broncher, elle s'installa contre lui mais sans réellement pour autant chercher un contact. Et elle se rendit compte que elle aussi, elle avait besoin d'un temps pour remettre tout ça en place dans sa tête car le souvenir brulant de l'artiste fou après qu'elle lui ait dit la vérité tournait encore dans sa tête, et probablement qu'elle ne l'oublierait pas de si tôt.

Et puis la phrase tomba sans prévenir « j'ai besoin de toi ». Julianne se figea ; elle comprenais parfaitement ce qu'Evan entendait pas là, il avait besoin d'elle en temps qu'ami mais aussi que membre de la résistance, il avait besoin de retrouver ce qu'ils avaient toujours été l'un pour l'autre, la motivation et la persévérance dans leurs actions, mais aussi le soutient lorsque l'un doutait. Une amitié forte, capable de redonner confiance à l'un comme à l'autre, mais rien de plus. Il ne fallait pas s'attacher. Jamais. S'était une règle de base et Ju' avait bien l'intention, malgré l'apparent dérapage qui avait eu lieu récemment, de s'en tenir à la ligne de conduite qu'elle s'était toujours fixé, et elle savait que pour Evan il en serait de même.

Les doigts de l'homme caressèrent alors doucement la joue de Julianne qui fixait le plafond, tandis qu'Evan lui fit remarqué qu'elle avait encore le temps de partir, que le couvre feu ne serait pas pour tout de suite. Mais il accentua légèrement son étreinte avant de lui demander de rester.
La jeune femme n'avait pas eu l'intention de partir dans tous les cas, elle aurait au pire squatté le canapé (ah bah non puisqu'il était déjà occupé...), mais, paradoxalement si elle ne savait plus très bien comment se comporter avec Evan, cette demande explicite lui ouvrait clairement les yeux sur le fait qu'elle devait être là pour lui. Et elle n'aurait jamais laissé tomber son ami.

Alors pour le première fois depuis qu'elle était allongée sur le lit, elle répondit en quelque sorte à l'étreinte de l'artiste pour se coller encore un peu plus près de lui. Ce rapprochement fut sa réponse à la demande de l'homme. Avant que Ju n'ouvre enfin la bouche :


-Je reste t'inquiète. Je suis là pour toi. Toujours et tu le sais, rien n'a changé...

La jeune femme ferma alors les yeux, et respira profondément. Elle espérait que c'était bien ce qu'Evan dirait aussi.

-Rien a changé... Murmura-t-elle de nouveau sur un ton apaisant.

Non, en effet, rien avait changé depuis qu'ils s'étaient rencontrés, ou presque pas, la Cinglée était toujours au pouvoir, la Cible essayait toujours de mettre fin à son régime, les gens mourraient toujours autour d'eux... Mais Julianne était toujours là pour faire des plans, les partager avec son amis, écouter les siens, et refaire le monde...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Sam 7 Nov - 21:42

Evan accueillit avec un certain soulagement la réponse de la jeune femme et nota bien qu'elle s'était enfin rapproché de lui de son propre gré. Ce geste le touchait bien plus que des mots n'auraient pu le faire. Ils se retrouvaient enfin après la tempête qu'ils avaient essuyé (en pensant à cela, il se demanda si Pat était en train d'essuyer l'excellent whisky qu'elle avait gâché! Laughing ). Il ne dit rien durant un long moment afin de profiter de cette complicité retrouvée. Bien sûr, il savait qu'il allait mettre encore un peu de temps avant d'avaler complètement la pilule, mais il savait aussi qu'à cet instant, ils étaient revenus à la base de leur relation. Qu'est-ce que ça pouvait faire du bien de ressentir à nouveau cette complicité partagée en toute confiance. Ils n'avaient plus besoin de mots pour se comprendre et c'est ce qu'il aimait avec Julianne. Un regard ou une caresse suffisait souvent car ils étaient sur la même longueur d'ondes... à tout point de vue!

Encore perdu dans ses pensées, l'artiste se tourna sur le côté afin de faire face à son amie. Il se retrouva le visage collé au sien et tandis que sa main valide caressait doucement ses cheveux, il tendit le cou pour lui déposer un baiser sur les lèvres avec tendresse avant de lui parler dans un murmure.


. Rien n'a changé.

Il voulait la rassurer et lui montrer qu'il était là pour elle, quoiqu'il arrive, comme elle le faisait avec lui.

Il continua de laisser sa main se balader dans la chevelure de feu de Ju avant de s'avancer à nouveau pour l'embrasser une nouvelle fois. Il ne savait pas si c'était une bonne idée, surtout après l'accueil qu'il lui avait fait plus tôt dans la soirée, mais il n'y avait pas d'arrière pensées dans son geste. Tout du moins était-ce ce dont il essayait de se convaincre! Si rien n'avait changé, alors il se comportait de manière tout à fait normale et appropriée pour la situation. Ils avaient bien des gestes de tendresse lorsqu'ils se trouvaient dans l'état d'esprit dans lequel ils étaient : désemparé, démotivé, mais heureux d'avoir quelqu'un avec qui partager ça. Il était donc tout naturel qu'après qu'ils se soient rapproché "mentalement", ils le fassent physiquement, non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Dim 8 Nov - 22:32

Julianne se sentit presque rassurée lorsque l'artiste lui assura à son tour que rien n'avait changé, comme si elle avait pu en douté un instant. D'ailleurs elle se reprochait cette incertitude, après tout elle se sentait coupable car leur amitié était forte et n'aurait pas dû être ébranlée aussi rapidement, si ? Certes, la nouvelle n'avait pas été des moindre et avait provoqué chez Evan comme chez elle-même un trouble qui avait failli fait tout foirer, toutes ses années de lutte, et d'amitié...

Elle ferma alors les yeux, laissant faire Evan et ses caresses dans les cheveux mais aussi ses baisers innocents. Du moins c'est comme ça qu'elle voulait voir la chose. C'était juste un réconfort physique au delà des mots, et plus puissant encore. La jeune femme soupira de plaisir, un petit sourire inconscient se dessinait sur ses lèvres et sa main vint bientôt se poser sur le bras de l'artiste alors que des doigts allait et venait instinctivement sur sa peau. Visages contre visages, Julianne se lovait contre Evan et toutes pensées négatives s'envolait.

Au contraire, elle reprenait confiance, elle les voyait dans l'avenir, lorsque que pouvoir et le despotisme serait tombé, que la Cinglée ne serait plus. Elle essayait d'imaginer ce qu'ils deviendraient s'ils assistaient à sa de leur vivant, s'ils n'étaient pas passé dans les geôles de l'Empire avant. En même temps, elle avait bien du mal à s'imaginer vieille, avec pleins de petits-enfants jouant autour d'elle, elle en aurait presque quelques scrupules de ne pas être tombée comme tant d'autre pour ses idéaux et la cause qu'elle défend.

Alors parfois, elle en venait à se demandait combien de temps ils tiendraient avant de se faire prendre, et comment elle réagirait si le journaliste se faisait prendre et pas elle... elle arrêtait généralement de penser lorsqu'elle arrivait à cette question. C'est ce qu'elle fit une nouvelle fois de plus. Sa pensée se dirigea directement vers un autre sujet, comme mis sur le mode 'redirection automatique'.

Elle finit par déposer à son tour un baiser sur les lèvres de l'homme avant de rouvrir les yeux.


-Que dois-je faire ? murmura-t-elle alors doucement.

D'un côté, la question ne se posait pas. Julianne savait parfaitement de quoi Evan avait besoin, mais elle lui avait pourtant demander. Elle se surprit d'ailleurs. Est-ce qu'elle aurait des doutes ? Elle ne faisait jamais ça... mais il y avait cette persistance au fond d'elle même qui lui rappelait ses 48 dernières heures et l'ébranlait systématiquement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Lun 9 Nov - 1:05

Evan resta immobile tandis que son amie lui caressait doucement le bras et lui rendait un baiser. Il commençait à oublier ses soucis et il en était ravi! Décidément, Julianne, rien que par sa présence, savait l'apaiser. Mais apparemment, elle n'était pas très sûre de ce qu'elle devait faire, vu la question qu'elle lui posa. Il lui aurait volontiers répondu en se contentant de lui enlever ses vêtements un par un et avec fougue, mais il fallait avouer que pour le coup, il n'était pas très apte à la chose. Son épaule le faisait encore horriblement souffrir et il avait toujours besoin de sommeil. D'ailleurs ses yeux se fermaient peu à peu, son esprit commençait à être embrouillé et il prit la parole d'une voix un peu pâteuse après lui l'avoir embrassée.

- Mmmh... Il suffit juste que tu sois là. C'est tout ce dont j'ai besoin.

Et sur ce, il se remit sur le dos et approcha Ju encore un peu plus de lui, histoire qu'elle se cale confortablement dans le creux de son épaule. Sa main caressait à présent son bras à un rythme régulier qui ralentit peu à peu jusqu'à s'arrêter lorsqu'il se fut endormi. Son sommeil fut troublé par la douleur lancinante qu'il ressentait dans son épaule et il s'éveilla à moitié à plusieurs reprises. Chaque fois le contact de sa main sur la peau de la jeune femme le calmait et il se rendormait rapidement.

Il fut réveillé par la lumière du jour qui filtrait par les rideaux mal tirés et qui réchauffait son visage. Lentement et avec beaucoup de précaution pour ne pas déranger Julianne ou se faire mal à l'épaule, il s'extirpa du lit et prit la direction de la salle de bain pour prendre une bonne douche. Il resta sous le jet d'eau chaude durant un long moment, ne pensant à rien d'autre qu'à se délasser. Lorsque le ballon d'eau chaude commença à donner des signes de faiblesse, il sortit et retourna dans sa chambre avec pour seul vêtement une serviette enroulée autour de la taille. Mais avant cela, il fit un crochet par le salon où Pat dormait encore, histoire de se réapprovisionner en cigarette. Il s'en alluma une en passant dans le couloir, avant de s'agenouiller à côté du lit, près de la rebelle qu'il commença à réveiller en lui faisant des petites caresses sur la nuque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 10:16

Julianne avait finit par s'endormir aux côtés de son ami sans vraiment s'en rendre compte et ne s'était réveillée qu'une fois le soleil levé sous les caresses d'Evan. Elle resta les yeux fermée quelques secondes, feignant de dormir encore, histoire de bénéficier de cette agréable contacte le plus longtemps possible. Elle ne pu empêcher un sourire de poindre sur ses lèvres, la trahissant aussitôt. Démasquée, elle ouvrit alors les yeux et salua l'homme doucement.

Après quelques instants elle se redressa péniblement, pas vraiment décider à sortir des draps trop rapidement. Pourtant, elle prit sur sa paresse et se leva avec l'envie assez anormal d'aller grignoter un bout. Une fois sur ses pieds elle embrassa furtivement le rebelle avant de quitter la pièce, l'informant qu'elle n'allait pas vraiment se gêner pour aller piquer deux trois trucs dans son frigo.

Mais à peine sortie de la chambre, la jeune femme fut prise d'une violente nausée et se dirigea inconsciemment vers la salle de bain, avant qu'une catastrophe n'arrive.


De son côté, Pat' qui avait finit par trouvé le sommeil sur le canapé du salon qui lui avait été assigné et avait eu la mauvaise impression de se faire réveiller pour le moins brutalement par la lumière allumée sans crier gare. Voyant qu'il s'agissait du proprio pas commode de l'appart' qui était entré dans la pièce, l'adolescente s'évertua à faire semblant de dormir pour éviter toute remarque. Il repartit comme il était venu mais quelques secondes plus tard s'était Julianne qui sortait de la chambre pour se diriger immédiatement vers la salle de bain...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 10:44

Evan avait regardé son amie se réveiller peu à peu sous ses caresses en lui lançant un regard attendri. Elle était vraiment belle lorsqu'elle dormait... Mais il réalisa bien vite qu'un sourire lui barrait le visage et qu'elle semblait apprécier son réveil matin. Il lui passa une main dans les cheveux en continuant à lui sourire avant de la laisser se lever. Il apprécia le baiser et laissa sa main glisser le long du dos de la rebelle. Il fut toutefois étonné de la voir sortir du lit si prestement, surtout pour aller manger! D'habitude, elle préférait traînasser au lit et ne mangeait pas grand chose. Peut-être que la nuit passée lui avait creusé l'estomac, après tout, elle n'avait pas dû beaucoup se reposer ni avaler grand chose.

Chassant la petite fringale de la jeune femme de sa tête, il se recoucha dès qu'elle eut passé le pas de la porte. Cependant il se releva très vite lorsqu'il l'entendit se précipiter dans la salle de bain pour vomir. Merde, qu'est-ce qui lui arrivait? Ni une ni deux, il sortit à son tour de la chambre en manquant de perdre sa serviette de bain qu'il rattrapa in extremis et alla toquer doucement à la porte derrière laquelle elle se trouvait.


- Ju, tu vas bien? T'as mangé quelque chose qui passe pas?

Il tenait toujours sa serviette d'une main et avait posé l'autre sur la porte. Il attendait qu'elle ait fini et qu'elle lui réponde. Il n'aimait pas la savoir malade, il avait horreur de ça... Non! Il n'y avait rien de plus que de l'amitié entre eux!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 11:12

L'adolescente avait alors cru saisir que Julianne n'était pas au meilleurs de sa forme et le fait que son colocataire, logeur forcé, vienne s'enquérir de son état ne pu que la confirmé dans ses idées. Elle s'extirpa alors du lit sans vraiment trop de mal pour rejoindre Evan qui tentait désespérément de tenir d'une main une modeste serviette qui avait bien du mal à cacher sa dignité, tout en se tenant dernière la porte fermé de la salle de bain.

Pat' lui demanda alors d'une voix parfaitement innocente et presque involontairement enjouée :


-C'est ta petite amie ? Bah oui parce qu'en même temps, c'était on ne peut plus flagrant ! Il fallait quand même préciser qu'ils s'étaient embrassés pour se saluer et qu'ils avaient passé la nuit ensemble !

-En tout cas, elle a l'air malade, ajouta-t-elle d'une manière légère qui assurément ne faisait absolument pas avancer les choses. Nausées matinales ? Finit-elle par lâcher très sincèrement, loin de se douter de la portée de ses paroles.

Elle regardait alternativement la porte et le journaliste avec un petit sourire poli mais tellement niait.


De son côté, Julianne ne pouvait s'expliquer l'envie soudaine qui l'avait prise et qui l'avait forcé à rejoindre en quatrième vitesse la salle de bain. Elle, pourtant rarement malade, détestait plus que tout au monde de se sentir fébrile, incapable de bouger sans avoir la vue brouillée et la démarche vacillante, ni d'avoir la répugnante envie de vomir. Ce qu'au final, elle ne s'était pas pu empêcher de faire...

Evan, l'avait apparemment suivit puisqu'elle entendit rapidement sa voix par delà la porte. Elle allait d'ailleurs répondre par l'affirmative à sa question qu'une nouvelle voix s'éleva, féminine cette fois, et beaucoup plus candide. Pat. Pour le coup, la rebelle aurait presque soupiré si elle n'avait pas été occupé à autre chose.

Cependant les paroles de la gamine virent rapidement frapper son esprit et lui décrocha un hoquet de surprise. Elle aurait probablement perdu sa couleur et vacillé si ça n'avait pas déjà été le cas et dans son esprit, une méchante idée vint s'insinuer, alors qu'une petite mécanique de réflexion se mettait en route tandis que le première engrenage avait été lancé.

Elle compta alors rapidement les jours dans sa tête, et cette notion effrayante des chiffres la fit frissonne.r La nausée passa presque d'un coup sous le choc et la jeune femme se redressa d'un bon. Non, impossible.
Elle se passa un peu d'eau sur le visage et se regarda pendant plusieurs minutes dans le miroir sans vraiment se voir, plus perdue dans des pensées pour le moins alarmantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 11:36

S'il y avait bien une chose dont Evan aurait très bien pu se passer, c'était de l'intervention de Pat. Il la vit avant de l'entendre et soupira sans aucune retenue. Son agacement empira lorsqu'elle ouvrit la bouche. Pouvait pas s'occuper de ses affaires non? Qu'est-ce que ça pouvait lui faire que Julianne et lui soient un couple ou non? En quoi ça la concernait? Sans le savoir, elle venait de mettre le doigt là où ça faisait mal. Non, ils n'étaient pas en couple et le petit incident de la veille ne prouvait rien. En tout les cas, c'est ce dont il aurait voulu se convaincre. C'était un "lapsus" qui lui avait échappé et qui ne voulait rien dire. En tout cas, ça n'officialisait en rien une relation quelconque qu'ils auraient pu entretenir. Les choses étaient claires entre eux. Mais voilà que la gamine voulait des explications! Elle allait être déçue.

- Le jour où ma vie privée te concernera, je te le ferai savoir. Mais en attendant, assieds-toi, sinon tu risques de te fatiguer.

Et sur ce, il aurait pensé qu'elle allait se taire, mais non, c'eût été trop beau! Elle enchaîna direct avec une remarque tout à fait pertinente avant de poser une question que l'artiste lui-même ne se serait jamais posée. Non, c'était impossible. Ils avaient toujours pris leurs précautions et il ne voyait pas quand ça aurait pu merder.

Il décocha à la jeune fille un regard noir avant de prendre la parole d'un ton cassant.


- Non, tu crois? Elle a juste mangé quelque chose qui ne passe pas. Si toutes les femmes d'Hegemony qui étaient malades à cause de nourriture avariée se pensaient enceintes, gynécologue serait le métier d'avenir par excellence!

Elle était devant lui depuis moins d'une minute qu'elle lui sortait déjà par les trous de nez! Il lui tourna donc le dos sans plus de cérémonie et concentra son attention sur la porte fermée face à lui et sur la femme qui se trouvait derrière. S'il était vrai que ce soit ce que Pat sous-entendait, il ne saurait comment le prendre, il ne saurait quoi faire. Il fallait juste espérer que ce ne soit tout simplement pas le cas.

Son regard bleu se brouilla légèrement et une once d'inquiétude vint renforcer son air renfrogné tandis qu'il demandait à nouveau à Julianne si tout allait bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat Richardson
Miss Smile / Boulet-LampADaire
avatar

Messages : 2358
Date d'inscription : 11/08/2009

Feuille de personnage
Situation: Au bras d'un homme d'affaire russe
Renseigements:
Humeur: On ne peut plus joyeuse

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 16:19

Pat comprit assez rapidement que son intervention n'avait pas spécialement fait plaisir au journaliste qui n'avait eu aucun scrupule à lui soupirer au nez, visiblement agacé. Elle le regarda un peu en bais, sachant à l'instant qu'elle allait se prendre une ou deux réflexions bien sentie et que ça allait lui apprendre une nouvelle fois de plus à se taire. Mais après tout, elle avait fait rien de mal, et essayait juste de comprendre la situation et de démêler quelles étaient les relations entre les nouvelles personnes qu'elle rencontrait. Droit légitime non ? Avec Evan, apparemment pas.

La môme se renfrogna au fur et a mesure que l'artiste lui faisait bien comprendre que sa vie privée était justement, privée et qu'il n'avait en aucun cas envie d'en parler avec elle.
Mais à croire qu'elle l'avait presque... vexé avec sa remarque qui avait suivit, l'homme lui avait répondu d'un ton des plus cassant, lui lançant au passage un regard qui calmait généralement les ardeurs de l'adolescente, que l'idée que Julianne soit enceinte était totalement ridicule et qu'elle était juste un brin malade.

Pat pour le coup, bien que un peu réticente à l'idée d'énerver un peu plus Evan, ne put s'empêcher de lui lancer un regard dubitatif. Non mais s'était vrai, pourquoi sa théorie était forcément erronée ? Bref, après ce regard qui en disait long sur le scepticisme de Pat elle préféra ne rien ajouter et rendre les armes, après tout, s'il ne voulait pas admettre, s'était son problème !


-Okay.

Puis alors qu'elle allait retourner dans le salon pour essayer au pire de se rendormir, puisqu'elle n'avait rien d'autre à faire de ce fichu appart' et qu'elle avait stricte instruction de ne pas sortir (ce qu'elle avait à présent parfaitement enregistré !), Julianne sortie de la salle de bain, encore un peu pale mais avec un air qui se voulait déterminer à montrer que tout allait parfaitement bien.
D'ailleurs elle ne tarda pas à le confirmer de vive voix à son ami :


-Ca va oui, ne t'inquiète pas, je pense juste que quelque chose n'a pas du me convenir hier...


Du moins elle priait de toute son âme pour qu'il s'agisse d'une simple et bénigne parfaitement innocente intolérance alimentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 17:32

Evan avait à peine fait attention au regard que lui avait lancé Pat. Ce qu'elle pouvait penser de la situation lui était bien égal et il avait des choses plus importantes à voir pour le moment. Tandis qu'il commençait à se demander sérieusement si tout allait bien, vu le temps que Ju prenait pour sortir, elle refit enfin son apparition en lui assurant que tout allait bien. Il n'en était pas convaincu et pour cause! Elle était extrêmement pâle et son apparente assurance semblait feinte. Il voulu donc s'assurer qu'elle aille se recoucher un moment afin de se reposer un peu plus, mais elle déclina l'invitation d'une manière assez précipitée en lui disant qu'elle devait absolument retourner à son "travail", sous-entendu le QG, afin de faire de la paperasserie. De plus en plus intrigué, Evan la regarda filer à toute vitesse avant de lancer un regard à Pat qui lui disait : qu'est-ce que tu fous encore là toi? Non parce qu'il n'avait déjà pas l'habitude de partager son espace vital 24h/24h avec quelqu'un, mais en plus si la personne le suivait comme un petit chien, ça n'allait pas l'aider à se détendre les nerfs. Surtout si c'était un petit chien qui voulait constamment jouer et qui était toujours dans les pattes!

Bref, ça commençait à faire beaucoup pour l'artiste et pour sa santé mentale. Il alla donc s'enfermer dans sa chambre et s'habilla en vitesse avant de ressortir et d'aller se prendre un café bien fort arrosé d'une pointe de whisky. Il s'alluma une cigarette et commença à composer un numéro de téléphone sur son fixe. Pourquoi il ne l'avait pas fait plus tôt? Il ne le savait pas, mais il était bien décidé à tout faire pour qu'Adam rapplique chez lui dans le quart d'heure qui allait suivre!

La sonnerie se fit entendre un court instant avant que Jen ne réponde. D'une voix tendue il lui demanda de lui passer son frère qui dormait encore [HRP => Marmotte!! mdr] et attendit encore un petit moment avant d'entendre sa voix ensommeillée à l'autre bout du fil.


- Adam, vient chez moi, tout de suite.

Sa voix était presque imperceptible tellement sa mâchoire était serrée. Sûr que son frère allait trouver ça inquiétant, surtout si l'artiste raccrochait sans donner aucune explication, ce qu'il fit sans scrupules. Il avait besoin que son frère vienne prendre le relais et vite.

En l' attendant, il alla s'asseoir sur le fauteuil du salon avec son café corsé et sa cigarette qui se consumait toujours au bout de ses doigts. Il resta immobile, vautré et le regard fixé dans le vague un long moment avant qu'une pensée ne vienne s'insinuer dans le bordel qui encombrait déjà sa tête. Adam... relais... c'était bien son frère qui avait mis Julianne en contact avec Evan non? Se pouvait-il qu'il connaisse la véritable identité de la jeune femme depuis le début? Là, ça ferait beaucoup trop d'un coup! S'il ne pouvait même plus faire confiance à son propre frère...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Kane
Le silence est d'or
avatar

Messages : 413
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Inconnue

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur: Morose

MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   Mer 11 Nov - 18:17

Julianne était partie précipitamment sans donner la moindre explication valable à son ami en dehors de l'insinuation qu'elle retournait à ses affaires au QG de la résistance. Certes, elle savait pertinemment qu'il trouvera cela pour le moins étrange mais là, bizarrement, il s'en foutait un peu de savoir s'il ne comprenait que la moitié des choses qui se passait, elle commençait à se poser des tas de questions qui nécessitaient réponses et la crainte commençait gentiment à se faire ressentir. D'un autre côté, elle essayait de ne pas y penser, mais c'était tout simplement mission impossible. Quoi qu'il en soit, elle se retrouva dehors en deux temps trois mouvements sans que l'artiste ne puisse dire quoi que ce soit et elle avait dévalé les escaliers pour sortir de l'immeuble.

Pat, quant à elle avait eu encore le droit à un regard noir qu'il lui insinuait plutôt clairement qu'elle avait intérêt à bouger dans la seconde si elle ne voulait pas ENCORE s'en prendre plein la tête. Oui, elle avait comprit les leçons, elle s'éloigna d'un pas trainant, marmonnant pour elle-même des insultes à l'intention de son hébergeur, et aussi de ses parents au passage, à qui elle reprochait amèrement leur décision.
Elle ne s'occupa même plus dudit colocataire qui semblait légèrement énervé... Elle se posa alors sur le canapé, prit un livre et resta silencieuse alors que l'artiste décrochait le téléphone. Pour une fois elle resta en dehors, trop vexée pour faire quoi que ce soit, elle préférait faire la moue.


Adam dormait encore profondément quand le téléphone sonna et il n'entendit qu'une sonnerie lointaine dans son rêve. Heureusement que Jenn' avait été là pour répondre et il se félicita de pouvoir rester encore au lit quelque temps. Pourtant la désillusion fut assez rapide et sa compagne revint rapidement dans leur chambre pour le réveiller sans aucun ménagement et lui dire que son frère était au téléphone et voulait lui parler, assez urgemment apparemment. Elle lui ajouta juste avant de lui passer le combiné qu'Evan avait l'air...  « bizarre ».

Adam fronça les sourcils, perplexe, avant de porter le combiné à son oreille et de répondre :


-Salut p'tit frère.

Evan, lui, ne s'encombra pas de politesse et lui ordonna presque de venir chez lui le plus rapidement possible. Le ton de sa voix était crispé et il ne fut pas une demi seconde à l'homme pour comprendre que quelque chose ne tournait pas rond avec son frère. Il le connaissait par cœur, pour qu'il lui demande une chose pareil sur ce ton, c'est qu'il devait vraiment ce passer quelque chose. Mais quoi ?

Adam était presque curieux, mais surtout inquiet. Il pouvait toujours se passer toujours un tas de truc avec Evan et il ne doutait pas un instant que ce puisse être grave et le musicien se préparait toujours au pire.
Sur ce, Evan avait raccroché et il n'était plus resté qu'à Adam comme alternative que de s'extirper du lit, se préparer et filer en vitesse chez son cadet. Ce qu'il fit.

Un petit quart d'heure plus tard il était devant la porte de l'appartement et frappa, parfaitement éveillé cette fois, à la porte avant d'ouvrir. Oui, lui aussi faisait un peu comme chez lui ici. Il entra alors dans le salon où il s'attendait bien à trouver son frère, mais pas vraiment dans cet état là.
Il était avachit dans son canapé, l'air sombre, et semblait aussi énervé que fatigué et Adam n'aimait pas du tout le voir comme ça et pas seulement parce que ça lui faisait mal au cœur, mais parce qu'il avait la méchante impression que ce qui allait suivre n'allait pas du tout être un échange sympathique.

Cependant, l'homme n'eut absolument pas le temps de dire quoi que ce soit, ni même de saluer son frère à nouveau que Julianne entra en trombe dans l'appartement, déclara qu'elle venait juste récupérer son sac avant de s'en saisir et de faire volte de face pour repartir. Mais elle fut arrêté net dans son mouvement lorsqu'elle se rendit compte qu'il y avait une nouvelle personne dans la pièce; en l'occurence Adam. Elle le dévisagea longuement avec surprise avant de porter de nouveau son regard sur Evan. Qu'est-ce qui se passait ? Qu'est-ce que le frangin de l'artiste faisait là ? Et puis tour à tour elle les fixa, avec une méchante angoisse au fond du ventre. Elle finit par reprendre ses esprit et salua enfin le nouvel arrivant :


-Salut Adam. Elle lui fit la bise, tandis qu'il la saluait en retour. Elle était à la fois tellement stupéfaite et inquiète que les mots : Qu'est-ce que tu fais là ? Ne passèrent pas la barrière de sa bouche. C'était obligé... Evan avait comprit... ça risquait encore bien de péter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infirmière à domicile [07 Février 2100 - CLOS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Infirmière à domicile & Désir sauvage ft Aindreas
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]
» Prochaine édition de Survilliers : 11 février 2012
» A plus tard les amis... [Infirmière Joëlle, Privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: Zone résidentielle :: Appartement Evan Kane-
Sauter vers: