AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback] Entretien d'embauche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: [Flashback] Entretien d'embauche   Jeu 27 Mai - 23:24

Evan était rentré chez lui plus tôt que prévu cet après-midi là après une journée de travail tout sauf épuisante. On était en plein mois de juillet et la chaleur écrasait les habitants d'Hegemony de tout son poids. La plupart des gens était assommé par la canicule et se retrouvait à ne rien faire d'autre que de s'éventer et de se plaindre des températures affolantes. L'artiste lui avait la chance de travailler dans un bâtiment climatisé, cependant, la torpeur qui avait envahi la ville faisait que pas un seul évènement important ne s'était produit. Tout le monde ne faisait que parler de la vague de chaleur qui s'était abattue sur l'Empire et personne ne sortait, sauf en cas de réelle nécessité. La vie s'était arrêtée, mise entre parenthèse pour une durée indéterminée, ce qui avait comme conséquence de laisser un précieux temps libre au journaliste qui n'avait pas un seul papier intéressant à rédiger. Il pouvait donc tout à loisir se consacrer à la Cible et à la propagande anti-impériale qu'il menait avec force et virulence. Et d'ailleurs, en parlant de résistance, il avait rendez-vous avec son frère afin qu'il lui présente une potentielle nouvelle recrue. Celle-ci paraissait plus que motivée et semblait haïr la Cinglée avec presque autant de force que lui d'après ce qu'Adam avait pu lui dire. Tout ceci ne présageait que du bon, cependant il tentait de ne pas trop s'emballer. Même avec la meilleure des volontés, on pouvait ne pas faire un bon résistant. Il fallait avoir des épaules solides, faire preuve de courage et d'abnégation. Il fallait être conscient du danger également, car une double identité n'était pas simple à gérer et il était bien placé pour le savoir!

Assis sur son canapé, une bière fraîche à la main, une cigarette dans l'autre, l'artiste jeta un vague coup d'œil à sa montre pour faire le constat navrant qu'il était déjà en retard! Et merde! Il s'était laissé aller à rêvasser et à se détendre et maintenant il allait sûrement se prendre une remarque bien sentie de la part de son aîné. Il se leva donc rapidement, fini sa bière d'une traite et écrasa sa cigarette dans un cendrier avant d'aller se changer. Lorsqu'il allait travailler, il essayait de ne pas être trop extravagant dans ses tenues et adoptait le costume cravate, mais lors de son temps libre, il se laissait un peu plus aller. Il opta donc pour un pantalon noir décontracté, des baskets et une un t-shirt bleu intense qui faisait écho à ses yeux brillants. Il passa une main dans ses cheveux afin de les ébouriffer un peu plus, habitude qu'il avait depuis toujours, puis attrapa une besace où il fourra ses cigarette, son portefeuille, un bloc de dessin vierge et des crayons, avant de sortir en courant de son appartement. Heureusement pour lui, son frère n'habitait pas très loin et il lui fallait à peine une quinzaine de minutes en temps normal pour parcourir la distance. Cependant, bien qu'il fut en retard, Evan ne se mit pas à courir, au contraire, son pas était lent et mesuré. La chaleur l'étouffait littéralement et il regretta soudain amèrement de ne pas avoir embarqué une bouteille de bière avec lui pour le rafraîchir quelque peu.

Il arriva à destination près d'une demi-heure après être parti de chez lui, de grosses gouttes perlant à son front. Décidément, il allait vraiment se prendre une remontée de bretelles dans les règles de l'art! Mais qu'importe, il était là, c'était le plus important! Il allait pouvoir enfin rencontrer la jeune femme dont son frère lui avait tant parlé (HRP d'ailleurs il aurait déjà dû se douter qu'il y avait eu qqch entre eux à ce moment-là!! mdr « est dehors »). Il composa le digicode, s'engouffra dans la fraîcheur du hall d'entrée et gravit les marches pour arriver sur le palier de la porte. Il frappa trois coups fermes et attendit qu'on vienne lui ouvrir. Il devait vraiment être très attendu car à peine quelques secondes plus tard, le visage contrarié et amusé d'Adam apparu dans l'embrasure de la porte. Il s'écarta pour le laisser entrer et lui mit une légère tape derrière la tête pour lui signifier que son retard n'était pas passé inaperçu.


- Oui, je sais Adam, je suis en retard, je m'excuse! Donne-moi un whisky avec quelques bons glaçons au lieu de frapper ton petit frère! T'as pas honte non?

Il lui avait dit ça d'un ton amusé et lui avait lancé un petit clin d'œil avant de se diriger vers le salon. Il posa son sac par terre et ses yeux sur une femme rousse qui se tourna lorsqu'il entra dans la pièce. Ce qui le frappa au premier abord, ce fut sa beauté et son air déterminé et farouche. Elle n'avait pas l'air d'être commode et il se demandait lequel des deux entre son frère et elle allait lui passer un savon! Il s'approcha d'elle, une main tendue, un sourire aux lèvres malgré son regard profond, perplexe et scrutateur. Ses yeux la détaillaient avec attention, cherchant un indice quelconque sur sa personnalité dans cette physionomie aussi bien attirante que froide.

- Salut! Evan, enchanté! Julianne c'est ça?

Il savait qu'il pouvait se permettre de dévoiler son vrai nom, car après tout, elle était une amie d'Adam et jamais celui-ci ne le mettrait en danger. Cependant, ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas quelque peu méfiant et soupçonneux. C'était dans sa nature d'être paranoïaque et la jeune femme allait bientôt s'en rendre compte...

_________________


Dernière édition par Evan Kane le Jeu 27 Mai - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Jeu 27 Mai - 23:28

Julianne était revenue dans la capitale de l'Empire depuis une semaine seulement et l'acclimatation était difficile. Pas à cause de la chaleur de plomb qui régnait dans la ville mais bien parce qu'elle avait l'impression d'être une étrangère dans ce lieu qu'elle avait autre fois si bien connu. Elle avait du mal à retrouver son orientation, pas mal de choses avait changé et pas forcément en bien. Certes, elle pouvait se balader dans la rue sans que personne ne lui prête attention ou qu'elle ne risque de se faire dénoncer. C'était étrange, presque effrayant et cela ne la mettait pas en confiance pour le rendez-vous qu'elle allait devoir affronter dans l'après-midi.

A son arrivé à Hegemony elle avait immédiatement contacté Adam. Ils avaient toujours gardé contact malgré son départ à raison d'un coup de fils environ par mois, voir plus lorsqu'Adam remettait le nez dans les affaires de la résistance pour faire sortir une famille en péril de l'Empire ou autre.
Il faisait partie des très rares personnes à savoir Abigail en vie (même si techniquement, dans l'esprit de Julianne du moins, ce n'était plus le cas) et pour de multiple raison, elle lui aurait confié sa vie sans réfléchir, elle l'avait déjà fait d'ailleurs et elle devait beaucoup au musicien. Pourtant, si elle lui avait déjà fait plusieurs fois part de son désir de revenir à Hegemony pour reprendre une action sur le terrain, elle ne l'avait pas informé de son départ précipité. Dans un premier temps, de peur qu'il lui dise pour une raison ou pour une autre que ce ne soit pas une bonne idée, dans un second, tout simplement parce qu'elle n'avait pas eu le temps, entre se mettre en relation avec ses contacts pour les faux papier, les billets d'avion, elle avait du préparer un voyage sans retour et elle avait été occupée comme jamais.
Elle s'en était un peu voulu de tenir son ami à l'écart de son projet, mais elle avait réellement agit sur un coup de tête et rester une minute de plus loin du combat qui animait sa vie lui semblait insupportable.
Ainsi, elle avait appelé Kane lorsque son avion était arrivée sur le sol de la capitale en début de soirée, extrêmement surpris mais également tellement heureux de savoir qu'il allait enfin revoir son amie, il était venu la chercher le plus rapidement possible et après avoir ramené la résistante chez lui, ils avaient passés une nuit blanche de retrouvailles incroyable.

Certes, l'homme avait quitté la Cible depuis près de neuf ans maintenant et Julianne respectait ses choix, mais elle savait aussi qu'il l'aiderait à reprendre contact avec les activistes pour lui permettre de reprendre la lutte de façon organisé.
D'un côté elle ne tenait pas en place et voulait absolument retrouver le feu de l'action. De l'autre, elle ne savait pas comment elle supporterait de n'être qu'une subalterne, le pire serait qu'on ne lui ferait surement pas confiance dans un premier temps, il faudrait qu'elle soit patiente et qu'elle prouve sa motivation. La motivation ce n'était pas le problème, Ju était prête à tout pour arriver à ses fins et faire ce qu'il fallait pour ses idéaux, se battre contre Livingstone et pour la liberté. Elle était juste un peu incertaine sur la façon dont ça se passerait, les gens qu'elle rencontrerait... C'était une situation très compliquée quand elle se rappelait qui elle avait été. Mais tout ça était derrière elle et elle devait tout recommencer, elle n'avait aucune idée de comment ça allait se passer. Elle avait de l'expérience, elle savait beaucoup de chose sur l'Empire mais avait également une facilité pour diriger les hommes, persuader et se faire écouter, mais ça elle devrait une nouvelle fois le prouver...

Adam lui avait promis qu'il l'aiderait et c'est ce qu'il avait fait en lui promettant de lui faire rencontrer son frère, Evan Kane. Julianne le connaissait de nom. Adam lui en avait beaucoup parlé surtout dans la période où le jeune homme s'était fait jeté de chez lui. Cela avait beaucoup affecté Adam à l'époque. C'était quand même drôle, si l'on peut dire, mais à bien y réfléchir l'un était rentrée dans la Cible quand l'autre y était rentré ! Bref, quoi qu'il en soit, Ju n'avait pas vraiment le choix, elle aurait beaucoup plus de chance ainsi, ne doutant pas que le musicien parlerait d'elle en bien. Ils avaient fini, quelques jours plus tard, par convenir d'un rendez-vous chez Adam où elle rencontrerait le cadet des Kane pour la première fois. Adam en avait profité pour inviter Ju à venir manger le midi, ils purent ainsi passer l'après-midi entière à rattraper les années de séparation et la jeune femme se rendit compte qu'elle avait laissé derrière elle des personnes qui lui étaient vraiment chères.

La journée avait été, en chaleur, pire que les précédentes, s'en était presque insoutenable et extrêmement fatiguant. Pourtant, Ju ne s'en formalisait pas plus que ça et restait focalisée sur la perspective de la rencontre. Elle était calme et sereine et savait parfaitement ce qu'elle comptait dire et qu'elle argument elle avait avancer pour convaincre le frangin d'Adam. Enfin, ça c'était au début, mais l'heure commença à avancer et la rebelle, comme le musicien, du se rendre compte qu'Evan était en retard. Au début elle réussit à retenir son agacement, quelques minutes de retard pouvaient arriver à tout le monde, lorsque cela passa la demi-heure Julianne ne savait plus quoi pensé. Elle rageait intérieurement, l'intéressé n'avait même pas daigné prévenir de son retard et Ju commençait à douter de sa venue. A quoi il jouait ? A croire qu'il prenait tout ça à la légère...

Lorsqu'on fini par frapper à la porte, Adam, presque campé derrière avait ouvert instantanément. Pour sa part, Ju s'était assise dans le canapé et n'avait pas esquissé le moindre mouvement pour se relever. Elle cru halluciner lorsque le nouveau venu prit la parole cependant Adam répondit bien vite :


-Hey, tu as deux jambes et deux mains et tu sais où est le bar !


La rouquine le regarda s'approcher d'elle et lui tendre une main en se présentant, main qu'elle regarda avec une certaine antipathie. Elle le laissa la main tendu dans le vide avant de relever son regard vers l'homme pour lui répondre :


-C'est ça. Elle n'ajouta pas un mot et son ton resta très professionnel. Même si elle n'en pensait pas moins et que des mots cinglants lui brûlaient les lèvres, elle se retint de lui faire la moindre remarque sur son arrivée tardive.

Elle croisa alors son regard et resta quelques secondes fascinée par la couleur de ses yeux. Mais elle se reprit bien vite, cela n'excusait pas son retard ! En revanche, elle sentait que lui la dévisageait, elle ne s'en formalisa pas plus que ça, après tout s'était un moyen comme un autre d'essayer de connaitre la personne que l'on avait en face de soit. Et puis au moins ça sera la preuve que personne ne la reconnaitrait. Elle resta donc sereine et impassible à attendre qu'il reprenne la parole. Cependant ce fut Adam qui rompit le silence :


-Bon, je vais vous laisser, je suis dans mon bureau, j'ai pas envie de me mêler de vos histoire. Il prit alors Evan légèrement à part avec un air sévère. Tu abuses, ça fait près d'une heure qu'on t'attend, tu n'arrêtes pas de me gonfler avec la Cible et pour une fois que ça la concerne t'es même pas foutu d'arriver à l'heure...

Son ton était resté parfaitement calme et il n'avait pas élevé la voix mais son comportement légèrement paternaliste et moralisateur faisait tous, il savait déjà que ça agacerait grandement son cadet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Jeu 27 Mai - 23:33

L'artiste resta un moment, sa main suspendue dans le vide, à dévisager avec un regard sombre la jeune femme, son sourire se teintant d'un air narquois. Il admettait volontiers qu'il était en retard et il allait présenter ses excuses aussitôt les présentations faites, cependant, au vu de l'attitude de la possible nouvelle recrue, il se ravisa. Pour qui elle se prenait avec ses grands airs?! Il était là depuis moins d'une minute et il éprouvait déjà de l'antipathie envers elle. Elle avait beau être magnifique, sa distance et surtout son comportement hautain lui déplaisaient fortement. Une pensée furtive et amusante lui traversa l'esprit. Elle ne devait pas prendre son pied très souvent, sinon elle ne serait pas aussi coincée! Il failli laisser échapper un petit rire mais réussi à le tuer au fond de sa gorge. Mieux valait ne pas mettre d'huile sur le feu, en tout cas, pour le moment. Il se contenta donc de baisser sa main sans un mot et de se diriger vers le bar de son frère en lui lançant un merci au passage. Sans un regard pour la dénommée Julianne et le plus grand calme, il se servit une bonne dose de whisky avant de quitter la pièce et de revenir avec son verre maintenant agrémenté de glaçons. Ce fut à ce moment-là qu'Adam le prit à part et se décida à les laisser seuls . Et merde! Il n'aurait pas été contre le fait qu'il reste un peu avec eux. Il avait l'avantage de bien connaître les deux partis, la discussion serait plus simple en sa présence et surtout, il pourrait jouer les médiateurs si les choses ne se passaient pas bien. Car le résistant avait le pressentiment que la conversation pourrait bien devenir houleuse! Cependant, à l'instant même, se furent les dernières paroles de son frère qui retinrent toute son attention. Cherchait-il à le mettre de mauvaise humeur?

- Je sais, je suis en retard et je te signale que je me suis déjà excusé. J'ai été retardé.

Il avait prononcé ces paroles d'une voix forte en lançant un coup d'œil à la jeune femme qui était toujours assise sur le canapé du salon, faisant en sorte qu'elle entende bien ce qu'il venait de dire, parce qu'il ne s'excuserait pas une troisième fois pour elle! Il reprit ensuite d'un ton plus cassant et d'une voix un peu plus basse, bien qu'il s'en ficha éperdument si l'amie de son frère entendait la suite de leur conversation.

- Et je rajouterai que je me débrouille très bien sans nos « défunts » géniteurs depuis maintenant 10 ans, alors pas besoin que tu prennes leur place, compris? Ta morale, tu te la gardes.

Et sur ce, il planta son frère pour revenir au salon, s'installant dans un fauteuil face à son interlocutrice, son verre d'alcool à la main. Il avait attrapé son sac au passage et en sortit ses cigarettes et son bloc de dessin. Il en alluma une en fixant la recrue avant d'en prendre une longue bouffée sans détacher son regard des yeux verts qui le scrutaient. Il prenait tout son temps pour s'installer confortablement, affalé dans son siège, une main soutenant sa tête, (HRP exactement comme sur l'image de la ban' du fofo mdr), son bloc et un crayon à la main, et il laissa un lourd silence s'installer avant d'enfin commencer l'interrogatoire.

- Alors....... Julianne..... Je vais te poser une série de questions. Tout d'abord parce qu'il faut se méfier de tout le monde, ensuite parce que je veux connaître les raisons qui te poussent à être ici aujourd'hui et enfin parce que........ tout le monde n'a pas les épaules assez larges pour supporter ce à quoi nous devons faire face chaque jour.

Il avait parlé d'une voix grave et sur un ton plus que posé qui contrastait terriblement avec celui employé quelques instants plus tôt avec son frère. Son visage arborait une expression un peu plus fermée qu'auparavant avec un brin de lassitude. Il n'aimait pas réellement jouer au recruteur car il ne se sentait pas à l'aise avec les gens qu'il ne connaissait pas. Il avait acquis des tendances paranoïaques qui l'empêchaient de faire confiance à qui que ce soit dès le premier abord. Si en plus la personne en face ne se montrait pas engageante, il se refermait comme une huître. La Cible avait les gens qu'il fallait pour faire ce genre de choses, mais Adam avait insisté pour que ce soit lui qui vienne. L'artiste avait cédé après une longue conversation et maintenant, bien qu'il le regrettât, il tenta de rester professionnel. Il ne détachait pas son regard de la jeune femme qu'il dévisageait sans aucune retenue. Il espérait vraiment qu'Adam la connaissait bien, car si ses réponses n'étaient pas satisfaisantes ou que quelque chose lui paraissait louche, il n'hésiterait pas à la griller chez les résistants le temps qu'elle montre définitivement patte blanche. Elle avait plutôt intérêt à assurer à partir de cet instant.

- J'aimerai savoir d'où tu viens, quelle est ton histoire, ce que tu penses réellement du gouvernement, de la gestion de l'Empire ainsi que de la Cinglée, mais aussi quelles sont tes motivations et qualités qui te permettraient de rejoindre les rangs de la Cible.

Il avait posé là l'essentiel, la suite de la conversation dépendait maintenant des réponses qu'elle lui fournirait. Comme d'habitude, il n'avait pas prononcé le nom de la cheffe de l'état, il lui était déjà pénible de devoir le faire au JOP, alors dès qu'il le pouvait, il laissait le naturel revenir au galop! Peut-être était-ce là imprudent et peut-être aurait-il mieux fait de ne pas commencer à donner son avis sur la question tout de suite. Cependant, il s'en fichait pas mal pour le moment, c'était ce qu'elle allait dire elle qui avait une réelle importance. Au moins elle pourrait ainsi entrevoir à qui elle avait à faire, bien qu'il se doutait qu'elle ne réussirait pas à le cerner avant un long moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Jeu 27 Mai - 23:49

Adam n'eut pas d'autre réaction que de soupirer avant de définitivement aller s'installer dans son bureau. Il n'avait pas envie de se prendre la tête avec son frangin, ou du moins qu'Evan se prenne la tête tout seul, vu qu'à final il n'y avait que lui qui risquait bien de s'énerver. Mais ce n'était pas le but du musicien de mettre son cadet dans cet état, bien au contraire. Il avait passé sa vie à vouloir protéger son petit frère, c'était donc de son devoir de parfois lui faire la morale, il ne cherchait en aucun cas à prendre la place de leur parents, il ne savait que trop bien ce qu'Evan pensait à leur sujet et jamais il n'aurait les remplacer. Il tenait à son petit frère s'était tout. Après il ne lui en voulait pas de ne pas toujours s'en apercevoir. C'est pour ça qu'Adam avait appris à être conciliant et à ne pas chercher la dispute plus que tant.

Julianne pour sa part n'avait pas loupé la façon dont Evan n'avait pas chercher à baisser la voix pour qu'elle puisse l'entendre. Elle soupira en elle-même, il fallait qu'elle se calme maintenant, même si elle n'appréciait pas vraiment cet homme pour ce qu'elle en avait vu ni sa façon de s'y prendre, surtout avec Adam. Elle devait vraiment penser aux enjeux de cet entretien et à rien d'autre. Elle devait se focaliser sur la Cible, c'était ça qui était important... mais aussi tellement frustrant après tout ce qu'elle avait fait. Mais elle avait fait un choix, tourner une page maintenant il fallait en assumer les conséquences sans broncher. C'est probablement ainsi qu'elle réussit à ne pas moufter et à laisser Adam se calfeutrer dans son bureau sans dire au frangin ces quatre vérités. Elle trouva franchement qu'il abusait dans son comportement avec son aîné surtout lorsqu'il vint à parler de leurs parents. Julianne avait connaissance de l'histoire et savait parfaitement qu'Edward et Kathrin étaient encore bien en vie. Mais elle prit sur elle, fit la sourde oreille et resta sans bouger dans son fauteuil à attendre son interlocuteur.

Ainsi elle l'avait laisser revenir avec son verre de whisky à la main, elle avait été on ne pouvait plus patiente lorsqu'il avait prit une paquet de cigarette et un bloc de papier dans son sac. N'avait pas moufter lorsqu'il s'en était allumé une et était resté parfaitement neutre alors qu'un silence de plomb était tombé sur la pièce. Les deux se contentaient de se dévisager, même si Julianne le faisait un peu plus discrètement que son vis-à-vis complètement avachi face à elle. Son comportement l'agaçait au plus au point et c'était clair qu'il lui était parfaitement antipathique et que « l'interrogatoire » risquait d'être pénible, mais avec un peu de chance, car elle savait qu'elle serait convaincante, de toute façon elle n'avait pas le choix, elle n'aurait plus jamais affaire à lui.

Ju ne sourcilla pas un seul instant malgré le silence qui ne faisait que s'étendre, elle était bien installée dans son fauteuil et n'attendait plus que l'homme ne prenne la parole. Ce qu'il fit d'ailleurs quelques secondes plus part. Il préparait en quelque sorte l'entretient qui allait s'en suivre, en lui glissant au passage que si elle ne se sentait pas de taille c'était le moment de faire demi tour... elle le laissa parler presque dans le vide. Mais au font elle l'excusa presque, c'était son job, là maintenant de savoir qui elle était (du moins pour qui elle se faisait passer) et il ne la connaissait pas, elle ne pouvait pas lui en vouloir, de plus il s'y prenait correctement, elle ne pouvait pas le lui reprocher, même si elle trouvait que c'était une monstrueuse perte de temps. Enfin, encore heureux que la Cible se méfiait comme de la peste de gens qui voulait rejoindre ses rangs.

Les questions qui s'en suivirent étaient extrêmement prévisibles et n'effrayaient pas la rebelle, elle était juste ennuyée de devoir se justifier alors qu'elle avait passer sa vie à défier l'Empire et l'autre folle au pouvoir, à organiser la résistance et à essayer d'éveiller les consciences. Cependant, elle se répéta une nouvelle fois qu'elle n'avait pas le choix et répondit sur un ton parfaitement assuré et déterminé. Elle savait exactement ce qu'elle devait dire, elle connaissait l'histoire qu'elle s'était inventée par cœur et arrivait presque à se persuader que c'était vraiment la sienne. Elle avait eu sept ans, sept trop longues années loin de la capital pour faire disparaitre entièrement Abigail et renaitre totalement, se servir des erreurs du passé mais aussi des bonnes choses pour revenir plus forte, plus déterminée que jamais.


-Je viens de Glastonbury en Angleterre, mes parents sont décédés alors que j'avais sept ans, ils étaient faisaient parti d'un groupe de manifestant à l'époque, je te laisse deviner pour quelle raison j'ai été orpheline très tôt. On m'a envoyé dans une communauté religieuse qui s'occupait d'enfants comme moi. A seize ans j'ai dû trouver du travail, ce que j'ai fait.

A bien regarder, son histoire était largement inspirée de celle d'Abigail, elle occulta les années passé en centre de réhabilitation pour mineur et le fait qu'elle était entrée dans la résistance avant même d'être majeur.

-Je viens d'arriver à Hegemony pour enfin faire ce que j'ai toujours voulu faire au fond de moi, m'opposer à ce régime, faire changer les choses, ouvrir les yeux des gens qui se complaisent dans cette situation par facilité. Je pense que c'est assez clair sur ce que je pense du gouvernement Livingstone : c'est une plaie qui nous prive de nos libertés fondamentales et qui avilie l'Homme. J'ai une haine viscérale contre le gouvernement et la folle qui est à sa tête, les personnes qui la suivent aveuglément et je pense que ce n'est qu'une fois qu'elle sera tombée que l'on pourra tenter de reconstruire une société saine.

Julianne était capable de parler pendant des heures des ses idéaux, de ce qu'elle croyait juste, de l'aberration de l'Empire et de Livingstone. Cependant elle jugea qu'il fallait qu'elle face court et précis. Ce ce qu'elle fit pour la suite.

-Pour ce qui est de mes motivations, je pense que c'est assez simple, faire changer les choses résume assez bien la situation. Et mes qualités sont aussi bien la détermination que la discrétion, je n'ai pas peur du régime ni de le défier par n'importe quel moyen. Je sais gérer des hommes et le stress, réfléchir vite et efficacement et je ne baisse jamais les bras.

Elle reprit quelque peu son souffle avant de terminer.

-Je sais que je donne l'impression de me vendre, mais c'est le but n'est-ce pas, je suis là pour vous prouver que j'ai ma place parmi la Cible, pour enfin pouvoir agir de façon efficace.

Elle avait dit ce qu'elle avait à dire, maintenant c'était à son interlocuteur de jugée. Elle n'avait pas bougé d'un pouce pendant son petit discours, sa voix était profonde et sûre d'elle. Aucune marque de suffisance ne pouvait paraitre, elle était totalement neutre. La résistante était prête à écouter ce qu'Evan aurait à lui répondre, elle avait mis de côté le faite qu'elle ne l'appréciait pas vraiment, ils se devaient de passer au-dessus de ce genre de chose pour la Cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Ven 28 Mai - 0:10

Evan avait écouté la jeune femme avec beaucoup d'attention, cherchant des indices sur sa sincérité dans le ton de sa voix ou dans ses expressions. Mais il lui fut difficile de déceler quoique ce soit car elle était restée d'une neutralité sans faille durant toute sa tirade. Celle-ci semblait d'ailleurs bien rodée et il n'arrivait pas à savoir si c'était là un bon point pour elle ou pas. Dans un sens, il préférait voir des gens sûrs d'eux, cela laissait présager un caractère assez fort pour supporter ce que les résistants pouvaient parfois endurer. De l'autre, un trop plein d'assurance pouvait s'avérer dangereux. Il fallait savoir garder la tête sur les épaules et ne pas se laisser emporter par un excès d'héroïsme. Etre capable de peser le pour et le contre était la qualité primordiale, selon lui, à un bon membre de la Cible, avec d'autre que semblait avoir Julianne, comme la détermination et un désir de liberté irrépressible. Cependant, ceci n'avait pas convaincu l'artiste, du moins pas pour le moment. C'était encourageant, certes, mais il y avait plusieurs points qu'il tenait à éclaircir. Il avait un peu tâté le terrain (HRP non, pas de cette manière-là mdr *est dehors*) et allait maintenant passer à des questions plus précises, mais avant cela, il allait lui faire part de ses doutes, histoire qu'elle sache à quoi s'en tenir. Il préférait jouer franc-jeu avec elle et lui dire clairement ce qu'il pensait de sa réponse avant de continuer. Il voulait qu'elle sache que rien n'était gagné et que pour faire ses preuves, elle allait devoir être bien plus convaincante que ça.

Il planta ses yeux dans les siens, ne faisant absolument pas attention au fait qu'elle aussi le scrutait avec attention, avant de détacher son regard et de prendre quelques notes sur ce qu'elle venait de lui dire, sa cigarette coincée entre ses lèvres. Il retranscrit ses paroles mais écrivit surtout ses impressions car c'était là-dessus qu'allait se baser le reste. Cela pouvait paraître étrange ou injuste même, mais il faisait confiance à son instinct et il était important pour lui de pouvoir mettre des mots sur des impressions. Lorsqu'il eut fini, après une bonne petite minute, il concentra son attention sur son whisky dont il savoura une nouvelle gorgée avec lenteur, le regard perdu dans le vague. Il reprit ensuite la parole, sur un ton calme aux accents soupçonneux.

- Je suis heureux d'apprendre que tu détestes la Cinglée et tout ce qu'elle a construit, ou plutôt détruit, autant que moi. Tu m'as l'air motivée et tu sembles avoir une forte personnalité. Ton discours me gène pourtant un peu.... On dirait qu'il a été appris par cœur et ça, c'est un problème. Bien sûr, il est tout à fait possible que tu l'aies répété tant de fois à d'autres gens que maintenant tu le connais sur le bout des doigts. Cependant, il y a d'autres types de personnes qui apprennent leur leçon, histoire de pouvoir s'infiltrer plus facilement... Tu me suis?

Oui, il lui faisait bien comprendre que pour lui, elle pouvait être une milicienne sous couverture! Parano un jour... Il était obligé d'envisager cette éventualité, autant pour sa propre sécurité et celle d'Adam que pour celle de la Cible. Il était inconcevable de faire entrer une taupe dans l'organisation, mais il l'était tout autant que cette personne soit dans l'entourage de son frère. Il était étrange qu'elle surgisse ainsi de nulle part dans la vie de son aîné. Bien sûr, il ne connaissait pas tous ses amis, cependant, jamais il ne lui avait parlé de la jeune femme auparavant alors qu'ils semblaient être plutôt proches. Il ne savait pas quoi penser d'elle, mais plus le temps avançait, plus un flot de questions et de réflexions lui venaient en tête. Et si elle se servait d'Adam? Et si tout cela n'était qu'un moyen d'arriver à ses fins, d'entrer dans la résistance pour mieux la détruire? Son frère pouvait être si naïf parfois... Evan se demandait si ce dernier était assez prudent dans le choix de ses relations. Allons donc! Voilà que c'était lui pensait comme un parent à présent! Cette pensée lui décrocha un sourire qu'il effaça bien rapidement lorsqu'il reprit la conversation.

- Continuons. Pourquoi autant de temps? Je veux dire, qu'as-tu fait durant la quinzaine d'années qui semblent te séparer de tes 16 ans?

Elegante façon de lui dire qu'elle n'avait plus vingt ans! Tout du moins le pensait-il. Mais là n'était pas la question, son âge, il s'en fichait pas mal, c'était plus le fait qu'elle élude une partie de sa vie qui le dérangeait. Elle avait voulu faire court, okay, mais passer sous silence autant d'années était quelque chose qui ne le mettait pas réellement en confiance. Il tira une dernière bouffée de sa cigarette avant de l'écraser sur un cendrier non loin et de reprendre son interrogatoire sur un ton de plus en plus froid.

- Pourquoi es-tu venue sur la capitale? Enfin je veux dire... J'ai compris ce que tu m'as dit, mais tu dois très certainement savoir que la Cible a des cellules un peu partout dans l'Empire et dans d'autres pays alliés. Pourquoi ne pas avoir fait quelque chose en Angleterre? On a besoin de gens partout, surtout en-dehors d'Hegemony.

Décidément, il semblait chercher la petite bête! Mais il préférait pinailler plutôt que de laisser passer quoique ce soit. De plus, plus la conversation avançait, plus il se posait des questions et commençait réellement à devenir soupçonneux. Son visage s'était d'ailleurs naturellement fermé à mesure qu'il parlait et il était maintenant prêt à tout pour trouver une confirmation de la bonne foi de la jeune femme. Il était à présent inquiet pour son frère et son antipathie pour Julianne grandissait à vue d'œil. Son regard s'assombrissait et sa mâchoire se crispait quelque peu. Il jeta un regard sur ses notes et les relu rapidement avant de reporter son attention sur son interlocutrice qu'il fixa de ses yeux bleus où commençait à pointer une lueur de légère folie si caractéristique à l'homme et qu'elle aurait l'occasion de revoir à de nombreuses reprises. Elle avait plutôt intérêt à lui donner des explications convaincantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Ven 28 Mai - 1:13

Les grands yeux bleus du jeune homme n’avaient cessé de la fixer et elle le savait. Elle n’en avait pour pas autant été ébranlée plus que tant et était restée très calme. Elle sentait qu’il cherchait à savoir jusqu’où elle était sincère et d’un côté cela lui semblait normal, de l’autre elle aussi ne cessait de l’observer et elle avait clairement l’impression que quelque chose clochait, qu’il n’était pas vraiment prêt à la croire aussi facilement. Julianne n’arrivait pas à savoir si elle devait être satisfaite de la prudence de l’homme ou s’en exaspérer, le pire était qu’il lui fallait toujours réprimer la vérité qui n’avait jamais eu autant envie de sortir de sa bouche. Elle avait pendant tout ce temps réussit à presque effacer entièrement son passé et voilà qu’en un entretient il ressurgissait au galop. La rebelle laissa Evan prendre des notes elle se contenta de croiser ses jambes dans l’autre sens avant de se recaler confortablement dans le fauteuil.

L’homme ne tarda pas à lui faire part de ce qu’elle avait présagé : il ne lui faisait pas confiance le moins du monde et voulait des précisions. Avant de lui avoir fait clairement comprendre qu’il la soupçonnait de faire partie de la Milice, il fit remarquer avec un tact un peu douteux qu’elle n’était plus très jeune (ça faisait évidement toujours plaisir à entendre) et qu’il trouvait étrange qu’elle occulte toute une partie de sa vie. Intérieurement elle bouillonnait, rongée entre l’envie de lui lâcher la vérité avec amertume et sa conscience qui ne lui cessait de répéter qu’elle devait passer vraiment au-delà de tout ça, il faisait ce qu’il avait à faire et même si elle supportait de moins en moins cette entretient elle était loin d’avoir d’autre choix. Elle devait faire sa pour la Cible et ses idéaux et cela compensait largement.

Se fut à son tour de prendre un petit moment avant de répondre, non pas qu’elle cherchait ses mots où qu’elle se sentait déstabilisée, elle se contentait de regardait son vis-à-vis avec attention. Il semblait clairement avoir changé d’attitude et elle se doutait qu’elle allait devoir doubler la force de ses arguments pour le persuader et encore, elle doutait que ce soit gagné. Elle finit par reprendre la parole dans le but de répondre aux questions de son interlocuteur, elle n’avait pas envie de tourner autour du pot plus longtemps, elle allait y aller le plus sincèrement possible (ce qui n’était pas forcément évident quand on cachait sa véritable identité) :


-Si j’étais de la Milice, puisque c’est ce que tu laisses entendre, Adam n’aurait jamais autant insisté pour cet entretient. Je m’étonne d’ailleurs que tu ne fasses pas plus confiance à ton propre frère... après tout ce qu’il a pu faire pour toi...

Elle laissa clairement entendre que si le cadet des Kane n’avait jamais entendu parler de sa petite personne, ce qui au final était parfaitement normal, elle, au contraire, savait beaucoup de chose sur la personne qu’elle avait sous les yeux. D’ailleurs elle ne pu s’empêcher d’ajouter :


-Je me doute que tu penses que je me sers de lui pour arriver à mes fins et je le comprends, parce que tu tiens à lui comme lui tiens à toi. Mais Adam en sait plus long sur moi que quiconque dans ce foutu Empire et au-delà, demande-lui, si moi je ne peux pas te convaincre sur ma sincérité, lui y arrivera.

Bon ça s’était dit, elle ne savait pas si ça allait marcher, elle doutait que Kane apprécie réellement qu’elle « touche » à son frère ainsi, mais elle n’avait pas d’autre choix, elle savait qu’elle ne pourrait pas être plus convaincante qu’Adam, elle espérait seulement que le résistant le ne prendrait pas mal qu’elle s’y prenne de cette façon. Elle enchaîna pour continuer de répondre. Bien que « répondre » était un grand mot. Au contraire, c’était le moment de voir si ça passait ou sa cassait. Elle avait des convictions et si l’homme refusait la « condition » qu’elle allait poser elle savait qu’elle aurait du mal à continuer plus loin.


- Je sais déjà que la réponse que je vais donner ne va pas te satisfaire mais j’ai fait des choses pendant ces dix huit dernières années qui ne regarde que moi. Certes, c’est un peu faible, surtout lorsqu’il s’agit de s’assurer que je ne risque pas de mettre la Cible en danger, mais là c’est moi qui vais refuser d’aller plus loin si on ne me fais pas un minimum confiance. Elle laissa planer un silence quelques secondes. Je suis la pour défendre mes idéaux et je suis prête à mourir pour ça parce que vivre sans liberté sous la dictature de l’autre tarée, c’est pas ce que j’appelle vivre. Si ça ne peut pas vous suffire pour compter un membre de plus dans vos rangs, je ne peux rien donner le plus.

Sans vraiment sans rendre compte, Julianne s’était presque enflammée (roooh quelle belle image avec ses cheveux roux *est dehors*), instinctivement elle avait prit une position beaucoup moins « installée » dans le canapé, elle semblait presque prête à bondir pour se relever, exaltée par ses convictions. Sa voix était devenue beaucoup plus passionnée et profonde alors que son regard brillait d’ardeur. Elle finit par conclure.

-Et je peux t’assurer que j’ai agit en-dehors de la capitale, mais la province n’a rien à voir avec Hegemony, les gens ne subissent pas les même conséquences du pouvoir, ils sont moins aptes à se révolter. Si l’on veut vraiment agir c’est sous le nez de Livingstone que ça marchera le mieux...

La rebelle avait finit son plaidoyer et elle semblait nourrit d’une fougue nouvelle. Elle savait qu’elle était à sa place, qu’elle devait se battre. C’était sa raison de vivre et elle retrouvait toute sa vigueur rien que d’en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Ven 28 Mai - 1:15

Evan regarda la jeune femme prendre son temps pour répondre à ses nombreuses questions (accusations?), buvant une rasade de whisky au passage sans la lâcher des yeux. Il n'arrivait toujours pas à savoir ce qui se cachait derrière ce masque de froideur qui l'attirait beaucoup, il devait l'avouer. Son visage était pourtant resté des plus fermés et cela ne s'arrangea pas lorsqu'elle mentionna son frère. Alors voilà que maintenant elle aussi lui faisait la morale? Non mais sur qui était-il tombé? C'était pas possible d'en avoir deux pour le prix d'un! Cependant, en y réfléchissant, si elle était réellement une amie de son frère, c'est qu'ils devaient avoir certains points communs. Se mêler des affaires des autres et penser avoir la permission de lui donner des leçon par exemple! Ce n'était pas ça qui allait arranger son humeur vis-à-vis de la jeune femme... Du moins le croyait-il, mais en y repensant, il en voulut plus à Adam qu'à elle. Pourquoi avait-il eu le besoin de lui raconter la vie de l'artiste? En quoi cela la regardait-elle? D'accord, leurs existences étaient liées, c'était un fait, cependant, il aurait pu se taire sur certaines choses. A présent, elle tentait de jouer la carte de liens fraternels pour l'amadouer, mais si elle pensait que cela allait marcher, elle se trompait lourdement. Ce n'était pas le genre de choses auxquelles l'homme était sensible, cela avait même plutôt le don de l'exaspérer en fait. Il lui répondit donc d'un ton cassant et sans appel afin qu'elle arrête de l'entraîner sur ce terrain-là. Elle voulait faire la maline? Elle allait être servie!

- Je faisais aussi confiance à mes parents.

Vu qu'elle semblait au courant de pas mal de choses, il ne doutait pas qu'elle allait comprendre l'allusion. C'était bref, net, précis et ça coupait court à cette conversation. Il ne voulait absolument pas dire par là qu'il ne faisait pas confiance à son frère, non. Il souhaitait simplement souligner qu'il avait déjà vécu des trahison et été déçu par des gens aveuglés. Cependant, il faisait réellement confiance à Adam, même si dans cette situation-là, il était obligé d'émettre des réserves pour protéger des vies. Il était hors de question qu'il laisse cette femme entrer dans la Cible sur la simple recommandation de son aîné, car il aurait assurément des comptes à rendre. La suite de son discours ne lui plut donc pas du tout et il se rembrunit encore un peu plus. Lui aussi avait des secrets, mais là il avait l'impression qu'elle ne faisait aucun effort. Qu'avait-elle pu bien vivre pour qu'elle ne désire pas en parler? Cela, l'artiste le découvrirait bien plus tard avec les conséquences que l'on connaît... Pour l'instant il la scrutait avec attention alors qu'elle continuait son discours, lorsque, tout à coup, elle s'emporta littéralement dans ses propos qu'elle semblait littéralement vivre! Evan conserva son expression neutre et peu engageante et après qu'elle ait fini de parler, il réfléchit quelques minutes dans un silence de plomb à la décision qu'il allait prendre. Il reprit la parole d'une voix ferme et lente tout en la fixant de ses yeux dans lesquels la lueur de folie perçait de plus en plus.

- Effectivement, t'as réponse est plus que décevante. Il est étrange que tu en saches autant sur moi et moi si peu sur toi. Comprends que je dois être prudent et ne rien laisser passer. Que tu aies tes raisons, je peux le concevoir, cependant, la confiance est quelque chose qu'il faut partager.

Il marqua une pause et sortit une nouvelle cigarette qu'il alluma d'un geste lent en la dévisageant durement. Soudain cependant, sa morphologie changea du tout au tout. Son regard s'adoucit significativement et il lui fit un sourire à tomber par terre. Il porta une main à ses cheveux qu'il ébouriffa d'un geste totalement automatique et naturel avant de tourner la tête vers la porte du salon et de crier à pleins poumons le nom de son frère. Celui-ci ne tarda pas à arriver, oscillant entre un air franchement intrigué et une pointe d'inquiétude. Evan, lui, conservait son sourire qui prenait à présent un pli malicieux et lança un coup d'œil amusé à son aîné qui ne devait pas comprendre grand chose de la situation. D'ailleurs il devait en être de même de la jeune femme! Qu'importe, il allait s'expliquer et pour cela, il attendit qu'Adam aille s'asseoir à côté de son amie comme l'artiste l'avait invité à faire dans un geste.

- Bon alors, voilà ce que je propose... Julianne, tu sembles être une femme intelligente et tu dois donc accepter le fait qu'en rentrant dans nos rangs, une vérification de tes dires sera obligatoire. Je peux empêcher qu'on fasse une investigation trop poussée sur ces 18 années que tu tiens tant à conserver pour toi, mais en contre-partie, tu seras mise à l'épreuve pour une durée indéterminée. Quand tu auras prouvé ta bonne foi, on te laissera tranquille. Je ne peux pas faire mieux et ça ne sera possible que lorsqu'Adam ici présent m'aura certifié qu'il sait ce qui c'est passé dans ta vie durant tout ce temps et qu'il n'y a aucune zone d'ombre qui pourrait être gênante. Tu me fais confiance pour qu'on ne déterre pas ton passé, je te fais confiance en acceptant que tu rejoignes la Cible. Deal?

Il ne pouvait pas faire un plus grand compromis et si elle n'acceptait pas ça, elle allait devoir renoncer à entrer dans la résistance organisée, ce qu'il trouverait dommage en fin de compte. Pourquoi ce revirement de situation? Tout simplement parce que lorsqu'elle avait fait son discours sur son engagement, il avait vu en face de lui une personne qui ne mentait pas, une personne qui lui ressemblait. Il avait vu cette flamme s'allumer dans ses yeux, il avait ressenti ce qu'elle lui avait dit, en gros, il avait eu la curieuse impression de se regarder dans un miroir. Etrangement, il se sentait à présent sur la même longueur d'ondes qu'elle. Durant quelques secondes, elle avait laissé tomber le masque et s'était dévoilée. Il avait entre-aperçu quelque chose qui était de loin bien plus intéressant que son expression peu engageante et professionnelle. Il n'avait rien contre le fait de l'être, mais lui ce qu'il cherchait, c'était la passion! C'était ça qu'il fallait avoir pour être capable de se consacrer à la Cible corps et âme! Il espérait donc qu'elle ne serait pas assez bête pour refuser son offre et attendait qu'elle lui donne sa réponse et qu'Adam confirme qu'il en connaissait assez sur sa vie passée. Son regard se portait tantôt sur l'un, tantôt sur l'autre avant de revenir sur sa feuille sur laquelle il avait commencé, inconsciemment, à dessiner.

_________________


Dernière édition par Evan Kane le Lun 16 Aoû - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Ven 28 Mai - 15:02

Evan fit rapidement comprendre à la rebelle qu’elle n’avait pas vraiment intérêt à l’entrainer sur le sujet de ses parents si elle ne voulait pas que cela fasse des étincelles et il coupa d’ailleurs court au sujet. La résistante ne releva donc pas, même si elle n’apprécia pas vraiment qu’Adam soit mis dans le même sac que les parents Kane. Cependant, elle garda sagement ses réflexions pour elle, ce n’était pas le moment de défendre l’aîné de la famille et puis au fond, elle avait beau apprécier très grandement le musicien elle ne devait pas trop s’emmêler non plus. Et puis, après tous, elle voyait où Evan voulait en venir et ce n’était pas spécialement contre son frère qu’il faisait cette remarque mais plus vis-à-vis de la confiance qu’on pouvait porter dans ces proches. Et malheureusement il n’avait que trop raison... dans cet Empire on ne pouvait plus compter que sur quelques personnes extrêmement proche et encore. Si les parents d’Adam et d’Evan étaient un exemple, Julianne pensa amèrement que son propre frère n’était pas mal dans le genre non plus. Elle avait ressèment apprit que David Foster où plutôt Gabriel Emerson (Foster n’était pas un bon nom à porter dans l’Empire) se serait engagé dans la milice... Sur le moment elle n’avait pas réussit à le croire. Mais évidement, il était trop petit pour se rappeler de leurs parents et leur combat... ce qu’elle ne comprenait pas c’est comment leur propre famille (puisqu’il avait été élevé chez leur oncle et tante) n’avait pas pu empêcher ça ? David était passé dans le camp des traitres et elle avait du ce faire à l’idée que si lui n’hésiterait pas un instant à la faire arrêté, torturé et tuer, elle non plus ne lui épargnerait pas une balle entre les deux yeux. Les liens fraternels ne pouvaient pas résister à une telle lutte...

Quoi qu’il en soit, le journaliste ne mâcha pas ces mots et lui dit clairement que ça réponse ne lui convenait pas. Elle replaça une longue mèche de cheveux roux qui ne tenaient pas en place dans un geste d’humeur, surtout pour s’empêcher de faire autre chose qui la démangeait, (non pas sauter sur Evan et lui retirer sauvagement ses vêtements, pas encore XD) comme se lever et lui cracher en visage que s’il n’était pas capable de comprendre que leur lutte était plus importante, qu’il était largement temps de se battre et d’agir plutôt que de perdre son temps à avoir des doute sur elle. Que toute les minutes qui passaient étaient celle où Livingstone était encore au pouvoir, que la répression faisait encore rage, elle ne qu’elle ne comprenait pas qu’il soit aussi borner avec ses airs si fermés. Mais elle ne dit rien. Et heureusement. L’homme avait reprit une cigarette qu’il n’avait pas tardé à allumer, puis soudain son visage avait changé. Un sourire avait traversé ses lèvres et il semblait s’être détendu. Julianne, si elle n’essaya de rien en laisser paraître fronça des sourcils intérieurement. Décidément ce mec était vraiment étrange... Elle le laissa appeler Adam qui ne tarda pas à débarquer à la fois surpris, suspicieux et inquiet. Il s’adoucit cependant lorsqu’il vu le grand sourire de son frangin, tout avait l’air d’aller... quoi qu’à la tête de Julianne, on pouvait quand même se demander. En fait, elle avait l’air légèrement déroutée elle aussi.

Le musicien prit alors place à côté de la rebelle qu’il regarda en fronçant les sourcils d’incompréhension. Ju’ lui fit comprendre qu’elle n’en savait pas plus et l’homme face à eux reprit finalement la parole pour... faire une proposition ?! Julianne l’écouta attentivement et n’en revenait presque pas, il avait presque réagit comme elle l’avait souhaité avant le début de cet entretient. Il acceptait de lui faire confiance si elle faisait de même et s’il pouvait faire quelque recherche sur ce qu’elle avait dit. Intérieurement Julianne était vivement soulagé et elle du même reconnaître que son vis-à-vis n’était pas aussi con qu’il l’avait laissé paraître mais qu’au contraire, il était loin de l’être... bon en même temps, il était le frère d’Adam, ça aurait été étonnant qu’il soit vraiment insupportable, non ?

Un sourire retenu vint alors illuminer le visage de la rousse, elle échangea un petit regard avec Adam qui lui rendit son sourire. Lui aussi était soulagé pour elle, il n’avait eu aucune idée de comment avait pu se dérouler l’entretien en son absence mais apparemment Ju avait réussit à convaincre Evan. Il Assura donc à son frère :


-Je peux te promettre que je sais exactement ce qui s’est passé dans la vie de Ju pendant ces dix huit dernières années et je lui fais entièrement confiance. Ce que je vais dire n’est pas dans l’intention de te blesser ou quoi que ce soit, mais je confierais ma vie à deux personnes dans cet Empire : toi... et Julianne... tu peux lui faire confiance.

Bon au moins ça s’était dit, maintenant c’était à Julianne d’accepter les conditions du journaliste ce qu’elle s’empressa de faire, elle ne pouvait assurément pas refuser la meilleure solution qu’ils auraient pu trouver :

-Deal. Je ne vois aucune objection à ce que tu vérifies tout ce que j’ai dis, merci de me faire confiance et je te crois sur parole quand tu m’assures que tu laisseras mon passé derrière moi.

Ju ne comprenait pas encore vraiment pourquoi Evan avait si soudainement changé de vision des choses, pourquoi il s’était radoucit sans prévenir et brusquement était devenu sympathique aux yeux de la jeune femme. Elle le dévisagea une dernière pour tenter de comprendre, l’éclat de ses yeux (à tombé elle devait le reconnaître), son changement radicale... elle risquait d’avoir beaucoup de chose à apprendre sur cet homme et étrangement elle en avait vraiment envie (d’en apprendre plus évidement !).
Ses yeux tombèrent alors sur la feuille que le journaliste était en train de griffonné et elle s’étonna qu’Adam ne lui ai jamais dit que son frère avait un talent pour le dessin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Ven 28 Mai - 19:14

L'artiste détacha son regard de la feuille posée sous ses mains et fut ravi de constater que l'expression de la jeune femme s'était éclairée d'un sourire qu'elle semblait toutefois vouloir retenir. Peu importe! Il percevait qu'elle était heureuse de cette décision ce qui l'enchantait au plus haut point car cela montrait bien à quel point rejoindre les rangs de la Cible lui tenait à cœur. Instinctivement, il comprit qu'il avait pris la bonne décision et ce sentiment se renforça lorsqu'Adam lui certifia que rien dans le passé de son amie n'était gênant. Evan lui avait lancé un signe de tête entendu, son sourire s'élargissant, avant de poser son regard sur Julianne qui allait lui donner sa réponse. Il se doutait bien que le fait d'être surveillée durant une période d'essai n'allait pas la ravir et il se demandait si elle allait réellement accepter son offre, malgré son air réjoui. Cependant, elle ne mentionna même pas ce point-là, se contentant de lui accorder une confiance réciproque et d'accepter son offre. La lueur dans les yeux de l'homme s'intensifia alors qu'il la dévisageait à nouveau avec attention. Toutefois, il n'y avait plus de suspicion dans son regard qui avait pris une teinte mystérieuse et malicieuse. Il contemplait un nouveau membre de l'organisation résistante et il considérait qu'à présent, elle faisait parti de leur grande famille, même si elle allait devoir faire ses preuves comme n'importe qui. Elle allait peut-être être un brin frustrée de ne pas aller sur le terrain tout de suite, mais elle devait tout d'abord apprendre le fonctionnement de la Cible et les règles qui la régissaient. Il avait déjà une petite idée de ce qu'elle pourrait faire comme activité qui la rendrait utile et pour laquelle il pourrait toujours garder un œil sur elle. Il allait lui en faire part lorsque le téléphone sonna et qu'Adam dû quitter la pièce en s'excusant. Il regarda son aîné refermer la porte derrière lui avant de fumer tranquillement tout en donnant de nouveaux coups de crayons à son dessin. Il aurait presque pu oublier la présence de la jeune femme, mais il n'en fit rien et revint bien vite dans la conversation.

- J'ai une proposition à te faire quand à ton poste au sein de l'organisation pour les premiers temps. Je ne sais pas si le nom de Mnémé te dis quelque chose....? Je m'occupe du Journal de la Cible qu'on tente de distribuer à travers tout l'Empire et même au-delà. Ca reste une tâche difficile, mais on y arrive comme on peut. Tu pourras travailler avec moi à la confection et à la distribution du journal, ce qui reste quelque chose d'assez tranquille, mais vital pour réveiller les consciences. Bien sûr, tu peux refuser et dans ce cas-là, tu seras dirigée vers une autre tâche que tu ne choisiras pas.

Autant dire qu'il lui proposait une place en or, car la plupart des nouveaux arrivants commençaient souvent par faire la surveillance du QG, boulot ô combien important, mais ô combien ennuyeux. Pourquoi le faisait-il alors qu'il avait éprouvé de l'antipathie dès qu'il l'avait vue? Pas pour faire plaisir à son frère, non. Simplement parce qu'il avait revu son jugement et qu'il pensait qu'elle pourrait lui donner un coup de main utile. Il pressentait aussi que la même flamme que la sienne l'animait et que leurs échanges pourraient donner quelque chose de productif. En somme, il voyait en elle un certain potentiel qu'il avait envie d'exploiter et de creuser un peu plus. Il n'était pas le seul à s'occuper du JdC, cependant, son travail de journaliste et d'artiste était quelque peu solitaire et un peu de compagnie ne le gênerait pas. Tant qu'elle ne l'interrompait pas trop lorsqu'il était lancé dans quelque chose, tout irait bien. De toute façon, à bien y réfléchir, rien ne pouvait interrompre l'artiste lorsqu'il commençait à écrire ou à dessiner, excepté sa propre volonté. S'il stoppait son travail en cours pour vous écouter, c'est qu'il estimait votre conversation assez intéressante pour faire une pause dans sa création, ce qui n'arrivait pas tous les jours, il fallait le souligner! Rares étaient les personnes qui arrivaient à le faire sortir de la transe qui s'emparait de lui lorsqu'il dessinait, même Adam avait parfois de la peine à le faire toucher terre. A croire que c'était une véritable drogue pour lui qui l'emmenait dans des trips et des états seconds que seuls les junkies pouvaient connaître.

En parlant de dessin, Evan mit une dernière petite touche à celui qu'il était en train de faire avant de le poser sur la table basse et de se relever en proposant un rafraîchissement à la jeune femme. Celle-ci accepta et il lui prépara un verre de whisky qu'il agrémenta de glaçons. Il le lui apporta et trinqua en lui faisant un clin d'œil des plus charmeurs. Serait-il en train de tenter de la séduire? Peut-être oui, mais de manière inconsciente, car il était le premier à ne pas vouloir s'engager dans une relation stable après ce qu'il avait vécu avec Lorelei. Bien sûr, ils savaient qu'ils n'étaient pas fait pour être ensemble, ils l'avaient plutôt bien accepté et même si la mutation de la jeune femme à Glory n'avait pas été insurmontable, il regrettait parfois de s'être tant attaché à une personne qu'il ne reverrait sûrement plus jamais. Cette pensée le mettait mal à l'aise et le peinait, c'est pourquoi il essayait de ne jamais se laisser aller à la mélancolie. Et pour le moment, il y arrivait très bien, tout concentré qu'il était sur la nouvelle résistante.


- Santé! Bienvenue dans ta nouvelle famille Ju!

Il se permettait quelques libertés en l'affublant d'un diminutif alors qu'il ne la connaissait pas depuis une heure! Mais si cela la dérangeait, il ne doutait pas qu'elle le lui ferait savoir au plus vite. En revanche, ce qui allait certainement beaucoup moins lui plaire fut l'incident qui se produisit quelques secondes plus tard. Evan avait tourné le dos à la jeune femme pour ouvrir la fenêtre en espérant qu'une petite brise viendrait rafraîchir l'air lourd de la pièce. Cependant, lorsqu'il reprit le chemin de son fauteuil, il se cogna douloureusement le tibia contre la table basse et tomba littéralement sur Julianne qui s'allongea sur le canapé sous le poids de l'homme. Le contenu de son verre ne mit pas longtemps à faire une fugue pour venir tremper les deux rebelles qui étaient à présent dans une position des plus étranges. La première réaction de l'artiste fut de fixer la résistante avec des yeux ronds, tentant tant bien que mal de se relever en prenant appui sur un coude, ruisselant de gouttes de whisky qui imbibaient encore un peu plus le t-shirt de la jeune femme. Il éclata ensuite d'un grand rire qui, il l'espérait, ne la mettrait pas en rogne. Il fallait dire pour sa défense que la situation était comique après l'entretien qu'ils venaient d'avoir. Il parvint à se reprendre afin de s'excuser sur un ton enjoué.

- Je suis désolé, Adam ne t'a apparemment pas prévenu que je peux être maladroit par moment. Attend, je me bouge.

Il réussit à se relever en faisant bien attention de ne pas mettre un coup quelconque à Julianne et à ne pas se faire lui-même encore un peu plus mal. Il sortit de la pièce en boitillant avant de revenir avec des linges pour essuyer le massacre, deux t-shirts qu'il avait piqué dans l'armoire de son frère, du sel et leurs verres pleins de glaçons qu'il remplit à nouveau d'alcool. Il posa ces derniers sur la table histoire de ne pas réitérer son exploit et jeta ensuite une serviette et un habit à la résistante avec un petit sourire radieux.

- Au moins on pourra dire qu'on aura arrosé l'évènement!

Petite blague pour détendre l'atmosphère et dédramatiser l'incident. De toute façon, ce n'était rien de grave, mais il ne savait pas quel était le caractère de la jeune femme et à quoi il devait s'en tenir. Il lui sourit donc à nouveau et après avoir prit une dernière latte de sa cigarette, il entreprit de se changer sans la moindre gène. Il ôta son t-shirt et attrapa un linge avec lequel il s'épongea la peau avant de le passer dans ses cheveux pour les sécher et les ébouriffer au passage. Il enfila ensuite ce qu'il avait pu trouver de plus excentrique dans l'armoire d'Adam, à savoir un t-shirt rouge pétant avec des formes géométriques compliquées imprimées en noir. A vrai dire, c'était Evan qui le lui avait offert quelques années plus tôt et il avait eu l'agréable surprise de constater que l'étiquette était toujours dessus. L'artiste ne s'en formalisa pas plus que cela et s'occupa de remettre un peu d'ordre sur la table basse et de réparer ses conneries. Pour sûr, son frère n'allait pas apprécier les tâches brunâtres sur son canapé, il y appliqua donc du sel qu'il laissa agir quelques minutes avant de frotter énergiquement pour effacer toute trace d'alcool. Malheureusement, ce ne fut pas un succès total et, après avoir lancé un petit clin d'œil complice à Julianne, il attrapa un coussin qu'il posa nonchalamment sur les tâches qu'il n'avait pas réussi à faire partir. Elle n'avait pas intérêt à moucharder! Cependant, Evan avait comme l'impression qu'elle allait tenir sa langue et ne se formalisa donc pas plus de la situation. Il retourna simplement s'affaler sur son fauteuil, massant sa jambe qui restait toujours un peu endolorie. Pas à dire, il ne s'était pas loupé!

_________________


Dernière édition par Evan Kane le Mar 1 Juin - 15:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Sam 29 Mai - 0:12

Julianne dévisagea le rebelle encore quelque seconde mais sans vraiment faire attention, elle était absorbée par son regard énigmatique, tout en laissant vagabonder son esprit. Ca y était, elle avait de nouveau un pied dans la rébellion active. Elle savait que dans un premier temps elle serait affectée à des choses simples, certes nécessaires, mais elle serait bien loin du terrain, il faudrait aussi qu'elle se réhabitue à l'organisation, mais elle se sentait tellement revivre qu'elle était prête à tout ce qu'on lui proposerait. Le téléphone d'Adam se mit alors à sonner et Julianne se détacha subitement du regard de son interlocuteur et cligna plusieurs fois des yeux, un peu surprise de se rendre compte qu'elle n'avait pas cessée de le fixer. L'homme quitta la pièce et Evan reprit la parole, elle l'écouta attentivement alors qu'il lui faisait sa proposition. Il lui offrit la possibilité de travailler à la confection et diffusion du Journal de la Cible. La rebelle n'en revenait pas. Elle ne s'était jamais attendu à ça et elle resta silencieuse sous le coup de la surprise. Un sourire illumina de nouveau son visage qu'elle ne chercha plus à dissimuler. Évidement elle suivait le JdC dès qu'elle pouvait se le procurer et connaissait les articles de Mnémé, est-ce qu'elle avait sous les yeux l'auteur ? Elle n'en doutait plus. Ce n'est pas son caché son enthousiasme qu'elle répondit simplement au journaliste :

-J'accepte. Son sourire en disait long, elle ne pouvait pas être plus satisfaire.

Finalement tout se passait le mieux possible, elle avait presque envie de commencer maintenant, elle ne résistait plus à se donner corps et âme à la lutte, elle attendait ça depuis tellement longtemps maintenant. L'homme avait reprit son dessin et Ju le laissa faire, un brin intriguée. A vrai dire elle était impressionnée par ce qu'il faisait et elle pu voir le résultat final lorsqu'il posait le bloc sur la table devant eux. Il se releva alors et la rebelle accepta le verre qu'il lui proposait, il alla la servir et ils trinquèrent. Il lui décrocha même un petit clin d'œil qui ne laissa pas incessible la jeune femme. Étrangement, les différentes facettes de l'artiste l'intriguaient et il fallait l'avouer, l'attirait. C'était vraiment insolite. A peine vingts minutes plus tôt il lui paraissait parfaitement détestable et maintenant, voilà qu'elle se permettait quelques pensées sympathique. Elle ne se priva plus de voir l'homme sous un autre angle. Elle s'étonna d'ailleurs de penser une chose pareille.
Il lui souhaita alors la bienvenue dans sa « nouvelle famille ». S'il savait... Elle s'était intérieurement souhaité un bon retour au bercail et avait bu une gorgée du délicieux du nectar. Elle n'avait pas loupé le fait que le journaliste l'avait appelé par son diminutif mais elle l'avait laissé faire, ça ne la dérangeait pas vraiment après tout.

Elle n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir plus longtemps que l'homme, quittant la fenêtre où il avait cherché un peu de fraicheur, se prit le tibia dans la table basse et perdit l'équilibre Ju eut à peine le temps de le voir lui tomber dessus qu'il était déjà sur elle. Le contenu de leur verre s'était renversé un peu partout sur eux et le canapé et Ju, qui n'avait pu s'empêcher d'éclater d'un rire clair au moment où l'homme s'était cogné, riait toujours aux éclats, quoi que un peu étouffé par l'homme qui bien que gringalet, pesait son poids. Lui aussi riait comme un bossu maintenant ce qui ne les aidaient pas à le relever et Julianne l'aida comme elle put et se permit de poser ses mains sur ses épaules pour l'aider à la laisser respirer. Elle avait du mal à s'arrêter de rire mais cela ce calma lorsqu'il réussit à se redresser et qu'il en profita pour s'excuser de sa maladresse.


-Ah non, ça je ne savais pas, mais tu vois, j'ai pas tardé à l'apprendre ! Et il n'y a pas de mal !

Elle gloussa une nouvelle fois en le voyant boitiller et l'homme s'éclipsa avant de revenir avec des t-shirts de la garde robe de son frère. Elle se sépara de son haut humidifier par le whisky d'Evan. Elle se permit un petit coup d'œil au force de son vis-à-vis alors qu'il se mettait également torse nu pour se changer, un petit sourire furtif passa sur son visage.*Pas mal* Elle s'épongea avec la serviette que lui avait donné le journaliste et ne s'occupa pas de se cacher un temps soit peu, elle n'en avait pas grand chose à faire et de toute façon en deux temps trois mouvement le t-shirt d'Adam cachait de nouveau ses formes.

Evan s'occupa même de dédramatiser en ajoutant qu'ils avaient fêté son entrée dans la Cible ! Elle lui décrocha un nouveau sourire, au moins il n'avait pas l'air de se prendre la tête ! Il entreprit de nettoyer le canapé du frangin mais... sans grand succès ! En le voyant cacher ses bêtises grâce à un coussin, Ju écarquilla les yeux, prête à partir de nouveau dans un fous rire. Ce fut à son tour de lui faire un petit clin d'œil entendu. Il retourna alors dans son fauteuil et se massa là où il s'était prit la table. Ju s'était entre-temps relevé pour aller étendre son t-shirt sur le dossier d'une chaise. Avant de s'absenter dans la cuisine, lorsqu'elle revint elle passa prêt d'Evan et s'assit sur la table basse face au journaliste et posa sa main sur la sienne pour la pousser avant de coller... quelque chose qui risquait de le surprendre ! Elle avait ramené un glaçon du freezer pour éviter l'apparition d'un bleu.


-Tiens ça, ça sera plus efficace. Elle lui fit un petit sourire un coin avant de se redresser.

Non elle ne lui faisait pas du gringue... enfin je crois pas ! XD. Au moment même Adam entra de nouveau dans la pièce et regarda la scène avec un yeux soupçonneux. Il finit par lever les yeux au ciel, mieux valait qu'il ne se pose pas trop de question !

-Si je dérange vous le dites, je peux toujours partir de MON appart' !

S'exclama-t-il faussement blasée, le sourire qui barrait son visage contrastait avec le ton de sa voix. Il vit alors Evan avec son glaçon. Il fronsa les sourcils et lança un regard à Jul' qui lui répondit simplement par un sourire mystérieux en levant les mains comme pour prouver qu'elle n'y était pour rien. Il remarqua d'ailleurs qu'ils portait ses t-shirt. Non, il ne voulait VRAIMENT pas savoir.

-Bon d'ailleurs, c'est pas que je veux vous mettre dehors mais je vais devoir y aller...

En gros, ils seraient des anges s'ils voulaient bien débarrasser le plancher qu'il puisse aller à son rendez-vous. Julianne lança un regard à Evan pour savoir se qu'il faisait avant de se relever.


-Pas de problème, d'ailleurs j'ai quelque trucs à régler. A moins que tu n'ai besoin de clarifier quelques points ou de mettre au point certaines choses...

Elle laissa planer sa phrase avec un point d'interrogation dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kane
Modérateur / Artiste / Baby-sitter à temps partiel
avatar

Messages : 1006
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 31

Feuille de personnage
Situation: Dans la merde!
Renseigements:
Humeur: Anxieux mais heureux!

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Mar 1 Juin - 17:11

Evan avait été heureux de constater que la jeune femme acceptait sa proposition, mais également qu'elle avait le sens de l'humour. D'ailleurs, elle ne s'était pas gênée pour gentiment se foutre de sa gueule lorsqu'il s'était pris la table basse! Mais vu qu'elle était maintenant sa complice dans « l'affaire du canapé », il n'allait pas lui en vouloir. Impressionnant comme une sorte de complicité s'était installée entre eux. Elle semblait tout naturelle à l'homme, presque instinctive, alors même qu'il n'avait pas pu la sentir au premier abord. Pas de doute pour lui, il était finalement tombé sur une bonne recrue qui, qui plus est, allait sûrement devenir une pote. Peut-être plus même... cependant, cela ne lui avait pas effleuré l'esprit plus d'une demi-seconde. Elle avait beau être très belle et attirante, ils vivaient tout de même dans l'Empire de la Cinglée! Et avoir une quelconque attache était bien trop dangereux. Mais après tout, personne n'avait parlé d'attaches! S'ils pouvaient passer du bon temps ensemble, c'était déjà pas mal! L'artiste se secoua la tête avec un petit sourire, essayant de ne pas trop laisser son imagination gambader n'importe où. Il ne la connaissait pas, il n'allait pas se jeter sur elle non plus! Il était professionnel avant tout et même s'il restait un homme, il n'avait pas lancé un seul coup d'œil à Julianne tandis qu'elle se changeait. Il ne fallait pas croire, il était très respectueux et n'avait pas l'attention de se comporter comme le dernier des hommes de Cro-Magnon!

Tandis qu'il massait sa jambe toujours douloureuse, il regarda la résistante sortir de la pièce un brin intrigué avant de se reconcentrer sur la bosse qui était en train de se former sur son tibia. Il ne lui prêta donc pas une très grande attention lorsqu'elle revint pour soudainement lui appliquer un glaçon sur sa blessure. Il sursauta légèrement au contact du froid sur sa peau avant de prendre le morceau de glace dans sa main et de le laisser fondre en douceur, la dévisageant avec un grand sourire. Il attendit qu'elle se relève pour se pencher vers la table basse et attraper son verre dont il bu une bonne gorgée avant de prendre la parole d'une voix rieuse.


- Et en plus tu fais infirmière? Tu vas nous être utile!

Sa phrase aurait pu passer pour un plan drague au rabais, mais il n'en était rien! Vrai qu'une personne qui maîtrisait les premiers soins était toujours la bienvenue dans la Cible, même si soigner une bosse n'était pas non plus quelque chose d'impossible à faire. Il essayait simplement de glaner quelques informations de plus sur la jeune femme. Cependant, il n'eut pas plus de temps pour continuer la discussion qu'Adam revenait dans la pièce, l'air intrigué. Il ne chercha pourtant pas à savoir ce qui avait bien pu pousser les deux résistants à porter ses t-shirts, se contentant de lever les yeux au ciel. Avec son cadet, il était habitué à ne pas poser de questions sur des situations étranges ou insolites, et tant mieux! Comme ça Evan serait déjà loin lorsque son frère découvrirait les quelques traces de whisky qui ornaient maintenant son cher canapé... Et en parlant de partir, Adam les mettait gentiment dehors, ce qui eut pour résultat une réponse faussement offusquée de l'artiste.

- Attends, tu me fous dehors, moi, ton petit frère? Où est passée ton hospitalité Adam? D'abord tu ne me donnes pas à boire, ensuite tes meubles m'attaquent sauvagement et maintenant tu me mets à la porte? Quelle éducation est-ce qu'on t'a donné?!

Il éclata d'un grand rire et se releva rapidement avant de se prendre une tape derrière la tête. Il ramassa rapidement ses affaires et lança un regard amusé à Julianne alors que celle-ci lui adressait la parole. Est-ce que c'était une proposition? Non, sûrement pas non. Il devait vraiment arrêter de penser à ce genre de choses! A croire que la chaleur qui s'abattait sur la ville commençait à lui griller les neurones! Il voulait bien admettre que la pesanteur des températures ralentissait quelque peu sa capacité de réflexion, mais de là à n'avoir que des pensées primaires... Cette idée l'amusa et il éclata d'un petit rire avant de rapidement se reprendre. Il allait encore passer pour un fou! Il devait admettre qu'il se considérait parfois comme tel, surtout à cause de sa paranoïa qu'il assumait totalement. D'ailleurs la plupart des personnes qui le connaissait pensait aussi qu'il était un gentil illuminé par moment et l'artiste n'en avait tout simplement rien à faire. Au moins le laissait-on ainsi tranquille. Adam le connaissait depuis assez longtemps pour ne pas s'en formaliser, mais c'était différent pour Julianne. S'il pouvait éviter de l'effrayer tout de suite. Rien qu'à cette pensée, un nouveau sourire se dessina sur son visage, comme si l'idée même que cette femme ait peur de quelque chose était tout simplement ridicule. Il réfléchit quelques instants avant de lui répondre, pensant au travail qu'il avait encore à faire chez lui.

- Ecoute, je suis en pleine mise en place du dernier numéro du Journal, si ça te tentes, tu peux toujours m'accompagner, comme ça on verra ce que tu peux déjà faire pour aider.

Evidemment, il avait parlé du Journal de la Cible, cependant, malgré le peu de travail qu'il avait au JOP, il avait un article à pondre pour la fin de la semaine et il préférait s'en débarrasser le plus vite possible. Il lui donnerait donc quelques directives et si elle se débrouillait bien, il la laisserait faire et s'occuperait de son « vrai » travail. Elle se laissa convaincre facilement et ils sortirent tout trois de l'appartement de l'aîné des Kane. Après une accolade à son frère, Evan montra la direction que lui et la jeune femme allaient prendre, à savoir son appartement. Il était hors de question de l'amener au QG, toute sympathique qu'elle soit. La Cible devait tout d'abord vérifier ses dires avant de prendre le risque de lui dévoiler leur base de commandement. Il n'était pas dans les habitudes de l'artiste de ramener des documents concernant la résistance chez lui, cependant, avec la chaleur ambiante et les rues désertes, ses allées et venues auraient été bien plus remarquées s'il s'était décidé à affronter l'été torride qui s'abattait sur eux. Autant rester au frais et ne prendre aucun risque! Et en parlant de fraîcheur, le journaliste poussa un soupir de soulagement lorsqu'ils arrivèrent enfin devant sa porte derrière laquelle l'attendait une bonne bière! Le voyage avait pris autant de temps qu'à l'aller et peu de mots avaient été échangés. Maintenant qu'ils étaient arrivés à bon port, ils allaient pouvoir parler de choses sérieuses et entrer dans le vif du sujet. Il ouvrit donc la porte et laissa passer Julianne devant, lui indiquant le salon tandis qu'après avoir refermé la porte à clé, il allait chercher de quoi boire à la cuisine.

Arrow Suite de l'entretien

_________________


Dernière édition par Evan Kane le Lun 16 Aoû - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne Cherring
Acharnée de la résistance
avatar

Messages : 1838
Date d'inscription : 02/07/2008
Localisation : Planque

Feuille de personnage
Situation: Enceinte
Renseigements:
Humeur: Excédée

MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   Sam 5 Juin - 21:22

Adam soupira en faignant d'être exaspéré par le comportement de son frangin qui lui s'outrageait de se voir si négligemment foutre dehors et lui reprocher son éducation, beh-voyons, qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre. Certes, il ne comprit pas totalement l'histoire des meubles mais il se douta que sa maladresse l'avait encore amené à se cogner. Le musicien regarda son cadet se relever en se marrant comme jamais, il en profita alors lui lui décrocher une petit claque derrière le crâne. Il sourit alors largement à Evan en ajoutant :

-Moi aussi je t'aime ! Aller maintenant débarrasse le planché !
Il essaya de garder un minimum de sérieux, histoire qu'Evan se décide tout de même à bouger, ce qu'il fit lorsqu'il ramassa ses affaires.

Julianne avait regardé la scène, toujours un peu surprise du comportement du journaliste avec son aîné, mais voyant qu'Adam lui rendait bien, elle laissa faire, après tout ils avaient l'air de s'entendre comme chien et chat et la rebelle trouvait ça mignon. Elle se contenta donc d'attendre une réponse de la part du cadet des Kane qui visiblement riait tout seul. Julianne le dévisagea longuement, un peu surprise il fallait l'avouer mais très amusé en pensant *c'est quoi ce mec ?*, un original à n'en pas douté ! Et ça n'était pas dénué de charme, il fallait l'avouer. Il devait avoir un petit quelque chose de lunatique vu comment son comportement avait changé du tout au tout en l'espace de quelques minutes seulement. Julianne supposait qu'on s'y faisait quand on connaissait le gus en question et elle ne pouvait dire pourquoi mais il lui tardait de le connaître un peu plus. Rien que pour savoir ce qu'il valait comme résistant, peut-être comprendrait-elle alors pourquoi il avait si soudainement changé d'avis sur elle et que le courant s'était tout de suite mis à passer !

Quoi qu'il en soit, après quelques secondes l'artiste reprit la parole pour l'informer qu'elle pouvait toujours l'accompagner pour l'aider à la mise en place du JdC, elle était ravie d'avoir à faire aussi rapidement et puis ça serait l'occasion de lui montrer d'une, sa motivation, de deux, qu'elle savait se servir de ses dix doigts mais de son cerveau aussi et surtout.
Elle s'empressa alors d'accepter, assurant que c'était une excellente idée. Ce qui l'était moins c'était qu'ils allaient devoir traverser la ville sous la chaleur impossible, décidément ce temps caniculaire était vraiment insupportable. Enfin, Ju' espérait que ça ne soit que l'histoire de quelques minutes.

Les deux Kane et la rebelle sortir alors de l'appartement et se dirigèrent vers la sortie de l'immeuble qui gardait encore un minimum la fraicheur grâce à l'obscurité de la cage d'escalier. Cependant lorsqu'ils ouvrirent la porte extérieure une vague de chaleur se précipita à l'intérieur et il ne fallu pas longtemps pour les terrasser. Là devant l'immeuble ils se séparèrent d'Adam dans une accolade. Ju en profita pour remercier son ami d'un murmure rapide et discret à l'oreille, de toute façon ils ne tarderaient pas à ce revoir, elle aurait tout le temps pour le remercier de nouveau. Il fallait maintenant suivre Evan pour se rendre chez lui. Ils durent marcher une bonne demi-heure pour faire un trajet qui si on regardait bien n'était pas si long mais la chaleur les empêchait de marcher d'un pas énergique, ils n'avaient pas tenter de faire la discussion pendant le trajet, trop occuper à essayer d'oublier la chaleur étouffante. Ils arrivèrent bientôt devant l'immeuble du journaliste et saluèrent avec soulagement la relative fraicheur de son appartement.

L'homme invita alors la rebelle à entrer et à rejoindre le salon. Celle-ci ne se fit pas prier et se mis plus ou moins à ses aises, elle posa son sac dans un coin et et en profita pour jeter un coup d'œil aux alentours avant de s'assoir dans un fauteuil alors que son hôte était parti dans une pièce adjacente. Il ne tarda d'ailleurs pas à revenir avec deux bières avant d'en proposer une à la jeune femme qui ne refusa évidement pas :


-Merci, avec la température qu'il fait elle est plus que la bienvenue !

Elle porta alors la bouteille à ses lèvres pour boire une gorgée ô combien rafraichissante. Elle continua à jeter un coup d'œil à la pièce, plutôt sympa, enfin il y avait bien pire. Étrangement Ju n'avait jamais demandé au frangin ce qu'Evan faisait dans la vie et Adam ne lui avait jamais spécialement dit. La résistante fixa alors de nouveau son regard sur son hôte et ce dit qu'elle pouvait toujours relancer la conversation en lui demandant de vive voix :

-Et sinon, tu fais quoi lorsque tu n'es pas en train de défier le régime et essayer d'éveiller les conscience ?


Bon ça s'était, après pas sûr que l'homme accepte d'en dire trop long sur sa vie, elle verrait bien.

_________________


Dernière édition par Julianne Cherring le Mer 16 Juin - 12:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Entretien d'embauche   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Entretien d'embauche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Entretien d'embauche ensablé [FINISH]
» Entretien d'embauche (Margaret)
» Entretien d'embauche [PV Sibelle Grown]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: Zone résidentielle :: Appartement Adam Kane-
Sauter vers: