AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]

Aller en bas 
AuteurMessage
Connor Peek
Comique / Psycho
avatar

Messages : 1617
Date d'inscription : 25/02/2010

Feuille de personnage
Situation: Surbooké !
Renseigements:
Humeur: Exténué

MessageSujet: Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]   Jeu 27 Mai - 11:45

Arrow Nettoyage d'un bain de sang

Connor rentrait du Dernier Pétale fatigué et préoccupé par l'état de ceux qu'il avait laissé derrière lui. Lorsqu'il était arrivé, il avait eu de la peine à reconnaître Mnémé, mais il avait réussi à garder tout son calme et à prendre les choses en main. Rapidement, il avait examiné les blessés avant de faire un tour des lieux afin de repérer les différentes sorties qui lui permettraient de faire disparaître les corps des miliciens et des deux malheureux ivrognes. A peine avait-il fini que le rebelle lui avait demandé d'aller rendre visite à Julianne qui était souffrante. Il n'avait pas eu plus de détails et avait dû se mettre rapidement en route, l'adresse de la planque bien gravée dans son esprit. Cependant, avant de s'y rendre, il devait retourner chez lui pour prendre une bonne douche plus que méritée, se changer mais surtout prendre quelque chose à manger pour la résistante. Pour le peu que lui avait dit Evan, elle ne pouvait pas se déplacer et attendait sur son retour. Si elle ne le voyait pas revenir, elle allait très certainement paniquer! L'homme n'était pas au courant de l'histoire ô combien compliqué du cadet des Kane et de Ju, mais il n'était pas dupe pour autant. Il était clair qu'ils s'appréciaient plus que comme de bons potes et tout ceci venait confirmer sa pensée. Ce n'était pourtant pas le moment de penser à tout ça! Il avait une autre mission à accomplir, bien que moins désagréables que celle qu'il venait de terminer. Heureusement pour lui, l'inquiétude pour ses compagnons ne laissait pas le temps à son esprit de repenser plus que ça au carnage qu'il avait dû nettoyer quelques minutes plus tôt. Il restait concentré sur ce qu'il avait à faire et c'est l'air quelque peu renfermé qu'il passa la porte de son appartement.

Il entra silencieusement et calmement, ne sachant pas si sa compagne était encore réveillée ou pas. Il avait dû la planter en plein dîner pour aller prêter main forte à son ami et il espérait qu'elle ne l'avait pas attendu pour aller se coucher. Ca ne le dérangeait pas, mais il ne voulait simplement pas qu'elle reste debout jusque tard dans la nuit pour lui. Il était donc heureux lorsqu'il arriva au salon et qu'il pu constater que Suzy s'était endormie devant la télévision et ne semblait pas l'avoir entendu rentrer. Il s'approcha d'elle en la regardant d'un air attendri et amoureux et lui déposa un baiser sur le front, une main posée sur ses cheveux, avant de la couvrir avec une couverture posée non loin. Il se dirigea ensuite vers la salle de bain sur la pointe des pieds où il prit une douche rapide mais délassante. L'eau coulait avec force sur son visage aux traits tirés qu'il frotta avec force pour tenter de se réveiller un peu. Ses muscles le faisaient souffrir et il serait bien allé rejoindre son lit s'il avait pu. Cependant sa journée n'était pas terminée et il sortit rapidement de la pièce, une serviette enroulée autour de la taille, pour se diriger vers la cuisine où il entreprit de manger les restes de son repas. Assis à la table, il tentait de réfléchir au trajet le plus sûr pour se rendre à la planque de Julianne. Braver le couvre-feu ne lui faisait pas peur, mais ce n'était pas une raison pour ne pas être prudent! L'endroit était assez éloigné et il avait plutôt intérêt à bien réfléchir avant de se lancer. Il alla donc chercher une carte de la ville qu'il déposa devant lui en se rasseyant. Le papier était usé et déchiré par endroit, preuve que Connor l'utilisait depuis longtemps. A vrai dire, il l'avait constamment sur lui car il ne voulait jamais être pris au dépourvu. Son doigt pointa bien rapidement la zone qu'il devait atteindre et après plusieurs minutes de réflexion, il se décida sur l'itinéraire qu'il allait emprunter.

Il termina son assiette et décapsula une bière dont il prit une longue gorgée. Il se laissa ensuite le temps d'une cigarette pour se poser tranquillement quelques minutes avant de partir à la recherche de nourriture à apporter à la résistante. Tout en essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller Suzy, il fouilla dans les différents tiroirs et le frigo pour faire le plein de provisions. Il ne savait pas quand est-ce qu'il pourrait retourner voir Ju, alors il fallait qu'elle ait de quoi tenir! Il sortit donc plusieurs conserves, du pain, du fromage et de la viande séchée ainsi que des pommes de terre, des pâtes et du riz et posa le tout sur la table de la cuisine. Il ajouta à cela des assiettes en carton et des couverts et verres au plastique, juste au cas où. Pour ce qui était de la boisson, il se doutait qu'elle avait de l'eau à disposition, mais s'il lui fallait autre chose, il le lui apporterait le plus vite possible. D'ailleurs il ne devait pas trop tarder car à cette heure-ci, la rebelle devait déjà se faire un sang d'encre! Il bu donc une nouvelle gorgée de sa bière et alla chercher un gros sac dans lequel il commença à fourrer tout ce qu'il allait amener.


Dernière édition par Connor Peek le Ven 6 Aoû - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzy Weissman

avatar

Messages : 519
Date d'inscription : 06/04/2010

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]   Jeu 27 Mai - 14:03

Suzy finit de dîner seule, savourant le poulet au curry préparé par Connor et ses dons culinaires. Son homme avait été appelé par Mnémé pour un nettoyage urgent. Elle avait sourit en levant les yeux au ciel. Alors celui-là, faudrait qu’elle le kidnappe et qu’elle l’enferme pour pouvoir passer un moment tranquille avec Connor. Il l’appelait toujours au secours ! Ah, ça veut jouer les résistants, et puis ça a besoin de quelqu’un pour réparer la casse. Enfin, c’était pour la bonne cause, n’est-ce pas ? Mais une petite voix égoïste soufflait son mécontentement de ne pouvoir garder Connor pour elle juste le temps d’une soirée. Elle débarrassa la table puis descendit dans son atelier, à la cave. Elle avait réaménagé la pièce auparavant sombre et d’une propreté douteuse, par elle-même. Elle avait dû carreler, peindre et percer des puits de jour, ainsi que faire les installations électriques, le tout, sans se blesser, et y était parvenu. Cette pièce, c’était son bébé, sa création, son temple. C’était peut-être idiot, mais pour restaurer les œuvres que son patron lui confiait, elle avait besoin d’être en totale communion avec elles. Et cela passait aussi par l’atmosphère du lieu ou elle travaillait. Elle n’aurait jamais pu bosser dans un endroit où des inconnus étaient passés et repassés. Elle alluma la lumière, et son regard tomba sur le magnifique berceau ancien que l’antiquaire l’avait chargé de nettoyer et de repeindre pour la fin de la semaine. Il ne lui restait plus qu’à ajouter les dernières touches de peintures sur la frise florale qui ornait le bas du lit d’enfant, et son travail de la semaine serait terminé. Il faut dire qu’elle avait beaucoup travaillé aujourd’hui, absorbée qu’elle était à essayer de faire revivre ce meuble. Plutôt satisfaite du résultat, la restauratrice s’étira, puis remonta prendre une douche, constatant que son cher et tendre n’était pas encore rentré.

Elle ne s’inquiétait plus, s’il tardait, comprenant que son travail pour la Cible était assez aléatoire, et pouvait facilement s’étendre dans le temps. La jeune femme s’enferma dans la salle de bain pour se noyer sous l’eau chaude et se libérer des odeurs de térébenthine qui collaient à sa peau, et des quelques taches de peintures qu’elle avait pu faire sur ses bras ou son visage. Enfilant un jean et un tee-shirt ô combien confortable, elle se planta devant la télé, bien décidée à ne pas se laisser vaincre par le sommeil, et à attendre le retour du guerrier. Mais le film se révéla pour le moins assommant, et les heures de sommeil perdues se pointèrent pour réclamer leur dû. Suzy bailla une fois, deux fois, ses yeux se fermant tout seul. Elle s’allongea. Juste un moment de répit… ça ne faisait pas de mal. Elle avait dû concentrer toute son attention pendant de longues heures, aujourd’hui. Arriva ce qui devait arriver : elle s’endormit, allongée sur le canapé, la télévision encore allumée.

L’orpheline n’entendit pas Connor rentrer, pas plus qu’elle ne sentit ses lèvres sur son front et sa main sur ses cheveux. Elle ne l’entendit pas prendre sa douche, malgré que la salle de bain soit plutôt proche. Elle ne l’entendit pas non plus dévaliser leurs placards et mettre tout ça dans un sac. Ce qui la réveilla, ce ne fut pas le bruit, ni les contacts qu’il y avait pus y avoir, ni la lumière qui s’était allumée dans la pièce à côté. Non. Elle ouvrit les yeux parce que dans son sommeil, elle sentit une présence familière et aimée. Comme une bouffée de chaleur au cœur, qui la faisait se sentir bien. Son homme avait ce don, de la rassurer même lorsqu’elle dormait.

Suzy se redressa, constatant qu’on l’avait couverte, et que l’on s’affairait dans la cuisine. Les yeux encore endormis, ses courts cheveux noirs ébouriffés comme c’était pas permis, elle s’approcha silencieusement derrière Connor, s’apercevant qu’il préparait un sac avec de la nourriture.


- Mnémé a besoin d’aide ? Demanda-t-elle d’une petite voix, en se frottant les yeux, et en se hissant sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur les lèvres de son chéri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Peek
Comique / Psycho
avatar

Messages : 1617
Date d'inscription : 25/02/2010

Feuille de personnage
Situation: Surbooké !
Renseigements:
Humeur: Exténué

MessageSujet: Re: Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]   Jeu 27 Mai - 22:29

L'homme n'entendit pas sa compagne arriver, tout affairé qu'il était à empaqueter ses provisions. Lorsqu'elle lui adressa la parole, il se retourna pour lui faire face avec un petit sourire désolé avant de répondre à son baiser et de la prendre dans ses bras. Il était épuisé, mais le fait de la tenir contre lui lui faisait un bien fou, comme si elle lui transmettait de l'énergie pour continuer sa nuit. Elle avait le don de recharger ses batteries par sa simple présence. Il suffisait qu'elle soit là pour qu'il se sente bien et qu'il se détende. Il la serra donc encore un peu plus avant de la relâcher et de lui déposer un baiser sur le haut du crâne. Il aurait bien prolongé cette étreinte, cependant Julianne l'attendait et il ne pouvait pas se permettre de retarder encore plus son départ. Sa belle avait visé juste, en tout cas, pas complètement faux, car Evan avait bien eu des soucis et ce que l'homme s'apprêtait à faire découlait directement de ces problèmes. Le résistant étant dans l'incapacité de se déplacer, il devait faire son « travail » à sa place. Il avait quasiment fini de préparer le sac qu'il soupesa et balança d'avant en arrière histoire de voir s'il ferait un bruit monstrueux ou non lors de son déplacement. Heureusement, il avait bien calé les différentes conserves et autres boîtes et à moins qu'il ne soit dans l'obligation de piquer un sprint, personne ne devrait l'entendre passer dans les rues. Cependant, il serait nettement plus visible avec un immense sac de sport calé contre son épaule! Il allait devoir faire preuve d'encore plus d'attention durant son trajet et être des plus prudents, paramètre qu'il avait déjà pris en considération lors du choix de son itinéraire. Il reposa le bagage sur la table et répondit à Suzy sur un ton grave et d'une voix quelque peu lasse. Ca ne le dérangeait pas du tout d'aller voir la résistante, seulement il aurait donné n'importe quoi pour passer une soirée tranquille avec sa femme.

- Oui... Mnémé ET Ju en fait. J'ai dû aller nettoyer pour lui et il était salement amoché. Le soucis, c'est qu'il devait rejoindre Julianne pour s'occuper d'elle parce qu'apparemment, elle est malade. Elle ne peut pas sortir de chez elle et je dois la ravitailler et lui donner des nouvelles pour ne pas qu'elle s'inquiète.

Il avait fait exprès de faire l'impasse sur les détails de sa sortie, premièrement parce que cela n'avait rien de très réjouissant et qu'il ne voulait pas plomber l'ambiance lorsqu'il était avec elle et deuxièmement parce que le faire aurait pu la mettre en danger. Elle était au courant de ses activités, elle savait qu'on le surnommait le Fossoyeur et ce à quoi il pouvait être confronté, cependant, il ne lui en parlait jamais. Il ne lui cachait rien, mais il exprimait ce qu'il pouvait ressentir après une mission à travers ses dessins qu'il n'hésitait jamais à lui montrer. Il aimait autant la regarder travailler que de lui faire partager ses créations. D'ailleurs, lorsqu'il serait rentré, et ce malgré la fatigue qui le submergeait déjà, il savait qu'il prendrait très certainement une feuille et qu'il s'assiérait à la table de la cuisine armé d'un crayon pour faire sortir tout ce qu'il avait vu durant cette soirée. Il avait hâte de revenir et pour ça, il devait se mettre en route le plus vite possible. Il reprit donc la conversation en fermant le sac et en se tournant vers Suzy.

- Je ne sais pas quel est l'état de Ju, mais Evan est vraiment mal en point. Il s'est pris une sacrée dérouillée et si le mec avait continué, je ne suis pas sûr qu'il s'en serait sorti... Va falloir que j'atténue un peu ce que je vais lui raconter et que j'évite certains détails. Tu veux venir avec moi?

Il savait que la jeune femme appréciait énormément la résistante et se serait là un moyen pour eux de passer un peu de temps ensemble, même s'ils ne seraient pas seuls. Pour ce qui était de ce qui s'était passé au Dernier Pétale, il ne voulait pas affoler Julianne, surtout si elle était dans l'incapacité de se déplacer d'après ce que Mnémé lui avait dit. Il savait qu'elle lui était très attachée et qu'elle serait capable d'aller le voir malgré les risques que cela pourrait comporter pour sa propre santé et ça, il devait absolument l'éviter! Il lança un regard entendu à Suzy avant de lui voler un baiser et de filer s'habiller. Il passa un jeans troué à différents endroits, un t-shirt comportant le nom d'un vieux groupe de métal et enfila une jaquette à capuche noire. Il rejoignit ensuite sa compagne dans la cuisine où il entreprit de vider sa bière à coup de petites gorgées en attendant de savoir si elle allait le suivre ou non. Appuyé contre le plan de travail, les bras croisés sur le torse, il la regardait avec un petit sourire amoureux. Il n'aimait pas trop qu'elle brave le couvre-feu et jamais il ne le lui aurait suggéré si l'une de ses amies n'était pas dans l'histoire. Cependant, il se surprit à espérer qu'elle lui dise oui et qu'elle l'accompagne.

Arrow En route pour la planque!


Dernière édition par Connor Peek le Ven 6 Aoû - 12:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzy Weissman

avatar

Messages : 519
Date d'inscription : 06/04/2010

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]   Mar 1 Juin - 23:40

Connor la serra dans ses bras pendant quelques instants, et Suzy comprit qu'il était décalqué. Une longue journée, que ce nettoyage venait allonger encore un peu. Nettoyage qui n'avait pas dû être réjouissant, connaissant Mnémé. Il ne parlait jamais de son boulot pour la Cible. Jamais il ne lui racontait ce qu'il y faisait, sans doute pour lui éviter les horreurs qu'elle imaginait qu'il côtoyait. A la palce, il dessinait, et lui montrait ses oeuvres, dans lesquelles le trop plein de sang, de cadavres et de dégout ressortait inévitablement. La jeune femme aurait aimé faire quelque chose pour lui. Mais activement, elle n'en avait pas le pouvoir. Elle n'avait pas la capacité de lui faire oublier ses nettoyages et les scènes atroces qu'il devait voir de temps à autre. Pas véritablement. La seule chose qu'elle pouvait faire pour lui, c'était rester à ses côtés et lui offrir tout ce qu'elle avait, et son amour en particulier. Elle lui avait rendu son étreinte, pour tenter d'exorciser ce qu'il venait de voir.

Son homme lui apprit que Mnémé et Julianne avaient des ennuis. Ju était malade apparement, et le résistant avait confié au tatoueur la mission d'aller la ravitailler. Pour qu'elle ne puisse pas sortir, ça devait être assez grave. Su fronça les sourcils, inquiète pour la résistante avec qui elle avait quelques affinités. Pour continuer sur une note aussi joyeuse, Evan était apparement salement touché. Suffisemment pour inquiéter Julianne, en tout cas, puisque Connor avait l'intention de masquer quelques peu la vérité. Le pauvre Mnémé... Il subissait beaucoup pour ses convictions! La restauratrice soupira en faisant une moue désolée. Désolée pour Evan, pour Julianne... Désolée que Connor doive s'y coller (même si ce n'était pas non plus une corvée) lui qui était fatiguée, désolée égoïstement pour elle, qui ne passerait encore pas cette soirée avec son chéri... Lequel lui proposa de venir avec lui.

Un sourire éclaira le visage encore à moitié endormi de l'allemande, qui se réveilla en passant la main sur sa face.


- Je viens!

Elle allait sauter sur l'occasion de passer du temps avec son chéri. N'importe où, du moment qu'elle pouvait le regarder et l'aimer. du moment qu'elle était prêt de lui, elle était heureuse. Et si en plus, elle pouvait rendre visite a Julianne, tant mieux! Cela faisait quand même un certain temps qu'elle ne l'avait pas vu! Le fossoyeur de la Cible déposa un baiser sur ses lèvres et partit s'habiller. Elle s'étira, et inspecta le contenu du sac pour Ju. Le temps qu'il revienne, elle en avait retiré le fromage qu'elle avait remplacé par quelques fruits, avait rajouté du lait et un pot de confiture maison (légèrement inutile pour un ravitaillement de base), se disant par la même occasion qu'il faudrait qu'elle fasse des courses. Elle avait calé sur le tout deux ou trois bouquins dont Ju et elle avait parlés, et qu'elle lui prêterait. Suzy ne savait pas trop si elle avait de quoi s'occuper dans sa planque, et elle voyait mal la résistante sortir acheter des livres à la librairie la plus proche, si elle ne pouvait pas bouger. Connor était revenu, vêtu simplement, et finissait sa bière en la regardant. Elle lui fit un sourire et passa sa main sur sa joue dans un geste tendre :

- Je reviens dans deux minutes.

La jeune femme avait décidé qu'elle ne pouvait pas aller voir son amie dans cette tenue : on aurait dit qu'elle s'apprêtait à faire les papiers-peint (c'était futile, peut-être mais indispensable dans l'esprit de Suzy). Aussi avait-elle ouvert son armoire, écartant d'office l'idée de se mettre en jupe : qui dit jupe dit talons ou dans le meilleur des cas ballerine, et qui dit violation de couvre-feu dit discrétion et dans le pire des cas course poursuite. Or talons et courses poursuite ne font pas bon ménage. C'est pourquoi elle opta simplement pour un jean noir et un tee-shirt noir et rouge (autant faire dans les tons sombres, c'est moins voyant!), remit en ordre ses mèches folles, enfila une paire de basket et rejoignit son homme dans la cuisine, à qui elle avait annoncé avec un sourire radieux :


- Je te suis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ravitaillement d'une femme enceinte [Mi Février 2100]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Et Dieu créa la femme.
» Théâtre : ma femme est folle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: Zone résidentielle :: Appartement Suzy et Connor-
Sauter vers: