AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violet Livingstone
Future maîtresse du monde en devenir
avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 06/03/2010

Feuille de personnage
Situation: s'ennuie ferme
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Lun 15 Mar - 2:54

Violet c'était levée ce matin de très bonne humeur. Chez elle, ça voulait dire que c'était les autres qui allaient baver.
Le matin, elle avait cours. Histoire, sciences, anglais. Son précepteur avait failli piquer une crise lorsqu'elle avait decrété qu'apprendre à utiliser les racines carrés ne l'interessait pas et qu'elle s'était mise à bouder en attendant qu'il change de sujet. ce qu'il avait fait, il était revenu à la géométrie. Et là, au lieu de résoudre ses stupides vecteurs, Violet avait résolu tous les calculs qu'il lui avait demandé de faire sur les racines carrées. De mémoire. En disant :
"Vous voyez, je sais le faire, c'est pas la peine de vous entêter à me le faire apprendre!". Le pauvre homme avait failli fondre en larmes. il faut dire que pendant la leçon d'anglais, elle avait décidé de lire les prédictions de Nostradamus, au lieu d'étudier le roman d'Emily Brontë qu'il lui avait donné. bah c'est vrai, quoi, pourquoi lire un bouquin qui date d'il y a plus de trois siècles? Fallait se mettre à jour, hein! Nostradamus, c'était vachement plus marrant, fallait être franc, hein!

"Miss Violet, votre tante m'a chargé de vous instruire. Si vous ne faites pas ce que je vous demande...
- Bah si c'était plus interessants, vos cours, aussi... Sérieusement, Mister Truc, revoyez votre programme! Qu'est-ce qu'on s'en fiche, des amours d'une nan et d'un mec givré, hein?"

Oui, elle avait lu les Hauts de Hurlevents. Mais elle adorait le faire tourner en bourrique, ce mec, c'était plus fort qu'elle. Sa tête de hibou grincheux ne lui revenait pas. et elle détestait qu'on lui donne des ordres. Elle n'obéissait qu'à ceux de sa tante et de son oncle. Qui, à vrai dire, s'en foutait certainement de savoir si oui ou non elle savait réduire des fractions. Bon. Seize ans, c'est l'âge ingrat, peut-être. Mais être une fille pourrie gâtée, c'est pas simple, hein! bah oui, il fallait tenir sa réputation de chieuse finie, penser à soigner son image et ne pas oublier de faire quelques caprices de temps à autre. Dur!

Violet sortit de la bibliothèque impériale en envoyant un baiser à son professeur particulier. En plein milieu de la leçon.
Violet s'ennuyait. Méchamment. Que faire une après-midi d'hiver? Enfin, que faire lorsqu'on s'appelle Violet Livingstone et qu'on est la nièce de l'Impératrice Suprême? L'adolescente traîna dans les couloirs. Elle capta son reflet dans un des grand miroirs qui bordait le salon privée de sa tante Joane, d'où filtraient des bruits de voix. Ce jour-là, elle portait une jupe blanche à volant de tulles rose, qui faisait plus penser à un tutu de ballerine, qu'elle avait enfilé sur une baire de bas résilles noirs déchirés. En haut, un corset blanc, et des mitaine en dentelle. Des chaussures compensées à talons hauts d'une jolie couleur fushia venaient completer le tout. Ses cheveux roses pétant étaient attachés en couettes dans lesquelles étaient passées des perles en forme de coeur, et comme d'habitude, elle avait une quantité industrielle de colliers et de bracelets. Et bien sûr, elle avait un sucre candy à la main. Elle adorait se fringuer bizarrement. Juste parce que personne ne lui faisait remarquer.

La nièce de l'Impératrice regarda par la fênêtre. De là où elle était, elle avait une belle vue sur le parc, où des gens se promenaient. Oui, les gens avaient le droit de sortir, de flâner dehors. Elle ,elle devait rester dans l'enceinte du palais. Un palais et un jardin, quand on a huit ans, ça parait énorme. Mais a seize ans, c'est tout petit. Limité. Confiné. Surtout si on a pas d'amis, dans le palais. En même temps, il n'y avait personne de son âge, ici. A part une ou deux domestiques, mais elles n'avaient pas le droit de lui parler, et s'en gardaient bien, de peur de sévères représailles. Violet adorait son oncle et sa tante, mais ils étaient tellement occupés! Elle ne pouvait pas vraiment accaparer leur attention. Mais là, la petite s'ennuyait, et avait besoin de parler. Elle frappa à la porte du salon et entra. De toute façon, elle avait tous les droits, ici. au pire, Tante Joane lui demanderait de revenir. Elle ne se ferait pas gronder. Juste remise à plus tard.

Violet resta dans l'encadrement du salon, une mine chiffonée sur le visage, son sucre d'orge à la main.


" Bonjour, Tante Joane. Je te dérange?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Mar 16 Mar - 15:16

La Grande Parade était maintenant plus proche que jamais et l'impacte de cet échéance sur le moral de l'Impératrice Suprême en était assez effroyable. Il ne lui arrivait plus que très rarement de réussir à garder une humeur constante et non-destructrice pour son entourage plus d'une demi journée entière. Et il semblait relever du miracle lorsqu'elle ne hurlait pas après ses sujets pour une raison quelconque. De plus, le mobilier valsait un peu plus souvent qu'à l'habitude, d'ailleurs le bruit de vaisselle cassée et les cris hystérique de Livingstone ne faisait plus sursauter personne dans le palais. Joane était définitivement désespérée de se voir entourée à la majorité d'une bande d'incapable dégénérés incapable de faire quelque chose correctement. Et même si au final elle se sentait totalement confiante et savait que l'évènement serait parfait elle refusait de laisser quoi que se soit au hasard et se devait d'être absolument intransigeante sur les moindres détails.

En plus de devoir subir les foudres presque constante de Joane, tout le monde au palais avait double de travail et chacun voyait arriver la Grande Parade avec une appréhension grandissante, voir même avec une certaine panique, mais aussi un immense soulagement, celui de ce dire que tout reviendrait plus ou moins à la normal, dans un petit train train quotidien lorsque les festivités, qui d'ailleurs risquaient bien d'être grandioses, seraient passées. C'était peut être un peu se qui permettait plus ou moins de tenir le rythme (sans compter l'envie de rester en vie, bien évidement). Tout le monde était donc encore plus conciliant qu'à l'accoutumée avec le tyran histoire de pouvoir au moins voir la journée pour laquelle ils avaient tous plus ou moins souffert, et autrement que depuis l'estrade des fusillés.

Bref, quoi qu'il en soit, Joane se souciait peut des considération de ses sujets et, égale à elle-même (en un peu plus sur les nerf), multipliait les rendez-vous avec les membres de son gouvernement, les personnes influentes et tout un tas d'autre personne gravitant autour d'elle pour des multiples et diverses raisons. Il n'était donc absolument pas surprenant de la savoir en pleine conversation privée dans un des nombreux ''petits'' salon du palais à mettre au point les derniers préparatifs de tel ou tel aspect de la fête. Et même si toute ses entrevues étaient généralement loin de la ravir puisqu'il lui semblait ne plus avoir une minute à elle, elle refusait parfois de déléguer certaine tâche, et oui, on était jamais mieux servit que pas soit même et si elle occupait aujourd'hui sa place, c'était en partie pour sa qualité à savoir garder le contrôle sur tout.

En pleins face à face avec le ministre de la défense, la souveraine fut interrompu, malgré sa demande formel de ne pas être dérangée, par quelques coups à la porte du salon avant qu'une jeune fille attifée comme pas possible entre dans la pièce, une sucrerie à la main, et un air tout à fait innocent sur le visage. Joane fut dans un premier temps à vaciller entre l'agacement et la surprise avant de se lever sans un mot vers sa nièce, laissant en plan son ministre. Arriver à la hauteur de la jeune fille elle la prit doucement mais fermement par le bras :


-Bonjour jeune fille.

Une fois passée la porte dans l'autre sens et l'avoir refermée derrière elles, Joane reprit d'un ton dur et ferme.

-Pourquoi devrais-je donc m'évertuer à ordonner explicitement à ce qu'on ne me dérange sous aucun prétexte si c'est pour qu'on ne respecte pas mes ordres ?


L'impératrice fixait sa nièce d'un regard lourd de sens mais ne put lui en vouloir plus de trente secondes. Elle se devait tout de même de lui faire comprendre qu'il fallait respecter un minimum de discipline surtout lorsqu'elle était en présence d'autre personne. Son visage se radoucit pourtant légèrement et le ton de sa voix devint plus doux. Rare était les personnes qui avait le privilège de voir l'Impératrice aussi clémente. Elle dévisagea sa nièce avec un peu plus d'attention cette fois et soupira, un sourire blasé sur les lèvres :


-Violet, a quoi diantre servent mes efforts pour te fournir une garde robe descente si tu ne portes que des fripes trouées... parfois je me dis que je suis vraiment trop indulgente avec ma propre nièce.

Joane soupira de nouveau mais elle ne pouvait pas se mettre en colère contre la fille d'un de ses frères, après tout elle l'avait connu toute bébé et l'avait vu grandir, de plus elle la gâtait comme elle aurait pu le faire avec sa propre fille... si jamais il lui était venu à l'idée de procréer, évidement... En tout cas, Joane ne comprenait décidément pas cette adolescente qui pouvait demander les vêtements les plus somptueux des créateurs les plus renommée de l'Empire, mais non... Joane réitérait pourtant souvent les sorties en ville pour lui trouver quelque chose de portable, lors de soirées, mais étrangement elle n'avait jamais vu sa nièce porter les innombrable robes qu'elle avait pu lui acheter, ailleurs qu'à la sortie de la cabine d'essayage.


-J'espère au moins que tu feras un effort sur ce point pour la semaine prochaine...
Livingstone parlait évidement de la GPI, tu sais combien cet événement est important pour moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Livingstone
Future maîtresse du monde en devenir
avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 06/03/2010

Feuille de personnage
Situation: s'ennuie ferme
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Mer 17 Mar - 15:31

Etrangement, sa tante ne parut pas particulièrement ravie de la voir. Jetant un coup d'oeil dans le salon, Violet s'aperçut qu'elle était auparavant en pleine conversation avec un mec, le ministre de la Défense, à ce qu'elle voyait. Oups! Peut-être que c'était important... Elle s'apprêtait à s'excuser et a repartir lorsqu'elle s'aperçut que l'Impératrice n'était pas à l'endroit où elle la cherchait. Ah bah forcément, puisqu'elle était pile poil sous son nez. Ah bah nan, maintenant, elle l'entraînait dehors en la tirant par le bras. Scarlet se laissa faire, accusant le "bonjour jeune fille" assez peu joyeux, qui témoignait que JOane avait été dérangé. Re-Oups. Elles s'arrêtèrent de l'autre côté de la porte, et Violet s'apprêta à se faire remonter les bretelles (mais ouiiiiii! Les bretelles! Voilà ce qu'elle avait oublié, dans sa tenue d'aujourd'hui! LA PAIRE DE BRETELLE! Argh, faudrait qu'elle corrige ça tout de suite! Enfin après... si elle partait maintenant, sûr que Tata apprécierait pas.)

Bon ok, elle avait totalement oublié que Joane avait demandé a ne pas être dérangée. Mais c'était à cause de MIster Truc, il l'avait enervée, avec ses racines carrées! L'Impératrice la regarda avec sévérité en lui reprochant de ne pas avoir obéi aux autres qu'elle avait donné. Princesse baissa la tête d'un air contrit et fit une petite moue désolée, accompagnée d'un regard triste. La tête de chien battu qui servait à éviter les remontrances. Elle ne sut pas si ça avait marché avec sa tante, mais celle-ci s'adoucit un peu, et Violet ne put s'empêcher de penser que la femme qui était devant elle était magnifique. Si elle avait eu d'aussi joli cheveux, sûr qu'elle ne les aurait pas teint en rose! Mais des cheveux blonds roux, c'est pas beau. Le rose, c'est plus mignon. La cadette des Linvionsgtone détailla la tenue de sa nièce avec attention, et soupira. Celle-ci savait très bien qu'elle aurait adoré qu'elle porte des robes des plus grands créateurs, toutes plus classes les unes que les autres! Mais voilà, Vi', elle aimait pas ça. C'était trop ... classe justement. Elle était jeune encore! D'ailleurs, une fois encore, Tante Jo' lui fit remarquer que des habits aussi chers que beaux l'attendaient dans sa penderie.


- Mais, tante Joane, je suis moi-même une créatrice! C'est une nouvelle mode! Je suis sûre que si je lance une marque, toutes les ados d'Hegemony vont acheter mes fringues. C'est super joli! Et puis c'est pas des fripes... Et puis Papa me dit que je suis très jolie, comme ça, reprit-elle en ouvrant de grand yeux innocents au possible.

Bon certes, elle aurait pu porter un sac poubelle, son père lui aurait encore dit qu'elle était la plus jolie et la plus merveilleuse de toutes les filles qu'il lui avait été donné de rencontrer. D'ailleurs, son père, quand rentrait-il? Cela faisait près de six mois qu'elle ne l'avait pas vu... Violet espérait que tout allait bien pour lui. La guerre était une idée vague pour elle. Elle savait que c'était dangereux, elle avait étudié l'histoire. Mais dans son esprit, son père était invulnérable. Il ne pourrait jamais mourir!

L'adolescente s'écarta un peu de sa tante, et fit une petite révérence. Puis elle s'avança et lui déposa un baiser sur la joue. Joane était décidemment trop occupée, elles n'avaient pas assez le temps de se voir, en ce moment. Mais gouverner un empire, c'est dur, elle en avait conscience. D'ailleurs, elle admirait le courage et la poigne de cette femme qui dirigeait tant de monde et de superficie. Sa tante était géniale! Elle aurait aimé lui ressembler. Il faut dire qu'elle avait trouvé en elle comme une mère, puisqu'elle n'avait pas connu la sienne, et que Judith était adorable, mais bien trop vieille pour lui servir de maman. Joane était jeune, était belle et intelligente. Dès qu'elle l'avait vu, le jour où à huit ans, elle était arrivée à Hegemony, Vi' avait décidé qu'un jour, elle serait comme Joane Livingstone, et qu'elle ferait honneur à la famille, elle aussi. C'était en partie pour cette raison que pour la Grande Parade Impériale, la fille de Keith avait décidé de lui faire plaisir et de mettre une des robe qu'elle lui avait si gentiment offert. Seulement, elle avait sa réputation à tenir, il fallait pas qu'elle ait l'air de céder trop rapidement!


-Oui maiiiiis... J'ai l'air toute pâlotte, toute maigrichonne, toute moche, dans les robes que tu m'offres! Je vois pas vraiment laquelle je pourrais mettre. Mais bon, je vais regarder, si tu y tiens tant... ajouta-t-elle avec un petit sourire conciliant. Tiens, d'ailleurs. Bon, aucun rapport. Mais est-ce que je pourrais avoir un chat? Je veux dire, il parait qu'une des domestiques les donne. Donc bon, je pensais qu'il serait bien dans ma chambre!

Elle se donna l'air tout à fait enfantin (si c'est pas malheureux, à seize ans!)
Puis elle se tourna vers la fenêtre et souffla dessus, couvrant une petite partie de la vitre de buée. D'un doigt blanc à l'ongle verni de noir, elle dessina un coeur sur le carreau. Puis elle regarda le jardin, en contrebas.

- Tante Joane... Pourquoi est-ce que je ne peux pas sortir?


(HRP : Tête à claaaaques!)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Ven 19 Mar - 1:55

[HRP : non pas du tout -__-'']

Joane eut du mal à contenir son sourire ainsi que de garder un air sérieux alors que sa nièce lui soutenait que son style était tout à fait correcte et dans le tendance des jeunes du moment, en réponse l'Impératrice haussa un sourcil dubitatif sans pouvoir retenir plus longtemps un soupire amusée, décidément cette gamine était terrible. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire d'elle alors qu'elle était l'anti-discrétion incarnée ! Enfin, étrangement elle était extrêmement tolérante avec sa nièce alors que parfois son comportement hérissait les cheveux de l'Impératrice.

Cependant le visage de Joane se referma bien rapidement lorsque la môme fit mention de son paternel, pour ainsi dire un de ses frères. Même si Violet était insouciante et aimait se faire passer pour plus jeune et plus immature qu'elle ne l'était, elle devait savoir que ce sujet était tabou, que la souveraine n'appréciait que très peu qu'on fasse mention de Keith et qu'elle ne devrait pas aborder se sujet avec trop de décontraction. L'homme se trouvait actuellement sur le front Écossais à tenter de maintenir les possibles de l'armée de l'Empire et il était très bien où il était sans qu'on est besoin de le rappeler à la tyran.

Enfin, Joane n'eut pas vraiment le temps de lui faire une remarque à ce propos que l'adolescente avait rapidement exécuté une révérence avant de venir embrasser sa tante sur la joue, celle-ci lui avait d'ailleurs rendu affectueusement d'un baiser sur le front et la jeune femme avait déjà reprit la parole pour lui promettre qu'elle ferait un effort mais se plaignait de n'avoir aucune allure dans ces vêtements hautes coutures. Elle allait lui répondre qu'elle n'avait qu'à faire un peu d'effort, a prendre le soleil où au moins des UV, qu'elle cesse d'abimer ses beaux cheveux avec des teintures improbables, qu'elle mange un peu plus et autre chose que des sucreries et que l'heure n'était pas aux lamentations si elle voulait devenir une femme belle et forte, mais là encore, la jeune fille ne lui laissa pas le temps d'en placer une qu'elle lui demandait quelque chose de toujours improbable.

Un chat... ?! Vrai que Violet avait pas mal de caprice et d'envie folle, que tout le monde lui accordait généralement plus ou moins facilement, mais pour le coup, Joane la dévisagea quelques instants. Ne viendrait-elle donc jamais à grandir ? Certes, peut-être devait-elle profité des quelques années qui lui restait, mais la souveraine trouvait que c'était réellement une perte de temps alors qu'elle aurait déjà pu faire de grande chose. Mais Son Altesse soupira et secoua, décidément, elle ne pouvait rien lui refusé et cette tête de linotte. Comme d'habitude elle refuserait catégoriquement dans un premier temps, avant de chercher un compromis, un peu de chantage ne pouvait jamais faire de mal, puis elle céderait et Violet aurait tout ce qu'elle voulait :


-Quelle idée, franchement... à croire que tu cherches chaque jour une nouvelle idée incongrue à proposer... Joane secoua la tête de dépit avant de faire un geste agacé de la main. Enfin, si ça te fait plaisir...

Livingstone ne doutait pas vraiment du fait que l'animal amuserait un temps l'adolescente jusqu'à ce qu'elle se lasse, ne s'en occupe plus et ne lui adresse même plus un regard, de toute façon, elle avait toute une brigade de domestique pour s'occuper du félin, elle n'aurait que les avantages d'avoir une petite boule de poil pour lui tenir compagnie mais tout de même...

-Mais je veux ne veut pas voir trainer ta boule de poil partout dans le palais ! Elle restera dans tes appartements ! Elle va mettre des poils partout sinon...

Bon ça c'était fait, bizarrement, Joane savait que dans quelques jours elle trouverait probablement le titre en train de faire ses griffes sur on ne savait quel rideau ou tenture du palais, et prévenir ne valait jamais mieux que guérir avec cette nièce infernale...

Celui joua d'ailleurs quelques seconde avec le carreau de la fenêtre avant de poser une question... qui n'était pas tombée depuis longtemps ! Nouveau soupire de la part de Joane.


-Je me disais aussi qu'il y avait bien longtemps que tu ne m'avais pas demandé... mais la réponse n'a pas changé depuis le temps tu sais... répondit la souveraine d'une voix calme mais implacable.Faut-il, encore une fois, que je te rappelle les danger qui tu encoures dehors ?

Elle allait ajouter, dans un accès d'humeur, qu'elle désespérait de voir entrer ce concept dans sa petite cervelle, mais la tyran réussit à se retenir, certes elle était souvent sur les nerfs en ce moment, mais pas question que ça ne se répercute de trop sur Violet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Livingstone
Future maîtresse du monde en devenir
avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 06/03/2010

Feuille de personnage
Situation: s'ennuie ferme
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Dim 21 Mar - 17:56

Violet avait bien remarqué que l’expression attendrie de sa tante s’était figée puis un peu durcie quand elle avait parlé de son père. Bien évidemment,la jeune fille ignorait tout du peu de considération et d’amour fraternel qu’avait sa tante pour son frère aîné.Il faut dire aussi que celui-ci était comme qui dirait le canard boiteux de la famille Livingstone. Il n’avait aucune considération pour l’autorité, le pouvoir, le luxe, l’argent ou la domination, et n’aspirait qu’à vivre tranquille. Si son père ne l’avait pas forcé à se faire militaire, sans doute serait-il parti vivre en ermite avec son bébé. Sans doute. Sans doute Violet aurait été d’un naturel beaucoup plus simple, beaucoup plus mature. Mais non, le patriarche Livingstone, voyant que son fils aîné de pourrait pas prendre la tête du groupe familiale, la suite de l’entreprise, l’avait envoyé à l’école militaire. Oh, il avait monté les échelons peu à peu. Il prenait de bonnes décisions, rapides et efficaces. Mais était bien trop débonnaire pour être utile. Faible, diraient son frère et sa sœur. Peut-être –sans doute !- était-ce pour cette raison que Joane n’aimait pas particulièrement entendre parler de Keith. Mais comme dit précédemment, Vi’ ne savait rien de tout ça, et pensa juste que, comme elle, sa tante avait peur pour la vie de son frère, qui commandait les troupes impériales sur le front écossais (ah, c’est beau la naïveté !)

Et puis, elle passa bien vite sur cet événement. Sa tante acceptait qu’elle ait un chat ! Pour un peu, l’adolescente en aurait sauté de joie. Elle voyait déjà la petite bestiole gambader joyeusement dans sa chambre, et n’écoutait que d’une oreille distraite ce que l’Impératrice lui disait sur ladite bestiole (a savoir qu’elle n’en voulait pas dans le palais). D’ailleurs, ce n’était pas plus mal que Princesse n’ait pas entendu cette recommandation, elle serait partie dans une argumentation foireuse visant à montrer que les chatons aussi avaient le droit à la liberté de mouvement (ce qui assurément n’aurait pas été du gout de la cadette des Livingstone). Non, elle réfléchissait déjà au nom de sa boule de poil. Pas de vulgaires Minou, Pompom ou Mistigri, non, c’était bien trop commun ! Et elle n’était pas le genre à appeler son animal de compagnie ainsi (comprendre : elle n’était pas une vieille mémé seule avec ses chats). Non, le sien… ça serait Nostradamus. A voté !

Malheureusement, Scarlet n’eut pas le temps de se réjouir plus, puisqu’une fois de plus, Joane lui refusait son pass de sortie (seule) pour le monde extérieur. Bah oui, c’était évident ! Dehors : danger ! Sa nièce n’osa pas lui faire remarquer que de toute façon, personne ne la connaissait, dehors, puisqu’elle n’avait jamais eu le droit de sortir. C’était à peine si les gens savaient que le palais Impérial abritait aussi une adolescente de seize ans qui se trouvait être la nièce de l’Impératrice. Alors, que craindre ? Un enlèvement de la Cible, peut-être ? Mais il fallait être réaliste, eux non plus ne la connaissaient pas. Et puis, être enlevée par une organisation terroriste serait toujours plus excitant que de vivre un jour normal dans ce palais ennuyeux. Enfin. C’était pas encore maintenant qu’elle pourrait découvrir Hegemony. Enfin, elle était déjà sortie, hein, avec sa tante… Acheter des robes hautes-coutures… Mais voilà, voir la ville de ses yeux, c’était tout de même différent que de la voir à travers les vitres fumées d’une voiture ou par-dessus l’épaule d’un garde du corps bâti comme une armoire à glace. Il faudrait qu’elle sorte par ses propres moyens… Oh oui une fugue ! C’était une idée intéressante, ça, il faudrait qu’elle y réfléchisse plus précisément… Mais pas maintenant, pas devant sa tante.

C’est pourquoi notre gamine capricieuse changea de sujet, n’osant pas insister (vu l’humeur de sa tante, à cause de la Grande Parade qui approchait, valait mieux pas tenter d’argumenter. Oh, elle ne se ferait pas gifler comme n’importe quelle domestique… Mais bon, elle se ferait vertement réprimander, et si il y avait bien une chose que Vi’ détestait, c’était de se faire enguirlander.). A la place, elle demanda d'une voix pseudo soucieuse :


- Dis-moi, mes cheveux, je pourrais les laisser comme ça, hein ? Avec la robe que tu m’as offerte –tu sais, la longue blanche fendue, avec des longues manches et de la dentelle…- ça ferait très joli, j’en suis sûre ! Et toi, tu vas mettre quoi, demanda-t-elle, essayant d’imaginer la tenue fabuleuse que sa tante porterait pour un tel événement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Mar 23 Mar - 2:07

Violet ne répondit rien au refus de sa tante, pas une protestation, même pas une vague tentative, mais Joane savait parfaitement qu'elle le faire, intérieurement, probablement trouver ça injuste et stupide mais l'Impératrice avait ces raisons. Sa nièce ne comprenait pas, ou surement ne voulait pas comprendre mais la souveraine, même si elle ne l'aurait jamais fait comprendre ouvertement, tenait un minimum à cette petite. Certes, elle était peut-être un peu trop immature parfois mais jamais elle n'aurait prit le risque de la mettre d'une quelconque manière que ce soit en danger. Et puis cet vermines de rebelles, si tant est qu'elle apprenne l'existence de la jeune demoiselle, qu'ils mettent la main dessus, ils n'hésiteraient pas un instant à faire un chantage effroyable qui ennuierait profondément Joane, surtout alors qu'elle ne compterait absolument pas y céder.

Oui, il serait tout de même regrettable de sacrifier un membre de sa propre famille. Enfin, la petite deviendrait un symbole, un objet politique... la tyran voyait déjà la gros titre des médias qui s'en donneraient à cœur joie. La Cible s'en prenant à la famille Livingstone, une jeune fille de seize ans, innocente, sacrifiée sur l'autel de la rébellion qui met en péril un nation tout entière. L'opinion public tournerait encore forcément en faveur du pouvoir et tomberait tout droit dans la poche du gouvernement pour donner le feu vert (même si on lui demandait rarement son avis au peuple) pour une nouvelle série de décrèts visant à renforcer la sécurité, la traque des terroristes. « Protégez vos femmes et vos enfants , plus personne n'est en sécurité », voilà ce qui ressortirait de tout ça, Joane voyait ça d'ici et souriait intérieurement.

Elle se perdait légèrement en divagation et se força à se reprendre un peu et se reconcentrer sur sa nièce, esquissant une nouvelle fois un sourire à son intention.
Violet changea d'ailleurs de sujet, prenant un petit air soucieux que sa tante savait entièrement joué. Elle lui demanda le plus innocemment possible si elle pouvait garder sa couleur de cheveux alors qu'elle porterait sa robe blanche. L'impératrice dévisagea une nouvelle fois la demoiselle et s'attarda quelques secondes sur sa chevelure pour le moins absolument pas naturelle. Joane savait parfaitement que sa nièce aimait les couleurs extravagante, mais ça aurait toujours pu être pire, elle aurait pu par exemple être fait « maison » avec racine apparente, couleur pas uniforme. Mais la souveraine ne tolérait pas ce genre de chose et la jeune Livingstone respectait ça en se faisant faire faire ses extravagance par un coiffeur professionnel et réputé.


-Rose ? Joane toussota légèrement tout en réfléchissant rapidement, il fallait lui proposer une alternative pas trop classique pour qu'elle accepte. Et que dirait-tu d'un roux ? Avec un peu de chance elle arriverait à la convaincre et elle retrouverait au final la miss avec un rouge flamboyant : ça s'appelait limiter les dégâts. Et puis avec le blanc ça pourrait passer. Et oui, on ne pouvait pas gagner sur tous les plans...

La jeune fille lui avait alors demandé ce qu'elle porterait pour la Grand Parade et Livingstone aînée sourit de nouveau, et beh, c'est qu'elle la mettait presque de bonne humeur cette adolescente malgré le contexte ! Joane n'avait pas encore tout à fait décidé définitivement des tenues quelles porterait pour ce grand jour mais elle savait déjà qu'elle se changerait une bonne demi-douzaine de fois.


-Ce n'est pas encore tout à fait fixé mais pour le discours officiel je porterais un smocking d'un ami proche, créateur, et il me faut une tenu sobre pour le défilé, et bien sur, bon nombre de robes. Peut-être voudra tu m'aider à faire le choix final ?

Voilà une distraction intéressante pour une jeune fille de l'âge de Violet ! Cependant, bientôt il faudrait qu'elle l'initie à la politique !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury Scherr

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 06/04/2010

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Jeu 8 Avr - 15:56

Amaury était en avance ,comme toujours. Ponctualité et rigueur, c'était deux notions absolument essentielles lorsque l'on travaillait pour la famille Livingstone. Enfin, à ce niveau-là, Violet n'était pas la pire, loin de là. C'était d'ailleurs avec celle-ci qu'il avait rendez-vous, pour discuter, comme quotidiennement, et -accessoirement- pour régler les derniers détails de la robe qu'il devait lui dessiner ET lui confectionner. Un point d'honneur d'Amaury Scherr. C'était ses créations, c'était donc à lui de les coudre. Pour cette raison, il avait un peu moins de travail que d'autres designers qui déléguaient le travail bassement manuel à des couturiers professionnels. Mais cela lui allait parfaitement, au final, il n'avait pas besoin d'être immensément riche. (Et puis son argent, il allait en partie à la Cible.Bah oui, il faut bien un sponsor, hein!) Le jeune homme, vêtu d'une chemise de soie noire et d'un jean de la même couleur (oui, un créateur en jean, ça fait désordre. Mais c'est sa façon d'être.) et des santiags en cuir sombre, marchait dans les couloirs du palais. On le saluait à son passage. Depuis maintenant deux ans, il venait au palais Impérial, au départ deux fois par semaine, désormais tous les jours. Parce qu'il avait besoin de temps pour récolter des informations, et parce qu'il mettait à profit ces visites régulières pour tenir compagnie à Violet.

Cette adolescente se sentait seule : elle n'avait pas un seul ami, juste des jouets avec qui elle s'amusait. Pas étonnant qu'elle soit capricieuse comme ça, si on ne lui offrait pas la possibilité de se faire remarquer autrement! Bien sûr, Joane Livingstone lui accordait un peu de son attention, mais avec la grande Parade Impériale qui approchait, elle avait beaucoup moins de temps à consacrer à sa nièce, ce qu'on pouvait comprendre, mais ce qu'Amaury ne cautionnait pas. Vi' était fragile, même si elle ne le montrait pas au premier abord. Si on la laissait seule avec son abandon, comment pourrait-elle devenir autre chose qu'une gamine pourrie gâtée? Sans cadre familial, il était évident qu'elle n'allait pas s'imposer des barrières elle-même!

Blackbird se souvenait de sa première rencontre avec l'adolescente, qui avait quatorze ans et des poussières à l'époque. Lui était seulement en train de se faire un nom à Hegemony, jeune créateur de génie qui a vingt-huit ans, parvenait à séduire par son talent quelques rares d'extravagants. Il avait été appellé par un secrétaire quelconque, qui n'avait fait que lui transmettre l'invitation expresse de la "princesse" Violet Livingstone. Surpris tout d'abord d'apprendre que la palais impérial n'accueillait pas que Joane et Aaron Livingstone, il y avait été s'attendant à trouver une femme encore jeune d'âge mur, la quarantaine peut-être. Il pensait que Violet Livingstone était la femme d'Aaron, ou quelque chose dans ce goût-là. Quelle n'avait pas été sa surprise en découvrant que Vi' était une adolescente, presque une enfant, encore! Et vêtue avec ô combien d'originalité!


"Vous êtes Mr Amaury Scherr?" avait-elle demandé d'une voix douce.

Il avait répondu par la positive. La jeune fille avait enchaîné sur un éloge de son travail, en passant sur des détails très techniques, qu'il fut surpris d'entendre de sa bouche. Puis elle lui avait fait une proposition : d'être en quelque sorte son mécène. Elle lui donnait de l'argent en échange, dans un premier temps, de visites régulières. Il accepta : il avait besoin d'argent. C'est ainsi qu'il avait appris à connaître la nièce de l'Impératrice, avec ses défauts, ses qualités, et surtout le masque derrière lequel elle se cachait. Masque qu'il dévoila lorsqu'il comprit que c'était Violet elle-même, avec l'accord de Joane évidemment, qui payait ses subventions. La petite était intelligente, elle jouait juste un rôle pour son entourage. En même temps, il s'aperçut qu'il aimait bien Scarlet, avec ses caprices invraisemblable, son style (de vie) bien particulier et sa volonté d'être remarquée. Peu de temps après, il se rendit compte de son aveuglement sur le régime Impérial. Il était rentré dans la Cible, s'en voulant de trahir ainsi sa "protégée". Il s'en voulait toujours, d'ailleurs. Mais était convaincu que Violet pourrait se détourner du mauvais chemin qu'elle avait pris, avec un peu d'aide. C'était aussi en partie pour ça qu'il venait aujourd'hui. Non seulement il devait récolter des informations sur la Grande Parade pour les fournir à Mnémé et Julianne, mais il s'était aussi promis d'avoir une discussion avec Vi'.

En passant par un couloir du deuxième étage, il aperçut -de loin!- Violet et Joane qui paraissaient en pleine discussion. Ce fut avec un sourire qu'il remarqua que la jeune fille était en tutu et corset. Avec une sucette candy à la main, pour ne pas changer. Il s'approcha lentement, et s'inclina devant Violet, puis devant sa tante. Il avait mis du temps avec ce problème d'étiquette : qui saluer en premier, pourquoi? Il en avait conclut que sans l'ado, il n'en serait pas à ce point-là. A elle le premier salut. D'autant qu'il l'appréciait, ce qui n'était pas le cas pour Son Altesse Joane.

- Vos Altesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Livingstone
Future maîtresse du monde en devenir
avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 06/03/2010

Feuille de personnage
Situation: s'ennuie ferme
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Mer 14 Avr - 1:13

Un roux? Bon sang, Tante Joane voulait-elle que sa propre nièce ressemble à n'importe quelle fille du peuple? Un roux, manquerait plus que ça tient. Violet fit la grimace : d'autant que ça lui donnerait des airs d'écossaise. Et les écossais, c'était le point faible de l'Empire, avec la Suisse. Sauf que les écossais étaient fous. Donc ils se défendaient. D'ailleurs, ça l'étonnait un peu, quelque part, que son père n'ait pas encore gagné cette foutue guerre. Vivement qu'il rentre, il lui manquait. Enfin bon, pour revenir au roux, hors de question. En plus, ça jurerait hideusement avec toutes ses tenues, pour la plupart roses et violettes. Hors de question. De toutes façon, elle en ferait qu'à sa tête comme d'habitude, et voilà. Pour un peu, elle en aurait tiré la langue. Mais bon, parait que ça se fait pas en présence de l'Impératrice.

Impératrice qui perdit son air dubitatif lorsque Violet lui parla de ses tenues. A croire que cela la réjouissait autant qu'elle! Oh, bien sûr qu'elle l'aiderait à choisir! Ce serait follement amusant. Un peu de distraction entre les murs de silence de ce palais muet! Enfin une bonne nouvelle! Elle avait bien fait de déranger sa parente, tiens. La jeune fille se recula et exécuta quelques pirouettes de danses classique, pour lesquelles son tutu s'accordait plutôt bien. Elle termina par une révérence gracieuse en assurant à sa tante qu'elle serait ravie de l'aider dans cette tâche.

Puis elle vit arriver Amaury. Amaury Scherr, son designer, son couturier, son homme de compagnie aussi. L'homme dont elle appréciait l'ironie, et la franchise, et dont elle adorait les créations. D'ailleurs, elle en porterait un, pour la garden party. C'était pour cela qu'Amaury était là aujourd'hui, ils avaient encore quelques détails à voir. Le voir arriver de sa démarche assurée la mit de bonne humeur : ce créateur était un spectacle à lui tout seul, et elle aimait passer du temps avec lui. Bizarrement, il était un des rares avec qui elle ne jouait pas. Enfin, bien sûr qu'elle revêtait toujours son masque de gamine immature, c'était une habitude et ça empêchait qu'on la fasse trop suer. Mais elle n'était pas trop infernale avec lui. Juste ce qu'il faut pour qu'il lui dise en riant d'arrêter de l'entourlouper. Le couturier s'inclina devant elle puis devant sa tante, et Scarlet savoura ce moment : aux yeux de quelqu'un, elle était plus importante que Joane! C'était bon pour l'ego, ça!

Elle fit une petite révérence devant lui, pour ne pas se départir devant sa tante de son côté gamine. C'était quelque chose de précieux qui pourrait lui servir plus tard, si personne ne soupçonnait qu'elle jouait un rôle.


- Eh bien, ma tante, nous parlions de vêtements, et mon créateur arrive! Tu veux qu'il te dessine une tenue? Interrogea-t-elle en toute innocence -calculée- avant de se tourner vers l'homme : Bonjour Amaury. En avance, comme toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   Lun 20 Sep - 15:11

Joane savait parfaitement que son ministre devait être probablement en train de l’attendre avec patience dans le petit salon où elle lui avait donné rendez-vous. De toute façon, s’il tenait à sa place, mais aussi et surtout à sa tête, il valait mieux pour le bougre d’accepter de se faire planter là par l’Impératrice Suprême plutôt que de chercher à protester d’une quelconque façon. Qu’il faille attendre une heure ou même plus, il serait toujours dans la pièce quand Son Altesse reviendrait, un sourire poli aux lèvres et le masque de l’hypocrisie bien en place sur son visage. Et alors, ils reprendraient la conversation là où ils l’avaient laissé, comme si jamais rien (ni personne) n’était venu couper cet entretient des plus importants. D’ailleurs, les priorités d’importance étaient fixées par Joane Livingstone elle-même sans que personne n’ai rien à y redire.

Quoi qu’il en soit, il allait être l’heure pour Joane de retourner à ses affaires, sa nièce, à qui elle accordait assurément trop de faveurs mais dont elle n’avait pas le cœur de négliger (après tout, elle serait probablement sa belle et fière relève un jour !), lui avait déjà accaparé trop de son temps à un moment si proche de la Grande Parade. Mais voilà que le créateur personnel de la petite Livingstone faisait son apparition. Il avait le don pour mettre Violet dans une humer des plus agréable, certes, mais si Joane ne se faisait pas violence maintenant, elle risquait bien de planter pour de bon son ministre, ce qu’elle ne pouvait absolument pas se permettre.

Amaury Scherr, puisque c’était ainsi que se prénomment le styliste, salua sa petite protectrice avant de s’incliner devant son Impératrice et si un tel affront pouvait être valable assurément d’une peine de prison, Joane se taisait et ne faisait que lancer un regard noir à l’homme qui semblait entièrement dévouer à sa nièce. Elle soupira intérieurement, elle ne pouvait donc rien faire (d’inconséquent) qui aurait déplu à sa nièce. Celle-ci s’empressa d’ailleurs, puisqu’elles étaient en train de parler chiffons, de lui proposer les services de son couturier pour la GPI. Joane sourit gentiment à sa nièce mais reprit un air dur et décidé qui ne laisserait aucune place à la discussion :


-Plus tard, Violet, plus tard. Maintenant, j’ai des choses beaucoup plus importantes à voir. Mais nous en reparlerons.

Sur ce, elle salua rapidement Scherr, posa une mains protectrice sur la tête de sa nièce, avant de tourner les talons et de retourner dans le petit salon où son ministre l’attendait. Elle savait qu’elle n’aurait pas beaucoup de temps à accorder à Violet les prochains jours, mais celle-ci devrait si faire. Elle était suffisamment grande maintenant pour comprendre les responsabilités qui pesaient sur les épaules de sa tante. Et puis elle avait tout un monde à sa disposition pour l’occuper, elle pouvait bien se passer de Joane un peu ! D’ailleurs l’Impératrice veillerait de près à ce que la jeune fille ne la dérange plus jusqu’à nouvelle ordre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment se distraire par une journée d'hiver? [Début Février 2100]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [95 - Survilliers] : La Journée du Studio Tomahawk - 13 février 2016
» [Décembre I+2] Par une froide journée d'hiver [PV Akil]
» La chasse à la couronne ou comment une journée tranquille peut se transphormer en panique totale [PV Crémalia Sarwen, Eden Wills, Molly Penderwick]
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]
» Une journée pleine de surprise ( Pv Sutekina )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Palais Impérial :: Appartements privés de l'Impératrice :: Boudoir-
Sauter vers: