AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Sam 16 Jan - 21:04

Arrow Censuré

Le temps ne passait pas vite... vraiment pas! Il avait fallu attendre trois semaines, pour que les deux amants puissent à nouveau se voir, se parler, partager. Luc avait presque tourné comme un lion en cage, en attente de recevoir la fameuse adresse de l'appartement qu'aurait pu trouver Shela pour eux deux. Pour qu'ils puissent s'y voir sans aucun risque, ou en tous les cas, sans presque aucun risque.

Et il l'avait eu, enfin, l'impatience l'avait gagnée sans qu'il n'y puisse rien y faire et il avait du encore attendre une bonne semaine avant de pouvoir enfin se rendre à l'adresse qu'on lui avait transmise et qu'il s'était fait un devoir d'apprendre par coeur tout de suite, avant de détruire le mot, pour n'en laisser aucune trace. Le coin était plus que glauque, mais le ministre n'en prit pas ombrage, car il y voyait tout l'intérêt. Ils seraient vraiment tranquilles, personne ne penserait à venir les chercher ici comme cela.

De toutes les façons, il avait le droit d'aller se balader en ville comme il le souhaitait, des gardes du corps lui collaient au train, mais pour une fois, il avait fait en sorte d'être seul, sans personne pour garder ses arrières, mais il s'était habillé de telle manière qu'on ne le reconnaisse que très peu. Ce n'était vraiment pas le moment de faire une connerie, surtout si proche du but. L'homme s'arrêta alors quelques instants devant l'immeuble, levant les yeux il observa la bâtisse sans réelle expression. Un de ces nombreux immeubles de la banlieue totalement délabré, qui ne donnait assurément pas envie d'y entrer, parfait, c'était tout ce dont ils avaient besoin.

Au final, notre ami était entré dans le bâtiment et avait monté les marches quatre à quatre. Il avait simplement eu le temps de frapper à la porte, que Shela l'ouvrit et sans lui laisser le temps de comprendre, il s'était fait choper au col et tirer à l'intérieur de l'appartement sans qu'aucune parole ne puisse être échangée. Le baiser avait été enflammé, annonçant une suite des plus torrides. Les deux amants étaient installés dans le lit, comblés et heureux.


- Mmm... Mademoiselle Hennessy, je dois bien avoué que vous avez eu là, une idée fabuleuse.


Luc tenait la jeune femme dans ses bras, lui caressant doucement les cheveux, déposant des baisers sur son visage, ses deux doigts glissèrent sur une marque bien rouge qu'elle avait sur la joue. Il fronça les sourcils.

- Que t'es-t-il arrivé?

De Guise était prêt a aller casser la tête de celui ou celle qui avait osé levé la main sur elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Mar 19 Jan - 1:11

Arrow Deuxième rencontre

Shela avait finalement réussi, avec grande peine, à trouver un endroit qui pourrait accueillir ses rencontres avec le Ministre. Elle avait dû passer par l'un de ses contacts à la Cible, même si cela ne l'enchantait guère, pour trouver la perle rare. Il avait été difficile de trouver une excuse valable au départ pour cette requête, mais elle prit bien vite la décision de dire la vérité. Ou en partie tout du moins. Qu'elle ne pouvait plus supporter l'air du Palais et qu'elle avait besoin d'un endroit où se retrouver seule de temps à autres sans toute la pression qu'elle portait sur ses épaules. On n'avait pas pu lui refuser ça, pas après tout ce qu'elle faisait depuis si longtemps, elle qui était en première ligne face à l'ennemi. Elle avait donc obtenu l'adresse d'un lieu sûr, se gardant bien de préciser qu'elle comptait y faire venir De Guise! Elle doutait fortement que ses collègues de la résistance comprennent ce geste! Il valait mieux pour eux que personne ne soient au courant. Elle avait donc bien fait comprendre à l'homme qu'il allait devoir être plus que prudent, mettant cela sur le compte d'une possible surveillance de Joane et non pas sur la peur de la jeune femme de se faire attraper par des amis rebelles. Car après tout, l'homme n'était pas au courant de sa véritable identité et elle se demandait si elle pourrait un jour lui avouer cette vérité si dérangeante... Pour elle, le plus tard serait le mieux! Elle ne voulait pas risquer de le perdre alors qu'elle venait de faire sa connaissance.

En tout cas pour le moment, elle ne devait pas se préoccuper de cela mais plutôt de ronger son frein alors que les jours semblaient ne pas vouloir passer à un rythme normal. Les heures lui paraissaient durer une éternité et lorsqu'enfin vint le jour où ils allaient se rejoindre à l'appartement, elle passa la matinée à tourner en rond dans sa chambre. Heureusement pour elle, elle pouvait aller et venir hors du Palais beaucoup plus aisément que Luc. Sa position de dame de compagnie lui offrait au moins cet avantage-là et elle avait l'habitude d'aller flâner en ville lorsque ses services n'étaient pas requis. Elle n'eut donc aucune peine à sortir et à rejoindre les quartiers pauvres de la ville. Habillée beaucoup plus modestement qu'à l'accoutumée, elle passa totalement inaperçue lorsqu'elle arriva dans le petit immeuble et s'y engouffra d'un pas rapide. Arrivée dans la chambre de bonne, elle jeta un regard à sa montre et vit qu'il lui restait une bonne demi-heure avant que le Ministre n'arrive. Elle tenta donc de rendre la pièce un peu plus habitable avant qu'il ne débarque, histoire de se faire un petit cocon rien que pour eux, mais aussi de s'occuper l'esprit.

Trois petits coups frappés sur la porte lui annoncèrent qu'il était enfin là. Ni une ni deux, elle couru à travers la pièce pour lui ouvrir et le tira avec force pour l'embrasser passionnément. La suite était ce qui devait être : une partie de plaisir pour tout deux! Ils étaient maintenant allongés, collés l'un à l'autre, profitant avec bonheur du fait de ne pas avoir le risque de se faire déranger. C'était tout simplement une sensation délectable! Enfin seuls! Sans pression, en tout les cas beaucoup moins! Il lui fit d'ailleurs remarquer qu'elle avait eu une idée brillante. Et ils auraient pu rester ainsi encore longtemps, à s'échanger de tendres caresses, si l'homme n'avait pas mis la mais sur un sujet qui faisait mal. Et c'était le cas de le dire! Elle avait totalement oublié, ou plutôt il lui avait totalement fait oublier, qu'elle portait sur son visage la marque d'un coup. Qui en était l'auteur? Quand on connaissait son employeur, pas besoin d'aller chercher très loin. Il devait sûrement s'en douter d'ailleurs.

Elle se releva d'un coup et tourna la tête pour qu'il ne puisse pas voir son visage tuméfié. Maintenant qu'il avait remarqué ce bleu, elle ne voulait pas qu'il la regarde. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle n'aimait pas ça. Elle prit la parole d'une voix légèrement tremblante, assise au bord du lit, lui tournant à présent le dos.


- Tu dois bien avoir une petite idée, non? J'ai eu une dispute avec l'Impératrice. Elle était dans un mauvais jour, j'ai eu le malheur de faire quelque chose qui lui a déplu et elle a déchargé toute sa frustration du moment sur moi.

Elle ne voulait pas être hypocrite avec lui. Elle sentait qu'elle pouvait lui parler tout naturellement et avec la plus grande des sincérités, bien qu'elle devait faire attention à ne pas trop se dévoiler. L'homme n'était pas bête non plus, il pourrait très facilement se demander ce qu'elle faisait au Palais alors qu'elle détestait cordialement Livingstone et il ne lui faudrait pas plus de quelques secondes pour faire un lien avec la Cible. Elle voulait vraiment être la plus sincère possible, mais elle devait penser à protéger ses arrières avant tout. Il ne devait, en aucun cas, être au courant de ses activités. Il aurait été mis en danger et ça, elle ne le voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Mer 20 Jan - 1:16

Un petit coin de Paradis, voilà la simple pensée qui avait traversé l'esprit de Luc, alors qu'il tenait la jeune femme dans ses bras, qu'il s'enivrait de son odeur, qu'il se rendait compte un peu plus chaque minute combien elle lui était vital... ce constat l'effraya alors quelques secondes. C'était rapide, bien trop rapide! Mais tellement normal d'un côté, comme s'ils s'étaient toujours connu, des âmes soeurs ou quelque chose dans le genre, impressionnant. Ressentait-elle la même chose? Il ne pouvait pas dire pourquoi, mais il en était tout simplement persuadé, ils s'étaient trouvés par hasard et le ministre ne la perdrait pas, jamais, il ferait toujours tout pour pouvoir la voir, qu'importe les dangers encouru, il ne survivrait pas sans elle. Inquiétantes pensées que voilà et tout cela après seulement trois rencontres, totalement accro de cette personne, en connaissant le strict minimum... car depuis le balcon de l'Impératrice, ils n'avaient guère échangés de mots, plutôt des... fluides, dirons-nous.

Bref, ils pouvaient enfin profiter pleinement de l'après et Diable! Qu'elle était belle, une vraie Reine avant l'amour mais après... rahh une Déesse oui! Qu’il ne se lassait pas de toucher, d’embrasser ! Il en était complètement fou, quel sort avait-elle bien pu lui jeter pour qu'il en soit aussi dingue que cela? Mieux valait ne pas tenter d'analyser, juste de profiter de l'instant présent, de sa présence contre lui, des douces caresses qu'elle lui faisait, son sourire ravi ne voulait plus quitter ses lèvres, depuis bien longtemps, il était heureux! Réellement, sans artifice, juste grâce à elle. Mais ce bonheur, comme d'habitude, ne fût qu'éphémère, à peine avait-il effleuré cette blessure, avait-il posé sa question, qu'elle se détacha de lui, se cacha, comme une pestiféré, ce qui bien entendu ne manqua pas d'inquiété De Guise, qui craignait très certainement d'avoir fait la pire des gaffes! Pourtant, il ne pouvait pas passer à côté d'une telle marque, ce qui touchait sa compagne, le touchait également, profondément et d'un côté, il se doutait de connaître la réponse à sa question, pourtant... il voulait savoir. Une confirmation de vive voix.

L'homme se redressa à son tour, tout en écoutant la réponse de la jeune femme, une moue énervée traversa alors son visage, tout en sentant la tension qui venait de prendre son amante. Sans autre, il s'était rapproché de son dos, à genou sur le lit, ses doigts avaient glissés doucement sur sa colonne vertébrale, avant qu'il ne colle son torse contre sa peau et que ses bras ne l'enlace sans qu'elle ne puisse le contrer. Ses lèvres s'était collée à son cou, pour la rassurée. Lui murmurant doucement à l’oreille, pour ne pas la brusquer.


- Shhh... pardon, je ne voulais pas te faire réagir ainsi Shela. Lui déposant un baiser dans les cheveux, la serrant un peu plus contre lui. Tu veux m'en parler? Me dire l'origine de cette dispute?

L'homme politique ne pouvait qu'admirer la force de caractère de la dame de compagnie, car oser se mettre à dos l'Impératrice, il fallait en avoir le cran, peu de personne pouvait se vanter de réussir une chose pareille. Hormis sa propre personne en fait... tous les autres avaient terminés devant le peloton d'exécution... il pouvait être fier de voir que sa maîtresse faisait parti de son groupe de survivant à une colère impériale!

- Tu peux tout me dire, tu sais.

Ca oui, tout. Jamais il ne la trahirait, il resterait silencieux, jusque dans la tombe, il emporterait ses secrets avec lui, elle pouvait donc lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur, si elle le souhaitait. Face à lui, elle pouvait le dire qu'elle détestait Joane, c'était bien le cas de l'homme, non? Pas besoin de jouer un jeu, il fallait être naturel, voilà tout.

Et Luc espérait que Shela le comprendrait et l'utiliserait à bon escient. Il ne s’arrêtait pas de l’embrasser avec tendresse, amour même, pour la calmer au mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Dim 31 Jan - 3:14

Shela resta silencieuse tandis que son amant s'était approché d'elle pour venir lui caresser le dos avec douceur. Elle aurait voulu qu'il s'éloigne et c'était bien là la première fois qu'une telle pensée lui venait à l'esprit depuis qu'elle le connaissait! Elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance, elle l'avait su instinctivement dès leur rencontre sur le balcon, cependant elle avait horreur de montrer ses faiblesses et ce à qui que ce soit. Tout d'abord, ce n'était pas dans son caractère et ensuite, si elle avait réussi à tenir sa tête fixée à ses épaules depuis si longtemps, c'était bien parce qu'elle avait su doser son caractère devant l'Impératrice! Il ne fallait jamais lui montrer ses failles, c'était là le meilleur moyen de lui donner l'occasion de détruire quelqu'un. La dame de compagnie le savait bien, mais cette fois-ci, sa forte personnalité lui avait valu une jolie claque qui l'avait pas mal sonnée. Elle avait tenté tant bien que mal de dissimuler l'hématome sous une couche de maquillage, mais rien n'y avait fait. La garce n'y était pas allée de main morte! Elle aurait pu ne pas y prêter attention s'il n'y avait pas eu Luc... Se montrer si fragile devant lui, c'était insupportable, bien que ce soit la seule personne avec qui elle pouvait se le permettre. Elle était tellement partagée, que lorsqu'il vint l'enlacer, elle n'essaya même pas de le repousser. Elle se sentait bien dans ses bras, les baisers qu'il déposait sur sa nuque et ses cheveux la rassuraient, il la réconfortait comme personne d'autre n'aurait pu le faire. Cependant elle ne pu empêcher une larme de couler le long de sa joue et de s'écraser sur le bras de l'homme. Elle pouvait enfin évacuer la pression, même si elle rechignait à se laisser aller. Elle ne savait vraiment plus comment réagir face à lui. Elle essuya ses larmes sur son visage et fit de même d'un geste calme et doux sur le bras du Ministre. Elle ne pouvait pas encore prendre la parole, elle ne savait pas trop quoi dire en fait. A quoi bon ressasser tout ça? Cependant les dernières paroles de l'homme la décidèrent et elle lui répondit d'une voix enrouée qu'elle tentait de garder ferme.

- Elle avait passé une très mauvaise journée, je ne sais même plus pourquoi, mais elle était hors d'elle. J'avais dû supporter des remontrances, vu que je l'accompagnais ce jour-là. Le soir même, elle avait un dîner et il lui fallait une robe, mais celle qu'elle voulait n'était pas encore prête et elle était en retard. Je lui en ai proposé une autre en lui disant qu'elle ferait mieux de l'enfiler si elle ne voulait pas faire attendre tout le monde, y compris des ambassadeurs de divers pays.... et..... c'est là qu'elle m'en a collé une en me disant qu'ils attendraient le temps qu'il faudrait pour qu'elle puisse faire son entrée dans la robe qu'elle avait choisi.

La jeune femme se tut quelques instants, fixant son regard sur le mur décrépi de la pièce. Des larmes voulaient encore se frayer un chemin sur ses joues, mais elle les retint cette fois-ci. Elle n'allait pas craquer, pas encore, pas maintenant. Elle ne voulait pas gâcher ce moment si beau et si précieux à ses yeux. Elle se tourna vers De Guise pour plonger son regard dans le sien, un petit sourire aux lèvres et lorsqu'elle reprit la parole, ce fut donc d'un ton bien plus assuré.

- Tu vois, ce n'était pas grand chose.

Elle baissa les yeux quelques instants avant de les reposer sur son amant et de reprendre la parole d'une voix qu'elle espérait convaincue.

- Ca n'a pas d'importance Luc.

Bien sûr que ça en avait! C'était un mensonge éhonté qu'elle venait de lui sortir! Mais elle ne souhaitait pas l'inquiéter avec ça. Elle avait horreur d'être humiliée de cette façon, mais depuis toutes ces années, elle gérait. Elle y était toujours parvenu avant de le connaître et elle comptait bien continuer sur sa lancée même si elle avait à présent un soutien qu'elle savait inconditionnel. Et puis de toute manière, qu'aurait-il bien pu faire pour l'aider dans de telles situations? S'interposer aurait été idiot et dangereux de sa part. Etre là pour elle par la suite, okay, mais elle n'aimait pas y repenser. Plus vite elle oubliait, mieux c'était pour elle et son équilibre. Cependant, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver un élan d'amour et de tendresse pour cet homme qu'elle connaissait si peu mais qui souhaitait tant lui venir en aide. Elle leva une main pour venir lui caresser la joue avec délicatesse tandis qu'un petit sourire, sincère, se dessinait sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Dim 14 Fév - 15:21

L'avoir dans ses bras, ainsi, lui faisait sentir toutes la nervosité de son amante. Ce simple rappel semblait être des plus douloureux pour elle et il s'en voulait d'avoir mis le sujet sur le tapis. Mais Luc ne pouvait pas non plus supporter que l'on ose lever la main sur sa belle, sans que lui ne sache pourquoi. Il sentit une goutte tomber sur son bras et il resserra alors sa prise sur elle, ses baisers devenant encore un peu plus brûlant sur sa peau, cherchant à s'excuser comme il pouvait de la faire revivre ce moment douloureux. Une main s'était alors levée pour lui caresser doucement la joue, lui essuyer au mieux ses larmes. Qu'avait-elle vécu pour que ça la mette dans cet état? Il sentit une colère sourde monter en lui, tandis qu'il attendait patiemment la réponse de sa maîtresse. L'homme comprenait qu'il ne supportait pas que l'on puisse lui faire du mal, de n'importe quelle façon que ce soit!

Shela décida finalement de lui répondre et De Guise lâcha un soupire de frustration au récit qu'elle lui conta. Décidément, cette Impératrice avait tout pour se faire haïr et le ministre éprouvait un respect inconditionnel à sa dame de compagnie qui se devait de supporter ses humeurs, ses crises et ses coups en silence. Il colla alors son front contre son crâne, tout en le frottant un peu à elle, en signe de soutient. Que pouvait-il réellement faire pour elle, à part lui montrer qu'il serait là, toujours... pas grand chose d'autre, c'était les condamnés tous les deux, s'il s'osait à intervenir auprès de Joane. Il le lui ferait payer d'une certaine façon, lors de leur prochain échange... lui rendre la pareille, c'était bien tout ce qu'il pouvait faire. Et il savait que la tyran ne se poserait quasiment pas de question, puisqu'il était toujours violent avec elle, quand il s'agissait de combler ses fantasmes.


- Tu as été bien courageuse d'oser lui faire une telle remarque, ma belle. Peu de personne peuvent se vanter d'avoir les couilles de le faire. Lâcha-t-il avec un peu de fierté dans la voix, après tout, il sentait qu'elle était de la même trempe que lui. Ce qui ne pouvait qu'augmenter encore un peu, si cela était possible, ce qu'il ressentait pour elle.

Leurs regards se croisèrent donc à nouveau, il s'y noya rapidement, tout en ne pouvant pas s'empêcher de froncer les sourcils à ses mots. Si c'était quelque chose et oui, c'était important. A ses yeux en tous les cas, il se laissa caresser la joue silencieux, allant lui voler un baiser, avant de l'attirer à lui, qu'elle s'assoit sur ses cuisses, que son regard reste plonger dans le sien.


- C'est grave pour moi, Shela. Même si je ne peux rien faire contre Joane, je ne supporte pas de savoir qu'elle puisse te faire du mal ainsi. Alors, même si ce n'est pas grand chose, sache que je serais toujours là pour toi, que si tu veux me voir, me parler, je serais là. Tu n'as plus besoin de porter tout cela seule, je serais présent pour alléger tout ce fardeau.

Luc alla alors déposer un baiser sur sa blessure, doux, amoureux.

- Chaque blessure qu'elle t'infligera, je la lui rendrais, au centuple. Tu peux me faire confiance pour ça. Alors qu'il lui caressait la joue à son tour, tendrement. Puis il la serra tout contre lui, glissant son nez dans le creux de son cou pour s'enivrer de son odeur, appréciant la chaleur de son corps contre le sien. Il ne se voilait pas la face, il y avait bien de l'amour dans ce qu’il ressentait pour elle. Un amour inconditionnel. Je ferais tout pour toi… si ce n’était pas un aveu… alors qu’était-ce ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Jeu 25 Fév - 18:22

Shela regardait son amant avec une infinie tendresse tandis qu'il lui disait à quel point elle était courageuse et qu'il était fier d'elle. Elle ne pu empêcher l'un de ses sourcils de se lever et un petit rire de passer ses lèvres fines. Elle ne voyait pas vraiment les choses comme ça à vrai dire. A ses yeux, elle avait été plus que stupide de faire une remarque pareille à l'Impératrice! Surtout que depuis le temps, elle connaissait ses humeurs et ce qui pouvait ou non les aggraver. Elle avait su, au moment où les mots s'étaient formés dans sa bouche, qu'elle n'aurait jamais dû dire quoique ce soit et qu'elle allait en payer les conséquences. Bien sûr, cela la révoltait! Mais si elle avait toujours sa tête sur les épaules après tout ce temps, c'était bien parce qu'elle avait su garder son calme et se contenir lorsque la situation le demandait! Elle devait mettre son orgueil et sa fierté de côté pour continuer sa mission d'infiltration. La Cible avait besoin d'elle et de sa position si proche de Livingstone. Jamais elle ne pourrait trahir ses compagnons et ce beau bleu sur sa joue le lui avait douloureusement rappelé. Elle devait subir et se taire. D'ailleurs, elle ne pouvait absolument pas mettre le Ministre au courant. Elle n'exprima donc pas sa pensée et se contenta de garder un air surpris, comme si elle n'en revenait pas qu'il lui fasse des compliments. Elle se laissa faire lorsqu'il la ramena sur ses genoux et passa ses bras autour de son cou, lui caressant de temps à autre le haut du dos ou la nuque. Apparemment, c'était lui qui n'était pas d'accord avec elle à présent! Mais ce qu'il dit et fit la toucha au plus profond d'elle.

Elle ne grimaça pas lorsque ses lèvres touchèrent sa blessure car le contact était si doux qu'il lui semblait irréel. Une vague d'amour l'envahissait alors que par de simples gestes, il lui montrait à quel point il tenait à elle. Cela l'émouvait et elle ne fut capable que de murmurer un "merci" tandis qu'elle se retrouvait collée à lui. Ses dernières paroles finirent de la faire fondre et de lui faire oublier Joane, son satané Empire et la Cible! Il n'y avait plus que lui à présent, amoureux (elle n'en doutait plus), rassurant, fort. Tout ce dont elle n'avait jamais osé rêver jusqu'à lors se trouvait maintenant dans ses bras. Elle le serra encore un peu plus contre elle, le fit basculer en arrière et roula ensuite sur le côté afin qu'il se retrouve à moitié couché sur elle, la tête dans le creux de son épaule. Ils étaient de retour en position horizontale, mais cette fois-ci, ce n'était pas pour une partie de jambes en l'air. Pas que le dame de compagnie n'en ait pas envie, non, c'était juste qu'elle voulait partager un autre genre de moment, de sentiment. De la tendresse. Quelque chose qu'elle n'avait jamais réellement eu, ni avec lui, ni avec qui que ce soit d'autre. Cette sorte de complicité et d'entente qu'elle avait ressentie dès que son regard avait croisé celui de l'homme politique. Elle resta ainsi, silencieuse, durant de longues minutes avant de reprendre la parole, un sourire dans la voix.


- Je crois que si je m'écoutais, je dirais que je tombe un peu plus follement amoureuse de toi à chaque minute qui passe Luc.

Son ton était doux et calme, mais il était clair qu'il avait pu sentir son rythme cardiaque s'accélérer et son cœur battre la chamade dans sa poitrine alors qu'elle venait de clairement lui déclarer sa flamme. Tenir tête à l'Impératrice, même si c'était stupide, ne lui avait jamais fait aussi peur que ce qu'elle avait avoué à l'instant. Se dévoiler ainsi, ce n'était pas dans ses habitudes mais elle savait qu'elle ne risquait rien à lui faire part de ses sentiments. Cependant un doute ignoble l'assailli d'un coup : et si, en fin de compte, il ne partageait pas du tout ce qu'elle ressentait? Si ce n'était qu'un jeu pour lui? Elle savait qu'après ce qu'il lui avait dit, elle n'avait plus le droit de douter, mais son vieux réflexe de résistante de ne faire confiance qu'à elle-même était tenace. Elle le croyait pourtant sincère et décida de faire confiance à son cœur et à ses impressions. Elle chassa donc ces idées absurdes de sa tête comme elle le pu et déposa un baiser sur le haut de son crâne, lui caressant le cou au passage. Ils avaient encore un peu de temps devant eux avant de devoir retourner à leurs obligations respectives et elle voulait en profiter un maximum. La moiteur de la peau de son amant sous les caresses légères de ses doigts, le parfum de ses cheveux contre son visage, la chaleur qui se dégageait de son corps. Elle voulait tout graver dans sa mémoire et dans sa chaire, chaque sensation de bonheur et de satisfaction. Elle en aurait besoin pour revenir au Palais et supporter l'attente cruelle de leur prochain rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Sam 13 Mar - 21:10

La jeune femme dans ses bras était silencieuse et Luc se perdait dans son regard, le silence ne le dérangeait pas, il parlait pour eux. Il appréciait de la sentir contre lui, ainsi assise sur ses genoux. Il lui caressait doucement le dos, frottant sa joue contre sa joue avant de sentir qu'elle voulait qu'ils se mettent tout deux plus à l'aise. L'homme se laissa pousser à l'horizontal sur le lit, se retrouvant bien rapidement à nouveau collé contre elle. Il avait passé ses deux bras autour d'elle, glissé son nez dans son cou, s'enivrant de son odeur, se laissant bercer par le son de sa respiration. Autant dire que notre homme était pour le moins envouté par cette dame de compagnie. La caresse dans ses cheveux était un plaisir incomparable, Dieu qu'il aimait ça. Il en ronronnait de plaisir.

Ses doigts glissaient lentement le long de sa silhouette, le son de sa voix parvint bien rapidement à ses oreilles et il ouvrit les yeux pour l'observer alors, un petit sourire conquis sur les lèvres. Elle venait de mettre un mot sur ce qu'elle ressentait pour lui et c'était totalement réciproque. Se redressant alors sur un bras, il lui caressa doucement la joue, avec une tendresse dont il n'avait encore jamais fait preuve auparavant, avant qu'elle ne descende se poser près de sa poitrine, sentant les battements de son coeur. Emballé, cette confession l'inquiétait-elle?

De Guise se montra alors le plus rassurant des hommes, voulant faire taire cette inquiétude qui avait prit, même pour quelques secondes, l'esprit de cette femme.


- Je n'ai plus besoin de m'écouter, pour savoir que je suis tombé éperdument amoureux de toi au premier regard, Shela. Allant lui déposer un baiser amoureux, scellant ainsi ses paroles.

Ca lui semblait pourtant étrange, un amour naissant aussi rapidement. Il n'avait jamais cru au coup de foudre, ce n'était que de simple fantasme d'ado en besoin. Pourtant, c'était bien ce qu'il était en train de vivre avec elle. Depuis cette rencontre sur le balcon, quelque chose s'était déclenchée chez lui. Jamais il n'avait eu un sentiment aussi fort et aussi rapidement pour quelqu'un. Mais ça ne lui faisait pas peur, bien au contraire. Il se sentait bien de l'avoir rencontré.

- Depuis mon arrivée dans cet empire, tu es ce qui m'arrive de mieux, je tiens à ce que tu le saches.

Et si cet instant pouvait durer une éternité, il ne serait pas contre. Mais bien entendu, leur rôle respectif allait bientôt les appeler à nouveau, ils ne pouvaient pas se permettre de rester indéfiniment ensemble, malheureusement. Même s’ils étaient dans un endroit tranquille, au-dessus de tout soupçon, ça ne leur permettait pas d’y passer des heures. Alors Luc se rapprocha à nouveau de sa belle, pour profiter au mieux d’elle.

Bien que ses envies revenaient à la vitesse grand V, rien qu’avec un geste, un effleurement, un regard, il voulait, à l’instant, juste être là, avec elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   Mar 25 Mai - 23:00

La dame de compagnie écoutait avec attention, sentant à nouveau son cœur s'emballer mais pour une autre raison cette fois-ci. La déclaration qu'il venait de lui faire voulait dire tellement de choses pour elle. Elle n'était désormais plus seule dans cet Empire, elle ne devrait plus affronter Joane sans soutien. Bien sûr, elle avait ses compagnons de la Cible, mais c'était totalement différent. Les occasions de les voir étaient plus que rares et ils parlaient généralement des informations qu'elle avait pu récolter. Rien à voir donc avec le réconfort que pouvait lui apporter un homme comme le Ministre. Jamais elle n'avait connu ça avant et elle était persuadée qu'elle venait de trouver là son âme-sœur, la personne avec qui elle passerait le reste de sa vie. Bien sûr, les choses ne se passeraient pas exactement comme pour un couple normal. De part leurs positions vis-à-vis de Livingstone, ils ne pouvaient se permettre de s'aimer au grand jour. Cela l'ennuyait bien entendu, mais elle préférait encore entretenir une relation compliquée avec lui plutôt que de ne plus jamais le revoir! Elle était habituée à faire des sacrifices et elle n'aurait aucun mal à le faire pour lui. Cela en valait plus que la peine. En revanche, ce qui l'ennuyait également mais bien plus, c'était de lui mentir alors que leur histoire venait à peine de commencer. Elle y était obligée, elle le savait, mais d'un autre côté, elle ne doutait pas qu'elle pouvait lui faire totalement confiance. Elle allait devoir réfléchir à la question, mais pour l'instant, elle se contenta de se relever légèrement pour l'embrasser avec passion, une main posée sur sa nuque.

- Le jour où Joane ne sera plus là sera l'un des plus beaux jours de ma vie.

Il était dangereux de dire ce genre de choses, voir même suicidaire, mais avec lui, elle ne craignait rien. Il n'aimait pas l'Impératrice, ni sa politique et c'était bien pour ça qu'il était venu dans la gueule du loup. Elle admirait le courage dont il avait dû faire preuve pour quitter sa famille et venir s'embourber dans le gouvernement de l'Empire et il lui arrivait de penser à ses proches. Il avait une ex-femme, une fille, des collègues et des amis qu'il n'était pas certain de revoir un jour. Elle éprouvait une sorte de jalousie envers la femme qu'il avait laissé là-bas. Ils n'étaient plus marié, certes, mais elle avait eu tout ce dont Shela rêvait : une vie normale. Jamais elle ne pourrait avoir d'enfants ni même se marier avec l'homme qu'elle aime, tout ça à cause d'une seule et même personne : la tyran qui était au pouvoir depuis bien trop longtemps. Cependant, étrangement, un sentiment contradictoire vint lui effleurer l'esprit et elle en fit par à Luc d'une voix amusée.

- Dans un sens, je suis reconnaissante à Joane. On ne se serait jamais rencontré si elle n'avait pas pris le pouvoir. Toi tu serais toujours au Canada, entouré de ta femme et de ta fille et moi... Ouhla moi, je ne sais pas ce que je ferai!

Et c'était là la vérité. Elle avait toujours été active dans les rangs de la Cible, elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait d'autre. La question ne s'était jamais réellement posée et cela l'amusait de s'imaginer dans différents métiers : architecte, médecin, professeur ou encore vendeuse. Une multitude d'options auraient pu s'offrir à elle... dans une autre vie. Elle devait faire avec la réalité qui, à l'instant même, n'était pas si désagréable que ça. Dans les bras aimants du Ministre, elle oubliait tout, sauf son amour pour lui. En fait, elle oubliait presque tout, car elle avait toujours un œil sur sa montre qui n'était jamais très loin. Lorsqu'elle posa son regard dessus, elle pu constater avec tristesse qu'il allait bientôt être l'heure de partir. Joane ne guetterait sûrement pas son retour, mais si son absence était remarquée, elle allait devoir rendre des comptes. Elle pouvait sortir du Palais sans escorte, mais l'Impératrice aimait savoir où allaient traîner ses dames de compagnie. Vu sa position, il était normal qu'elle se méfie de tout et de tout le monde, au grand dame de Shela qui n'aurait pas été contre un peu plus de liberté! Cependant, en attendant de l'avoir, elle était obligée de se plier aux règles. Elle se releva donc doucement et commença à repasser ses vêtements avec lenteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Shela-Luc enfin seul! EN COURS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin seul avec moi même
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Hegemony :: Quartiers pauvres :: Zone résidentielle-
Sauter vers: