AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mer 18 Nov - 19:20

*** Premier Post ***


Une grande réception se déroulait ce soir-là de février 2091 au Palais Impérial, réunissant tous les personnages importants de l'Empire. Des membres du gouvernement aux PDG d'entreprises en passant par des généraux et miliciens décorés. La fête battait son plein depuis déjà une bonne heure lorsque l'Impératrice fit son apparition, ses dames de compagnie sur les talons. Tout le monde se tut et la salua comme il se devait avant de reprendre les festivités après un petit signe de sa main. Shela n'était pas aux côtés de Livingstone depuis très longtemps et d'autres auraient pu être intimidé par la splendeur de la soirée et par la foule qui s'y pressait, mais ce n'était pas son cas. Elle ne se laissait pas avoir, plus maintenant qu'elle connaissait la vérité sur l'Empire et sa gestion. Et c'était bien pour cela qu'elle se trouvait être l'une des suivantes du tyran. Depuis un an elle était en mission et jusqu'ici, tout semblait se dérouler comme convenu. Personne n'avait eu de soupçons et elle jouait tellement bien son rôle qu'il eut été difficile à quelqu'un d'en avoir.

Après avoir passé un long moment avec Joane, celle-ci lui permit de prendre enfin congé d'elle et d'aller s'amuser un peu. La jeune femme n'attendait que ça! Pouvoir sortir des griffes de cette folle furieuse et boire quelques verres pour oublier sa position. Tout en restant dans la décence, cela allait de soit! Elle se dirigea donc vers le bar où elle prit une coupe de champagne qu'elle vida très rapidement avant de s'en faire servir une autre. Elle déambula ensuite dans la salle, faisant quelques signes par-ci par-là à des personnes qu'elle connaissait vaguement et s'arrêtant de temps à autre pour entamer une conversation simple et aux apparences superficielles. Elle n'avait que faire de parler avec ces gens, c'était son naturel sociable qui faisait tout et puis elle était tout de même là en mission, elle devait recueillir des informations. Elle se contentait donc la plupart du temps d'écouter d'une oreille distraite son interlocuteur qui la prenait alors pour une gentille niaise, mais elle n'en avait cure. Elle était bien trop occupée à écouter d'autres discussions bien plus intéressantes que : "votre robe est ravissante et vous va à ravir" ou encore "cette soirée est magnifique! Comme à chaque fois, l'Impératrice fait preuve d'une grande prodigalité à notre égard", etc... Elle était fatiguée d'entendre toujours cette même rengaine et après avoir récupéré quelques infos exploitables, elle sorti prendre l'air sur le balcon de la salle de réception.

L'air était froid et sec et la neige tombait à petits flocons sur la capitale. L'air qu'elle expirait formait un nuage qui s'estompait rapidement après être resté quelques instants en suspens. La jeune femme n'était pas très couverte et elle frissonna dans sa légère robe de satin. Cependant elle ne retourna pas à l'intérieur pour se chercher une veste et préféra endurer le temps hivernal en se contentant de se frotter les bras énergiquement de ses deux mains. La fraîcheur allait lui faire du bien, surtout qu'il faisait une chaleur infernale à l'intérieur. La salle était pleine à craquer et elle voulait attendre quelques minutes avant de devoir y retourner. Car ça ne faisait aucun doute qu'elle ne pourrait pas s'éclipser ainsi pendant très longtemps, Livingstone ne l'accepterait jamais! Et si elle le remarquait, la dame de compagnie devait se préparer à passer un sale quart d'heure. Elle jeta un coup d'oeil derrière elle et pu constater que l'Impératrice était occupée à discuter et à se laisser courtiser. Elle avait commencé le tour de la salle et elle en aurait pour un moment. Shela se retourna donc et s'avança jusqu'au bord de l'immense balcon. Elle s'appuya sur la rambarde enneigée et fixa son regard sur les lumières de la ville. Ce que cette vision pouvait la reposer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mer 18 Nov - 20:09

Voilà déjà 5 ans que le canadien trainait dans le coin et plus le temps avançait, plus il détestait être là. Ses relations avec l'Impératrice n'était assurément pas des meilleures, "grâce" à ses bons soins, sa femme avait lancé une procédure de divorce, qu'elle avait évidement eu sans aucun problème, son fils était en sécurité de l'autre côté de l'atlantique, par contre, sa fille était encore et toujours sur le sol de l'Empire et il savait que Joane arrivait gentiment, mais sûrement à ses fins avec elle. Mais la gamine était maintenant adulte et il ne pouvait pas non plus aller à l'encontre de ses choix, ce qui avait le don de l'énerver au plus haut point.

Cette soirée était la bienvenue, pour certains en tous les cas, pour lui, c'était une belle farce, qu'il observait de loin dans son coin. De toute façon, les gens ne l'appréciaient guère, il était l'étranger, l'ennemi. Ses relations avec Livingstone n'étaient un secret pour personne et tout le monde savait pourquoi il était là. Voilà pourquoi il était si mal vu de ce que Joane appelait la "bonne société". Tout ces abrutis qui avaient réussit à se faire embobiner en bon et du forme par cette femme et qui lui étaient dévoués corps et âme. De quoi le faire vomir. Il n'était donc absolument pas gêné que les gens l’évitent plus qu'autre chose.

De toute façon, Luc avait rapidement quitté la salle principale, pour rejoindre le balcon, il y serait seul, en paix. Vu la froideur de la soirée, peut de personne oserait s'y aventurer et c'était parfait. Il s'était habillé pour l'occasion et le long manteau noir, ainsi que l'écharpe blanche qu'il avait autour du cou, le tenait à l'abri de la morsure du froid. Un cigare coincé entre les lèvres, un verre de whisky dans une main, il était appuyé contre la barrière et observait la ville qui s'étendait à leur pied.

Installé dans un coin du balcon plutôt mal éclairé, il restait ainsi invisible aux yeux des autres, la planque parfaite et ce n'était pas Joane qui viendrait le chercher maintenant, elle devait être occupée à d'autres choses et ça lui convenait parfaitement. Par contre, il ne s'était pas attendu à voir débarquer une jeune femme sur ce fameux perchoir. Il l'observa alors quelques instants, tandis qu'elle ne semblait pas le voir, la nouvelle dame de compagnie de l'Impératrice, la pauvre... enfin si elle était là, c'est qu'elle l'avait voulu d'un côté. L'homme remarqua bien vite qu'elle semblait avoir froid, vu son habillement, il ne fallait même pas en douter et il se redressa alors, pour faire un peu de bruit, qu'elle se rende compte qu'elle n'était pas seule et prit la parole.


- Vous allez attraper la mort à rester ici, ainsi vêtue... et tout en parlant, il avait utilisé sa main valide pour enlever son manteau d'un mouvement souple et le lui tendait. Prenez au moins ça, si vous tenez à profiter du paysage encore un moment. Avec un léger sourire, poli. Tout dans son attitude l'était d'ailleurs. Il n'avait l'air ni sympathique, ni antipathique, neutre quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mer 18 Nov - 20:33

La jeune femme sursauta légèrement lorsqu'elle entendit une voix d'homme derrière elle. Elle était pourtant persuadée d'être seule sur ce balcon! Elle se tourna vivement pour faire face au Ministre de la Communication qui sortait de l'ombre. Elle aurait dû s'en douter. Qui d'autre que Luc De Guise pouvait vouloir échapper à ses mondanités? Elle connaissait son interlocuteur de nom et de réputation seulement. Elle n'avait jamais eu l'occasion de le côtoyer mais elle savait quel était son point de vue sur ce qui se passait dans l'Empire. Tout le monde était au courant d'ailleurs et ce n'était pas étonnant qu'il soit opposé à Livingstone, il était Canadien à ce qu'elle avait entendu dire. Elle savait également que peu de personnes l'appréciait et elle se demandait ce qui pouvait bien le retenir encore ici après tout ce temps. Soit il était maso, soit l'Impératrice faisait pression sur lui. La deuxième solution était la plus probable et la jeune femme eu comme un élan de compréhension face à cet homme qu'elle ne connaissait pourtant pas.

Elle s'avança vers lui en lui faisant un sourire franc et chaleureux. Personnellement, elle n'avait rien contre l'homme et surtout pas de préjugés. Après tout, ils partageaient plus ou moins la même vision sur ce qui les entourait. non? Et puis son instinct de séductrice se mettait automatiquement en marche dès qu'elle rencontrait quelqu'un, elle n'y pouvait rien, s'était naturel.


- Monsieur le Ministre! Je ne vous avais pas vu.

Sa voix était douce et claire avec une pointe de rire qui transparaissait. Elle le regarda enlever son manteau et le lui tendre et marqua un instant d'hésitation. Elle n'allait quand même pas se jeter sur le bout de tissu, même si elle était transie de froid! Elle accepta finalement en tendant le bras vers la veste et en la passant sur ses épaules. Pas à dire, ça faisait du bien de se sentir au chaud comme ça!

- Merci beaucoup. Je n'avais pas le courage de retourner immédiatement dans la salle. J'aime la vue d'Hegemony de nuit.

Elle tourna son regard vers la capitale qui ressemblait à un ciel remplit d'étoiles scintillantes et resta ainsi le regard perdu dans le vide durant quelques instants avant de reporter son attention sur De Guise. Pas à dire, c'était un bel homme et poli avec ça. Il avait dans le regard une dureté qui n'était pourtant pas dérangeante car elle laissait entendre que l'homme était droit , loyal et franc. Pas le genre de faux-cul qui avaient envahi la salle de réception depuis le début de la soirée. Non, lui il était différent.

- Et vous Monsieur le Ministre, quelle est votre excuse pour rater une si charmante fête?

Son ton était bien évidemment ironique et s'il ne l'avait pas compris, le petit sourire en coin qu'elle lui adressa allait très certainement clarifier les choses! Elle remarqua que la compagnie de l'homme ne la dérangeait pas, du moins pour le moment, et elle aurait aimé en savoir un peu plus sur son compte. D'instinct, elle tourna les yeux vers la salle pour voir ce que faisait l'Impératrice et lorsqu'elle fut assurée qu'elle était toujours occupée, elle ramena son attention sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mer 18 Nov - 21:20

Elle avait sursauté, à croire qu'elle se pensait réellement seule sur ce balcon. Il fallait bien dire que De Guise savait aussi se faire le plus invisible possible quand il le souhaitait. La jeune femme se reprit bien rapidement, l'appelant directement par son titre, mmm... au moins, elle savait parfaitement à qui elle avait à faire. Lui était déjà un peu plus perdu, car mis à part le fait qu'il savait qu'elle était au service de Joane, il n'avait pas réellement enregistré son prénom.

- Excusez-moi, madame, si je vous ai fait peur. Ce n'était pas, totalement, mon attention.


Son sourire ne le laissa pas de marbre, d'ailleurs, rien ne le laissa de marbre, il ne pouvait nier que celle qui lui faisait face, était une belle femme, charmante, une voix plutôt agréable à l'oreille et des yeux des plus envoutant. Pourtant, il ne montra rien de tout cela et la laissa prendre son manteau sans rien dire de plus qu'un "je vous en prie", quand elle le remercia. L'homme ne put empêcher un sourire en coin de se figer sur ses lèvres, quand elle lui donna l'explication du pourquoi de sa venue ici.


- Comme je vous comprends. On étouffe là-dedans, mieux vaut apprécier la fraicheur de la nuit, que de se balader dans ce panier de crabe... une légère moue traversa son visage alors qu'il parlait, portant son verre à ses lèvres, il la fit bien rapidement disparaître, alors que l'alcool ambré lui brûlait délicatement le palais. Son regard se tourna quelques instants sur les lumières de la ville, alors qu'il écoutait la dame de compagnie parler, elle n'avait pas tord. Je préfère quand même les lumières de Québec, certes, vous n'aurez jamais un point de vue aussi haut, mais malgré la neige et le froid, ça ne vaut en rien l'atmosphère que la ville dégage...

Car l'atmosphère d'Hegemony était plus qu'oppressante, étouffante, on ressentait dès qu'on arrivait, la main mise de l'Impératrice. Ses yeux se reportèrent bien rapidement sur la jeune femme qui l'avait rejoint, il devait bien avouer que la vue de cette personne lui était fort agréable, beaucoup plus que la ville en contrebas. Discret dans son observation, il fût un peu prit sur le fait quand son regard croisa à nouveau le sien et comme si de rien n'était haussa un sourcil tout en allant tirer une longue bouffée de fumée.


- J'ai simplement besoin d'air, l'air vicié finit par me donner mal à la tête.

De Guise se rendait parfaitement compte qu'il était dingue de parler ainsi de la sorte à une femme qui était assurément l'une des plus proches de Livingstone, mais il s'en foutait. Elle pouvait aller lui rapporter toutes ses paroles si elle le souhaitait, le ministre se disait que de toute façon, il n'avait pas peur de faire ce genre de remarque à Joane elle-même. Mais il comprit bien vite le côté ironique de la question et se détendit alors quelque peu. Elle ne lui voulait pas de mal... pas encore en tout cas.


- Comment se passe votre travail auprès de Sa Majesté?


Le ton avait été étrange à la prononciation du titre... la bienséance, quelle plaie! Autant en savoir un peu plus sur les conditions de vie de eux qui était au plus proche du cercle d'intime de la tyran... si elle voulait en parler, bien sur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Jeu 19 Nov - 23:22

Shela se contenta de sourire franchement lorsque l'homme lui fit part de ses pensées sur les invités de cette petite soirée. Bien qu'elle avait plutôt intérêt à se taire, elle était indubitablement d'accord avec lui. Elle ne supportait pas ces hypocrites qui louaient constamment l'Impératrice, ils lui sortaient par les yeux et c'est bien pour cela qu'elle était venue se réfugier sur le balcon. Bien qu'elle pensait être la seule à avoir envie de sortir de la salle, elle était contente que ce soit le Ministre qui ait eu la même idée qu'elle et pas l'un de ces faux-jetons. A quoi aurait pu servir le fait d'aller prendre l'air sur le balcon en tenue légère en plein hiver si c'était pour se retrouver avec le même genre de spécimen qui déambulait à l'intérieur? Définitivement, elle avait de la chance sur ce coup!

Elle l'écouta parler de son pays avec intérêt et lui fit un sourire entendu qui devait lui montrer qu'elle avait parfaitement compris le sous-entendu à l'ambiance lourde de la capitale. Oh oui! Pour sûr que Québec devait être plus agréable à ce niveau-là, elle n'en doutait pas un instant. Pourtant en ce qui concernait la vue, elle demandait à voir...


- Et bien si l'air est aussi malsain pour vous à l'intérieur, vous avez du passer beaucoup de temps sur ce balcon depuis le début de la soirée! En tout cas en ce qui concerne Québec, j'attends de pouvoir admirer cette ville de mes propres yeux avant de me forger une opinion...

A nouveau, il ne fallait pas le prendre mal, ce n'était pas une attaque mais une simple plaisanterie dite sur le ton de la rigolade. Et puis avec le regard charmeur qu'elle lui lança elle pouvait généralement tout se faire pardonner. Mais là il ne s'agissait pas de cela mais simplement de séduire De Guise. Par envie ou par jeu? Un peu des deux... Elle lui lança à nouveau un regard des plus éloquents avant de se tourner doucement et de revenir sur ses pas. Elle répondit à sa question tout en le regardant de temps à autre par-dessus son épaule et en continuant à marcher avec grâce et lenteur.

- Et bien, vous devriez savoir Monsieur le Ministre que ce n'est pas un travail mais un honneur d'être dame de compagnie de l'Impératrice Suprême.


Elle lui avait dit ça d'une voix sensuelle dans laquelle on pouvait déceler une pointe d'ironie. Ouhla! N'était-elle pas en train de trop dévoiler son jeu? Non, sûrement pas, elle savait parfaitement ce qu'elle faisait et comment doser chaque chose pour qu'une seule interprétation ne soit pas possible. Elle se laissait toujours des portes ouvertes, au cas où.

- Mais pour répondre à votre question, tout se passe à merveilles. C'est très agréable. d'être aux côtés de l'Impératrice, j'ai pu rencontrer une quantité de gens, je vis dans un certain luxe sur lequel personne ne pourrait cracher... Je dois dire que je n'ai pas à me plaindre. Et vous?


Elle s'arrêta et se tourna vers lui pour le dévisager de son regard bleu transperçant.


- J'ai cru comprendre que vous vivez l'opposé ?


Elle l'avait formulé comme une question, mais c'était plus par politesse pour continuer à faire la conversation. Elle savait que De Guise vivait tout le contraire d'elle, enfin, en théorie. Parce que ce n'était pas non plus une joie d'être ici, hormis dans le fait qu'elle servait la Cible. Mais elle devait servir ce discours réjoui à tout le monde et même à l'homme qui se trouvait en face d'elle. Il en valait de sa sécurité et de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Ven 20 Nov - 0:44

Tiens, c'était bien la première fois qu'il parlait ainsi à quelqu'un proche de l'Impératrice qui réagissait aussi bien à ses propos. En général, les gens se trouvaient bien rapidement outré et tentaient de lui faire voir leur point de vue sur la femme, avant de s'en aller vexer de l'attitude que pouvait parfois prendre le ministre. Il se moquait de tout ces gens, il ne souhaitait pas leur compagnie, il était mieux seul. Mais pour une fois, il appréciait son interlocutrice, parce que justement, elle ne tentait pas de lui imposer ses idées, mais semblait les écouter sans y porter un réel jugement. Ou alors ce n'était qu'un jeu et il se ferait ramasser par Joane à la fin des festivités. C'était une possibilité qu'il n'écartait pas. Oui, elle pouvait parfaitement être envoyée sciemment par Livingstone pour avoir un œil sur lui, elle était assez tordue pour faire ce genre de chose, il le savait, à force de la côtoyer, il commençait à la connaître un minimum.

L'homme reprit une gorgée de son verre, alors que la jeune dame de compagnie faisait une remarque des plus pertinentes. Elle n'avait sans doute par remarquer son nez qui devenait rouge à force de le laisser dehors, mais il était bien évident que De Guise n'avait pas du faire très long dans la salle de bal ou qu'il faisait bien souvent des allers-retours, juste pour dire qu'il était là. Pas que la cinglée croit qu'il avait déserté son poste, il avait un minimum de conscience professionnel, malgré tout.


- Il n'y a pas endroit plus agréable, loin de la foule. Je vous inviterais volontiers à visiter mon pays, quand les frontières s'ouvriront. Si elles s'ouvraient, ce qui était bien loin d'être le cas, c'était même l'inverse en fait et Luc lâcha un petit soupire en y pensant, qu'est-ce qu'il rêvait de rentrer chez lui.

Ses considérations se virent balayer par un seul regard, celui de la femme qui était face à lui. Il resta quelques secondes accroché, comme noyé dans le bleu de ses yeux. Elle le charmait, mais il était déjà en train de succomber. L'homme du se faire violence pour revenir à la réalité, surtout quand elle brisa le contact. Il continua alors de l'observer se déplacer, avec grâce, féline... il aimait ça, un plaisir pour les yeux. Joane savait s'entourer, il pouvait au moins lui concéder ça.

Le Canadien lâcha un léger ricanement (AH! typiquement Ironsien) quand elle parla de l'honneur d'être au service de l'Impératrice.


- Oui un honneur, je l'avais oublié.


Il haussa un sourcil, tout en prenant encore une fois une gorgée de son verre. Elle se moquait de lui? Comment est-ce que ça pouvait être un plaisir d'être dans son cercle d'intime? De la servir? Lui voyait cela comme une chose totalement suicidaire, être au plus proche de Livingstone, ça voulait aussi dire avoir sa vie posée sur la sellette, au moindre écart, elle péterait un câble et enverrait son subordonné à la mort. Il avait déjà assisté à cela, il savait de quoi il parlait.

- Vous vous moquez, madame... jamais vous n'avez eu à subir les foudres de Sa Majesté? Lui, connaissant son caractère, il en doutait quand même un peu. Ca ne devait pas être une sinécure de bosser pour cette femme. Enfin, le ministre pouvait parler, après tout, lui-même bossait pour elle! Heureusement, il ne la cotoyait pas toutes les heures de la journée, ce que devait malheureusement supporter ses dames de compagnie. Mais comme elle semblait lui faire comprendre le contraire, il ne voulait pas insister.

La question se retrouva bien vite retourner à son propriétaire et De Guise ne pu empêcher une moue de se former sur ses lèvres, c'est vrai que ce n'était pas facile pour lui d'être ici, loin de chez lui, des siens, de son pays... il avait besoin de revoir tout ce que sa mémoire tentait désespérément de garder intact quelque part.


- Ce n'est pas la joie en effet, mais je fais avec, je suis bien obligé de toute façon...

Il détourna alors son regard d'elle, pour lui tourner le dos, posant ses deux bras sur la rambade, son regard se perdit dans le vide, tandis que machinalement sa main lui amenait le cigare aux lèvres, qu'il tire dessus. Pourquoi se confiait-il autant à une inconnue? Il ne la connaissait pas, ne savait pas à quel degré il pouvait lui faire confiance, mais son instinct lui disait qu'avec elle, il pouvait être lui-même, sans rien risquer en retour.

- Ne vous gênez pas de dire les choses avec moi, je n'irais pas répéter... fit-il avec un léger sourire en coin, charmeur et amusé. Tout en tournant la tête pour regarder la jeune femme par dessus son épaule. Ca pouvait être prit comme une boutade, mais au fond, Luc était on ne peut plus sérieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Dim 22 Nov - 18:37

Shela continuait à fixer le ministre avec intensité tandis qu'il lui proposait de lui faire voir son pays lorsque cela serait possible. A l'entendre soupirer, il était clair pour lui que ce n'était qu'un rêve qui s'éloignait de plus en plus à mesure que le temps passait. La jeune femme ne pu que compatir à sa situation car elle pouvait aisément imaginer à quel point il devait être dur pour lui d'être ainsi séparé de tout ce qu'il avait connu et aimait. Sa famille, son pays, ses amis. Tout ça pour venir s'empêtrer dans le bourbier du gouvernement Livingstone. Il fallait être fou! Un peu comme elle en fait. Elle n'avait pas tout quitté, en apparence tout du moins. Cependant elle avait été assez folle, ou assez consciente des problèmes qui l'entouraient, pour se mettre au service de l'Impératrice Suprême. En un sens, ils se rejoignaient.

Elle resta silencieuse un moment, observant toujours l'homme de son regard envoûtant, avant de s'avancer vers lui doucement et de répondre à son discours.

- C'est une proposition très tentante Monsieur et j'accepterai avec joie de vous accompagner lorsque cela sera possible.

Elle le charmait, s'était indéniable, mais n'était-ce pas lui qui venait de lui faire cette demande? A coup sûr ces deux-là jouaient au jeu de la séduction et la dame de compagnie avait rarement éprouvé plus de plaisir à le faire qu'avec cet homme. Il lui plaisait vraiment, il lui avait plu à la seconde où ils avaient entamé cette discussion. Il serait dangereux de trop se laisser emporter, cela risquait de ne pas plaire à l'Impératrice, mais pour le moment, ils ne faisaient rien de mal ou de répréhensible.

Un léger sourire en coin se forma sur son visage lorsque l'homme remarqua que c'était un honneur. Evidemment, il n'était pas d'accord, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il le soit. D'ailleurs, elle n'était pas d'accord du tout avec ses propres propos, mais il fallait bien jouer le jeu et garder la face non? Cependant, elle ne lui fit aucune remarque et se contenta de lui répondre lorsqu'il eu fini son discours.


- Et bien il est clair qu'il ne faut pas contrarier sa Majesté, mais lorsque l'on a compris cela, tout se passe à merveille. Mais je comprends que ce ne soit pas une sinécure pour vous, car d'après ce que j'ai pu entendre, vous n'avez aucun soucis à aller à l'encontre de ses désirs.

Il était de notoriété publique que De Guise ne mâchait pas ses mots en présence du tyran et Shela aurait bien aimé pouvoir faire comme lui, mais c'était impossible. Elle avait tout de suite compris, avant même d'entrer au Palais, qu'elle allait devoir faire profil bas et ne pas se faire remarquer. Jusqu'à présent, cela avait réussi et elle n'avait jamais eu à endurer une colère qui aurait pu lui coûter la vie. Elle pensait n'avoir jamais dévoilé son jeu, mais la dernière remarque de l'homme l'intrigua. Serait-il possible qu'il ait deviné? Elle en doutait fortement et elle préféra jouer de son charme pour se défaire de cette affirmation un peu embarrassante.


- Je vois mal ce que je pourrais vous dire que vous auriez envie d'aller répéter. De plus je puis vous assurer que je n'éprouve aucune gêne à parler avec vous.

Elle lui fit un sourire à tomber par terre et s'avança vers lui langoureusement, une main tendue.


- Je vous demande pardon, j'ai cruellement manqué de la plus élémentaire des politesse. Il me semble que je ne me suis pas présentée. Shela Hennessy.

Elle avait jeté un rapide coup d'oeil à la salle et remarqua que l'Impératrice était toujours occupée. Cependant il était clair qu'elle commençait à s'ennuyer et l'entretien de la dame de compagnie et du politicien allait devoir s'interrompre dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Lun 23 Nov - 3:13

Le jeu de la séduction était en marche, bien que Luc n'avait pas du tout pensé à cela quand il avait abordé la jeune femme, mais elle dégageait quelque chose, qui avait un effet fou sur lui. Il n'avait jamais ressentit cela pour personne, même pas pour son ex-épouse, ça n'avait rien à voir même, mais il se sentait des plus attiré par elle, avant même qu'elle ne lui ait adressée la parole. Elle n'avait donc pas énormément d'effort à fournir pour avoir l'homme dans sa poche, il lui était presque déjà complètement acquis. Quel sentiment étrange... mais pas désagréable en fait. C'était même rafraichissant quand on analysait, après tout, voilà longtemps qu'il n'avait plus voulu réellement jouer au sociable avec les gens, depuis qu'il avait mit les pieds sur le sol de l'Empire.

- Et bien je vous promets que je ne vous oublierais pas, madame, quand l'heure sera venue.

Et De Guise était un homme de parole, il emmènerait donc un jour cette personne au Canada, dès qu'il en serait capable, dès qu'on lui donnerait la possibilité. Même si ce n'était qu'un doux rêve, il fallait pouvoir garder l'espoir que l'avenir pouvait être moins noir qu'annoncé. Il l'écouta alors ensuite lui parler de Joane et de son travail, ou en tous les cas, du fait que si on savait y faire, tout pouvait se passer pour le mieux, avant de lui faire remarquer que ce n'était pas ce que lui faisait et que le sous-entendu était bien qu'il cherchait les emmerdes, ce qui était loin d'être faux. L'histoire était connue, la relation entre l'Impératrice et son ministre était des plus houleuses, pourtant, ils finissaient par "s'entendre". Car l'homme politique, devait toujours, au final, montrer que sa patronne avait droit au dernier mot, même s'il lui donnait du fil à retordre pour cela.


- Je n'aime pas les gamines pourries gâtées... lâcha-t-il avec une moue de dédain, tout en finissant son verre d'une traite. Oula... il n'y allait pas par le dos de la cuillère, mais ça montrait parfaitement l'image qu'il se faisait de Livingstone. Et si vous vous sentez totalement libre de parler avec moi, je vous crois, finit-il par répondre avec un petit sourire, tandis que la conversation continuait son petit bonhomme de chemin.

Pourquoi est-ce qu'il osait être aussi direct avec elle? Il savait se tenir un peu mieux normalement, quand même. Méfiant en général, là... il n'avait pas l'air de l'être, ou alors il jouait parfaitement son jeu. Quand on côtoyait depuis longtemps, quelqu'un de tordu, on finissait aussi par prendre ses plis. Mais qu'importe, Luc aimait surtout la compagnie de cette femme et c'était bien tout ce qui comptait à ses yeux en cet instant, ça lui permettait au moins d'oublier où il se trouvait.

Elle se présenta alors, finalement, lui faisant avoir un petit sourire amusé en coin, hey oui, elle avait eu l'avantage de connaître son nom et prénom tandis qu'il faisait face à une totale inconnue, ce qui n'était pas déplaisant non plus. Il lui attrapa délicatement la main et la porta à ses lèvres, y déposant un baiser des plus furtifs mais qui lui permit de déjà goûter très rapidement à sa peau, délicate, fine, très légèrement parfumée, de quoi l'enivrer un peu plus, déjà que son sourire l'avait un peu scotché sur place quand même.


- Enchanté, madame Hennessy. La porte n'étant pas totalement fermée, voilà qu'un peu de musique parvenait sur le balcon, tandis que son interlocutrice s'intéressait à ce qu'il se passait à l'intérieur. L'homme posa son verre là où il ne gênerait pas et avec un sourire des plus charmeur, car elle n'était pas la seule à savoir faire tomber les gens à la renverse d'un simple mouvement des lèvres, il lui tandis à son tour une main. Vous dansez?

Quand elle prit sa main, il l'attira un peu plus vers lui, glissant une main dans le creux de son dos, sous son propre veston et l'y posa furtivement, il ne la touchait quasiment presque pas au final, mais ce léger rapprochement l'électrisa un peu plus. Décidément, cette femme avait un pouvoir sur lui dont elle n'avait pas encore conscience.

- Si vous me permettez, je pense que vous avez déjà du l'entendre des milliers de fois mais... vous me plaisez beaucoup, Shela. Il se rapprocha alors gentiment mais sûrement de son visage, effleura sa joue de son nez, pour aller lui murmurer quelques mots à l'oreille. Pour être des plus honnête, voilà bien longtemps que je n'avais pas eu envie d'une femme à ce point... ah oui, il était du genre franc l'ami De Guise, mais à l'allumer ainsi, voilà ce qu'on obtenait. Ce n'était pas pour autant qu'il risquait de ne pas lui laisser le choix, il avait juste émi ses sentiments du moment, elle en fera ce qu'elle voudra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Lun 23 Nov - 23:55

Shela fut tout de même un peu étonnée d'entendre l'homme parler de Livingstone comme cela. Evidemment, ça ne la choquait pas, elle pensait pareil, mais le fait qu'il ose parler aussi ouvertement de son antipathie avait quelque chose de suicidaire. Personne n'allait le fusiller pour cela, mais il n'était jamais bon d'exprimer aussi clairement une opinion qui allait à l'encontre de sa Majesté et elle doutait qu'il parle ainsi avec tout le monde . Elle se sentit donc extrêmement flattée. Soit son charme marchait réellement, soit le Ministre avait confiance en elle. Dans les deux cas, c'était agréable et elle devait avouer qu'il en allait de même pour elle. La classe naturelle de son interlocuteur l'avait accrochée et le reste de ce qu'elle avait pu voir, envoûté. Etrange qu'il lui fasse cet effet-là, à cet instant précis. Elle l'avait croisé plusieurs fois et jamais elle n'avait ressenti l'attirance qu'elle éprouvait là, sur ce balcon.

Il lui prit la main avec délicatesse et lui fit un baise-main quasi dans les règles. Il n'aurait pas dû la toucher normalement, mais ce contact la ravi et elle se surpris à en vouloir un peu plus. Comme s'il avait lu dans ses pensées, il lui proposa une danse alors que de la musique leur parvenait aux oreilles. Sans qu'elle s'en rende compte et sans un mot, elle se retrouva enlacée par De Guise qui la collait d'assez près, tout en gardant une certaine distance au niveau du contact. C'était plus qu'appréciable et avec les mouvements de leurs pas, cela ressemblait fortement à des caresses douces et sensuelles. Un premier contact. Des préliminaires... Cette idée lui traversa l'esprit sans qu'elle s'y attende vraiment et elle tenta de la chasser comme elle le pu sans grand résultat. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller avec lui! C'était trop dangereux, mais pourtant c'était si tentant, excitant même... Et les paroles qu'il lui murmura ne firent que balayer ses petites objections. Elle n'était pas du tout choquée, au contraire, son honnêteté lui plaisait. De plus, elle éprouvait un violent désir pour l'homme qui avait si bien su la charmer en si peu de temps et qui, d'après ce qu'elle pouvait sentir, s'était lui aussi fait prendre au piège de l'attirance.

Leurs visages restèrent quelques secondes à la même distance avant qu'elle ne s'approche encore plus de lui pour se mettre à sa hauteur et pouvoir lui parler sans risquer d'être entendue. Elle lui avait agrippé l'épaule avec une fermeté qui rappelait celle qu'elle aurait pu avoir en pleins ébats et lui susurra quelques mots à l'oreille. Son souffle chaud caressa la nuque du Ministre comme une invitation à mettre ses pensées en pratique.


- On me l'a souvent dit, mais jamais ces mots n'ont été aussi agréables à entendre que lorsqu'ils sont sorti de votre bouche.

Elle lui effleura le cou du bout de ses lèvres avant de poursuivre.

- Pour être tout à fait honnête avec vous Monsieur le Ministre... Je crois n'avoir jamais eu envie de quelqu'un comme j'ai envie de vous en cet instant.

Elle s'écarta alors rapidement, enleva le manteau qu'il lui avait si galamment prêté et le lui jeta d'un geste gracieux avant de tourner les talons et de s'enfoncer dans la foule. Le jeu ne faisait que commencer! Elle se faufila vers l'Impératrice et après avoir eu la confirmation que cette dernière n'avait plus besoin d'elle pour le reste de la soirée, elle continua son chemin jusqu'à sortir de la salle et se retrouver dans une petite bibliothèque complètement déserte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mar 24 Nov - 0:43

Si Shela ressentait quelques effets de par la danse qu'ils étaient en train de faire, il fallait bien avouer qu'elle n'était pas la seule. Chaque mouvement électrisait un peu plus Luc et le désavantage de sa position d'homme était bien celle qui permettait à sa partenaire d'en ressentir les effets sur lui, car oui, la réaction physique de ses pensées et de son ressentiment n'avait pas tardée à se mettre en marche. Ils faisaient froid sur ce balcon, pourtant lui, aurait pu mourir de chaud. Surtout quand la jeune femme se rapprocha à son tour de lui, collant un peu plus son corps contre le sien, sentant ses formes à travers le tissu, son souffle sur sa nuque le fit frissonner et il ferma les yeux pour encore mieux apprécier le moment.

Sa main s'était posée un peu plus franchement dans le creux de son dos, comme s'il souhaitait la garder contre lui encore un moment. La poigne de la jeune femme le fit quelque peu sourire, alors que la main se refermait sur son épaule, lui faisant entrevoir quelques flashs des plus agréables, sa respiration s'accéléra légèrement, sans qu'il ne puisse rien faire contre cela. Comme il l'avait dit, voilà longtemps qu'il n'avait pas ressentit une attirance, une envie pareille. Car depuis 5 ans, il ne s'occupait que d'une et même personne, celle que Shela servait avec ferveur, mais si De Guise pouvait se vanter d'avoir les faveurs de l'Impératrice, ce n'était pas pour autant qu'il y trouvait son compte et son plaisir, non c'était simplement mécanique, pour lui faire plaisir à elle, lui ne comptait pas, tandis qu'avec cette demoiselle de compagnie... tout était différent. A l'instant même, il la désirait ardemment et la foule qui se trouvait dans la salle ne pourrait l'arrêter s'il décidait de passer à l'acte, avec son consentement bien entendu.

Les paroles qui lui vinrent alors étaient la plus belle des musiques, un léger sourire traversa ses lèvres, alors qu'il gardait toujours les yeux fermés et qu'elle lui faisait une invitation des plus intéressante à continuer dans la voie qu'il avait déjà décidé de suivre, il ne pensait pourtant pas qu'elle serait aussi prompte à le suivre. Un frisson le parcouru encore une fois quand il la sentit lui frôler le cou avec ses lèvres, il ne put s'empêcher de lâcher un petit grognement de contentement.

Et quand elle lui avoua qu'elle ressentait la même chose pour lui que ce qu'il mourrait d'envie de faire en ce moment, toute barrière qu'il aurait pu avoir, tombèrent aussitôt. Car comme elle, il savait que ce n'était pas des plus intelligent, que le risque était énorme, que Joane n'accepterait jamais une chose pareille, à moins qu'elle en soi l'investigatrice, mais voilà qu'il en oubliait tous les côtés tordus de cette femme tyran, pour ne s'intéresser plus qu'à ce qui comptait à ses yeux à l'instant. Shela Hennessy qui lui offrait toutes ses faveurs.

Le bonheur ne fût qu'éphémère, car dès qu'elle lui ouvrit les portes du Paradis, elle les referma aussitôt, le quittant dans un geste qu'il trouva brusque, pour lui lancer avec grâce son veston qu'il attrapa sans problème, avant de filer à nouveau dans la salle et qu'il ne la perde presque de vue. C'est d'ailleurs sans réfléchir, conduit par son envie animale plus qu'autre chose, qu'il s'engouffra à son tour dans la foule, cherchant du regard sa promise. Regard qui fût tout naturellement attiré par Livingstone, ELLE était près d'elle, avant de filer, il la suivit du regard, il ne devait pas la perdre, pas maintenant, la frustration serait tout simplement énorme!

Mais alors qu'il la voyait entrer dans une salle, il se fit accoster par des gens qu'il aurait préféré ne pas voir. Gens qu'il savait qu'il lui tiendrait la jambe des plombes. Posant alors son bras stratégiquement que son veston cache quelque peu son désir, car bien qu'il soit habillé de noir, on n'était jamais trop prudent, il utilisa tout le tact dont il était capable pour écourter au mieux la conversation qui semblait ne pas vouloir avoir de fin. De toute façon, il n'arrivait pas à se concentrer, la seule chose qui tournait en boucle dans sa tête était Shela. Comment avait-elle pu s'insinuer ainsi dans son esprit aussi rapidement et occulter tout le reste? Quelle magie avait-elle bien pu utilisée sur lui pour le rendre accro aussi rapidement, alors qu'il ne la connaissait même pas?

Qu'importe ces questions futiles à l'instant, il se dirigeait d'un pas rapide, pressé même, du côté de l'endroit où il l'avait vu pour la dernière fois, avant d'entrer dans la pièce, après avoir jeté un regard aux alentours, ce n'était pas le moment de se faire remarquer, mais tout le monde semblait plus ou moins occupés et il se faufila sans plus attendre, comme un voleur. L'homme resta alors quelques secondes figé, tandis que celle pour qui il vivait à l'instant, revenait dans son champ de visions. Obnubilé? Pas qu'un peu, mais ce n'était peut-être simplement que l'envie qui l'aveuglait à ce point.

Luc s'approcha de la jeune femme, tout en lâchant le veston par terre, son regard planté dans le sien, il l'attrapa par la taille et l'attira à lui, la collant tout contre lui, elle sentirait bien vite l'effet que tout ce petit jeu avait eu sur sa personne. Il alla alors l'embrasser dans le cou, tandis que ses mains passaient déjà sous le tissu, ils ne pourraient pas faire bien long, il fallait même se dépêcher, bien que le ministre aurait voulu en profiter plus. Tant pis, ça serait pour la prochaine fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Dim 29 Nov - 5:53

Shela resta quelques minutes seule dans la pièce, attendant avec impatience de savoir si le Ministre s'était pris à son petit jeu ou non. Elle doutait que ce ne soit pas le cas. Un courant assez inhabituel était passé entre eux, un désir violent et viscéral s'était emparée d'elle. Elle l'avait senti monter en elle petit à petit et elle espérait ardemment qu'il la délivre au plus vite. Pourtant la jeune femme était joueuse et elle souhaitait que cette pression se fasse encore ressentir un moment avant de la lâcher. C'est donc pour cela que lorsque l'homme entra, elle était décidée à faire en sorte que les choses ne se déroulent pas comme il l'avait très certainement prévu. Elle n'allait pas s'offrir à lui si facilement, même si elle en mourrait d'envie. Au lieu de cela, elle le laissa faire quelques secondes, se délectant des caresses sur sa peau et des baisers dans son cou. Il savait y faire, il n'y avait aucun doute là-dessus! Mais apparemment elle lui faisait également pas mal d'effets vu ce qu'elle pouvait sentir au niveau de son bas-ventre.

Elle ne l'arrêta pas tout de suite mais s'appliqua à passer une main sur sa ceinture et à la défaire avec febrilité avant de faire glisser la fermeture éclaire de son pantalon. Ses doigts commencèrent à caresser lentement sa virilité avant qu'elle ne le projette contre l'une des bibliothèques qui les entourait. Des livres tombèrent dans un grand bruit tandis qu'elle s'accrochait à l'une des étagères se trouvant derrière lui. Elle remonta sa main du bas-ventre au torse de l'homme, défit quelques boutons de sa chemise et caressa sa peau lisse et douce tandis que ses lèvres remontaient lentement le long de son cou. Mais elle arrêta celles-ci juste au coin de la bouche de De Guise. Il n'était pas encore temps de s'abandonner dans les bras de l'homme politique.


- Pas encore...


Elle lui murmura cela de sa voix sensuelle puis se détacha à nouveau et tout aussi soudainement de lui et tourna les talons pour sortir de la pièce en le laissant planté là. Le pauvre allait devenir fou! Elle lui lança un regard malicieux et lui fit un large sourire avant de refermer la porte derrière elle. Son visage était rougi par la tension qu'elle subissait et faisait subir et elle se dirigea directement vers le bar avant de prendre une autre coupe de champagne. Elle avait besoin de se réhydrater et en vida deux d'une traite avant de déambuler dans la salle de bal avec grâce. Elle se demandait combien de temps le Ministre allait prendre pour se rhabiller et la retrouver. Peut-être allait-elle faire une bêtise, mais elle décida de ne pas attendre et de reprendre la direction du balcon sans savoir s'il l'avait vu s'y diriger. Son instinct lui disait qu'il n'allait pas tarder à la rejoindre.

L'air frais vint à nouveau lui balayer le visage avec douceur et elle en respira avec délectation une grande bouffée. Elle tournait le dos à la réception, fixant son regard sur les lumières de la ville se frottant les bras avec ses mains pour se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Dim 29 Nov - 14:59

Si Luc était pressé de passer aux choses sérieuses, il sentit bien rapidement que c'était aussi le cas de sa partenaire. La ceinture qui lui tenait le pantalon se vit bien rapidement défaire et il eut un frisson d'appréhension alors qu'il sentait la main de la jeune femme au plus près de sa virilité. A nouveau un petit grognement de contentement traversa ses lèvres quand il sentit ses doigts l'effleurer. Augmentant de ce fait la pression et le rendant encore plus pressant et ardent dans ses propres baisers et caresses. Une de ses mains était allée se coller contre sa cuisse, sous le tissu de sa robe, remontant à une vitesse impressionnante, mais au moment où il était près du but, il se sentit poussé en arrière.

Son dos heurta presque avec violence la bibliothèque derrière lui, des bouquins s'écrasèrent au sol, mais il n'en n'eut cure, son regard était totalement rivé sur la jeune femme, qui le coinça contre le meuble. Il se laissa totalement faire, soupirant de plaisir aux caresses de sa partenaire. Ses deux mains s'étaient posées sur ses hanches et tiraient vers le haut, le bas de sa robe, il tenta de capturer ses lèvres, sans succès.

Voilà qu'elle s'était à nouveau reculée, lui faisant comprendre que ce n'était pas encore le temps. Il l'observa presque incrédule. Elle souhaitait sa mort? Il était en train de crever de désir pour elle, et elle, le laissait ainsi sur sa faim, le laissant comme un con au beau milieu de la pièce, à moitié déshabillé, sans lui laisser la possibilité de se défendre. Il resta encore quelques secondes sans rien faire, tentant de remettre ses idées en place, et au final, un petit sourire s'afficha sur ses lèvres. Elle était démoniaque et Dieu qu'il aimait ça! Reprenant un peu ses esprits, il se rhabilla au plus vite, laissant quelques boutons de sa chemise défait, l'important était de remettre en place, il cacherait les boutons mal accroché vers le bas, puis il se baissa, attrapa son veston, le passa bien rapidement et sorti à nouveau de la pièce, pour chercher son amante du regard.

Il l'aperçut disparaître à nouveau sur le balcon. Retour à la case départ donc, ça lui convenait parfaitement, le froid était mordant, mais il n'en avait que faire. Son corps était bouillant, il ne sentirait presque pas la morsure du froid. Evitant soigneusement tout ceux qui pourraient l'emmerder alors qu'il retournait prendre l'air et surtout, prenant garde à ce que Joane ne le remarque pas, il se retrouva sur le dit balcon et en ferma un peu la porte, avant de s'approcher à pas de loup de Shela. Enlevant son habit, il le lui déposa avec une délicatesse impressionnante pour le coup, vu comme il se montrait plutôt "violent" dans ses approches avec elle quelques instants plus tôt. Il ne souhaitait juste pas qu'elle ait froid et passa ses bras autour d'elle, l'enlaçant.

Sa bouche partit à la rencontre de son cou, de son oreille, il alla même lui murmurer, d'une voix emplit d'un désir difficilement contenu.


- Vous êtes une vraie diablesse, de jouer avec moi ainsi...

Avant de la retourner sans lui laisser le temps de comprendre et de la plaquer sans attendre contre le mur en marbre (rouge marbré de noir) du palais. Elle risquait d'avoir un peu froid au dos, mais son veston coupait cette sensation. Il n'attendit pas pour l'embrasser à pleine bouche cette fois-ci, elle n'y échapperait plus, le baiser était ardent et passionné. Ses mains se remirent au travail sans attendre, passant sous la robe, se heurtant à la barrière de tissu, qui ne durerait assurément pas très longtemps. Ses doigts se refermèrent sur la cordelette qui retenait le tout et sans remord, l'arracha avec un coup sec, il jeta ensuite le dessous un peu plus loin en priant qu'il passe par dessus la barrière de sécurité, raté, mais pour l'instant, il n'en savait rien, bien trop concentré sur ce qu'il était en train de faire. La robe se fit alors légèrement remontée, que l'accès soit un peu facilité, car la robe était bien trop serrée pour qu'ils puissent se mouvoir avec aisance.

Une main glissa sous l'une de ses cuisses, pour relever la jambe, son autre main s'était déjà accrochée à un porte flambeau qui n'était pas loin, juste pour prendre bien appuis, il ne pourrait pas la porter, il préférait avoir une bonne prise (xd!). Quand lui aussi fut débarrasser de tout ce qui pouvait être encombrant pour la suite des événements, il la fit sienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Lun 30 Nov - 20:31

La dame de compagnie ne dû pas attendre très longtemps avant que son futur amant ne la retrouve et lui pose délicatement sa veste sur les épaules. Un vrai gentleman! Malgré le désir qu'il avait pour elle, il prenait le temps de ne pas trop oublier le reste. Elle posa ses mains glacées sur les bras bouillant de l'homme lorsqu'il l'enlaça, savourant ses baisers déposés à différents endroits. Son discours lui décrocha un léger sourire et elle aurait voulu y répondre mais subitement, la douceur fit place à la passion et il la plaqua contre le mur avec force et détermination. Elle se laissa totalement faire, se contentant de passer ses bras autour du Ministre et de lui rendre fougueusement ses baisers. Il prenait les choses en mains, elle aimait ça! Bientôt ils pourraient relâcher toute la pression et la frustration subies au cours des dernières minutes mais qui paraissaient être installées depuis des siècles. Son désir n'avait jamais été aussi fort pour un homme et elle perdit totalement le sens des réalités, oubliant qu'à quelques mètres de là se déroulait un grand bal dans une salle bondée.

Elle tressaillit lorsqu'il lui arracha son sous-vêtement avec une certaine violence, ne s'y attendait presque pas. Il lui semblait qu'il prenait un temps fou pour se mettre à l'aise et elle était sur le point de l'aider lorsqu'enfin il commença une série de va-et-vient énergique et brusque. Elle n'avait jamais connu cela! Une telle force, une telle passion dans une étreinte! Elle fut bien vite obligée d'enfouir sa tête contre l'épaule de l'homme pour que ses gémissements de plaisir ne se fassent pas trop entendre. Sa respiration s'accéléra et s'intensifia très rapidement, ses ongles s'enfoncèrent dans la peau de l'homme alors qu'elle avait repassé une main sous sa chemise, puis elle le lâcha de l'autre pour venir rejoindre la sienne sur le porte-flambeau et la serrer de contentement.

Seulement quelques minutes après le début de leur échange, elle dû se mordre les lèvres pour ne pas lâcher un long soupir de satisfaction. Elle y arriva tant bien que mal et après un dernier tressaillement, ses muscles se décontractèrent et c'est le souffle court et le corps parcouru de frissons qu'elle relâcha la pression de ses mains sur le corps de De Guise. Elle n'arrivait pas à reprendre ses esprits, ça avait été... tellement... Elle n'aurait su trouver les mots appropriés à la situation, elle ne lui déposa donc qu'un léger baiser sur les lèvres avant de reposer sa jambe à terre et de réarranger sa robe. Ce n'était pas le moment d'être trouvée dans une position compromettante! Les "adieux" devraient se faire en vitesse, tout comme la partie de plaisir qu'ils venaient d'avoir. La jeune femme laissa toutefois le temps au Ministre se rhabiller avant de s'avancer vers lui et de lui déposer une main sur le cou avec délicatesse. Elle s'approcha encore un peu plus et le fixa de ses yeux bleus avant de prendre la parole.

- Je crois qu'il n'y a rien que je pourrais dire que vous ne compreniez déjà Luc.

La moiteur de sa peau mêlée à l'air froid la faisait trembler, mais sa voix était restée ferme. L'appeler par son prénom lui était venu naturellement et puis après ce qu'il venait de se passer, elle n'allait pas se gêner! Ils savaient tout deux que ce qu'ils venaient de vivre était tout simplement unique et exceptionnel. Quelque chose qui ne se produirait pas avec d'autres personnes et peut-être plus jamais entre eux? Un espace temps de total abandon à ses envies et à son instinct qui n'était identifiable que lorsqu'on l'avait vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Mar 1 Déc - 1:08

Le désir du ministre était des plus violent et malheureusement, cela se répercutait sur sa façon d'être avec la jeune femme, il n'avait jamais rien ressentit de tel. Certes, il se montrait violent avec l'Impératrice en général, mais ça n'avait juste rien à voir, car avec Shela, il avait envie d'elle, il voulait réellement lui faire plaisir, la faire monter aux nues, l'entendre prendre son plaisir, bien que vu l'endroit, elle devait rester le plus silencieuse possible, mais l'idée y était. Luc n'était donc pas des plus tendres avec sa maîtresse et ses mouvements de bassin en étaient bien la preuve, le moment était propice à un échange aussi bestial. Après tout, ils pouvaient se faire prendre sur le fait à n'importe quel moment, de plus, vu comment elle avait réussi à lui faire monter son désir en un battement de cil, il n'arrivait pas à contenir tout cela pour lui et il fallait que ça sorte.

Lui avait calé sa tête contre la joue de la belle, son souffle se propageait sur son cou, son épaule, sa nuque, la main qui lui tenait la jambe glissait parfois sur sa cuisse, quand son mouvement lui permettait, mais il ne pouvait pas faire grand chose en ce qui concernait les caresses, il lui laissait ce plaisir, sentant ses ongles s'enfoncer dans sa chaire, frissonnant de plaisir à cette douleur recherchée, collant son torse contre la main qui se baladait sur lui sans permission, souhaitant qu'elle n'arrête pas de si tôt, dieu qu'il aimait ça! Lui capturait ses lèvres quand cela était possible, sentant son souffle s'accélérer de plus en plus, à la cadence suivie, qui faisait venir très rapidement l'ultime plaisir.

Ca n'avait duré que quelques instants, mais De Guise était épuisé, il avait atteint le 7ème Ciel quelques secondes après la jeune femme, la délivrance. Il avait lâché un grognement sourd de plaisir, alors que son front s'était lentement collé contre la joue de la jeune femme, une demie seconde, le temps qu'il puisse reprendre ses esprits. L'homme restait collé à la chaleur de son amante, lui lâchant lentement la jambe, caressant doucement la main qui était posée sur la sienne, encore crispée sur le porte flambeau qu'ils tenaient. Quand son regard croisa le sien, il s'y noya totalement, mais un baiser volé le fit revenir à la réalité de l'instant.

Dans le feu de l'action, il en avait totalement occulté le reste, l'endroit où il se trouvait, le froid qui les entourait, le danger qui rôdait. En un éclair, il s'était baissé pour remettre son pantalon et le fermer sans attendre, ses boutons suivant bien rapidement la même route, il sentit la main de sa charmante partenaire se poser sur son cou et ce toucher l'électrisa à nouveau, son regard ne fit qu'augmenter cette sensation et son désir remonta directement. Raahhh... elle le rendait complètement dingue. Il eut un petit sourire à ses paroles, en effet, elle n'avait rien besoin de dire, il comprenait et il hocha de la tête pour confirmer ses dires.

L'entendre prononcer son prénom lui donna un léger frisson des plus agréables, elle avait un effet sur lui monstrueux... et pas de doute, elle devait en être parfaitement consciente. Voilà de quoi jouer à un jeu dangereux, mais qu'importe...


- Pourrais-je vous revoir?
Demanda-t-il alors plein d'espoir.

C'était complètement fou et suicidaire, mais il y avait quelque chose chez Shela qui l'attirait inexorablement, il ne pouvait pas se battre contre une attraction pareille, il la voulait, rien de plus, qu'importe le reste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Jeu 3 Déc - 0:13

Joane passait encore une soirée des plus exquise. Comme toujours tous les regards étaient posés sur elle et elle était le centre d'attention de la soirée. On s'évertuait à la combler, à la flatter, et surtout à lui plaire et le petit jeu de tout ce beau monde qui gravitait autour d'elle pour obtenir ses faveurs la faisait gentiment rire intérieurement. Elle se complaisait à voir cette bande d'imbécile à ses pieds dans l'espoir de se faire remarquer, près à donner leur vie pour leur Impératrice. Ils n'étaient au final que des pions insignifiants mais sans lesquels son régime ne pourrait pas vivre et Livingstone aimait ce paradoxe.
Elle avait alors dansé, tenu tout un tas de conversation plus ou moins barbante d'ailleurs, elle avait fait comprendre qu'elle voulait qu'on l'amuse ce soir et que les sujets de politique étaient totalement bannis, et personne n'avait encore été disgracié ce soir, Joane ne voulait pas casser la si bonne ambiance qui régnait.

La petite fête privée, qui devait rassembler au bas mot deux fois une centaine de convives, battait son plein et si généralement le tyran ne se préoccupait pas des individus nuisibles qui n'aimaient pas se mêler aux autres invités, pour une fois elle avait bien envie de changer la donne. Elle avait chercher des yeux pendant plusieurs minutes la personne à laquelle elle pensait, balayant la salle de son regard. Elle ne put s'empêcher un haussement de sourcil sous la surprise de ne pas trouver ledit ministre et interrogea autour d'elle plusieurs personnes pour savoir si on avait vu son ministre de la communication. Autant dire que si De Guise s'était éclipser discrètement pour échapper aux soirées qui, assurément, n'étaient pas son fort, il risquait d'avoir quelques ennuis.
Au final, on la rassura sur le fait qu'il avait été aperçu en train de faire des allé-retour entre le balcon et la salle de réception, et que là, en tout logique, il devait avoir retrouver son perchoir dehors.

Joane se dirigea alors vers les grandes portes fenêtres qui donnait sur ledit balcon. L'Impératrice trouva en effet Luc, mais elle ne s'était pas réellement attendu à y trouver quelqu'un d'autre, notamment l'une de ses suivantes... Elle les dévisagea tour à tour, avant de se reconcentrer sur l'homme.


-Vous me ferez bien le plaisir de cette danse, n'est-ce pas ?

Il s'agissait évidement de tout sauf d'une question. Elle agrippa le ministre par le col de sa veste pour le tirer vers l'intérieur. Il n'avait pas son mot à dire et il risquait bien de ne pas spécialement apprécier qu'on le force, mais c'était justement là tout l'intérêt et le plaisir qu'avait Joane d'ennuyer profondément cet homme en particulier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Jeu 3 Déc - 20:42

Shela fixait le Ministre avec intensité, sa main toujours posée sur son cou, lorsqu'il lui demanda qu'ils se rencontrent à nouveau. Cette perspective l'enchantait et tout son être brûlait d'envie de lui crier que oui, ils allaient se revoir et que ce n'était même pas la peine de se poser la question. Cependant, dans un recoin de sa tête, une petit voix lui rappelait à quel point cela pourrait être dangereux, voir carrément suicidaire! Elle chassa pourtant cette pensée bien vite lorsqu'elle croisa à nouveau le regard de l'homme. Elle allait d'ailleurs lui donner sa réponse, plus que positive, lorsqu'elle entendit la porte du balcon s'ouvrir. D'un geste précipité, elle retira sa main et se tourna vers le nouvel arrivant. Livingstone! Heureusement qu'elle n'avait pas débarqué quelques minutes avant, sinon la dame de compagnie n'aurait pas donné cher de leur peau! Devait-elle prendre cette intervention comme un avertissement? Peut-être bien, mais pour le moment, elle se contenta de faire une révérence respectueuse et de saluer son Impératrice comme il se devait.

Trouver ainsi son Ministre de la Communication accompagné de l'une de ses suivantes dû sûrement l'étonner, mais elle ne parut pas s'en formaliser plus que cela et se contenta d'attraper l'homme pour qu'il vienne danser avec elle. Il ne pourrait pas s'y soustraire et c'est avec un pincement au coeur qu'elle le regarda s'engouffrer dans la salle. Comment allait-il leur être possible de se revoir sans avoir planifié une rencontre au préalable? Ca serait beaucoup trop risqué mais en même temps elle se voyait mal attendre le prochain bal qui n'aurait pas lieu avant deux ou trois mois. Elle commença alors à échafauder des plans, des stratégies dignes d'un général en temps de guerre, tout en plongeant son regard dans le vide. Elle ne voyait plus les lumières scintillantes de la capitale, ni leur éclat, ni leur beauté. Tout ça paraissait fade à côté de la rencontre qu'elle venait de faire. L'homme l'avait enivrée et il était le seul à occuper ses pensées à partir de cet instant.

Elle resta ainsi durant une bonne demie-heure, accoudée à la rambarde du balcon sans sentir la morsure du froid. Lorsqu'elle en prit conscience, elle réalisa qu'elle portait encore sur elle le manteau qu'il lui avait si délicatement passé sur les épaules. Un sourire vint tout de suite s'immiscer sur ses lèvres et elle resserra un peu plus le vêtement autour d'elle. Posant sa tête sur l'étoffe, elle inspira légèrement pour pouvoir s'imprégner de l'odeur de son amant, fermant les yeux pour mieux en sentir les subtilités. Elle rouvrit les yeux, l'air heureuse et comblée et après quelques instants elle tourna les talons et entra dans la salle où la fête commençait gentiment à prendre fin.

Joane était encore là mais n'allait pas tarder à se retirer pour la nuit et elle n'aurait plus besoin de toutes ses dames de compagnie. Avec elle, cela marchait à l'envie et elle avait été très claire sur les personnes qu'elle désirait avoir à ses côtés ce soir-là. Shela étant exemptée pour la soirée, elle ne prêta donc plus trop attention à l'Impératrice et se concentra sur l'assemblée. D'un regard, elle balaya la salle pour retrouver De Guise, mais sans succès. Il s'était sûrement déjà éclipsé, il n'y avait donc plus rien à faire pour le moment, elle ne le reverrait pas. Elle se contenta simplement de retirer son manteau et le garda avec elle, ce qui lui donnait un style un peu étrange. Déçue de ne pas pouvoir parler, ou du moins approcher l'homme une dernière fois, elle se résigna à quitter les lieux et à rejoindre sa chambre. Là, elle se déshabilla avec lenteur, ses mouvements ralentis par les flash qui lui revenaient par intermittence et dans lesquels elle se perdait totalement, puis elle plia soigneusement le manteau du Ministre et le rangea dans un coin sombre de son armoire. Ce n'était pas la peine de l'exposer à la vue de tout le monde non plus! Lorsqu'elle se coucha enfin dans ses draps de soie, elle fut étonnée de trouver le sommeil aussi rapidement, mais beaucoup moins des rêves qu'elle fit et qui ne possédaient qu'un dénominateur commun : Luc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   Dim 6 Déc - 14:56

Les deux amants étaient l'un en face de l'autre, les yeux dans les yeux, et Luc attendait avec une impatience contenue que son amante lui réponde. Il espérait un oui des plus catégoriques, il se doutait qu'il y aurait droit. Il avait même senti la main de la jeune femme sur son cou, resserrer très légèrement son étreinte à sa question, de quoi le conforter un peu plus dans son sentiment d'une réponse positive. Ce qui ne pouvait que le transporter de joie. Mais comme Shela, il avait aussi entendu le bruit de la porte du balcon que l'on poussait et dans un mouvement fluide, avait prit la distance requise quand on parlait à quelqu'un que l'on ne connaissait que vaguement, puisqu'ils ne savaient pas qui venait de les troubler.

Leur instinct de survie avait été le bon, quand ce fût Livingstone en personne qui apparu dans leur champ de vision. Heureusement qu'elle n'arrivait que maintenant! Que ce serait-il passé si elle les avait surpris en plein ébat? Leurs têtes seraient assurément bien rapidement placées sur une pique à pourrir à l'entrée du palais... barbare comme pensée, mais ça reflétait parfaitement le caractère de cette femme. Luc se sentit au plus mal à cette vision, il aurait sincèrement préféré se faire déranger par un petit laquait, plutôt que par l'Impératrice, qui assurément, venait réellement gâcher, pour lui, ce moment intense qu'il venait de vivre. Surtout qu'il n'avait pu avoir de réponse de la part de sa maîtresse. Comme elle, il fit une révérence pleine de respect, comme il le faisait toujours en présence d'autres personnes et même quand ils étaient seuls, car c'était bien la seule chose qu'il acceptait de faire de son plein gré. Avant qu'il ne sente la main de Joane l'agripper par le col de sa chemise.

Le ministre se devait donc de danser avec la tyran, sans avoir le choix de refuser, l'horreur. Il lui fit un sourire poli, crispé et obligatoire tout en répondant sur un ton qui montrait bien qu'il était emmerder.


- Vos désirs sont des ordres, Majesté.

Ce qui était plutôt vrai pour la peine. Il aimait danser, mais rarement avec elle et elle le savait pertinemment. De plus, il avait l'impression qu'elle avait choisi exprès son moment, puisque la musique demandait que les partenaires soient le plus collés l'un à l'autre. De quoi faire tomber toute l'excitation des moments qui avaient précédé cette invitation forcée à rejoindre la piste de danse et... tant mieux! Car il préférait que Joane ne sente rien venant de sa part. Il s'inquiéta d'un coup, en se rendant compte que son veston était resté sur les épaules de Shela, il n'avait pas eu le temps de l'embarquer! Il fallait espérer que l'Impératrice ne voit rien, mais sincèrement, il en doutait.

L'homme cherchait parfois du regard Hennessy, sans succès, il ne la voyait nulle part. Il ne pouvait aussi se permettre de rester trop longtemps à regarder aux alentours et totalement oublier de porter son attention sur sa partenaire de danse, ou elle risquerait de se douter sérieusement de quelque chose, mais il n'arrivait pas à s'en empêcher, il aurait voulu croiser encore une fois, avant la fin du bal, le regard de celle qui lui avait fait complètement perdre la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Shela-Luc : 1ère rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» [1ère à 7ème Années] Résultats et Compte-rendus du Test d'Astronomie (pas de tour de jeu)
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Palais Impérial :: Appartements privés de l'Impératrice :: Salle de réception-
Sauter vers: