AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles [Mi-Février 2100]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 1:14

Arrow Un moment pas vraiment agréable

Plusieurs jours étaient passés depuis que Luc était rentrée au bercail, que Joane avait passé ses nerfs sur le pauvre bougre qui n'avait pas besoin de sa en plus de ce que lui avait infligé la Cible, et pour couronner le tout, qu'il avait demander des explications à sa maîtresse. Mais pour le coup c'était l'un et l'autre qui avaient méchamment morflés. Shela avait eu du mal à paraître sous le meilleur de sa forme dans les jours qui avaient suivi et chaque moment où elle avait été appelée auprès de l'Impératrice avait été une simple torture. Comme une bonne majorité du temps d'ailleurs, mais là tout particulièrement, du fait qu'elle était loin d'avoir envie de prendre le masque qu'elle devait porter dès qu'elle était en présence d'autres personnes du palais, entre autre car s'était bien là une des raisons qui étaient la cause de la situation entre elle et le ministre de la communication.

Ils ne s'étaient pas vu pendant, ce qui paraissait à Shela, des jours interminables. Elle n'avait pas pu aller le voir à l'infirmerie par simple question de sécurité, d'une part, mais aussi parce qu'elle n'avait pas eu encore la force de faire le pas et d'affronter de nouveau son regard, surtout avec les derniers mot qui avait été les siens. D'autre part, Shela avait eu quelques problèmes plus où moins personnels à régler, comme le fait qu'elle devait cacher une plaie par balle qui ne voulait décidément pas guérir correctement.

Elle avait dû quitter pour quelques heures le palais, dans la plus grande discrétion pour rejoindre le QG de la résistance et supplier qu'on la laisse tranquille pour un moment avec la rébellion, mais qu'elle avait besoin d'un médecin. En deux temps trois mouvement, il avait occulté la plaie et décréter qu'il fallait réintervenir sur les premiers soin qu'il lui avait déjà été administrer si elle voulait avoir une chance que ça se referme sans s'infecter et risquer de mourir de septicémie.

Elle avait accepter qu'on « l'opère » dans les moyens précaires que possédait la Cible. Bon, les résistants avaient tout de même un minimum de matériel qui sortaient directement des blocs opératoire des hôpitaux de l'empire, mais c'était toujours un peu effrayant.
La seule chose que la rebelle n'aurait jamais imaginé c'est qu'on allait lui apprendre que la balle avait toucher un de ses ovaires, complètement désintégré dès lors mais aussi que dans son ventre, un fœtus d'environ deux, trois mois n'avait pas survécu au traumatisme de la mère et que l'intervention qu'elle venait de subir avait probablement déclenché dans le corps le processus d'avortement naturelle, et qu'elle avait fait une fausse couche.

Donc à n'en pas douter, ces derniers jours pour Shela n'avait pas été des plus simples ni des plus joyeux. Mais elle avait constament garder des contacts avec une nurse de l'infirmerie qui lui donnait des nouvelles régulières du politicien sans qu'elle est besoin d'y aller. Elle venait donc tout juste d'apprendre que l'homme s'était presque totalement rétabli et qu'il avait été habilité à reprendre ses appartements. Il était temps de faire un pas, Shela était aller sans attendre lui « rendre visite. » Elle avait doucement frappé à la porte et avait patiemment attendu qu'elle ne s'ouvre où qu'on l'invite à entrer. Son regard scrutait les couloirs pour être sûr que personne ne la verrait.


Dernière édition par Admin le Ven 21 Jan - 1:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 1:45

Arrow Outch..

Luc avait passé quelques jours encore pénible. Joane n'était pas du genre à abandonner de si tôt et n'avait pas manqué de se rappeler à lui, dès qu'elle le pouvait. C'était donc le plus souvent possible, juste pour lui pourrir la vie correctement, comme elle savait si bien le faire. Elle voulait des réponses, lui n'avait rien à lui dire, ce qui ne manquait pas de faire s'envenimer les choses... quand elle ne souhaitait pas obtenir autre chose de sa part. Il se sentait fatigué de toute cette affaire, il n'avait fait que lui dire la vérité ou une partie de la vérité, mais Livingstone tenait à connaître coute que coute l'identité de l'espion qu'elle avait dans ses rangs... enfin, qui lui disait aussi qu'il y en avait qu'un.

Au final, il se remit péniblement, mais gentiment de ses blessures et put enfin retourner dans ses appartements et c'était bien tout ce qu'il voulait. Retrouver au moins quelque chose qui lui était propre dans ce foutu empire, ne serait pas un mal après tout ce qu'il avait vécu. A peine avait-il mis un pied dans ses appartements, qu'il avait directement filé dans la salle de bain et avait profité de se prendre une longue douche chaude. Se passant les mains sur son corps, il observait les bleus, bosses et autres qui lui marquaient la peau. Ca en était presque impressionnant, surtout les marques violacées qu'il avait sur le torse, là où ses côtes avaient pris plus que le reste.

L'eau lui avait fait du bien et il était enfin ressorti de sa douche, qu'il entendit que l'on tapait à sa porte. Il soupira de dépit, l'Impératrice ne perdait pas de temps à voir... le contraire aurait été étonnant de toute façon. Elle ne pouvait pas lui foutre la paix 5 minutes, non ?!

Faisant une moue, il alla directement à sa porte, bien emmitoufler dans son peignoir et entrouvrit la porte, pour voir qui venait le déranger. Belle surprise que de voir sa maîtresse qui attendait bien sagement sa venue. Il haussa légèrement les sourcils et sans un mot, lui fit une ouverture lui permettant de passer la porte, avant de la fermer bien vite, tout en tournant la clé. On n'était jamais trop prudent et mieux valait ne prendre aucun risque. L'homme n'avait pourtant pas manqué de jeté un oeil dans le couloir - avant de fermer la porte - pour voir si personne n'était dans le coin, pour l'avoir vue entrer chez lui. Mais ça ne semblait pas être le cas.

De Guise resta quelque peu silencieux alors qu'il faisait face à la jeune femme. Il n'avait pas oublié leur dernière retrouvaille et comment ils s'étaient quittés. Un peu en froid peut-être. Car bien qu'il lui ait dit qu'il l'aimerait toujours, la dame de compagnie n'avait pas daigné lui répondre quoi que ce soit. C'était donc peut-être à elle de commencer les hostilités pour une fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 2:06

L'homme n'avait pas mit bien longtemps à lui ouvrir et Shela ne manqua pas le fait qu'il ne s'était pas vraiment attendu à la voir elle, derrière cette porte, il avait haussé un sourcil avant de la faire entrer dans le plus grand silence de refermer la porte à clé derrière elle. La jeune femme savait pour quoi, ou plutôt contre qui, il prenait ses précautions. Elle n'avait avancé que d'un pas dans la pièce, comme si elle était redevenue une inconnue aux lieux qui pourtant parfois leur avaient été drôlement familiers.

Elle ne remarqua que quelques secondes après son intrusion que l'homme était en peignoir, en même temps, après l'avoir dévisagé pendant une minute sans un mot, il aurait été plutôt inquiétant qu'elle ne le remarque pas. Le silence commençait déjà à se faire drôlement lourd dans la pièce et ces retrouvailles semblait ne pas être des plus effusives pour l'instant. Aucun des deux amants ne semblaient vouloir prendre la parole et Shela avait la confirmation de ses appréhensions montante, le fait qu'elle n'ait rien répondu lors de leur dernier entretien y était surement pour quelque chose.

Ils auraient pu rester un petit bout de temps à se regarder un chien de faïence, Shela aurait pu en tout cas, mais celle-ci décida de rompre la tension qui s'accumulait dans la pièce en y pénétrant un peu plus amplement et en essayant de reprendre les habitudes qu'elle avait eu mais qui semblaient envolées. Elle avait posé sa veste sur une chaise mais ne s'était pas assise, elle était restée debout, à regarder un peu partout autour d'elle, comme si elle cherchait à reconnaître.


-Comment tu te sens ?
Finit-elle par demander d'une petit voix, qui même calme et basse raisonnait dans la pièce à cause du silence anormal qu'il y régnait. Je veux dire, physiquement parlant. Précisa-t-elle.

Elle n'avait plus fixé son regard sur le ministre depuis qu'elle était rentrée dans la pièce, elle essayait de prendre un air détaché mais elle l'appréhension voire même la peur lui donnait un air un peu tendu. Elle savait que la conversation elle reprendre pas loin de là où elle s'était arrêtée la dernière fois, seulement elle devait aussi parler d'autre chose au ministre, et ça aussi, ça risquait de compliquer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 2:24

Comme d'habitude, il prenait un certain plaisir à la voir, malgré tout le reste. Elle était comme une bouffée d'air frais au milieu du smog, le rayon de soleil dans le brouillard. Il en avait besoin, il en avait toujours eu besoin. Et Luc se laissa porter quelques instants par cette sorte de plénitude qui le prenait à chaque fois que son regard se posait sur la jeune femme. L'amour donne des ailes, c'est bien connu. Le fait de ne pas l'avoir vu pendant quelques temps, aidait aussi à ce sentiment. Pourtant, il n'oubliait pas leur condition, ce qu'il s'était passé avant.

Shela décida pourtant de briser bien rapidement le silence, qui se faisait lourd. Lui aussi la sentait cette lourdeur, mais il ne savait pas quoi lui dire, comment commencer, sans être des plus banal et sans devoir l'attaquer. Il avait eu le temps de réfléchir, de faire passer un peu la pilule et il s'était résolu à réparer les pots cassés, à lui donner sa chance, à continuer de l'aimer comme il l'avait toujours fait. Il était prêt à cela, à lui faire à nouveau confiance, même si ça pouvait prendre un peu de temps.

Il se frotta doucement la barbe, passant ensuite une main dans ses cheveux trempés, comme pour tenter de les coiffer un minimum, avant de répondre, d'un ton calme et posé à la question.


- Mieux... ce n'est pas demain la vieille que je me taperais un 100 mètres, pourtant le plus dur est passé. Ce sont mes côtes qui sont les plus douloureuses, mais qu'importe... il fit alors un pas dans sa direction, pour se rapprocher un peu d'elle. Mais toi... comment vas-tu? Tu n'as pas eu de problème avec Livingstone?

Car aux vues de sa blessure, il valait mieux que la chef de l'Empire n'ait pas remarqué que sa dame de compagnie avait quelques soucis au niveau du ventre. Ou il aurait fallu lui trouver des explications plus que possible à cet impact de balle. Sa compagne ne voulait pas le regarder, il faudrait bien pourtant, il ne se montrait absolument pas agressif ou quoi que ce soit dans ce genre. Non, il était sur une voie plus paisible, il cherchait la paix entre eux.

- Je t'offre à boire?

Mieux valait se mettre à l'aise, surtout que le ministre ne pouvait manquer le mal être de son interlocutrice, elle qui normalement prenait toujours ses aises comme de rien dans ses appartements, voilà qu'elle ne savait plus quoi faire et restait droit comme un I en plein milieu de la pièce, à attendre quelque chose. Il se devait de détendre l'atmosphère, si cela était possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 2:48

Luc avait répondu très calmement à sa question, montrant ainsi à Shela que la tension n'était de mise pour le moment bien au contraire, il semblait vouloir se montrer doux et peut-être lui faire comprendre qu'il avait l'intention d'aller dans le bon sens avec elle.
La dame de compagnie se sentait un peu plus rassurée, non seulement parce qu'il lui assurait qu'il y avait une amélioration dans son état mais aussi parce que petit à petit elle se sentait un peu moins terrifiée que ça ne dérape trop rapidement.
Il s'était alors rapprocher tandis qu'il prenait de ses nouvelles, vraie qu'elle avait du bien s'amuser à faire comme si tout allait parfaitement bien dans le meilleur des mondes alors que les derniers jours avaient probablement été les pires de sa vie.


-Livingstone n'a rien remarquer, mais à vrai dire elle avait plutôt la tête occupée ses derniers temps..
. Luc comprendrait assurément ce qu'elle voulait dire par là, elle ne voulait pas non plus remuer le couteau dans la plaie.

Elle n'osa pas aborder tout de suite un autre problème qu'il faudrait bien finir par amener sur le tapis, mais heureusement pour elle, le ministre ne laissa pas le silence se réinstaller et il lui proposa bien rapidement à boire. Il avait probablement dû remarquer qu'elle n'était pas vraiment à son aise, comparée à certaine fois, et il paraissait vouloir remédier à la chose.
Elle le remercia mais déclina son offre, elle ne pouvait rien avaler, même de liquide, depuis un certain temps, tout lui restait en travers de la gorge.

Elle resta tendu encore quelques minutes sans pouvoir bouger, elle savait qu'elle devait lancer le sujet, mais vu comment ça avait finit la dernière fois, voilà qu'elle hésitait un peu à lui faire des confidences. En même temps, ça le concernait encore une fois, du moins ça l'avait concerné jusqu'à peu de temps.


-J'ai eu quelques problèmes d'ordre... physiques... dû à ma blessure. Elle se lança finalement. Elle avait essayer de dire ça sur un ton détaché qui ne tremblait pas mais au finale ça lui avait presque donné un ton léger, très peu approprié.

Elle releva finalement la tête vers son amant avant de s'assoir, ou plutôt de tomber, sur la chaise à proximité. Pourquoi est-ce que ça la touchait tant ? Le contexte surement, le fait que c'était déjà bien fragile la situation entre eux, qu'elle ne voulait pas en rajouter, mais le fait est que si elle lui cachait encore le moindre truc, c'était juste signer la triste fin de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 4:17

Le ministre aurait pu sourire de la remarque de sa belle, après tout, c'était toujours un plaisir entre eux de voir Livingstone le plus emmerdée possible mais là... à ce moment, il n'y avait rien de drôle, car ça compromettait leur histoire cette affaire-là. Et c'était bien là tout le problème, les successions d'ennuis n'avaient pas arrêté depuis qu'il avait fait une rencontre plus personnel avec les rebelles de la Cible et s'il avait su ce qui l'attendait encore, il n'aurait pas ouvert sa porte à Shela.

- J'imagine qu'elle a autre chose à faire, oui... tant mieux.

Car au moins, avec ses préoccupations plus importante que de se rendre compte que l'une de ses dames de compagnie n'est pas au top de sa forme, la jeune femme ne risquait pas de s'attirer ses doutes et au final, sa foudre. Non en ce moment, c'était plutôt Luc qui en prenait méchamment pour son grade. Il avait évité de justesse de passer dans les sous-sols pour un contre interrogatoire, mais il avait finalement réussi à convaincre Joane que ça ne servirait strictement à rien, mis à part, peut-être le tuer et déclencher une guerre contre l'Amérique du nord, ce que ne souhaitait pas pour l'instant la tyran.

L'homme avait amorcé un mouvement du côté du bar pour lui servir quelque chose, mais elle déclina bien vite son offre. Il l'observa alors en silence quelques instants, se rendant bien compte qu'elle n'allait pas bien et ça ne semblait pas qu'être le stress de se retrouver face à lui, après la discussion plus qu'houleuse qu'ils avaient eu quelques jours plus tôt. Non, la connaissant bien, il y avait autre chose. D'ailleurs, elle répondit bien vite à ses inquiétudes.

Ce qui ne manqua pas de faire blêmir De Guise, dont l'inquiétude s'agrandie bien vite en apprenant que la blessure avait entraînée des complications, ce qui n'était assurément pas pour lui plaire, bien loin de là, même. Il s'approcha à nouveau bien rapidement de Shela, surtout qu'il la vit "s'effondrer" sur la chaise et craint un malaise.


- Hey, hey! Ca va? Quel problème physique? Grave?


Il avait posé un genou à terre, une main posée sur le dossier de la chaise, l'autre glissa doucement et inconsciemment sur son ventre, du côté de la blessure. Oui, il était plus qu'inquiet et à l'instant tout le reste venait d'être mis de côté. Il croisait les doigts pour qu'elle lui dise que ce n'était rien de grave, juste une petite opération de routine, pour ne pas risquer d'infection, mais d'un côté, il en doutait. La pâleur de sa compagne devait y être pour quelque chose. Elle ne devait pas lui mentir, mais oser lui dire ce qui n'allait pas, il était prêt à l'écouter, totalement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 30 Oct - 15:24

La jeune femme avait senti Luc se rapprocher de sa personne alors qu'il s'inquiétait de savoir ce qu'elle entendait par les mots qu'elle avait employé. Il était venu se placer à sa hauteur et avait glisser une main près de sa blessure. Il semblait vraiment inquiet et pour le coup, le malaise dans la pièce avait totalement disparu, seule Shela ne savait pas vraiment quels mots elle allait employer pour s'exprimer.
Elle s'empressa pourtant de lui répondre :


-Non, non, ce n'est rien. Plus rien. Je vais bien. Mieux. Même si au premier coup d'œil ce n'était pas forcément flagrant. Elle avait légèrement perdu de sa couleur rien qu'en pensait à tout ça.

-J'ai dû subir une petite intervention parce que la plaie ne semblait pas se présenter très bien. Mais le médecin s'est occupée de ça... elle parlait doucement et d'une voix un peu mal assurée. Mais...

Sa main droite était inconsciemment venue se poser sur celle de De Guise qui elle était placée sur son côté. Se contact lui donnait à la fois de la force et du réconfort mais paradoxalement lui rappelait cruellement beaucoup de choses, dont le fait qu'elle devait lui dire, qu'elle ne pouvait pas garder ça pour elle.

-... j'étais enceinte... et le traumatisme m'a fait faire une fausse couche...

Bon au moins s'était dit, même si ça n'avait pas été très évident. A bien y réfléchir, ça faisait tout de même un bout de temps qu'elle n'avait pas parler de banalité avec le ministre et que chacune de ses paroles n'avait pas un poids lourd de conséquences.
Elle ne savait pas bien comment l'homme allait réagir et elle avait relevé les yeux vers celui-ci, mais avec une certaine appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 2 Nov - 11:05

Sa belle ne semblait vraiment pas au mieux de sa forme, Luc pouvait parfaitement voir qu’elle n’allait pas bien, qu’elle était pâle. Ce qui ne manquait pas de l’inquiéter toujours un peu plus. Est-ce que cette putain de blessure s’était infectée au point de la mettre réellement en danger ? Ses doigts caressaient doucement le ventre de la jeune femme, alors qu’il attendait sa réponse.

L’autre main, qui était posée sur le dossier de la chaise, alla alors se poser doucement sur sa joue, alors qu’elle prenait la parole, il fronça doucement les sourcils alors qu’il apprenait qu’elle avait quand même du subir une intervention.


- Et tout est bon ? Tu ne risques plus rien ?

Lui qui pensait que s’était terminé, voilà qu’un « mais » des plus inquiétants tomba, il l’observa alors avec une inquiétude grandissante, craignant le pire sur ce qu’elle allait lui dire, surtout que le ministre sentit la main de sa compagne se poser sur la sienne. Le couperet tomba alors et il blanchit aussi rapidement qu’un claquement de doigts.

Quelques secondes passèrent, silencieuses, alors que son cerveau prenait le temps d’analyser l’information.


- Enceinte… ? Mais… depuis combien de temps ?

De Guise observa la dame de compagnie, aussi pâle qu’un cadavre, la main sur sa joue continuait de la lui caresser.

- Je suis tellement désolé Shela… il se redressa alors légèrement pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Comme s’il cherchait à s’excuser de ce qu’il n’avait pas pu faire pour elle. Pardon… ou carrément pour ce qu’il lui avait fait, ils auraient dû faire plus attention.

En y réfléchissant, c’était peut-être mieux ainsi, un enfant dans ces conditions, ce n’était peut-
être pas la meilleure des choses et le politicien n’aurait pas souhaitait que son enfant naisse dans ce monde pourri, mais de l’autre… il sentait comme un nouveau coup de poignard planté dans sa poitrine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 2 Nov - 14:27

La jeune femme qui avait relevé les yeux vers son amant n’avait pas loupé son changement radical de couleur lorsqu’elle lui annonça la ‘nouvelle’. Le silence s’était fait d’un seul coup et il s’était écoulé plusieurs secondes avant que le ministre ne réponde quoi que ce soit. A la manière dont la main de Luc était venue se poser sur sa joue pour l’effleurer doucement et continuait de la caresser, la dame de compagnie savait qu’elle n’avait pas à craindre sa réaction. Elle se pourtant sentait à la fois apaisée et tendue, un peu confuse dans ses sentiments.

De Guise finit par rompre le silence installé pour lui demander depuis combien de temps mais au fond on aurait dit qu’il cherchait à s’assurer du fait qu’il avait bien compris ce qu’il venait d’entendre. Il semblait vraiment anormalement pâle et Shela s’en voulu un peu de lui faire à nouveau subir ça, mais pour le coup, elle ne pouvait pas garder tout pour elle.


-Trois mois... répondit-elle d’une voix blanche et ses propres paroles la choquèrent, trois mois ça lui paraissait à la fois peu et tellement beaucoup. Elle cherchait à se convaincre désespérément que c’était mieux ainsi à cause de ce qu’elle était, du rôle qu’elle jouait, mais aussi du monde dans lequel ils vivaient. Et pourtant.

Mais voilà que Luc s’excusa tout en se redressant vers elle pour lui déposer un baiser. Se fut surement de trop et la jeune femme ne put contenir ses larmes plus longtemps. Elle se reprit pourtant bien vite, parce qu’elle savait que si elle s’effondrait maintenant elle aurait peu de chance de pouvoir continuer par la suite. Elle devait absolument passer à autre chose, ne plus y penser, et elle avait beau trouver toutes les raisons pour ça, s’était juste tellement dur...


-Arrête... Ce n’est pas ta faute, lui assura-t-elle, alors qu’elle cherchait son contact. Après tout, ce n’était pas entièrement sa faute, ils étaient responsable à part égale dans cette histoire, et il faudrait bien se partager la difficulté de l’épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mar 3 Nov - 11:03

Luc resta quelques instants encore sans rien dire, alors qu’il apprenait depuis combien de temps Shela était enceinte. Et il manqua de s’asseoir de surprise. Trois mois ? C’était juste énorme ! Comment était-ce possible qu’il n’avait rien vu ? Certes, ils ne se voyaient pas tous les jours dans l’intimité, mais à ce niveau, il aurait pu remarquer quelque chose. Après tout, il avait déjà vécu deux fois la maternité. Enfin pas lui, sa femme, mais il avait été là pour la soutenir, il avait vu les changements chez son ex, que ce soit au niveau de l’humeur, du corps… chez sa compagne de maintenant, rien de tout cela ne s’était produit. Il l’aurait vu, il en était sûr.

- Trois…. trois mois ? Comment est-ce possible ? Tu étais au courant ?

Il était tout à fait près à la croire si elle lui disait que ce n’était pas le cas, après tout… rien n’avait réellement pu lui dire qu’elle attendait un heureux événement, quoique… bref, là n’était pas la question.

Pas à dire, ça lui foutait un méchant coup tout ça, il ne s’était réellement pas attendu à un truc pareil et quoi qu’on dise, c’était toujours difficile d’apprendre qu’on venait de perdre un enfant. Même s’il n’en était qu’au début de sa création… de suite il venait à s’imaginer s’ils avaient eu une fille ou un garçon, comment aurait été Shela en mère… il ne doutait pas, d’ailleurs, qu’elle en aurait été une bonne.

La jeune femme semblait être à fleur de peau, ce qu’il comprenait parfaitement. A peine avait-il effleuré ses lèvres, que l’homme la sentait craquer. Le ministre posa alors ses deux mains sur ses joues et essuya ses larmes avec ses pouces, en lui faisant un sourire qui se voulait le plus chaleureux et apaisant. Il fallait qu’il tente lui-même de reprendre quelques couleurs pour l’aider à surmonter sa perte.


- A moitié en tous les cas… fit-il doucement, alors qu’il se redressa encore une fois, pour la prendre contre lui, bien qu’elle soit encore assise, au moins, elle pouvait se lover contre son corps.

- Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ?

De Guise était prêt à tout, elle pouvait lui demander la lune, qu’il le ferait. Le bien être de sa chère et tendre, primait, au final, sur tout le reste. Même avec l’histoire qu’ils venaient de vivre, il se sentait coupable de cette perte… quoi qu’elle puisse dire pour l’en dissuader.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mar 3 Nov - 13:22

Il était impossible pour Shela, même dans son état, de ne pas remarquer à quel point Luc semblait troublé et surpris par la nouvelle, il avait même dû s'assoir quelques instant, sous le coup de la stupeur. La jeune femme, le regardait un peu à la dérobé, comme inquiète. Au moins la colère des jours précédents semblait réellement avoir disparu et c'est seulement après quelques secondes qu'il lui fit par de son ahurissement. Oui trois mois, à lui aussi ça devait lui paraitre énorme et très dur à croire, et pourtant...

-Je n'en savait rien... je n'ai... rien remarqué... Au fur et à mesure que les mots sortaient de la bouche de la dame de compagnie, celui-ci se rendait compte à quel point le constat était horrible.

Elle n'avait rien vu, sur elle-même, son propre corps, un bébé dans son ventre et elle n'avait rien senti. C'était effroyable, elle s'en voulait tellement et ça se sentait dans sa voix, son regard fuyant. Est-ce que c'était elle qui n'était pas normale d'avoir pu passer à côté d'une telle constatation ? En même temps il n'y avait pas eu grand chose à constater. Rien n'avait changé en elle, aucun indice n'avait laisser paraître quoi que ce soit !

Les mains de son homme virent alors se poser sur ses jours et balayer d'un doigt les larmes en surplus, il lui adressait un sourire rassurant mais c'était flagrant que lui aussi n'était pas des plus sereins et Shela ne pouvait pas lui en vouloir pour ça.
Il avait finit par se redresser et l'avait prise tout contre lui, elle s'était blottie au plus près de son amant et ses bras autours la réchauffait au plus profond d'elle-même.
Il reprit une fois de plus la parole, lui demandant ce qu'il pouvait faire, comment il pouvait l'aider. Shela sut alors qu'il serait près à tout, elle n'en doutait pas un instant, et pourtant elle regrettait qu'il n'y puisse rien changer :


-Il n'y a rien à faire. Il n'y a plus rien... à faire...


On ne pouvait remonter le passer et Shela n'en avait pas envie, elle ne voulait pas revivre la dernière semaine. Mais elle ne pouvait s'empêcher de chercher à s'imaginer comment elle aurait agit si elle avait su un seul instant qu'elle portait un enfant. Elle n'aurait surement pas plus hésité à donner sa vie pour Luc, mais il y avait tellement de scénarios autres possibles qui au final ne pointaient que vers une chose, la même chose : l'Impératrice. Comment aurait-elle pu lui cacher une chose pareil ? Alors il y aurait fallu trouver des réponses convenables et surtout cacher le fait que Luc était indéniablement le père. Et même sans ça, elle doutait que Livingstone soit vraiment satisfaite. Et puis comment élever un enfant dans de telles conditions ?


-Mais c'est mieux ainsi, n'est-ce pas ? Demanda-t-elle à voix haute, autant pour le ministre que pour sa propre conscience.

Alors pourquoi elle ne pouvait pas se résigner de cette perte ? Pourquoi au final elle imaginait tout un tas de chose au sujet de ce bébé qu'elle n'aurait jamais, et des autres enfants qu'elle ne pourrait plus jamais avoir non plus... l'idée d'enfanté n'avait jamais été la priorité chez Shela, surtout parce que le double jeu qu'elle jouait ne lui promettait pas une vie longue et heureuse. Mais maintenant que ça lui était arrivé, elle l'avait l'impression que ses gènes de mère étaient soudainement exacerbés, pourtant il y avait toujours avec cette idée contradictoire que c'était strictement impossible dans tous les sens du terme.
Elle aurait voulu exprimer tout ça à Luc mais aucun mot ne voulait passer sa gorge. Et lui ? Comment aurait-il réagit si elle n'avait jamais perdu le bébé ? Il savait ce que s'était, il avait eu une femme, et deux enfants, dont l'un (une plutôt) était encore au palais d'ailleurs... peut-être que ça lui avait largement suffi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mer 4 Nov - 11:05

La femme aussi n’avait réellement rien remarqué, ce qui pouvait largement paraître étrange, mais il avait entendu dire que ce genre de chose pouvait se passer. Une femme qui ne se rendait pas compte qu’elle était enceinte, jusqu’à l’accouchement, c’était rare, mais possible. Mais Luc n’en revenait quand même pas. Il ne pouvait pourtant pas lui dire que ce n’était rien, que ça allait aller, enfin ça devait aller, de toute façon, mais il se doutait que ça ne serait pas si facile que cela.

- Je te crois.

Après tout, il n’allait pas lui péter un câble à cause de cela et il était on ne peut plus honnête dans ses paroles. Il continua alors de sourire légèrement, pour lui remonter le moral. Mais il fallait bien avouer que c’était des plus difficile quand lui aussi était quelque peu perdu. Pourtant, c’était la jeune femme l’important, pas lui, à l’instant.

Debout, Shela collée contre lui, il lui caressait doucement la nuque, alors qu’elle lui disait qu’il n’y avait plus rien à faire et sa gorge se serra sans qu’il y puisse grand chose. Fixant son regard sur un point sur le mur face à lui, il tentait de calmer le flot de sentiment qui le prenait bien trop rapidement aux trippes. Sa compagne s’en voulait, mais que dire de son côté ?

Si elle l’avait perdu, c’était de sa faute et uniquement de la sienne, s’il n’avait pas joué au con, s’il ne l’avait pas repoussé aussi violement alors qu’il était aux mains de la Cible, est-ce que cela aurait pu se passer autrement ? Si Shela l’avait su et qu’elle le lui avait dit, qu’aurait-il fait ? Il se doutait qu’il aurait accepté sans autre les propositions des rebelles, les aurait laissé tuer l’Impératrice et aurait filé avec elle… pourquoi est-ce qu’il fallait toujours un drame pour que l’on ouvre réellement les yeux sur ce qui était important ?


- Je suis tellement désolé… j’ai vraiment été le roi des cons… murmura-t-il à nouveau, alors qu’elle lui répondait qu’il n’y avait plus rien à faire… oui c’était trop tard pour cet enfant qu’ils n’auraient jamais. Et encore, De Guise ne savait pas, pour l’instant, qu’il risquait bien de ne jamais en avoir avec cette femme à nouveau.

La dame de compagnie tira le ministre de ses sombres pensées, en posant la question qui pourrait les disculper un peu. Il resta encore quelques secondes, silencieux, laissant ses doigts glisser sur la nuque et les épaules de sa belle, avant de se décider à lui répondre. Il avait prit une grande inspiration, refouler tout son mal être et s’était raclé légèrement la gorge, pour étouffer un quelconque sanglot, avant de baisser les yeux sur elle et d’au final, s’abaissait pour avoir son regard à la hauteur du sien.

Sans attendre, l’homme prit à nouveau son visage entre ses mains, se plongeant dans son regard, s’y laissant noyer quelques instants.


- Oui. C’était peut-être dur à entendre, mais ils devaient l’entendre. Qu’aurions-nous pu offrir à cet enfant ? Il n’aurait pas eu une vie facile… de plus, je ne pense pas que Livingstone te l’aurait laissée et elle aurait tout fait pour en connaître le père. Et moi… je n’aurais jamais pu le cacher. C’est mieux ainsi… sa vie aurait été un enfer.

Luc tentait d’y mettre toute sa conviction, afin qu’elle y croit aussi et oublie le reste, qu’elle oublie tout ce qu’elle ne pourra jamais faire avec ce môme, ce que la vie de « famille » aurait pu donnée… voilà pourquoi il était si dur dans ses paroles. Paroles qui étaient loin d’être anodines à prononcer et si l’on connaissait bien le ministre, cela se sentait, que les mots ne semblaient pas vouloir traverser la barrière de ses lèvres, que chaque parole était une nouvelle blessure et qu’en parlant, il tentait de se convaincre lui aussi, du bien fondé de ses dires.

A son sens, il se devait de se montrer fort, pour l’aider à passer cette épreuve, lui montrer qu’il était là pour la soutenir, même si beaucoup de chose s’étaient écroulées en son fort antérieur, chaque chose serait réparée en son temps, pour l’instant, sa compagne était sa priorité. Le ministre l’attira tout contre lui, sans lui laisser le temps d’analyser quoi que ce soit, bien qu’il soit accroupi, dans une position peu stable, il avait besoin de sentir son corps contre le sien, sa chaleur, de s’enivrer de son odeur, tenter d’oublier pour quelques secondes, tout ces problèmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Admin
Admin/ Maître du monde/ MJ à temps partiel
avatar

Messages : 597
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Jeu 5 Nov - 4:25

Shela sentait peu à peu un poids se délester de son corps tandis que son amant lui assurait qu'il la croyait, et que ça avait beau être incroyable pour le coup, c'était possible, et de toute façon, il n'y avait pas vraiment d'autre explication. De plus ses sourires et ses caresses rassurantes ne pouvaient que la réchauffer. Elle n'était pas seule. Elle le savait. Il serait lui aussi pour supporter tout ça. Il avait toujours été là, même si ça n'avait pas pu lui paraître évident, alors qu'elle avait dû jouer sur plusieurs front, supporter l'Impératrice et se battre pour la Cible. Elle savait qu'il ne l'abandonnerait pas maintenant.

Cependant elle ne pouvait que voir le trouble du ministre, sentir que lui aussi devait lutter contre ses sentiments et devait probablement se reprocher beaucoup de chose et Shela aurait voulu le rassurer à son tour, lui dire que ce n'était pas de sa faute, qu'ils ne pourraient rien changer, qu'elle ne lui en voulait pas, qu'elle ne lui en voudrait jamais. Il s'excusa de nouveau et ses paroles vrillèrent la jeune femme qui ne voulait pas qu'il se fasse de mal comme ça. Elle aurait voulu lui dire clairement, mais les mots mourraient avant même avoir la prétention de sortir. Son cerveau refusait tout simplement de laisser passer quoi que ce soit.

C'est alors qu'elle observa son changement d'attitude, il semblait vouloir se reprendre et se préparer à parler. Elle redoutait ce qu'il allait lui dire, car au final elle savait, ils pensaient tous les deux à la même chose et assurément, ils en étaient tout les deux atteint au plus profond d'eux même. Mais Luc eut le courage de le dire à voix haute. D'exprimer les seules paroles qui pourraient leur donner, à Shela en tout cas, la force de continuer sans vivre avec le regret le restant de ses jours, ou du moins, beaucoup moins.

Elle était prête à ce qu'il allait dire, mais quand les phrases tombèrent elle se rendit compte à quel point elle essayait de cacher la chose, de l'enfouir le plus profondément possible, sans tenir compte de ce qu'elle ressentait vraiment. Avoir un enfant était généralement dans un couple ce qui pouvait arriver de mieux, pourquoi eux n'auraient-ils pas le droit de vivre ça, et pourquoi devaient-ils en plus se persuader que c'était mieux comme ça ? C'était vraiment trop cruel. Et pourtant. Shela acquiesça de nouveau. Elle devait faire un effort. Pour eux.

C'est au moment ou la demoiselle de compagnie en eut le plus besoin que Luc la prit doucement contre lui. Tous les deux, seuls, corps contre corps. Rien d'autre n'aurait pu les aider que cette étreinte. Shela se laissait complètement aller dans les bras de son amant, fermant les yeux, n'ayant même plus la force de pleurer. Elle voulait s'endormir là, tout contre l'homme qu'elle aimait et que plus jamais on ne vienne la déranger. Elle voulait se laisser faire, se laisser vivre juste cinq minutes, s'oublier. Malheureusement son souhait était loin d'être réalisable, et d'autant moins possible qu'ils n'allaient malheureusement pas être tranquilles bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strenghtandfaith.forum-actif.net
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Ven 6 Nov - 15:54

Rien que le fait de la sentir venir ainsi dans ses bras, remontait un peu le moral du ministre. Ca n'allait pas s'oublier aussi facilement, mais au moins, ça lui permettait de se dire qu'il l'avait toujours elle et qu'il ferait tout pour que jamais, elle ne regrette cette perte. Ils restèrent ainsi un moment, juste à profiter de l'instant, tandis que De Guise lui déposait quelques baisers dans les cheveux, tout en lui caressant doucement le dos. Ils avaient besoin de ce genre de moment, surtout dans leur situation actuelle. Il lui murmura alors un "je t'aime" plein de promesse.

Sentant qu'il allait réellement finir par se casser la gueule dans sa position peu stable, l'homme prit les reines de l'affaire et se redressa lentement, tenant toujours sa compagne contre lui, tout en sentant qu'elle se laissait faire sans autre. Toujours avec la même douceur, il entreprit de la porter carrément et décida de l'amener dans un endroit plus agréable que ce pseudo hall. La suite fût vite vue, l'endroit le plus confortable qu'il avait dans ses appartements, c'était bien sa chambre, il alla donc déposer Shela sur son lit, tout en douceur, comme toujours, un petit sourire aux lèvres. Ce qu'il venait de faire, n'avait absolument aucun sous-entendu, il estimait juste qu'ils seraient mieux là.

Se couchant alors à ses côtés, il se colla de nouveau à elle, passant ses deux bras autour de son corps et ferma les yeux un moment, profitant toujours de ce moment qu'ils avaient pour eux. Ses mains parcouraient lentement ses formes, les connaissant déjà par coeur mais aimant les suivre quand il en avait l'occasion. Il posait aussi quelques baisers sur son visage, cherchant parfois ses lèvres pour échanger un baiser des plus amoureux. Elle lui avait dit qu'il ne pouvait rien faire, Luc allait pourtant tenter de lui faire oublier pour quelques instants toute cette histoire.

L'homme ne calculait plus réellement ce qu'il se passait ou ce qu'il faisait, si ça devait déraper, et bien, ça déraperait, tant pis. Il avait fermé sa porte, ils entendraient si quelqu'un devait débarquer à l'improviste chez lui. Il l'espérait en tout cas, mais pour l'instant, sa seule préoccupation était Shela, le reste n'avait plus d'importance. C'était dangereux, voir suicidaire, tant pis... si par contre, elle décidait d'y mettre fin, il comprendrait et n'insisterait pas plus. Elle commandait, il obéissait pour cette fois.


[HRP: Court et foireux... sorry...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Sam 7 Nov - 5:26

[HRP : bon je te laisse raconte ce que tu veux avec Shela si t'as de l'inspi' sur le sujet]

Plusieurs jours s'étaient écoulée depuis que le ministre de la communication avait été kidnappé, puis retrouvé, certes par hasard, et enfin questionné, et l'Impératrice lui avait laissé quelques jours de répit avant de revenir à la charge, autant qu'il soit rétablit si elle voulait obtenir quelque chose de l'homme, qui amoché ne servait décidément à rien. De plus, elle avait eu suffisamment d'ordre à donner pour, d'un côté débusquer les traitres et de l'autre prendre des précautions de sécurité encore plus radicale pour lutter contre la vermine. Ensuite il avait fallu organiser une répression mémorable, histoire de faire comprendre aux terroristes qu'ils jouaient bien oeil pour oeil dent pour dent, mais fois 10 pour l'Impératrice. Des arrestations en masse avait eu lieu et des exécutions de prisonnier également.

Bref, au milieu de ces réjouissances, Joane avait tout de même décidé de porter un peu plus d'attention à son ministre. C'est pour ça qu'elle avait bien dans l'intention de ne pas le laisser tranquille trop longtemps. De plus, il fallait qu'elle mette en place ses promesses, surtout celle comme quoi il allait vraiment comprendre sa peine, et qu'elle n'allait pas lui faciliter la vie.
C'est probablement pour ça qu'elle avait l'intention de lui rendre une petite visite improvisée dans ses appartements... dont, il fallait le préciser, elle avait un double des clés au cas où, de plus s'était toujours pratique pour aller fouiner.

C'est donc dans cette optique qu'elle s'était rendu chez l'homme et qu'après avoir tenté d'entrée sans prévenir et s'être heurtée à une porte close , elle avait pu pour la première fois se servir des clés. Silencieusement elle avait pénétré dans les appartements du politicien pour remarque que le vestibule était vide, étrangement elle connaissait les lieux, et elle se dirigea directement vers la chambre, où en effet, elle trouva un peu plus de monde... pourtant elle ne s'était pas vraiment attendu à ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Sam 7 Nov - 5:57

Les choses s’étaient déroulées bien rapidement. A peine Luc avait-il commencé ses doux baisés, que Shela y avait répondus sans plus de cérémonie, elle avait attrapé le col du peignoir de son homme pour l'attirer plus contre elle, de peur qu'il ne la quitte trop rapidement, bien que ce ne soit en aucun cas dans ses priorités de l'instant. Les baisers s'étaient alors très vite enflammés, les mains avaient commencés leurs longues ballades, De Guise s'était bien rapidement retrouver sans plus rien sur lui, mis à part le corps de sa maîtresse qui le recouvrait entièrement et que ses lèvres lui déposaient quelques baisers enflammés sur sa peau nue. Ils étaient bien partis tous les deux, pour prendre du bon temps, pour oublier tout ce qui les entourait et notamment le danger qui hantait les couloirs de ce palais.

Mais comment le politicien pouvait prévoir que l'Impératrice choisirait ce moment là pour débarquer à l'improviste dans ses appartements... alors que la porte était fermée à clé!? Il saurait ainsi pour la prochaine fois, s'il y en avait une, qu'il faudrait faire plus que simplement tourner le verrou. Peut-être que mettre un meuble assez lourd devant la porte, permettrait d'empêcher quiconque d'entrer et de les laisser finir en paix.

Enfin pour l'instant, l'homme n'avait pas encore ce genre de considération, il était plutôt totalement concentré sur le plaisir qu'il donnait et qu'il ressentait, car même si Shela avait prit les dessus un long moment - chose qu'il appréciait totalement, il fallait le dire, car il n'y avait bien qu'avec Joane qu'il jouait au dominateur - il avait au final reprit l'avantage dans l'ébat et était bien décidé à amener sa belle au plaisir ultime. Leurs lèvres restaient la plupart du temps scellées, leurs doigts étaient entrecroisés et leurs mains semblaient soudées l'une à l'autre. Ils ne faisaient qu'un et ça leur était plus qu'agréable et profitable. Après tout ce qu'ils avaient traversés, voilà qu'ils avaient trouvés le meilleur moyen de réconciliation.

Pourtant, un bruit fit dresser l'oreille à Luc, avant qu'il ne se rende compte que l'on se raclait la gorge dans son dos. Un frisson plus que glacial traversa alors toute son échine et comme si on lui jetait un sceau d'eau glaciale sur la tête, il arrêta ce qu'il était en train de faire pour se retourner sans attendre et il devint aussi blanc qu'un cadavre en voyant que ce n'était personne d'autre que Livingstone en personne qui se tenait au pied du lit et les observait d'une façon des plus glacials.

Shela dans un réflex de survie, se redressa alors promptement, un drap la recouvrant et s'inclina alors respectueusement, comme il se devait face à l'impératrice, tout en se gardant bien de piper mot. Luc quand à lui se retrouva comme un con avec rien pour cacher sa nudité, mis à part un coussin qu'il attrapa en cinquième vitesse, tout en s'inclinant lui aussi pour la saluer.


- Majesté... je ne vous attendais pas si tôt.

Mmmm... non pas possible? Il fallait qu'il trouve très rapidement une excuse pour le fait d'avoir dans son lit, l'une de ses femmes de compagnie, car si lui risquait gros, sa belle encore plus! Peut-être qu'il devrait dire qu'il appréciait que l'on aille jusqu'à se préoccuper de ses besoins d'hommes en lui envoyant de la chaire fraîche ainsi, mais il doutait que ce soit le moment approprier de le dire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 16 Nov - 22:36

Livigstone avait pour le moins été prise au dépourvu et pour une fois elle ne savait encore pas bien comment elle allait réagir, mal très certainement, mais pour l'instant la stupéfaction faisait encore son effet pour que les sentiments qui allaient suivre prennent le dessus. Elle était arrivée sur le seuil de la chambre pour surprendre son ministre en très bonne compagnie. Celle d'une jolie jeune femme, qui n'était autre qu'une de ses demoiselles d'honneur les plus proches, Shela. Difficile était de dire ce qui avait pétrifié l'Impératrice sur le pas de la porte. La surprise lui avait fait perdre sa couleur, que sont cerveau lui retransmette toutes les informations.

De Guise était purement et simplement en plein ébat avec une de ses suivantes... l'information avait vraiment du mal à passer. La colère monta doucement, une rage glacée qu'elle contenait avec difficulté elle ne savait trop comment. Une bouffé de haine mais aussi peut être de quelque chose proche de la jalousie s'était emparée du tyran mais pour une raison obscure celle-ci restait parfaitement placide, droite. Le regard avec lequel elle regardait, sans aucune gêne, le couple pleine ébat était presque à glacer le sang et d'ailleurs, le couple en question semblait si bien occupé (et temps mieux pour eux) qu'il ne paraissait même pas remarquer la présence de Joane dans la pièce.

Celle-ci quitta alors l'embrasure de la porte pour venir se placer au pied du lit et finalement mettre à terme à tout ça en se raclant la gorge, surprenant ainsi les deux amants dans un moment des moins propice. Les bras croisés contre le poitrine elle leur jetait à tour de rôle un regard furieux et assassin alors qu'ils se débrouillaient comme ils pouvaient pour garder encore un semblant de dignité. Shela tentant vainement de s'incliner face à l'impératrice et Luc ne trouva rien de mieux que faire une constatation bien navrante.

Joane n'avait même plus la force de soupirer tellement sa colère avait dépasser un stade encore supportable. Elle ne savait pas si elle allait se mettre à leur crier dessus ou tout simplement faire rappliquer quelques uns de ses hommes pour leur apprendre les bonnes manières. Son trouble était presque étonnant au final.


-Oui, je... vois ça... répondit-elle à De Guise sur un ton des plus cassants.

Est-ce qu'au moins ils avaient conscience de ce qu'ils faisaient ? Est-ce qu'ils savaient au moins ce qu'il risquaient à se retrouver pour leur partie de jambe en l'air ?
Un petit nombre de question peuplait ainsi la tête de Livingstone, entre autre : depuis combien de temps ?
En tout cas, Luc allait devoir trouver une explication valable à leurs agissement s'ils ne voulaient pas quelques ennuis... enfin façon de parler parce que de toutes façons ils auraient des problèmes, Joane avait bien l'intention avait bien l'intention de leur faire payer leur insolence.

La tyran prit les premiers vêtements qui lui tomba sous la main et les lança négligemment à Shela en lui ordonnant d'une voix sèche et sans appel :


-Habillez-vous espère de trainée et sortez d'ici immédiatement. Attendez dehors, ne croyez pas que vous allez vous en tirer...

Puis une fois la demoiselle sortie, Joane reconcentra son attention sur le ministre, son ton n'était pas plus chaleureux :

-Bien... j'espère que vous avez une explication... convaincante...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mar 17 Nov - 14:48

Fallait très sérieusement être aveugle, pour ne pas voir que Joane fulminait, mais se contenait à la plus grande surprise de Luc. Mais ce n'était que le calme avant la tempête, il n'était pas idiot et connaissait bien assez cette femme, pour savoir que plus elle était calme, plus le retour, au final, ferait mal, très mal. Et là... le couple était franchement TRES mal. Ils avaient bien conscience tout deux de ce qu'ils avaient fait et de qui pouvaient les attendre, ils le savaient depuis qu'ils avaient démarrés leur histoire, pourtant ça ne les avait jamais empêché de se voir en secret et cette fois-ci... il venait de voler en éclat, pour leur plus grand malheur. Comme s'ils n'avaient pas déjà assez à gérer comme cela.

Les paroles de l'Impératrice ne firent que confirmer ce qu'ils savaient déjà, qu'elle fût dans une colère noire. De Guise fit une légère moue, là il était vraiment prit en faute et il fallait qu'il réfléchisse très vite à comment s'en sortir. Enfin, comment les sortir tous les deux de cette situation. Il pensait d'abord à Shela, contrairement à lui, elle ne bénéficiait pas d'une protection d'un quelconque pays ennemi et si Livingstone décidait de s'en débarrasser, elle le ferait sans aucun regret. Ce qui n'était pas fait pour lui plaire, pas du tout même. Dans quel merdier ils venaient de se mettre tous les deux! Ils l'avaient toujours fait en connaissance de cause, mais maintenant que le couperet était tombé, l'homme se sentait encore plus mal.

Sa pâleur devait refléter ses pensées, même si pour la chef de l'Etat, ça pouvait être qu'une simple prise de conscience d'avoir été attrapé en flagrant délit. Ce qui pouvait parfaitement excuser son teint d'un blanc laiteux.

Il serra la mâchoire alors que Joane montrait tout son mépris pour sa dame de compagnie. Il l'aurait bien insulté en retour, mais ça n'aiderait en aucun cas sa belle, ça c'était plus que certain. Il ne supportait pas de la voir se faire traiter ainsi, elle disait avoir l'habitude, de toute façon, c'était bien connu que la patronne était du genre tyrannique avec tout le monde et surtout ceux qui devaient la servir. Ses yeux suivirent quelques instants la sortie de sa maîtresse et son regard croisa le sien alors qu'elle se trouvait derrière Joane qui ne pouvait rien voir. Lui ne pouvait rien faire qui le compromettrais, mais il tenta de lui faire comprendre, par son attitude, qu'il ferait tout pour arrondir les angles.

Son regard se focalisa alors sur l'Impératrice et l'homme resta quelques instants, muet, cherchant les excuses qu'il pourrait lui fournir et qui seraient, comme elle le demandait, convaincantes. Dur, dur, de toute façon, ils étaient condamnés, il le savait. Mais devait-il dire la vérité ou au contraire lui raconter n'importe quoi? Certes, ils en avaient parlés une ou deux fois avec sa compagne, juste pour voir ce qu'ils pourraient bien dire si cette situation arrivait, mais ça n'avait jamais réellement abouti.

Le ministre se voyait mal, pourtant, avouer à sa pire ennemie qu'il aimait cette femme, c'était lui donner sur un plateau d'argent, un moyen de faire pression sur sa personne de façon inimaginable. Il ne pouvait pas non plus se permettre de jeter la faute sur Shela, au risque de lui apporter plus d'ennuis qu'elle n'en avait déjà.


- Une envie subite, elle était là, j'en ai profité. Voilà tout. Vos demoiselles de compagnie sont difficiles à convaincre, je dois bien vous l'avouer.

Oulha pas dit que ça convienne à Joane, si elle les avait vu en action, elle devait bien se douter que c'était plus qu'un simple coup pour le plaisir... mais au moins il passait pour l'enfoiré de service et peut-être que la colère de la femme qui lui faisait face serait moindre sur son personnel... croisons les doigts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mer 18 Nov - 0:50

Joane essayait de respirer lentement et profondément pour ne pas hurler trop rapidement et ne pas commettre un geste regrettable qui diminuerait sensiblement l'espérance de vie du ministre et de son « envie subites » qui attendait dehors. L'Impératrice était tout simplement folle de rage, comment pouvait-il oser un instant se permettre de tels écarts, étaient-ils assez inconscient pour prendre le risque plusieurs fois ?! Et cette pauvre idiote, savait-elle ce qui l'attendait maintenant. Luc était comme chasse gardé. Le ministre alimentait la haine que le tyran avait envers lui mais d'un autre côté, elle n'aurait permis à personne d'entretenir d'autres relations avec l'homme, presque par jalousie... l'avantage d'être à la tête du gouvernement, c'est qu'on vous demandait rarement de vous justifier...

-Je crois qu'il serait préférable pour vous de réprimer un peu plus vos envies... répondit-elle d'une voix on ne pouvait plus glacial. Son regard méprisant le dévisageait sans aucune retenue jusqu'à ce qu'une « idée » lui passe par la tête, elle tenait sa vengeance. Elle avait trouver le moyen de foutre un coup de plus au ministre.

Qu'il fréquente sa demoiselle de compagnie à une fréquence régulière ou pas, peut importait en fait, car connaissant Luc, il ne pourrait que ce reprocher ce qui allait lui tomber dessus. Ca serait juste probablement un peu plus difficile s'ils n'en étaient pas à leur petit rendez-vous secret.

Un sourire malveillant se dessina alors doucement sur les lèvres de l'Impératrice et elle reprit d'un air des plus sadique :


-... préférable pour vos compagnes également...

Elle laissa plané un doute, qui, quand on connaissait un temps soit peu Livingstone, ne pouvait pas durer bien longtemps. Celle-ci n'avait pas l'intention de rester bien longtemps, elle en avait assez vu comme ça, et ce que attendait Shela était bien suffisant à son goût pour calmer sa fureur. D'une parce qu'elle n'aurait jamais plus de problème avec ladite suivante et de deux parce que peut-être que ça calmerait son ministre de la communication. Elle avait promis de faire de sa vie un enfer et elle avait gentiment l'impression d'être sur la bonne voix.

Elle ajouta avec toujours un petit regard perverse :


-Je vous laisse le temps de vous vêtir un peu plus, vous désirez peut-être parler une dernière fois avec Shela... Shela, c'est son prénom, je vous le précise au cas où vous n'auriez même pas eu la présence d'esprit de lui demander avant de lui sauter dessus.

Il fallait avouer que Joane prenait un malin plaisir à remuer le couteau dans la plaie, très peu persuadée par l'histoire que lui avait servit De Guise, de toute façon, elle aurait rapidement confirmation avec sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Mer 18 Nov - 11:21

De Guise sentait parfaitement que Joane se retenait d’exploser après ses explications. Il était presque étonné de la maîtrise de soit qu’elle arrivait à démontrer à l’instant, pour des choses aussi « futiles » dirons-nous. Bien qu’il ne considérait pas son histoire avec Shela ainsi et que ce qui se passait à l’instant était bien loin de l’être. Mais il connaissait Livingstone et elle pouvait parfois péter un câble beaucoup plus rapidement, ce qui faisait que le ministre ne savait pas s’il préférait la voir dans un accès de rage ou dans cette colère froide toute en retenue, qui pouvait lui faire penser qu’elle méditait très sérieusement à comment lui pourrir au mieux la vie.

Quand elle lui balança qu’il pouvait bien voir à calmer ses ardeurs, il aurait presque eu envie de lui dire qu’elle devait peut-être voir à faire la même chose, mais se retint à temps, il n’était réellement pas en position de dire quoi que ce soit, à part trouver des excuses pour sauver la vie de sa compagne. Et s’il commençait à trop chercher l’Impératrice, il savait que c’était creuser de ses propres mains la tombe de la jeune femme.

Il ne pouvait pas non plus lui sortir que c’était en attendant qu’elle veuille bien lui faire à nouveau le plaisir de ses faveurs, vu comment il détestait tout simplement le simple contact physique avec elle. Et bien entendu, Joane le savait parfaitement, vu qu’il ne se montrait jamais des plus enclin à vouloir se plier à ses désirs. En gros, il était quelque peu coincé pour le coup. Et chose incroyable, l’homme resta silencieux. C’était bien rare pour être noté, lui qui avait toujours une répartie sans pareille, voilà qu’il laissait couler sans rien dire en retour. Si ça ne prouvait pas qu’il comprenait parfaitement dans quoi il s’était foutu… bah oui, il avait beau avoir un caractère quelque peu suicidaire sur les bords quand il se trouvait avec elle, ça n’empêchait pourtant pas qu’il savait quand il fallait la fermer pour de bon et le temps était venu.

Luc ne manqua pas non plus le sourire désagréable qui se profilait sur le visage de son interlocutrice et il ne put que froncer les sourcils en répartie, non, il n’aimait pas ça, pas du tout et ses paroles ne firent que confirmer son pressentiment. Pas de doute possible pour l’homme politique qui connaissait trop bien la chef de l’Empire, rien qu’à ses paroles, il savait que Shela était condamnée et un frisson glaciale lui traversa toute l’échine, si l’on savait observer, on pouvait voir que les poils sur ses bras s’étaient dressés quelques secondes et son teint été resté plus blanc que la normale. Merde, là il avait un vrai problème.


- Madame, je suis le plus fautif dans cette histoire, ne vous privez pas d’une aussi bonne femme de compagnie par ma faute.

Parce qu’il savait que Shela avait toujours fait bonne impression à Joane… il fallait espérer que cette corde marche, mais il en doutait un peu quand même. Un sourcil s’arqua naturellement tandis qu’elle lui laissait la possibilité de parler une « dernière », dieu qu’il n’aimait pas ce mot, fois à la jeune femme, tout en lui rappelant son prénom. Comme s’il ne le connaissait pas… était-ce un piège de sa part ? Il n’en doutait pas une seule seconde et il du réfléchir bien rapidement pour décider de la suite de ses agissements.

C’était évident qu’il souhaitait lui parler encore une fois, juste pour lui dire qu’il allait la sortir de là, qu’il trouverait un moyen, légal ou pas. Mais comment le prendrait l’Impératrice, s’il prenait ce droit qu’elle lui offrait ? Est-ce que ça pouvait risquer de faire avoir encore plus d’ennui à sa compagne qu’elle n’en avait déjà ? Il détestait cette situation, car il ne savait décidément pas comment y faire face et ça le rendait malade.


- Merci pour votre considération… et s’il est possible de lui parler quelques secondes… j’ai assurément des excuses à lui faire.

Ou comment réussir à tourner un minimum la situation à son avantage. Enfin… façon de parler. Il avait d’ailleurs déjà attrapé son pantalon qui traînait à terre pour le repasser, après tout, il n’était pas des plus à l’aise dans sa tenue légère face à Livingstone, même si elle l’avait déjà vu ainsi et plusieurs fois. De Guise n’aimait franchement pas son regard.

Le ministre attendit donc avec une certaine angoisse la suite des répliques de sa patronne, qui risquaient bien d’être cinglantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Jeu 19 Nov - 14:42

Joane observait presque avec délectation le changement de couleur radicale de l'homme qui pâlissait à vue d'œil, est-ce qu'il commençait à comprendre ? Surement à la tête qu'il faisait et l'Impératrice ne pouvait que se réjouir du spectacle.
L'homme avait précipitamment voulu défendre la jeune femme en s'accordant toutes les fautes mais c'était loin de convaincre le tyran, qui trouvait d'ailleurs sa protestation un peu molle, surtout au niveau des arguments... elle s'était presque attendu à un discours passionnée ou elle ne savait trop quoi, mais quelque chose de plus... poignant. Venant de son ministre qui pourtant savait, quand il le voulait, montrer l'étendue de sa répartie c'était vraiment très décevant. Dommage, Joane aurait voulu voir ça, mais elle s'en passerait.

Elle lui lança alors un petit regard blasé, presque un peu déçu, avec un air qui voulait dire «vous pensez que j'en est quelque chose à faire de cette femme, c'est une suivante parmi tant d'autre, une de plus ou une de moins »...

Il accepta alors « l'offre » que lui avait fait Livingstone en essayant habilement de cacher les vraies raisons qui le poussait à parler avec cette demoiselle, mais elle n'était pas dupe, loin de là...
Elle ne pu alors s'empêcher un petit rire glaciale :


-Vous la condamnez à mort, je crois qu'elle n'en a pas grand chose à foutre de vos excuses !

L'homme avait alors cherché à se vêtir un peu plus et Joane avait reprit comme pour bien lui faire comprendre ce qu'elle venait de dire :

-Ne vous donnez pas cette peine si ce n'est pas pour lui avouer un amour passionné ou autre chose de grandiloquent...

Son sourire narquois qui accompagnait ses mots avait quelque chose de perfide et elle se complaisait totalement dans son rôle de dirigeante sans cœur.
Il y avait quelque chose de tellement jouissif de pouvoir tout contrôlé, leur montrer à quel point elle était omnisciente et qu'elle contrôlait leur vie et qu'ils ne pouvaient rien faire sans qu'elle n'ai une influence sur eux...
Bref, Luc allait surement rager, ou la supplier, au choix (et l'Impératrice espérait vraiment qu'il ferait le deuxième choix), mais en tout cas, il risquait de vraiment ne pas apprécier le fait de ne pas pouvoir dire un mot à sa belle une dernière fois... il n'avait qu'à pas lui mentir aussi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 23 Nov - 0:27

Heureusement que Luc était déjà complètement blanc, car il aurait encore pu perdre un degré de couleur quand Joane cracha son venin, tandis qu'il venait de dire qu0il devait faire des excuses à son amante. La sentence tomba comme une chape de plomb sur ses épaules, lui comprimant la poitrine, lui faisant serrer les dents, les poings... il était on ne peut plus crispé, tendu et il ne pouvait pas le cacher.

L'homme avait comme l'impression d'être en apnée, de se retrouver obligé de retenir son souffle pour s'empêcher de se noyer. Sauf que là, s'il retenait sa respiration, c'était bien pour s'empêcher de dire une bêtise, de faire une connerie, de lui sauter à la gorge pour lui régler une bonne fois pour toute, son affaire.

Il se devait d'être moins suicidaire dans ses pensées. Logique, froid et calculateur, voilà ce qu'il devait atteindre pour pouvoir se battre contre Livingstone, mais comment pouvait-il se montrer des plus rationnels, quand des sentiments aussi forts que ceux qui le liaient à Shela se glissaient dans l'affaire? C'était juste impossible et pour la première fois de sa vie, sans que l'Impératrice ne le lui demande une centaine de fois ou n'use d'une de ses viles ruses pour le faire craquer, le ministre de la communication était tombé à genoux, mettant de côté tout son égo, aux pieds de celle qu'il haïssait le plus au monde en cet instant, pour tenter de sauver celle qu'il aimait, le coeur savait commander au reste et toute l'estime de soi pouvait passer à la trappe quand il s'agissait de sauver celle qui lui permettait de rendre cet exil un peu plus supportable, vivable, qui vaille la peine, au final, d'être vécu.


- Je vous implore de me laisser la voir...

A genoux, tête basse, en parfaite position de soumission, il espérait que Joane en avait eu pour son argent et lui laisserait la possibilité de voir sa compagne.

Car même si ses sentiments étaient plutôt mis à mal, il cherchait un moyen d'empêcher le d'arriver et le tilt venait de se faire dans son esprit. La Cible. Les seuls qui seraient à même de pouvoir faire quelque chose pour Shela, étaient ceux qu'il avait envoyé sur les roses quelques jours plus tôt... quelle ironie du sort... mais pour pouvoir les contacter, il avait besoin de voir sa belle. Qu'elle lui donne le moyen, l'adresse de cette femme avec qui, il avait conversé et qu'il ne connaissait que sous l'identité d'une morte: Abigaël Foster,

De Guise attendait donc, sans broncher, que Sa Majesté se décide sur la suite des événements, tout en espérant qu'ils iraient légèrement en sa faveur, car s'il ne pouvait pas voir sa belle, il savait qu'il risquait bien de galérer pour la suite de son plan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
L'Impératrice
Impératrice Suprême / Cinglée Tyranique
avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Sous sols du palais

Feuille de personnage
Situation: Dans le coma
Renseigements:
Humeur: Neutre

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 23 Nov - 1:55

Comment décrire ce que Joane pouvait ressentir dans l'instant ? C'était tout simplement indescriptible, terriblement jouissif, sa poitrine gonflée par le contentement, l'orgueil. Elle regardait d'un œil parfaitement méprisant De Guise qui venait de tomber à genoux, mais à la fois tellement satisfait. Il l'avait fait, il avait ravalé son égo, il avait s'était soumis et l'avait supplié. Jamais depuis qu'il avait mit les pieds dans l'Empire l'Impératrice avait réussit à le mater et voilà que c'était fait, pour une histoire de cœur en plus, s'était tellement lamentable...

Le tyran aurait bien été impitoyable jusqu'au bout, lui refusant fermement cette demande mais d'un autre côté elle avait eu ce qu'elle voulait depuis tant d'année non ? Elle avait encore une fois prouvée à Luc sa supériorité et voilà qu'il l'admettait de la façon la plus délectable, alors peut-être aurait-elle l'extrême bonté de faire un geste généreux. Elle s'accroupit doucement pour se retrouver à la hauteur du ministre de lui murmura doucement à l'oreille :


-Voyez, ce n'est pas si difficile...

Elle se releva ensuite brusquement pour se diriger vers la porte où elle avait congédier un peu violemment sa dame de compagnie quelques minutes auparavant. Shela semblait attendre un peu paniquée dans le couloir et Livinsgtone lui avait jeté un regard de dédain avant de la prendre par le bras sans aucune délicatesse et de la trainer à l'intérieur pour l'amener jusqu'en face de Luc.
Elle fixa de nouveau l'homme avec un regard à la fois tellement glacial et pervers :


-Une minute.

C'était le temps qu'elle leur accordait, mais qu'ils ne se fassent pas d'illusion elle ne bougerait pas de la. Elle s'était juste légèrement écarté du couple et avait pris appuis sur un meuble contre le mur. Ses doigts sur le dessus de la commode battait les secondes, ils pouvaient être sûrs qu'ils n'auraient pas une seconde de rab...

Et puis à bien les regarder comme ça, l'un près de l'autre, Joane s'était demandée combien de temps ils avaient pu jouer à ce petit jeu, comme ça, juste sous son nez, en même temps que la question se posait dans son esprit la réponse la frappa de plein fouet... une soirée il y avait neuf ans de ça, sur le balcon...

L'impératrice changea doucement de couleur et la température de la pièce n'avait pu que descendre d'un degré... la rage était soudainement remontée et ses doigts s'étaient crispés sur le rebord du meuble. Elle décréta d'une voix tranchante :


-Votre temps et écoulé.

Sur ce, elle appela la garde et sans plus attendre Shela était emmenées dans les sous-sols histoire de la faire patienté jusqu'au moment cruciale. Étrangement, Joane savait déjà comment elle allait prendre sa revanche et si Luc survivait à ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc De Guise
Emmerdeur professionel
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Dans la base des résistants

Feuille de personnage
Situation: Pas dans la m*****...
Renseigements:
Humeur: Mauvaise

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 23 Nov - 2:33

Luc n'avait quasiment pas bronché, quand Joane vint lui murmurer à l'oreille, il avait juste levé un peu la tête vers elle, pour croiser son regard, qui était noir. Elle se foutait de lui assurément et il sentait dans sa voix, qu'elle prenait son pied à tout ce qui se passait. Oh que oui c'était dur, insupportable même. Il supportait de moins en moins cette situation, mais il avait du se faire violence, pour Shela, il lui devait bien cela. La femme sortit alors en trombe et il eut juste le temps de se relever, que l'Impératrice revenait dans la pièce, tirant par le bras sa compagne, qui ne semblait pas en mener large, ce qu'il comprenait parfaitement et qui lui retourna les tripes.

L'homme aurait voulu la prendre dans ses bras, mais il sentit bien rapidement que la jeune femme n'était pas sûre qu'ils doivent se laisser aller ainsi. De plus, la voix glaciale de Livingstone se rappela à eux, tout en leur précisant le temps qu'ils avaient à disposition pour se parler. Autrement dit, pas assez, il n'y en aurait jamais assez de toute façon, dans cette affaire. Mais le problème fût que le temps se vit encore écourter, alors que De Guise amorçait quelque chose pour parler à Shela, voilà que l'intruse se faisait à nouveau entendre, pour le couper dans son élan, arrêtant les adieux avant même qu'ils aient commencés!

Le ministre voulu protester sans y réussir, le temps que Joane appelle la garde, il attrapa sa belle pour l'attirer près de lui, la coller contre lui, tout en lui murmurant quelques mots à l’oreille.


- Je vais te sortir de là, je ne te laisserais pas... j'ai besoin de...

Mais à ce moment, les gardes entrèrent dans la pièce, empêchant l'amant de finir sa phrase, lui arrachant sa maîtresse des bras, il vit rouge d'un coup, n'appréciant guère la manière qu'avaient ces brutes de traiter sa femme. Sans attendre et dans un élan de "chevalerie" pas réfléchit pour un sous, il fonça vers les mecs en leur ordonnant de la lâcher tout en ne manquant pas de foutre une beigne à l'un d'eux, pour avoir le temps de croiser le regard bleu de celle qu'il aimait. Il lui attrapa le visage et murmura à nouveau ce qu'il attendait d'elle, ses lèvres formèrent un truc tout simple à comprendre : "La Cible".

Shela était bien assez intelligente pour savoir de quoi il parlait, à qui il pouvait bien faire allusion. La seule autre personne qu'il connaissait chez les rebelles et qui pourrait peut-être l'aider dans sa tentative de sauvetage, il n'eut le temps que d'entendre la réponse et de lui voler un baiser, que des hommes lui tombèrent dessus pour le retenir, alors que les autres attrapaient à nouveau la dame de compagnie pour l'envoyer aux sous-sols.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadwoodhorizon.forumperso.com/index.htm
Shela Hennessy

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/11/2009

Feuille de personnage
Situation:
Renseigements:
Humeur:

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   Lun 30 Nov - 17:23

Shela avait été jetée en-dehors de la pièce comme une mal propre en ayant à peine eu le temps d'enfiler la chemise de son amant par-dessus sa peau nue. Elle tentait de se vêtir en se cachant des gardes qui déambulaient dans le couloir, étonnés de voir une dame de compagnie sortir de la chambre du Ministre. Ils comprirent tout de même assez vite la situation et un rictus vint se former sur leurs lèvres en pensant à la colère que Livingstone allait piquer. La jeune femme, lorsqu'elle fut enfin habillée un peu plus décemment, baissait la tête en tentant de ne pas s'évanouir de peur. Elle attendait anxieusement dehors de savoir quel sort l'Impératrice allait lui réserver. Elle se doutait que son homme devait être en train de passer un très mauvais quart d'heure et elle redoutait par-dessus tout qu'elle ne lui fasse du mal. Encore.

Après quelques minutes à ce régime insoutenable pour ses nerfs, la cheffe du gouvernement vint la chercher et la ramena violemment dans la pièce. Elle dû se retenir avec force pour ne pas se laisser aller lorsqu'elle posa ses yeux sur Luc. Il était pâle, inquiet et elle ne l'avait jamais vu dans cet état. Elle compris bien vite qu'il avait obtenu de Joane qu'ils se parlent, mais en sa présence. Apparemment elle n'était pas folle, enfin, pas pour certaines choses... Cependant ils n'eurent rien le temps de dire qu'elle écourtait déjà leur entrevue! Non! Elle ne pouvait pas! Bien que Shela avait déjà assisté à des scènes comme celle-ci qui lui avaient retourné l'estomac de part leur cruauté, la vivre était un supplice. Surtout lorsqu'elle se retrouva durant quelques secondes contre son homme. Elle aurait voulu lui parler mais il ne lui en laissa pas le temps. A ses mots, elle compris. Elle serait exécutée. Après tant d'années au service de la Cible, c'était son amour pour De Guise qui allait la mener à l'échafaud. L'information avait fait son chemin en un battement de cil et lorsqu'il s'avança à nouveau vers elle et que les mots "La Cible" se formèrent sur ses lèvres, elle lui donna un nom. Un contact au Palais qui pourrait l'amener jusqu'à Julianne. C'était leur seul espoir.

Après le baiser qu'il lu vola (le dernier ?), elle fut sortie avec force de la chambre et se retrouva dans une cellule du sous-sol. Cependant le trajet ne se passa pas aussi calmement que les gardes auraient pu l'espérer! La jeune femme avait repris du poil de la bête et se débattait comme une tigresse. Dire qu'ils avaient du mal à la tenir était un euphémisme! Elle avait même réussi à envoyer un joli petit crochet du droit à l'un d'eux! Cependant l'homme ne s'était pas fait prier pour le lui rendre. C'est donc un peu sonné et avec un coquard grandissant sous son oeil gauche qu'elle fut jetée sur un sol dur et froid.
Se retrouver ici avait été sa hantise depuis son entrée au Palais et maintenant elle comprenait réellement pourquoi. L'endroit était sombre, aucune lumière ne venait éclairer la pièce mise à part un mince rayon sous la lourde porte de sa prison et des cris se faisaient entendre. Des cris de douleur intense, de souffrance, de torture. Des cris à la limite du supportable. Bientôt viendrait son tour, mais elle ne lâcherait rien. Passé le choc de s'être fait découvrir, elle était à présent prête à assumer. Elle allait passer un mauvais quart d'heure mais elle ne doutait pas un seul instant que Luc et la Cible ferait tout pour la sortir de là. Peut-être pas en un seul morceau mais au moins bel et bien vivante.


Arrow Début des grosses emmerdes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles [Mi-Février 2100]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles [Mi-Février 2100]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRENGTH AND FAITH :: S&F - Monde :: Palais Impérial :: Etages gouvernementaux :: Bureaux des Ministres-
Sauter vers: